RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 Itw & Conférences de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Auteur Message

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Sam 15 Nov 2008 - 14:03

Tennis-ATP-Masters - Simon:«Envie de tout casser»

15/11/2008 14:24



Gilles Simon (Photo L'Equipe) défait par Novak Djokovic : «Là, tout de suite, j'ai envie de tout casser, il (Djokovic) a eu une réussite incroyable pendant tout le match. J'ai tout donné, je n'ai rien à me reprocher, mais cette défaite fait mal. Cela s'est joué à rien, à quelques jeux accrochés. J'ai tout donné, je n'ai rien à me reprocher. Il m'a manqué de la réussite. Le dernier jeu reflète d'ailleurs bien la physionomie du match, je rate par exemple un passing de peu. Maintenant, je vais partir en vacances, cela va me faire du bien. Après une saison de plus de 80 matches, ces rencontres de plus de deux heures font mal, les heures comptent double. Je vais bien me reposer afin d'attaquer au mieux la nouvelle saison.» (AFP)

L'Equipe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 16 Nov 2008 - 14:50


Tennis - ATP - Masters - Simon : «A ma portée»

15/11/2008 15:48

Gilles Simon a déclaré qu'il retenait «plein de bonnes choses» de son Masters, qu'il a terminé en demi-finales par une défaite contre le Serbe Novak Djokovic, samedi à Shanghai.

«Gilles Simon, pensez-vous que vous aviez la place pour passer contre Djokovic ?
Dans un match de trois heures qui se finit 7-5 au troisième, c'est forcément qu'il y avait la place de passer. Donc c'est très dur de sortir en vaincu parce que je sentais que j'avais les armes pour faire encore un peu mieux que ça. Ce que j'ai super bien fait cette saison, c'est que les matches à ma portée, je finissais très souvent par les gagner. Celui-là je le perds, donc c'est difficile.

Comment expliquez-vous votre défaite ?
Je l'explique par un Djokovic qui a été très bon, qui n'a rien lâché du début à la fin, qui malgré une mauvaise entame de match a su se reprendre et imposer un gros combat physique. Je l'attribue aussi à la réussite qui m'a un petit peu fui. Tout au long du match, on l'a vu flirter avec les bandes et les lignes alors que moi ça restait dedans ou ça sortait de peu. Ca s'est joué à pas grand chose. Deux ou trois points changent le match.

Avez-vous senti le poids de l'événement ?
Non, en aucun cas. J'ai juste senti que c'était un match à ma portée et que, petit à petit, il glissait de son côté. Ca m'a rendu nerveux sur le terrain. Quand j'ai eu des occasions de revenir ou de faire la différence, ça s'est mal goupillé. C'est vrai que j'ai été plus nerveux que les autres jours mais ça n'avait rien à voir avec l'événement. Je suis entré sur le terrain avec un très bon état d'esprit et d'ailleurs j'ai fait un très bon début de match.

Comment étiez-vous physiquement ?
Je tenais bien. Il était clair dans ma tête dès le début que j'avais envie de le faire jouer un maximum, de lancer justement ce combat physique. Je n'ai pas puisé dans mes réserves. J'étais relâché au niveau du bras et de la frappe. Même au bout de trois heures je me sentais capable de courir comme il fallait. Bien sûr, ça aurait pu laisser des traces s'il y avait eu finale demain, mais pour l'avion ça ira !

Pouvez-vous revenir sur ce jeu de 5-5 au troisième set, l'ultime tournant du match ?
En fin de match, les efforts comptent double. J'avais fait beaucoup d'efforts pour débreaker juste avant. Je mène 30-15, je me sens plus à l'abri, la pression retombe un petit peu et finalement je ne suis pas très vigilant sur les deux ou trois points qui suivent et je me fais prendre un peu bêtement. Je m'en veux un peu pour ça. Mais c'est tellement difficile de fixer son attention pendant trois heures du début à la fin qu'il y a toujours de petites sautes de concentration. Aujourd'hui ça a été fatal.

Que retiendrez-vous de ce Masters ?
Que je me suis très bien comporté. Ce qui était important pour moi, c'était de montrer que face à l'événement je n'avais pas de problèmes pour jouer mon meilleur tennis. J'ai joué à mon meilleur niveau dans des matches à enjeu. C'est très bénéfique pour moi. Je me suis encore rassuré ici avec une bonne victoire contre Federer et même aujourd'hui avec une défaite à l'arraché contre Novak Djokovic. Je retiens plein de bonnes choses de ce Masters et surtout que j'ai le niveau pour rivaliser avec ces joueurs-là.» (AFP)

L'Equipe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rafaelito


Top 20
Top 20


• Profil •


Masculin Localisation : Tu connais pas !

Membre n° : 126
Nombre de messages : 757
Inscription : 04/01/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 11 Déc 2008 - 19:25


Simon : "Je vise les grands tournois"

11/12/2008 - 10:45



Gilles Simon est marqué par une semaine de travail foncier intensive et... une balade en VTT trop vallonnée à son goût dans les Pyrénées. Heureux de retrouver des amis de longue date, le N.7 mondial se rassure physiquement et structure son environnement avant 2009. Les "Grand Chelem" en tête.

Grand Stade à Saint-Cyprien (Pyrénée-Orientales)


En quoi est-ce intéressant pour toi de participer à un stage collectif comme celui-ci ?

GILLES SIMON : "J'ai besoin du collectif parce que, déjà, dans une simple mesure, c'est plus facile de se faire mal à plusieurs que tout seul avec son iPod sur les oreilles. C'est aussi simplement par ce que j'aime bien ça. J'aime bien travailler tous ensemble, découvrir d'autres joueurs et revoir ceux avec qui j'ai grandi. Je pense très peu de temps à Roland-Garros donc finalement je les vois très peu. Je suis content de partager ces moments avec eux."

"Mon seul objectif personnel, c'est de me rassurer sur ma condition physique. Me dire que je peux encore enchaîner dix jours de physique intensif. Je peux continuer à faire de bonnes séances malgré la fatigue pour pouvoir enchaîner les matches ensuite."

Est-ce que vous regrettez le fait de ne pas être avec Richard Gasquet par exemple du Team Lagardère ?

G.S. : "Non je ne regrette pas parce qu'on est déjà nombreux (14). A 40, cela serait ingérable. Et puis ce ne sont pas les joueurs que je vois toute l'année sur le circuit qui me manquent le plus. Je suis content de voir Jo ou Florent (Serra) mais là je suis plutôt content de revoir Laurent (Recouderc), par exemple avec qui je partageais déjà la chambre à l'INSEP, de savoir où ils en sont. J'ai grandi avec eux. Josselin aussi, on s'est joué de très nombreuses fois. "

Est-ce que la relation a changé avec eux ?

G.S. : "Non, cela ne change pas. C'est vrai que dans l'ensemble ils sont plus demandeurs d'expériences, un ou deux petits conseils, mais qui ne seront jamais vraiment sur le tennis mais sur la progression en elle-même. Sinon, on est sur un pied d'égalité.Quand on me dit "donner l'exemple", je dis que le seul exemple que je peux essayer de donner, c'est l'exemple de l'attitude. On a bien vu sur le vélo que j'étais loin de pouvoir tirer les autres, ce sont plutôt les autres qui m'ont tiré (rires) ! Le vélo, j'ai du mal. Ça travaille l'aspect de mon physique où je suis le moins fort, c'est-à-dire la puissance dans les jambes. Par contre même si je ne suis pas bon, je me déchire jusqu'au bout."

"C'est justement cela qui fait du bien. Quand j'ai commencé les stages physiques, avec des Nicolas Escudé, Paul-Henri Mathieu qui étaient dans les 30, sur le vélo j'étais déjà loin - forcément, mais sur les courts je courrais déjà aussi bien qu'eux. J'étais content de voir qu'il n'y avait pas un monde entre eux et moi. C'est hyper motivant de découvrir ça. "

Est-ce que la pression médiatique vous pèse ?

G.S. : "Oui (rires en regardant les journalistes). Je savais que cela allait arriver. Cela empiète sur ma tranquillité. Comme tout est arrivé très vite, c'était un peu n'importe quoi. Je vais donc essayer de structurer ça un maximum. J'ai besoin d'être seul de temps en temps. Sur le court, cela ne me gêne pas. J'y évacue souvent mes problèmes extérieurs (sourires). Avec Thierry (Tulasne, ndlr), on est en train de mettre cela en place. J'aurai une Attaché de presse (Sarah Pitkowski, ancienne joueuse professionnelle, de l'Agence 15love, et un agent à déterminer dans les semaines à venir, ndlr)."

Quels sont vos objectifs pour 2009 ?

G.S. : "Réaliser la même saison qu'en 2008 mais il faut que je réussisse en Grand Chelem. Cela ne sert à rien de gagner dix tournois si je ne fais pas mieux en Grand Chelem. Il donc y atteindre les derniers carrés. Un objectif qui me tient à coeur, mais qui ne dépend pas que de moi, c'est la Coupe Davis. On a un effectif capable de briller sur toutes les surfaces, contre toutes les équipes. On sera jamais favoris parce qu'il y a des équipes plus fortes mais on a un potentiel pour réaliser de belles choses. Avec quel entraîneur ? Ça, il faut demander au capitaine..."

Roland-Garros, est-ce inaccessible ?

G.S. : "Rien n'est inaccessible. Là, on a une "bonne" référence sur terre en la personne de Nadal. C'est donc difficile de gagner. Mais tout est possible, cela dépend du tournoi. Le plus difficile, c'est de bien s'exprimer lors des premiers tours. Si on en passe deux ou trois, et que l'on a de bons repères, on peut ensuite profiter du public. Je n'en ai pas parlé avec Gaël (Monfils, demi-finaliste en 2008, ndlr) car j'ai vécu moi-même des moments similaires."

Être dans le top 10, c'est digéré ?

G.S. : "Moi à chaque dizaine j'ai voulu progresser (sourires). Numéro 1 mondial, c'est vraiment trop tôt. Battre les meilleurs, je sais que je peux le faire. Ce qui est certain, c'est que je ne peux pas rivaliser sur l'ensemble d'une saison. Pour l'instant, je ne me sens pas capable de le faire quand on voit la densité physique et mentale, être toujours en demi-finale, finale de Masters Series et Grand Chelem. On ne peut pas prétendre être numéro 1 mondial sans gagner un Grand Chelem. Je n'aurai pas d'objectif de classement l'année prochaine, mais de réussite lors des grands tournois."

Eurosport - Propos recueillis par Julien CARRASCO à Saint-Cyprien


Eurosport


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 16 Déc 2008 - 17:11


Simon se fiche des jaloux

La rédaction - RMC.fr, le 15/12/2008

Gilles Simon est un sujet de débat actuellement dans le monde du tennis. Dernièrement, Sebastien Grojean et le Belge Xavier Malisse ont critiqué son jeu et s'étonnent de sa présence dans le Top 10… Une réaction qui n’émeut pas plus que cela le principal intéressé.

« Je pense que tout cela est parti des propos tenus par Sébastien Grosjean. A partir de là, ils ont questionné tous les joueurs. Evidemment, si on questionne les 100 premiers, il y en aura forcément qui ne seront pas d’accord. Ce qui m’étonne, c’est qu’ils n’en ont trouvé aucun qui le soit… alors que moi j’en connais. Ça ne me vexe absolument pas. Chacun a sa vision des choses. S’ils pensent aujourd’hui que tout est possible, tant mieux. Moi j’y suis, pas eux… Et on a le droit de ne pas aimer mon tennis. »

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 16 Déc 2008 - 17:19

Mdrrrrr c'est un bon il a tout compris à la vie.

Grosjean c'est vraiment un gros connard il a rien fait de sa carrière et il vient critiquer Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 21 Déc 2008 - 21:14


Tennis - Masters - Le «sursaut d'orgueil» de Simon

21/12/2008 21:28



Malgré une finale interrompue (5-7, 7-6, ab) dimanche par l'abandon de Michaël Llodra en raison d'une douleur au bras gauche, Gilles Simon peut trouver quelques motifs de satisfaction de ces quatre jours à Toulouse. Au-delà du premier titre au Masters France, l'élève de Thierry Tulasne a montré des signes encourageants de l'évolution de son jeu vers l'avant et a réussi par intermittence à produire un service plus puissant. Et quatre victoires de plus, ce n'est pas négligeable avant de débuter la saison.

«Gilles Simon, quel bilan dressez-vous de ce Masters France ?

C'est une très bonne compétition. J'ai bien aimé le format et le nombre de matches à jouer. Normalement, c'est la semaine précédant notre départ en Australie. Pas cette année car le calendrier est décalé d'une semaine. Mais c'est bien de faire quelques matches et de les faire dans les meilleures conditions possibles. Cela permet de jouer sur un grand court avec beaucoup de monde qui vient nous voir jouer. Je pense que c'est une bonne idée.

A quel niveau vous situez-vous ?
Je n'ai pas toujours évolué au même niveau lors de ce tournoi. Les deux premiers matches étaient de loin mes deux meilleurs. Hier (samedi victoire contre Julien Benneteau), c'était moins bon, mais je me suis bien battu pour revenir d'une situation difficile au deuxième set. Aujourd'hui (dimanche), c'était encore beaucoup moins bon au niveau de l'attitude. C'était un match un peu bizarre. Ce n'était vraiment pas le match auquel je m'attendais. Normalement, Micka (Michaël Llodra) est très difficile à breaker et je l'ai breaké à quatre reprises. Mais j'ai été incapable de tenir mes mises en jeu. C'était donc un match que je n'ai pas du tout négocié comme je le voulais.

On vous a senti agacé pendant la finale. Etait-ce votre niveau de jeu, la fatigue ou autre chose ?
C'était un peu tout. Je n'ai vraiment pas été bon au niveau de l'attitude. Quand ça ne va pas, j'essaie en général de chercher des raisons pour faire l'effort et pour me motiver. Aujourd'hui, j'avais de plus en plus de mal à en trouver à la fin (sourires). Dans tous les cas, je n'aime pas perdre. J'ai donc toujours cela qui reste au fond de moi. Même quand c'est vraiment compliqué, j'ai souvent un petit sursaut d'orgueil qui fait que j'arrive à m'en sortir.

Vous finissez ou commencez l'année en sauvant encore une balle de match.
Et j'ai commencé avec Micka et je finis avec Micka (sourires). Sur ce match, j'ai l'impression que je pouvais faire beaucoup mieux. Si j'avais réussi à rester concentré à 5-1 au premier set et à finir tout de suite, cela n'aurait pas été le même match. Après je me suis vraiment énervé tout seul, c'est devenu beaucoup plus compliqué. C'est de ma faute. Je n'ai qu'à rester concentré et faire tous les efforts du premier au dernier point.

En termes de préparation, estimez-vous être dans les temps ?
Je n'ai pas besoin d'être préparé pour une saison. Ce n'est pas parce que je vais courir des heures que j'arrive à tenir sur le terrain l'année suivante. Je suis endurant physiquement. Ce n'est pas tellement cela qui m'inquiète. C'est plutôt que je n'ai pas pu travailler comme je le voulais. J'ai vraiment besoin de plages d'entraînement même si ce n'est que deux ou trois semaines. Si j'avais pu cet hiver, j'aurais fait trois semaines en passant une demi-heure au filet tous les jours. C'est davantage sur ça qui m'empêche de progresser et d'évoluer. Sinon je suis prêt.

Sur quels points devez-vous encore travailler ?
Le jeu vers l'avant. Défensivement, je ne peux pas faire beaucoup mieux. Il faut donc aller chercher la progression ailleurs. Cela peut passer par le service. Sur mes deux premiers tours, ce n'était pas ça au service. Les deux matches du milieu, c'était bien. Aujourd'hui, c'était vraiment mauvais. Cela prouve que je ne suis pas encore assez régulier. J'arrive à m'améliorer, j'arrive à faire des matches à plus de dix aces, mais ce n'est pas assez constant.

Est-ce que cela donne aussi un peu de confiance de gagner ces matches ?
Oui, cela donne un peu de confiance. J'ai joué contre trois joueurs autour de la 50e place mondiale et Josselin Ouanna qui mérite bien mieux que son classement en termes de niveau de jeu pur. C'est toujours rassurant d'arriver à gagner sans bien jouer contre ces joueurs car il reste difficile à battre. C'est encourageant. Je me dis que si j'arrivais à faire mieux sur le terrain et à rester plus concentré pour finir le premier set sur mes deux derniers matches, je me sens plus solide que ces joueurs-là. C'est donc important pour ma confiance.»

Recueilli par Sophie DORGAN, à Toulouse

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 15 Jan 2009 - 11:41


Gilles Simon > "Trois mois que j'attends ce tournoi"

Par Thomas Cisonni, jeudi 15 janvier 2009 à 12:29

Dans une interview accordée à l'Equipe ce jeudi, Gilles Simon explique qu'il cherche à mettre en place de nouveaux schémas de jeu : "J'aurais pu reculer et faire jouer Richard, mais depuis un mois je suis en train de me fabriquer un schéma de jeu plus risqué qui doit m'aider à plus long terme. Si je ne l'essaye pas à Sydney, je l'essaye où et quand ? [...] J'ai l'impression que ce genre de tournoi ne compte plus trop pour moi. Le Masters France, la Hopman Cup ou Sydney, c'est kif-kif dans mon esprit. Avant le match je n'étais même pas anxieux et, après, je ne suis même pas déçu."

Le septième joueur mondial explique ne penser qu'à l'Open d'Australie : "Ça fait trois mois que j'attends ce tournoi. Je n'ai jamais atteint un huitième de finale en Grand Chelem, mais franchement je vise plus haut que ça. Genre, au moins une demi-finale. Je veux battre un ''gros'' en Grand Chelem. J'ai battu Nadal et Federer ailleurs, je veux le refaire en Grand Chelem."

Il en a aussi profiter pour répondre à ceux qui émettent des doutes sur son vrai niveau : "Ça m'a fait marrer. Ce n'est pas demain la veille que ces mecs-là y seront. C'est tellement facile de dire ça. C'est rigolo, c'est les mêmes qui ne passent jamais le deuxième tour des tournois et les mêmes qui nous racontent depuis des années que Nadal va exploser. Et Nadal est numéro 1 mondial. "

www.welovetennis.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

torm6


Junior
Junior


• Profil •


Féminin Localisation : france

Membre n° : 364
Nombre de messages : 63
Inscription : 03/12/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 18 Jan 2009 - 13:04

autant sur un court j'ai du mal autant en interview il me fait plutôt marrer ce joueur Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 20 Jan 2009 - 9:47


Open d'Australie-Simon: "Un gros test mental"

20/01/2009 - 09:35

Vainqueur en trois manches (6-4, 6-1, 6-1) de l'Espagnol Andujar pour son entrée en lice à Melbourne, Gilles Simon avoue n'avoir pas forcé son talent pour se qualifier pour le deuxième tour de l'Open d'Australie. "Je n'ai pas été spécialement courageux, j'ai joué comme j'ai pu dans le premier set. C'était beaucoup plus facile après avoir gagné les deux premiers sets", a confié, au micro de Canal+ Sport, le n°7 mondial qui se projette déjà vers son prochain match contre l'Australien Chris Guccione: "Ce sera un match complètement différent. Il faudra être très concentré, très fort de la tête et vigilant contre ce gros serveur. Ça va être un gros test mental."

www.sports.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 20 Jan 2009 - 9:50


Gilles Simon : "Facebook? Un club de drague géant"

Le 19/01/2009 - 12h08
Par SPORT / Florent de Corbier


Gilles Simon-Photo : DPPI

Le numéro deux français, qui entre en lice mardi lors de l'Open d'Australie, revient sur sa notoriété naissante. Pour lui, Facebook, le site de réseau social, s'apparente à du voyeurisme et de l'égocentrisme.

Il y a un an Gilles Simon pouvait encore tranquillement passer incognito dans la rue, comme n'importe quel citoyen lambda. Mais au sortir d'une année 2008 éblouissante (trois titres, victoires contre Federer et Nadal, entrée dans le top 10, participation aux Masters), le Niçois a "découvert la notoriété", écrit-il dans une chronique à L'Equipe.

Si le Français commence à être reconnu, il est encore loin du statut d'icône, qui de toute façon lui déplairait : "Je n'aurai jamais le désir d'être une star, une vraie, avec des gardes du corps. Le côté "et moi, et moi, et moi", le côté "attention, j'arrive", je ne suis pas fan", raconte-t-il.

"C'est le plaisir de raconter sa vie, même dans ce qu'elle a de plus creux"

Simon reste donc attaché au respect de la vie privée. En ce sens, il ne comprend pas le succès de Facebook, site de réseau social : "Il paraît que c'est le site Internet qui vaut le plus cher en ce moment. Si c'est vrai, je suis scotché, s'étonne-t-il. Beaucoup de joueurs du circuit sont inscrits, mais moi, jamais de la vie. Il y a un mec qui se fait passer pour moi mais, sachez-le, c'est bidon. Je ne pige pas le principe de ce site. Si c'est pour retrouver des gens perdus de vue, à la limite pourquoi pas ? Mais Facebook, c'est quoi ? C'est de l'égocentrisme. C'est un club de drague géant. C'est du voyeurisme. On se dit tout, on étale tout. C'est le plaisir de raconter sa vie, même dans ce qu'elle a de plus creux."

On l'aura compris, Gilles Simon aime sa tranquillité. Donc, si d'aventure sur Facebook, vous croisez un Gilles Simon, ce ne peut être qu'un homonyme ou in imposteur. Comme l'aurait fait dire Karl Zéro à la fin du "Vrai journal", "méfiez-vous des contrefaçons"....


Gilles Simon après son succès face à Rafael Nadal à Madrid-Photo : AFPGilles Simon après son succès face à Rafael Nadal à Madrid-Photo : AFP

SOURCE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 20 Jan 2009 - 9:53

Il est trop bon moi j'comprends pas c'qu'on lui reproche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 20 Jan 2009 - 17:25


Tennis - Australie (H) - Les réactions

20/01/2009 14:46

Gilles Simon, victorieux de Pablo Andujar : « Cela s'est bien passé. C'était vraiment le match auquel je m'attendais. C'était très difficile au début de jouer à mon meilleur niveau, mais je m'y attendais et je ne me suis pas affolée. Je suis très content de gagner le premier set 6-4 parce qu'avec la tournure que cela commençait à prendre, je me suis dit que cela ne serait pas plus mal de finir que cela. Après le gain du premier set, cela a été beaucoup plus facile de se libérer et de se relâcher. C'est toujours bon de gagner un match comme cela en trois sets sans passer trop de temps sur le terrain car il faisait très chaud. J'ai réussi à vraiment jouer un très bon tennis sur la fin de match, j'ai pris de très bons repères. C'était vraiment le premier tour que j'avais envie de disputer. »

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Sam 24 Jan 2009 - 19:39


An interview with Gilles Simon

January 20, 2009


Q. What gave you the most pleasure out of that win today? What pleased you the most?
GILLES SIMON: Well, I just think I played a good match. It was really nice to play on the Hisense Court. A new name (smiling). So I just have a nice sensation not right in the beginning of the match because it's never easy to play. But then I felt better game after game. Finally I was really enjoying myself in the third set.


Q. You handled the hot conditions very well.
GILLES SIMON: Well, it's never easy. I prefer when it's 20 degrees.

But I know that I can play, yeah, a very long time even with the heat. That's not a problem for me. But, as I said, it's not easy to play.


Q. After having such a good season last year, what did you do during the off‑season to try to build on that?
GILLES SIMON: Well, I just tried to be a little bit more aggressive. I've not always managed to do it on the court. Even today when I had to play from my baseline in the first set I was just playing three meters behind my baseline. But finally in the second and third set, I was playing really better and I was very offensive.

Even during the last set, I didn't check the stats yet, but I think, yeah, I did so many winners in the third set. That was good.


Q. Seems like you're playing now the way you did the second half of last year. Were you surprised at your sudden jump in results?
GILLES SIMON: No, that's where I wanted to be. That's not because I want to be there that I am able to do this.

But I don't have to be surprised. If I'm surprised, it's not a good sign for the next season.


Q. So many French guys are doing well at the moment. Who are the players you get along with and are close with?

GILLES SIMON: Well, I'm very close with Jo Tsonga and Gaël Monfils. Even Richard a little bit less, but we are still good friends. We are four players who have the same age. It's very good for us to be playing good at the same time because I hope for the Davis Cup we are gonna do something good.


Q. Can you talk a little bit about their different personalities, what makes them unique?
GILLES SIMON: Not easy. We all got different style. Jo is very confident always. That's his strength. Gaël is so amazing (laughter). Richard, it's difficult for him because people are waiting for him to do something unbelievable every day, so it's hard for him. But he's really a nice guy. I hope he's going to play very good this season.


Q. What about you?
GILLES SIMON: Me, I don't know. It's you to tell me.


site officiel
http://www.australianopen.com/en_AU/news/interviews/2009-01-20/200901191232344822359.html



_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Lun 26 Jan 2009 - 14:59


Tennis - Australie - Simon : «On reste à 0-0»

26/01/2009 06:28



Entre la joie d'une qualification pour un premier quart de finale en Grand Chelem et la tristesse pour Gaël Monfils, contraint à l'abandon, le coeur de Gilles Simon balance. Toujours aussi lucide et intelligent, il commence par asséner que les confrontations avec un de ses meilleurs copains restent à 0-0 et il revient sur une rencontre très tactique où la victoire prime sur le spectacle.

« Gilles Simon, cette victoire possède un goût amer avec l'abandon de votre copain Gaël Monfils ?
Je ne vais pas faire des bonds partout en étant super content. J'aurais préféré gagner en allant jusqu'au bout après une belle bataille. Même si j'avais l'avantage, cela ne veut pas tout dire dans un match en cinq sets. Pour moi, on reste à 0-0 dans nos confrontations. Je suis en quart de finale, mais je n'ai pas gagné le match. Ce qui m'intéresse, c'est de gagner les matches. Ce n'est pas de gagner parce que l'autre s'est arrêté. Bien sûr, je ne vais pas non plus m'en plaindre. Je vais essayer d'en profiter. D'un point de vue comptable, je n'ai pas passé trop de temps pour le prochain tour et c'est parfait. Mais d'un point de vue émotionnel, cela ne fait pas du tout plaisir. C'est un sentiment très mitigé.

C'était un match avant tout tactique ?
Je suis quand même content de ce que j'ai fait sur le terrain même si cela a pu paraître un peu spécial, vu de l'extérieur. On se connaît tellement bien qu'on a davantage essayé de se faire déjouer. Je me suis tout de suite senti bien. J'ai joué dès le début à fond, mais j'avais envie de jouer plutôt doucement et cela a pu donner l'impression qu'on se regardait (sourires). Mais c'était volontaire. Il est difficile à déborder, il faut donc s'y prendre autrement. J'ai essayé d'alterner des balles vraiment molles avec des balles vraiment rapides pour faire un gros contraste. Mais quand on joue doucement et mou, c'est dur de laisser partir une balle forte. C'est pour cela que j'ai pu rater des coups vraiment faciles à certains moments.

A force de vouloir casser le rythme, n'aviez-vous pas peur de perdre le vôtre ?
Oui, c'est ce qui m'est arrivé au début du deuxième set. Mais il est plus facile de se re-concentrer quand on sort un peu du match que d'envoyer un droite-gauche dès le début du match où on va être explosés physiquement tous les deux au bout de deux heures et demi. C'est un moyen de gagner comme un autre, qui est moins fatigant mais qui demande plus de concentration et d'application. C'est plus fatigant mentalement que physiquement. Chacun joue comme il a envie.

Les rires du public lors de certains longs échanges vous perturbent-ils ?
C'est très dur. Cela me gêne énormément. C'était déjà le cas quand j'avais voulu le faire contre Murray au Masters de Shanghaï. Du coup, je vais au filet alors que je ne dois pas y aller. Si je dois jouer 850 fois un coup croisé, je dois jouer 850 fois croisé. Je me suis dit que si je rejouais contre Murray, cela durerait peut-être huit plombes, mais tant pis. C'est important parce qu'il y a une dimension mentale qui s'installe dans cette gamme. Si tu pars long de ligne et que tu fais le point, c'est bien. Mais si ce n'est pas le cas, tu es un peu celui qui a craqué. Ce sont des joueurs qui sont beaucoup trop forts en contre ou en défense pour les attaquer ouvertement.

Face à un copain, est-ce que vous cogitez davantage pour essayer de le surprendre ?
C'est une erreur que j'ai souvent commise face aux joueurs français en me disant qu'ils me connaissaient bien et qu'il fallait que je fasse autre chose. Finalement, je tombe dans quelque chose que je ne sais pas faire. Par exemple, si je fais tout le temps mon revers long de ligne, il y a une raison. C'est que je me sens mieux comme ça. Si on change, on finit par perdre en jouant à l'envers. C'est bête. Autant faire ce que je sais faire le mieux.

Que représente ce premier quart de finale en Grand Chelem ?
Je suis déjà content d'arriver en quart sans avoir puisé dans mes réserves physiques. Pouvoir aborder un quart de finale en étant à 100% dans sa tête et physiquement, c'est une bonne chose. Je vais essayer d'en profiter un maximum. Je sens bien mes coups même si cela ne s'est pas forcément vu sur le match d'aujourd'hui. Mais c'était un peu voulu aussi. J'espère faire un grand match en quart de finale et aller plus loin. Etre en quart me soulage aussi parce qu'à force d'entendre que j'avais du mal en Grand Chelem, j'aurais pu finir par m'en persuader tout seul. Alors qu'en Grand Chelem, je ne ressens aucun problème. L'an dernier, j'ai perdu contre les joueurs qui avaient simplement mieux joué que moi et les matches en cinq sets me conviennent très bien. Plus c'est long, plus j'aime. »

Recueilli par Sophie DORGAN, à Melbourne

Source


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 27 Jan 2009 - 15:06


Open d'Australie - Simon: "Nadal va m'agresser"



Gilles Simon garde deux souvenirs de ses matches face à Rafael Nadal, qu'il joue en quart de l'Open d'Australie, mercredi: sa défaite à Melbourne l'an passé, et son exploit à Madrid quelques mois plus tard. Le Français, fort de ce succès, affirme qu'il faut jouer court sur le revers du N.1.

OPEN D'AUSTRALIE - Quart de finale


Rafael Nadal (ESP/N.1) - Gilles Simon (FRA/N.6)

Face-à-face: 2/1 pour Nadal

Dernière rencontre à l'Open d'Australie : 2008, Nadal 7-5 6-2 6-3

Quels sont les atouts qui vous permettent de croire en vos chances, seuls quatre joueurs ont battu Nadal depuis mai 2008 : Djokovic, Murray, Monfils et vous (et Davydenko sur abandon) ?

GILLES SIMON : "Je ne suis pas plus en mesure de le gêner lui qu'un autre. Mais il a un coup droit tellement puissant, et qui rebondit tellement haut, que contre la plupart des joueurs ça lui suffit à gagner le match. L'arme de défense que j'ai et qui me fait du bien contre lui, c'est que j'arrive souvent à trouver son revers, même quand il m'a embarqué dans sa diagonale coup droit. Encore une fois, je pense que la clé du match sera ma capacité à le faire jouer un maximum de ce côté-là, et, bien sûr, le contre-attaquer de temps en temps sur son coup droit."

Rafael Nadal est désormais N.1 mondial. A-t-il, lui aussi, changé, évolué dernièrement ?

GILLES SIMON : "Tous les joueurs progressent. Le niveau de jeu s'élève forcément à un moment où à un autre. Je pense qu'il a fait une année vraiment incroyable ! C'est simple, à un moment donné, quand il rentrait sur le terrain, je ne voyais vraiment pas qui était en mesure de lui prendre un set. Même sur dur, dehors, c'était une boucherie ! (rires). Alors oui, il sait faire de plus en plus de choses. Mais moi aussi Souvent, les joueurs améliorent leurs points forts, plus que leurs points faibles. Lui, il est de plus en plus percutant sur son coup droit. Mais il y a toujours des compartiments du jeu où on peut lui poser problème. Personnellement, je ne serai pas un volleyeur-né l'année prochaine, même si cela va s'améliorer un peu. Ma nature n'est pas là. Ma nature est que j'ai confiance en fond de court et pas au filet. Point. Je pense que je vais pouvoir encore lui poser des problèmes sur ce match. Je l'espère, en tout cas"

Comment analysez-vous le jeu de Rafael Nadal ?

GILLES SIMON :
"En fait je pense tout simplement qu'il est vraiment impressionnant en défense. Les meilleurs attaquants du monde essayent d'être de plus en plus agressifs et finalement ne parviennent pourtant jamais à gagner. Donc ce n'est pas moi, avec mes schémas offensifs, qui vais réussir à gagner dans cette filière (sourire). C'est pourquoi, même si cela paraît étonnant, je préfère le jouer dans la filière longue, même si c'est celle qu'il préfère, car c'est également là où je me sens le mieux. Il est très performant quand il vient de derrière, qu'il a fait une ou deux défenses et qu'après il rentre dans le terrain, il est très difficile à contrer quand il joue comme ça. Maintenant, je pense qu'il est toujours un peu moins à l'aise côté revers, surtout quand on joue court : ça l'oblige à rentrer dans le terrain, et s'il n'a pas réussi à décaler avec son coup droit, c'est l'endroit du terrain où il se sent le moins bien."

Qu'est-il possible de faire face à lui ?

GILLES SIMON :
"De toute façon, il est très difficile à battre. C'est extrêmement rare de le voir prendre trois petits sets en Grand Chelem, donc il va falloir être très performant. Je pense qu'il va essayer de m'agresser un peu plus que ce qu'il a pu faire à Madrid. Il faudra essayer de le contenir et le faire toujours jouer au maximum."

Qu'avez-vous appris de votre victoire sur Nadal à Madrid (6-3, 5-7, 7-6) ?

GILLES SIMON :
"Appris ? Pas grand-chose Rassuré : un peu J'ai souvent réussi à lui poser des problèmes. Même lors de notre première rencontre, à Marseille, je menais 5-2 au premier set J'ai l'impression que j'arrive à lui faire se poser deux, trois questions sur le terrain. Mais c'est juste très difficile de gagner et de tenir un tel niveau. Ça l'a déjà été à Madrid pendant trois heures sur trois sets. Là ça va être cinq sets Donc ça va être une autre dimension. Le fait de l'avoir déjà battu une fois m'aidera peut-être à ne pas avoir de complexes sur la fin si je suis en mesure de finir le match."

LA DECLA DE RAFAEL NADAL : "Je ne suis pas surpris de retrouver Gilles en quarts. C'est même logique puisqu'il est le N.8 mondial, non ? Il a commencé à s'habituer aux gros matches lors du deuxième semestre 2008; il a atteint la demi-finale du Masters, il joue vraiment très bien. Je sais qu'il faudra que je lui impose un rythme élevé si je veux vraiment le déborder."

yahoo.fr
http://fr.sports.yahoo.com/27012009/70/open-d-australie-simon-nadal-va-m-agresser.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carodaria


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : region parisienne

Membre n° : 89
Nombre de messages : 3403
Inscription : 10/11/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 27 Jan 2009 - 15:14

d'habitude les joueurs français me donnent uniquement des envies de meurtres mais lui je l'aime bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 27 Jan 2009 - 15:17


Gilles Simon > "Ce sera une autre dimension"

Par Thomas Cisonni, mardi 27 janvier 2009 à 12:12

Interrogé par RMC, Gilles Simon sent qu'il a un coup à jouer face au numéro un mondial: "J’ai souvent réussi à lui poser des problèmes, même quand je l’avais rencontré pour la première fois à Marseille. J’avais mené 5-2 au premier set. J’ai l’impression que j’arrive à lui faire se poser deux, trois questions sur le terrain. Maintenant, face à Nadal, c’est juste très difficile de gagner et de tenir un tel niveau tout au long de la rencontre. J’ai réussi à Madrid l’an passé sur trois sets. Là, ce sera cinq sets. Ce sera encore une autre dimension."

www.welovetennis.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 27 Jan 2009 - 15:18

Carodaria a écrit:
d'habitude les joueurs français me donnent uniquement des envies de meurtres mais lui je l'aime bien!
Il a une facon de répondre aux questions il est délire j'trouve

M'enfin ca m'empêchera pas de pas l'encourager cette nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carodaria


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : region parisienne

Membre n° : 89
Nombre de messages : 3403
Inscription : 10/11/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 27 Jan 2009 - 15:25

je l'aime bien mais Rafa c'est Rafa et rien ne lui arrive à la cheville à part sa chaussette! :laugh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 27 Jan 2009 - 15:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mer 28 Jan 2009 - 17:31


Australie - Simon : «Il fallait un match parfait»

28/01/2009 15:04


[«Je suis simplement tombé sur plus fort que moi.» Gilles Simon n'était pas amer après sa défaite. (L'Equipe)]

«Faire un bon match contre lui, cela ne suffit pas. Il faut vraiment faire un match parfait.» En une phrase, Gilles Simon a résumé son duel contre Rafael Nadal, victorieux (6-2, 7-5, 7-5) de son quart de finale. Malgré cette défaite, le Français peut se réjouir d'avoir assumé son statut et de s'être hissé pour la première fois de sa carrière en quart d'un tournoi du Grand Chelem.

«Gilles Simon, avec quel sentiment ressortez-vous de ce match ?

Faire un bon match contre lui, cela ne suffit pas. Il faut vraiment faire un match parfait. Il faut se mettre en situation pour lui faire mal et pour essayer de passer devant au score. Même si je suis revenu d'un break de retard aux deuxième et troisième sets et que j'ai eu ma chance, il a été à chaque fois très bon dans ces moments-là. Il a pris l'échange à son compte et à terminé par un point gagnant. Il a été beaucoup plus fort et surtout beaucoup plus fort dans les moments importants.

Est-ce frustrant de perdre en trois sets en faisant un bon match ?
C'est frustrant. J'aurais vraiment voulu lui prendre un set. Cela peut paraître bête, mais gagner un set contre ces joueurs-là, c'est toujours bon à prendre car on ne sait pas ce qui peut se passer derrière. Je m'en sentais capable. Aujourd'hui, il a été meilleur que moi et il méritait vraiment de gagner mais j'avais l'opportunité à un ou deux moments de le bousculer un peu. Je n'avais jamais été en position de lui faire mal et d'être devant au score. Il n'a jamais douté. Peut-être éventuellement sur la balle de set. C'est vraiment un autre niveau de difficulté en Grand Chelem face à un adversaire comme lui. Arriver à être concentré tout le temps et à jouer son meilleur tennis sur chaque point, c'est très difficile. C'est ce qu'il fait le mieux. Il n'y a pas un point où il n'y soit pas arrivé. Moi, j'ai eu des petits moments de flottement, souvent en début de set et à chaque fois cela m'a coûté le break. C'est un peu dommage.

Qu'est-ce qui vous a manqué ?
J'étais très performant dans mon jeu d'attaque, mais au moment où cela pouvait tourner, j'ai un peu trop attendu la faute et aujourd'hui, il en a fait aucune. Autant à Madrid, il a commis deux ou trois fautes. Aujourd'hui, il n'en a commis aucune même avec son revers où il donne parfois deux ou trois points. Naturellement, j'ai réussi à faire de bons coups pour faire la différence, mais quand j'étais en position pour faire la différence, j'ai fait jouer. Il aurait fallu être plus entreprenant.

Face à un joueur qui met une telle intensité sur chaque balle, a-t-on tendance à surjouer ?
Je n'ai pas l'impression de surjouer. J'ai l'impression de bien jouer, mais c'est beaucoup plus facile de bien jouer contre ces joueurs-là parce que je frappe vraiment mes coups. Cela peut surprendre parce que je n'arrive pas toujours à jouer de cette manière-là, mais je ne ressens pas le besoin de tenter cela contre des adversaires moins forts.

Quel bilan tirez-vous de votre Open d'Australie ?
Je continue de progresser, d'être de plus en plus solide. J'aimerais jouer ce jeu-là plus souvent car cela m'aiderait contre les tout meilleurs pour finir le match. J'étais pour la première fois dans les huit premières têtes de série et je me hisse en quart de finale en Grand Chelem pour la première fois de ma carrière. C'est toujours rassurant d'assumer son statut. Ensuite, il fallait faire au moins un exploit pour aller plus loin et encore beaucoup plus pour aller au bout. Mais je n'ai rien à me reprocher sur le match. J'ai fait le maximum et je suis simplement tombé sur plus fort que moi.»

lequipe.fr
http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2009/20090128_150452_simon-il-fallait-un-match-parfait.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mer 28 Jan 2009 - 17:35


Open d'Australie-Simon: "C'est un autre niveau..."

28/01/2009 - 18:24

Battu en trois sets (6-2, 7-5, 7-5) en quart de finale de l'Open d'Australie par Rafael Nadal, Gilles Simon n'a pu que reconnaître la supériorité de l'Espagnol ce mercredi: "J'ai touché à un autre niveau de difficulté en Grand Chelem, surtout contre un adversaire comme lui", a-t-il constaté sur le site Internet de la FFT. Le Niçois, menaçant lors des deuxième et troisième sets, a regretté ses flottements dans les moments-clés: "J'ai trop attendu alors que mon jeu d'attaque était très performant. Mais Rafa a été très bon dans ces moments-là. Il a tout simplement été beaucoup plus fort". Le numéro huit mondial a également livré son pronostic pour la suite du tournoi: "A mon avis, on se dirige vers un Nadal-Federer en finale. Rafa a plus de chances de passer contre Verdasco, tandis que Roger est bien en ce moment même si Roddick est vraiment affûté depuis le début du tournoi".

www.sports.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mer 28 Jan 2009 - 18:03


Open d'Australie > Simon: "Il n'a jamais douté"

Par Thomas Cisonni, mercredi 28 janvier 2009 à 14:48

La réaction de Gilles Simon après son élimination en quarts face au champion olympique:

"Ça confirme ce que je pensais… faire un bon match contre lui, ça ne suffit pas. Il faut vraiment faire le match parfait. […] Même si au deuxième ou au troisième, j’ai eu mes chances, il a toujours été bon dans ces moments là, rien à dire. Il a été bien plus fort dans ces moments importants. Même si c’était long, je n’ai jamais été en position de lui faire mal, d’être devant au score. Il n’a jamais douté, à part éventuellement sur la balle de set.
C’est forcément satisfaisant quand même, même si c'est dur d’en parler après une défaite. Pour une fois j’arrivais avec un statut dans les huit premières têtes de série. J’ai réussi à tenir mon rang et arriver jusqu’en quarts. Il fallait faire un exploit pour aller plus loin, ce que je n’ai pas été capable de faire aujourd’hui.
La seule chose que je regrette, c’est que j’étais très performant dans mon jeu d’attaque aujourd’hui, et qu’au moment où ça pouvait tourner, j’ai trop attendu, j’ai attendu la faute.
Je crois que ça l’a fait marrer [que Simon demande le hawk-eye sur la balle de match] parce qu’il m’a dit : « Je sais pas si elle était bonne, t’as bien fait de demander !»."

www.welovetennis.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Lun 9 Fév 2009 - 16:38


Gilles Simon : "Battre Federer ou Nadal est un sentiment incroyable"

Le 09/02/2009 - 12h16
Par SPORTWEEK / Ludivine Morbin


Gilles Simon aime jouer contre Rafael Nadal, même s'il perd le plus souvent, comme à l'Open d'Australie-Photo : DPPI / Virginie Bouyer

Révélation de l'année 2008, Gilles Simon ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Le Niçois, quart de finaliste à Melbourne, a obtenu son meilleur résultat en Grand Chelem. Il s'est confié à Sportweek.

. Ses ambitions pour la saison 2009

Gilles Simon : " J'ai plein de nouveaux objectifs sur cette saison. L'an dernier j'ai de loin accompli ma saison la plus aboutie donc cela m'a ouvert de nouvelles perspectives pour 2009. J'attends donc cette saison avec impatience. Mes objectifs de l'année sont les quatre Grand Chelem et gagner un titre majeur en Masters Series. Je pense que si je veux continuer ma progression cela passe par une victoire majeure. Cette année je vais tout mettre en oeuvre pour jouer dans ses tournois là.

. Gilles Simon vu par Gilles Simon

Sur le terrain je suis très bagarreur. Je rentre sur le court pour gagner. Je donne tout ce que j'ai pour m'en sortir. Ma qualité première sur le terrain c'est de ne jamais rien lâcher. En dehors du terrain, je suis plutôt détendu et pas toujours très sérieux non plus. Comme souvent chez les joueurs de tennis, j'ai deux personnalités différentes en dehors et sur le court.


Gilles Simon-Photo : DPPI / Virginie BouyerGilles Simon-Photo : DPPI / Virginie Bouyer

. Ses forces / Ses faiblesses

Mes forces ce sont mon déplacement et ma vision du jeu et bien sûr le fait d'être accrocheur. Les points à améliorer se seraient être plus entreprenant dans les moments décisifs, même si ce n'est pas évident pour moi car c'est un peu contre nature. Je suis plus à l'aise dans une filière défensive qu'offensive. Donc c'est dur de forcer sa nature dans les moments décisifs. Il va aussi falloir m'améliorer techniquement au filet pour prendre plus confiance et du coup monter plus souvent.

L'an passé vous avez battu les trois meilleurs mondiaux (Nadal, Federer et Djokovic). Pour vous, ses victoires ont-elles eu un goût spécial ou alors ce sont des victoires comme les autres ?

Ce n'est jamais normal (Sourire). Surtout quand on a la chance d'évoluer en même temps que le plus grand joueur de l'histoire du tennis. Du coup lorsque l'on joue face à des Federer ou Nadal et que l'on arrive à les battre c'est forcément un sentiment incroyable. Se mesurer à eux -et parfois d'arriver à gagner - c'est juste incroyable comme sensation. Après ce n'est pas parce qu'on les bats une fois que l'on est à leur niveau, loin de là ! Leurs palmarès parlent d'eux-mêmes. Mais en tout cas ce sont des victoires spéciales.

Mais vous n'arrivez jamais avec une forte appréhension lorsque que vous allez les jouer ?

Comme je les ai battus une fois, je sais que ça peut être à nouveau possible. Donc ça m'aide énormément au niveau de la confiance quand j'entre sur le terrain. Ce sont des joueurs qui de part leur palmarès et leur aura gagnent déjà 50% de leurs matches sans les jouer à fond. Car c'est toujours impressionnant de se retrouver contre eux. Mais d'avoir réussi à les battre une fois, cela m'a permis de démystifier les personnages. Cela va m'aider pour les saisons à venir. Désormais face à eux, j'arrive sur le terrain plus confiant et joue simplement un match de tennis face à un grand champion.

. Roger Federer, Rafael Nadal ou Novak Djokovic... Lequel est votre adversaire préféré ?

Bizarrement celui que je préfère jouer - même si c'est celui contre lequel j'ai le plus perdu - c'est Nadal. Car j'aime bien évoluer sur les filières longues et face à lui j'ai vraiment l'impression qu'on se fait une belle bagarre de fond du court. Il est beaucoup plus fort que moi à ce jeu-là donc forcément la plupart du temps c'est lui qui gagne. Mais je prends un plaisir particulier à jouer contre lui parce que j'ai vraiment le sentiment de livrer un gros combat, de tout donner. En général je finis le match sur les rotules mais avec la satisfaction d'avoir livré une belle bataille. Alors que contre Djokovic et Federer ils ont plus agressifs, ils laissent moins de temps, ils servent mieux, on est constamment sous pression, donc c'est moins agréable.


Monfils et Gilles Simon, 2 des 4 Mousquetaires du tennis français, avec Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga-Photo : DPPI / Virginie Bouyer

. Avec vous, Gaël Monfils, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, la France a une vraie chance de gagner la Coupe Davis. Est-ce un objectif majeur pour vous cette saison ?

C'est un gros objectif. On a un bon effectif mais il reste des équipes meilleures que nous sur le papier. On est de la même génération, on s'entend tous très bien, donc on a envie de faire de la Coupe Davis un objectif de notre saison et que cette aventure reste un souvenir incroyable.

. Y a-t-il entre vous quatre une vraie concurrence ou une belle émulation qui vous pousse vers le haut ?

L'un n'empêche pas l'autre. Il y a une très bonne émulation. Mais lorsqu'on se joue les uns contre les autres on se tire la bourre. Si je me retrouve face à Richard, Gaël ou Jo, je vais tout donner pour gagner. Sur le terrain il n'y a pas de copain. Mais cela n'empêche pas de bien s'entendre en dehors du court. C'est vrai que ça rajoute une petite difficulté. Il faut faire abstraction de notre amitié une fois sur le court, mais on est préparé à cela.

. Un mot sur votre nouvelle notoriété. Avez-vous ressenti une vraie différence avec la saison précédente ?

J'ai forcément senti une réelle différence. Ça se passe bien avec les médias et le grand public. J'essaie d'être toujours le plus honnête possible

. Vous pouvez toujours vous balader dans la rue et aller manger tranquillement au restaurant ?
Oui y a pas de problème (Rires). Ca va encore. Quand j'ai le sac et que je suis en tenue de tennis, je passe moins inaperçu mais quand je suis en civil ça passe."

SOURCE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mer 18 Fév 2009 - 17:48


Open 13 > Simon impresionné par Dimitrov

Par Thomas Cisonni, mercredi 18 février 2009 à 10:09

Gilles Simon n'est hier pas passé loin de l'élimination face au tout jeune bulgare Grigor Dimitrov, 17 ans et tombeur de Tomas Berdych à Rotterdam. Simon s'en sort à l'expérience 4-6, 6-3, 7-5 en 2h10 de match. Le numéro un français a pu mesurer tout le talent et le potentiel de Dimitrov: "Il est déjà très solide sans surjouer, analyse Simon. On a juste l'impression que c'est normal. Le plus impressionnant n'est pas un coup en particulier mais son niveau général. Je pense qu'il va être bien chiant." Pour le 8e mondial, nul doute qu'il faudra surveiller le parcours du jeune bulgare: "Je suis content de m'en sortir parce que je ne sais pas ce que cela donnera la prochaine fois..."

www.welovetennis.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Itw & Conférences de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RESTE DU CIRCUIT :: AUTRES JOUEURS :: Les Français :: Gilles Simon -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit