RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 Itw & Conférences de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Auteur Message

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 17 Mai 2009 - 8:18


Gilles Simon: "Mettre le mental au niveau du jeu"



dim 17 mai, 10h00

Battu en huitièmes de finale à Madrid par Ivan Ljubicic, Gilles Simon s'apprête à disputer le championnat du monde par équipes de tennis à Düsseldorf. A une semaine de Roland Garros, le Niçois semble vouloir surtout travailler sur son mental. Interview.

Alors qu’il menait 4-2 dans le dernier set avec une balle de 5-2, Gilles Simon s’est finalement incliné en trois manches face à Ivan Ljubicic (3-6, 6-4, 6-3), jeudi en huitièmes de finale du Masters 1000 de Madrid. Pas le temps d'y penser! Demain, commence le championnat du monde par équipes de tennis à Düsseldorf. Le Niçois y sera, aux côtés de Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy. Suivra Roland Garros. Gilles Simon espère bien faire sur la terre battue parisienne. Interview.

Lesdessousdusport.fr: Où en êtes-vous après la défaite subie face à Ivan Ljubivic, à Madrid?

Gilles Simon: Il me faut penser à autre chose! Les sensations étaient bonnes, ces dernières semaines. Je crois que le tennis, ça se joue beaucoup dans la tête et il faut mettre le mental au niveau du jeu. Là, je me concentre sur le championnat du monde par équipe. Une compétition au format différent qui me permettra de retravailler tout ça.

Justement, cette compétition... Pourquoi y aller?

L'an dernier, j'aurais déjà pu mais personne n'était vraiment intéressé pour faire équipe. Cette année, Jo a dit oui, Jérémy aussi (Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy, ndlr). Cela va nous permettre de disputer trois matches au moins, avant Roland Garros, de prendre des repères, du plaisir et de renouer avec l'envie de jouer.

Roland Garros débute dans une semaine. Comment appréhendez-vous ce tournoi qui, jusqu'à présent, ne vous a pas vraiment réussi?

C'est vrai que c'est un tournoi où je n'ai jamais pu m'exprimer comme je l'aurais aimé. On a envie de faire bien, de faire mieux qu'ailleurs et quand ça se passe mal, c'est encore plus difficile de garder toute sa lucidité sur le terrain. Donc, cette année, je vais essayer de ne pas avoir la même approche du tournoi que j'avais par le passé. Je peux construire sur tous les gros matches que j'ai disputés la saison dernière, des matches à pression. Je dois me servir des expériences, des émotions de la saison dernière avec mes demi-finales en Masters Series ou la Masters Cup pour l'aborder différemment.

Difficile aussi compte tenu de la qualité de vos adversaires... Que pensez-vous de la hiérarchie actuelle dans le tennis?

Il n'y pas de grosse nouveauté et la hiérarchie mondiale est assez bien respectée depuis le début de la saison sur terre battue. Cela ne veut pas dire, pour autant, qu'il n'y aura pas de surprise à Roland Garros. Il y a toujours des tirages plus faciles que d'autres, et aussi beaucoup de joueurs difficiles à battre qui ne seront pas têtes de série. Il faut passer les deux premiers tours, après ça n'ira que mieux.

yahoo.fr
http://fr.sports.yahoo.com/17052009/79/gilles-simon-mettre-le-mental-au-niveau-du-jeu.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bibouille


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Belmesnil

Nombre de messages : 6275
Inscription : 30/12/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Ven 22 Mai 2009 - 9:08


Simon ne se fixe aucun objectif

Le 22/05/2009 à 08:30:00 | Mis à jour le 22/05/2009 à 09:07:42

En manque de confiance, Gilles Simon n'attend pas trop de Roland-Garros. (L'Equipe)
Pendant le Masters 1000 de Madrid, Gilles Simon nous a accordé un entretien où il a évoqué ses difficultés actuelles. En proie aux doutes, le 7e mondial préfère ne pas se fixer d'objectif pour Roland-Garros : «Il est bien plus raisonnable de prendre match par match et d'essayer de s'en sortir du mieux possible.» Il espère juste un bon tirage pour retrouver confiance.


«Gilles Simon, qu'est-ce qui est difficile sur terre ? Est-ce l'équilibre entre défense et attaque ?

Le jeu est différent car il y a beaucoup moins de points gratuits que sur dur. Chaque point est important. Il faut arriver à enchaîner cinq ou six bons coups de suite pour faire le point. J'y arrive de mieux en mieux. Mais il faut y arriver à chaque jeu pendant trois heures. Contre Montanes, c'était par moment très bon et il y a toujours des moments où je baisse un peu de niveau de jeu après avoir accompli un gros effort. Tout de suite, l'adversaire revient. Ce n'est pas simplement, on fait l'effort de faire le break puis on essaie de garder son service. Chaque jeu et chaque point sont difficiles à gagner. Il faut reprendre l'habitude de rester concentré pendant trois heures et maintenir une intensité.

Concrètement, comment se traduit ce manque de confiance ?
Manquer de confiance, c'est lorsqu'on commence à perdre des matches qu'on peut gagner. Quand on est en confiance, on a toujours l'impression qu'on va finir par s'en sortir lorsque les matches sont accrochés. Quand on est au fond de la mine, on a l'impression qu'on ne le gagnera pas quoi qu'il arrive même si on mène 5-0, on a l'impression qu'on ne pourra pas finir. Et quand on est entre les deux ce qui est 90% du temps, on ne sait pas. On se dit j'ai ma chance, je vais tout faire pour gagner, mais on n'en est pas sûr à 100%.

Est-ce la question de trop qu'on se pose sur le court ?
Non, je ne me pose pas de question. C'est juste quelque chose qu'on ressent. C'est une sérénité en moins. Cela ne fait pas se poser davantage de questions. Je sais ce que j'ai à faire, où l'adversaire est bon, où je peux lui poser des problèmes.

«Je relativise davantage que le grand public ou les médias»

Avez-vous le sentiment que les attentes sont trop fortes vis-à-vis de vous ?
Je suis moins exigeant envers moi-même, surtout en ce moment, que le public ou les médias. J'ai des objectifs très simples. Quand je fais un quart de finale à Estoril, on pense que ce n'est pas bien parce que je suis 8e mondial. "Logiquement" entre guillemets, il devrait y avoir 92 joueurs dans les cent que je bats à chaque fois. C'est dur. Quand je fais un bon match comme contre Fognini au deuxième tour à Estoril, on trouve toujours à redire. Mais c'est normal.

Mais l'exigence peut être un moteur.
Oui, mais j'essaie vraiment de me concentrer sur mes attentes. J'essaie de faire mon maximum pour gagner mes matches et quand je les perds, j'essaie de relativiser. Je relativise davantage que le grand public ou les médias. Un joueur qui fait un bon début de saison par rapport à ce qu'on attendait de lui, on va dire c'est fabuleux. Moi on va dire que c'est moins bon. Pourtant si on regarde le classement à la Race, j'ai gagné trois fois plus de points depuis le début de saison. Je suis 13 ou 14e à la Race depuis le début de l'année, cela veut dire qu'il n'y a que douze ou treize joueurs qui ont mieux joué que moi. C'est tout le paradoxe. Quand j'arrive à Estoril où je suis tête de série n°1, je sais qu'on se dit a priori que je devrais gagner le tournoi. Sauf qu'un tournoi est dur à gagner.

Et le tennis n'est pas rationnel.
Non, ce n'est pas rationnel. Le pire : si je gagne contre Montanes en faisant un super match et un très beau combat, on va dire c'est gagné à l'arraché contre un joueur, 35e mondial. Le classement interfère beaucoup trop. A la base, ce sont deux joueurs qui s'affrontent et quand un 35e mondial joue très bien, il est dangereux. L'an dernier, j'ai commencé 35e et je me suis autorisé à finir 7e. Les autres peuvent s'autoriser aussi à battre les tout meilleurs (sourires).

«Un premier tour difficile à Roland, ce serait dur»

Avec votre progression très constante, les gens ont pris l'habitude de vous voir gagner et ils ont envie de vous voir gagner. C'est plutôt une marque de confiance.
Contrairement à ce qu'on pense, je ne trouve pas que ce soit une chance de tomber à une période avec des joueurs aussi forts. Il y a deux joueurs qui ramassent tous les titres et on peut quasiment dire - ça va être moche - mais que les n°3 et 4 ramassent les miettes. Ils arrivent à gagner des Masters 1000 et "Djoko" a réussi à gagner un Grand Chelem, mais il y a encore un monde d'écart, même si cet écart se ressert. Aller chercher une demie ou une finale quand ces quatre joueurs sont présents, c'est quasiment mission impossible. Quand on arrive 7e, l'objectif est là. Il n'y a plus que ces mecs-là à aller chercher mais c'est très difficile. Je fais le maximum, j'essaie de faire mon programme pour aller chercher les gros tournois, de sentir ce que je dois améliorer dans mon jeu et de le travailler quand j'ai le temps. Mais c'est dur. N'importe qui ne peut pas être Nadal ou Federer. A d'autres périodes du tennis, un Djokovic aurait peut-être été numéro 1 mondial. C'est une chance de jouer contre des mecs super forts, mais c'est beaucoup plus dur de construire un palmarès.

Est-ce qu'il ne faut pas digérer cette progression ?
Oui, mais je ne peux pas en faire un objectif. On ne sait jamais. Il faut faire un gros coup sur un grand tournoi pour faire la différence. Cela peut venir n'importe quand ou ne jamais venir. Mais il y a toujours une chance que cela aille mieux. Pour se maintenir dans le Top 10, il faut au moins une ou deux fois dans la saison arriver à percer dans un grand tableau. Mais pour aller chercher les quatre... Il suffit de regarder l'écart de points au classement. Il est assez explicite (rires).

«Une surface que je peux aimer, mais une surface difficile»

Comment voyez-vous Roland-Garros ?

Je le sens difficile parce que ce n'est pas facile en ce moment. Cela ne veut pas dire que je suis au fond de la mine. Je sens juste que chaque match est dur à gagner. Sur un tournoi comme Roland-Garros, le tirage sera aussi important. Je vais essayer de faire le maximum pour arriver prêt, mais avec mes premiers résultats sur terre battue, j'ai moins d'objectifs que ceux que j'avais à l'Australian (sourires).

Pourtant c'est une surface que vous aimez.
C'est une surface que je peux aimer, mais c'est une surface difficile. Quand cela devient plus dur, cela devient plus dur sur terre qu'ailleurs. Les premiers tours de tous les Grands Chelems sont importants parce qu'on arrive tendu. On ne joue pas le mieux possible. Si on arrive à gagner, on arrive à retrouver des repères. C'est un peu ce qui s'est passé l'an dernier avec Gaël. Je me souviens que tout le monde disait qu'il jouait super mal ces premiers tours, il a fini en demie. Cela se passe souvent comme ça. Un premier tour difficile à Roland, ce serait dur. Déjà que la confiance a du mal à s'installer, il faudrait être tout de suite performant.

Vous fixez-vous des objectifs à Roland-Garros ?
Non. A l'Australian, c'était un objectif parce que c'était une période où je jouais bien. Je voulais arriver à tenir mon statut et arriver jusqu'en quarts. A partir du moment où j'ai réalisé un résultat, ce n'est plus mon objectif de faire le même. Pour autant avec mon niveau actuel, je ne peux pas avoir raisonnablement comme objectif d'aller dans le dernier carré à Roland. Il est bien plus raisonnable de prendre match par match et d'essayer de s'en sortir du mieux possible.»

Source

_________________
Porque será mi héroe todavía y para siempre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Lun 25 Mai 2009 - 7:42


Simon ne veut pas s'emballer

Tennis - RG (H)


Le Français s'est imposé sur l'Américain Wayne Odesnik. (L'Equipe)

La difficile victoire acquise par Gilles Simon sur Wayne Odesnik (3-6, 7-5, 6-2, 4-6, 6-3) dimanche, a satisfait le Français. Au delà de la manière, l'élève de Thierry Tulasne retient le résultat et la bagarre qu'il a dû livrer pour l'obtenir, tout en soulignant le rôle important du public.

«Gilles Simon, quel est votre sentiment après votre succès sur Wayne Odesnik ?

Je suis très content d'avoir gagné parce que je m'attendais à un match très dur, un match comme celui-là. J'avais autant de chances de le gagner que de le perdre et je suis bien content de m'en être sorti. Ce qui fait du bien, c'est de gagner un match comme celui-ci à la bagarre, alors que les derniers, je les ai perdus chaque fois. Pendant trois heures et demie, j'ai fait beaucoup d'efforts pour finalement m'imposer. C'est une très bonne chose.

Cette victoire signifie-t-elle que le vent est en train de tourner en votre faveur ?
C'est beaucoup trop tôt pour le dire. J'ai connu beaucoup de désillusions ces derniers temps. J'ai joué des matches et juste derrière, j'ai connu des salles défaites. Je veux prendre les matches les uns après les autres. Aujourd'hui je suis juste content de m'en être sorti dans la difficulté.

Quelle a été la clé ?
Mon adversaire était constant, il a fait peu de fautes, il m'a beaucoup fait courir. Je pense que la clé, ça a été les moments où je suis allé le chercher, où j'ai frappé plus fort et fait des points gagnants. Quand j'étais trop attentiste, il me baladait. Il m'a fait beaucoup courir, c'était fatigant. J'ai été performant sur mon service aujourd'hui. J'ai fait beaucoup de points gratuits avec mon service ou avec des balles courtes à jouer derrière. Je suis bien aller le chercher, même si parfois j'ai un peu retenu mes coups... Il a fallu que j'aille le chercher. Je ne retiens que cela aujourd'hui.

Vous jouiez pour la première fois sur le Court Central. Le fait de sentir le public derrière vous, scander "Gillou, Gillou" vous a-t-il aidé ?
C'est sûr que cela aide. Sentir le public qui est là, qui vous encourage, cela donne des forces. Je vais même aller plus loin : quand vous voyez les personnes handicapées au bord du court et que vous êtes fatigué, vous les regardez et vous avez envie de courir et de vous déchirer. Si aujourd'hui je gagne, alors que les semaines précédentes je ne passais pas toujours sur les matches difficiles, c'est en grande partie grâce à ça. Ils ne m'ont pas lâché du début à la fin.

Rentrer sur ce court Philippe-Chatrier peut-il aussi être crispant ?

Cela crispe beaucoup, mais c'est dans un premier temps. Quand on rentre sur le Central, on a envie de bien faire. Il y a du monde, on a envie de bien jouer. On tape, cela ne va pas comme on veut, mais il faut faire avec. Quand cela fait plus de 3 heures que l'on est sur le terrain, le cerveau fonctionne au ralenti. C'est pour cela que l'on joue mieux. On est plus en sensations. A ce moment-là, on oublie tout. On essaie uniquement de garder le positif. C'est là que l'on se rend compte que le public fait énormément de bien.»

Recueilli par P.B., à Roland-Garros

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

*marion*


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Douai/ Nord

Membre n° : 208
Nombre de messages : 4726
Inscription : 08/05/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mer 27 Mai 2009 - 19:45

Tennis - RG (H) - Simon : «Le scénario idéal»

Le 27/05/2009 à 17:26:00

Pour la première fois de sa carrière, Gilles Simon se qualifie pour le troisième tour de Roland-Garros. Mais le Français ne veut pas s'emballer sur son niveau de jeu. Après avoir connu une période délicate, il prend marche après marche.


« Gilles Simon, est-ce votre match le plus abouti sur terre ?
Je ne sais pas, mais cela a été un des matches les plus tranquilles. Robert Kendrick (battu 7-5, 6-0, 6-1, ndlr) avait vraiment une filière très offensive. Quand j'ai réussi à passer devant, il en a mis un peu partout. Je devais juste rester bien dans mon match. C'était agréable.

Vous sembliez à l'aise sur le court.
Pour une fois, je me sentais bien sur le terrain. A un moment, j'ai senti que j'étais bien dans le match, que j'allais le gagner et cela faisait un moment que cela ne m'était pas arrivé. C'est positif parce que j'étais très fatigué ces deux derniers jours. C'est vraiment le scénario idéal. Ce sont des victoires qui font du bien. Je pense que ma victoire du premier tour m'a fait plus de bien que celle-ci mentalement. Aujourd'hui, j'ai eu quelques moments chauds à négocier -pas beaucoup - mais j'ai été bon à chaque fois dans ces moments-là.

Vous n'avez connu qu'une alerte à 5-5 (15-40). Est-ce le tournant du match ?
J'aurais bien aimé breaker d'entrée, il a bien sauvé deux balles de break avec deux bons services. Il peut très bien servir, il s'est beaucoup appuyé sur ce coup-là dans les premiers jeux du match. Revenir dans ce jeu m'a donné la petite secousse dont j'avais besoin pour passer devant ensuite. Cela m'a fait beaucoup de bien car on était un peu dans un faux rythme. Il tentait beaucoup de choses du fond de court sans trop de réussite mais il était très performant sur son service. C'était très difficile de prendre sa mise en jeu. Sur ces deux jeux, le match a tourné.

Estimez-vous que vous montez en puissance ?
Je ne sais pas. J'ai connu beaucoup de moments où j'avais l'impression que c'était revenu à l'image de mes deux victoires à Estoril ou mon premier match à Madrid. Finalement, cela a été suivi par une série de quatre défaites. J'essaie de faire tous les efforts pour essayer de gagner un maximum de matches. Je me sens de mieux en mieux. C'est surtout dans mes émotions sur le terrain. J'étais plus à l'aise sur le court. Ce n'est pas tellement dans le jeu car je n'ai pas l'impression d'avoir fait quelque chose d'extraordinaire aujourd'hui. C'est juste de me sentir bien sur le terrain.

Avez-vous retrouvé la notion de plaisir ?
Quand je menais un set et un break, je me suis vraiment senti bien. Je sentais que je maîtrisais ce que je faisais. Comme cela faisait un petit moment que cela ne m'était pas arrivé, cela m'a relâché (sourires).

Que pensez-vous de votre prochain adversaire, Victor Hanescu ?
C'est un joueur très sous-estimé car il joue très bien sur terre battue. Il a de très bons résultats et je ne suis pas du tout surpris qu'il ait battu Youzhny. C'est un joueur à l'aise sur terre battue. Je ne l'ai affronté qu'une fois à Bucarest et cela avait été difficile. Je sais que c'est à ma portée, mais je ne m'attends pas à un match facile. Il faudra que j'arrive à le bouger. Il ne faut pas jouer trop doucement parce qu'il est très bon quand il est en appui. Il est un peu moins à l'aise dans le déplacement. A Bucarest, je n'avais pas grand-monde pour moi dans le public, j'espère que ce sera différent cette fois. Cela avait été vraiment difficile, je reste donc très vigilant.»


L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Ven 29 Mai 2009 - 21:00


Simon : «Plus réaliste que moi»

Tennis - RG (H)


Gilles Simon a joué de malchance, mais admis la supériorité de Hanescu. (L'Equipe)

«Quand je fais le bilan, il n'y a pas grand-chose qui va bien ce soir. Je suis enrhumé, j'ai mal au genou et j'ai perdu.» Après sa défaite en trois sets contre Victor Hanescu au troisième tour, Gilles Simon était inquiet pour son genou droit et déçu d'avoir manqué de réalisme.

« Gilles Simon, qu'en est t-il de la gravité de votre blessure au genou ?

Je ne sais pas encore. Je n'ai pas eu le temps d'aller voir le docteur, j'ai eu le contrôle antidopage. J'ai le genou un peu gonflé, mais je ne sais pas encore.

Comment analysez-vous votre match ?
Cela s'est très mal passé aujourd'hui. Pendant les deux premiers sets, on était du même niveau, mais il a été beaucoup plus réaliste que moi. Je n'ai concrétisé aucune balle de break. Quand on affronte des joueurs aussi constants et solides, il ne faut pas laisser passer autant d'occasions. Les jeux étaient longs et accrochés, même si ce n'était pas toujours des balles de break. J'ai l'impression que je n'étais pas loin. Mais cela ne se passe pas bien. Il n'y a aucun moment où cela tourne. A force, on se dit que l'on n'y arrivera pas. Un set, deux sets, encore un break... Cela devient de plus en plus dur.

Comment expliquez-vous ce manque de réussite ? Est-ce un peu de crispation sur les balles de break ?

R. Il y a un peu des deux. Sur certaines balles de break, je suis crispé, il en sauve bien d'autres notamment la première où il m'arrache une lucarne sur son coup droit. C'est tout bête, mais si d'entrée il y a 2-0 pour moi, le match est complètement différent. Il en a sauvé, j'en ai mal négocié ou j'ai vraiment retenu. Les conditions de jeu étaient vraiment difficiles. Dans ces moments-là, je n'ai pas été bon. J'ai souvent donné tout de suite. Il était dur à jouer, il a été vraiment solide aujourd'hui. Quand j'attendais la faute, il ne la faisait jamais, il était très précis, solide. Il servait bien, il passait beaucoup de premières. Il m'obligeait à aller chercher les balles de break et je n'ai pas été capable, j'ai donné à chaque fois.

C'est vraiment une très mauvaise journée.
Oui, c'est une très mauvaise journée. Quand je fais le bilan, il n'y a pas grand-chose qui va bien ce soir. Je suis enrhumé, j'ai mal au genou et j'ai perdu (sourires). A l'arrivée, j'ai pris (6-4, 6-4, 6-2) et j'ai l'impression de ne pas être si loin alors que j'ai pris une bonne dérouillée sur le papier. Ma douleur au genou me fait relativiser le match. Ce soir, c'est ce qui me fait le plus peur. J'espère que ça va aller.

Etes-vous déçu par vos résultats ?

C'est forcément de la déception même si c'est la première fois que j'atteins le troisième tour à Roland-Garros, je ne vais pas sauter au plafond. Mais mes résultats ne sont pas aussi mauvais que ce que l'on veut bien dire. C'est votre attente qui est différente. Cette année, un troisième tour à Roland Garros, c'est pourri... L'année dernière, cela aurait été fabuleux. C'est aussi cela qui change et pas tellement ma façon de jouer.

Quel bilan tirez-vous de ce tournoi ?
Pour moi, c'était difficile ces derniers temps. Ce Roland-Garros a été à l'image de ma saison de terre battue. J'ai essayé de faire le maximum. Je regrette un peu de ne pas avoir pris énormément de plaisir parce que les conditions étaient difficiles avec beaucoup de vent. J'avais du mal à laisser partir mes coups, mais les conditions étaient les mêmes pour nous deux. Il a été très bon dans ces conditions, il a été très précis, il a très peu donné de points, il est allé chercher les points. Il méritait de gagner. »

Recueilli par Sophie DORGAN, à Roland-Garros

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

LaRa


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


USA
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 2
Nombre de messages : 6113
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Ven 29 Mai 2009 - 21:47

Citation :
"Je ne sais pas encore. Je n'ai pas eu le temps d'aller voir le docteur, j'ai eu le contrôle antidopage."

y'a que moi qui suis absolument hallucinée par cette phrase ?!!!!
c'est quoi cette blague ?! Shocked mad mad mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Sam 30 Mai 2009 - 7:23

Nan moi aussi...
Franchement, ça aurait pu attendre qu'il soigne d'abord son genou...
En plus, Rafa a dit que les contrôles duraient bien une heure... bof
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 21 Juin 2009 - 19:01


Simon : «J'arrive à 80%»

Tennis - Wimbledon


Gilles Simon n'entame pas le tournoi londonien au meilleur de sa forme.(EQ)

Blessé au genou lors de son match contre Victor Hanescu à Roland-Garros, Gilles Simon n'a pas récupéré tous ses moyens physiques et gère la situation comme il peut : «C'est difficile, mais j'essaie. Ce n'est pas Wimbledon toutes les semaines.» Dimanche, le Français s'est entraîné pour la première fois sur le gazon de Wimbledon.

« Gilles Simon, comment va votre genou ?

C'est difficile, mais j'essaie. Ce n'est pas Wimbledon toutes les semaines. Je vais donc essayer de faire le maximum ici. Aujourd'hui (dimanche), c'était mon premier entraînement ici. Il s'agissait de prendre un maximum de repères et de voir ce que cela donnera mardi.

Auriez-vous joué si ce n'était pas Wimbledon ?
Ce n'est pas tellement ça. Mais je n'aurais sûrement pas joué la semaine du Queen's. Je me serais sûrement reposé un peu plus. J'ai essayé de faire ma préparation normalement. Maintenant, je suis ici et je vais essayer de faire tout ce que je peux.

Quelles sont vos sensations ?
Je frappe plutôt pas mal. Quand on se déplace un peu moins bien, on est plus relâché et on frappe mieux. Ce sera vraiment à moi de ne pas subir le jeu et de bien frapper.

«Je n'ai vraiment aucune pression. Pour autant, je préférerais ne pas avoir mal.»

Est-ce que votre blessure vous enlève de la pression et change votre approche du tournoi ?

C'est plus facile dans l'approche du tournoi de savoir qu'on n'est pas à 100% et qu'on vient pour faire son maximum. Mais je préfère quand même arriver en forme sur un tournoi (sourires). C'est sûr que je suis plus détendu que d'habitude avant un Grand Chelem. Je n'ai vraiment aucune pression. Pour autant, je préférerais ne pas avoir mal.

A quel niveau estimez-vous votre forme ?
J'arrive à 80%. On sait que c'est déjà dur de gagner les matches quand on est à 100%. J'ai fait des matches d'exhibition la semaine dernière et je me suis retrouvé trois fois à un set partout. Cela va être du 50-50 à chaque fois. Je vais simplement essayer de me sentir mieux match après match. Sur les deux derniers matches, je n'ai ressenti aucune douleur même si je n'y vais pas à fond. C'est déjà ça.

Prenez-vous du plaisir à jouer sur gazon ?
Ca dépend du type de jeu de l'adversaire. Cela peut être très frustrant quand on joue contre un joueur très performant au service. C'est dur de garder le rythme, surtout en cinq sets. Sinon c'est une surface sympa. »

Recueilli par Sophie DORGAN, à Londres

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

N'amande


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Eysines

Membre n° : 170
Nombre de messages : 1983
Inscription : 21/03/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 23 Juin 2009 - 23:33


Simon : «Bien et calme»



Handicapé par son genou droit, Gilles Simon n'a pas traîné pour se qualifier (6-4, 6-3, 6-3) contre Bobby Reynolds après un match d'une grande qualité. Plus relâché, le numéro 7 mondial a changé son approche du match et sa façon de jouer pour s'adapter à sa condition physique.

« Gilles Simon, est-ce un match très rassurant ?
C'était très bien. J'ai bien joué du début à la fin. J'ai bien servi, je tentais pas mal de choses. C'était un très bon match. Quand j'arrive à bien servir, tout mon jeu est porté vers l'avant naturellement. Le jeu sur gazon correspond bien à mon jeu de fond de court, surtout en revers. Quand je me sens bien, je tape fort à plat, ma balle est très gênante. Sur cette surface, je peux tenter d'autre chose. Il faut gérer différemment les moments importants. Aujourd'hui, je n'ai jamais attendu la faute. J'ai fait quasiment à chaque fois un point gagnant.

Est-ce votre meilleur premier tour de Grand Chelem ?
Je pense. Surtout dans l'attitude. Je ne me suis pas énervé une seule fois ce qui n'a pas dû m'arriver depuis au moins dix ans (rires). Pourtant il y avait le soleil plein champ et on ne voyait rien. J'étais bien et calme.

Votre douleur au genou vous permet-elle de jouer plus relâché ?
Je n'ai pas de douleur quand je joue. C'est juste qu'elle peut arriver. Si elle arrive, c'est mort. C'est cela qui m'empêche d'aller à fond. Il suffit d'une fois où ça bouge et c'est terminé. Cela va durer au moins trois mois, je suis obligé de m'y faire. Tous les jours, je monte un peu en intensité pour voir.

«Le fait d'être incertain sur ma condition physique me permet de relativiser»

Apprenez-vous à gérer votre problème ?
Oui. Je ne comprenais pas ma douleur. Maintenant quand elle sera là, je ferai avec. Quand on la comprend mieux, c'est plus facile. Par exemple, quand j'ai mal au Queen's, je panique. Aujourd'hui, je m'habitue. C'est juste instinctif.

Est-ce que cela change votre façon de jouer ?
Un peu. Cela m'oblige à faire moins de courses, à être plus offensif quand je suis en défense. Quand je suis pris, je suis obligé de taper plus fort pour essayer de reprendre tout de suite l'ascendant. C'est complètement compatible avec le gazon. Cela ne tombe pas trop mal que cela se passe en ce moment. Finalement, cela m'enlève des options dans le jeu et je me pose moins de questions. Dès que je peux, j'essaie d'être offensif.

Avez-vous également changé votre approche des matches ?
Aujourd'hui, je me suis juste dit que j'allais jouer un match sur un beau terrain à Wimbledon et que j'étais content d'être là. J'ai essayé de prendre un maximum de plaisir sur le court. Avant, j'avais un peu l'impression d'avoir un rang à tenir alors qu'à l'arrivée, on ne joue pas des numéros mais des adversaires. Aujourd'hui, j'étais juste là pour jouer mon match. Le fait d'être incertain sur ma condition physique me permet de relativiser. Je me sentais bien et je voudrais que cela continue comme ça. »

L'Equipe


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NenYa


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


Russie
Féminin Localisation : MC Bay

Membre n° : 4
Nombre de messages : 9978
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 25 Juin 2009 - 20:41


Wimbledon > Simon: "Obliger de lâcher des points"

Par Laurent Trupiano, jeudi 25 juin 2009 à 21:40

" En ce moment je m'entraîne à peine une heure par jour, alors rester sur le court plus de deux heure set demi cela n'est pas évident. Je suis encore en délicatesse avec mon genou donc je fais très attention. Il y a des points où je n'y vais carrément pas pour éviter le pire. Ce qui me gêne c'est que cela n'est pas du tout dans mon tempérament. Pour mon prochain match, il va falloir être encore plus fort, avec un petit avantage car je pense que finalement la pression sera plus sur Hanescu qui m'a battu la dernière fois. De plus je ne crois pas que j'ai plus de chances car cette fois on jouera sur gazon"

www.welovetennis.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 28 Juin 2009 - 10:30


Simon frappe fort

Tennis - Wimbledon


Gilles Simon jouera Ferrero en huitièmes(REUT)

Plus offensif en raison de son problème au genou, Gilles Simon laisse partir ses frappes et le résultat est épatant avec un match quasiment parfait contre Victor Hanescu. Le Français estime que c'était «un des matches les plus agréables en termes de sensations» de sa carrière.

«Gilles Simon, avez-vous réalisé le match parfait ou quasiment parfait ?

J'ai très bien joué. Comme souvent, cela m'a aidé de bien commencer. Je convertis tout de suite les balles de break et tout de suite, cela va mieux.

Cela vous libère l'esprit ?
Oui (sourires). Cela me permet de tenter et de laisser partir mes frappes et le match est souvent plus agréable après. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec son jeu sur gazon, je l'ai trouvé un peu moins gênant. Ses balles giclaient moins que d'habitude au service. Quand ses premières balles passaient, elles arrivaient à la bonne hauteur. Même dans l'échange, dès qu'il jouait court comme il a des trajectoires très bombées, les balles m'arrivaient à la bonne hauteur. Je pouvais m'engager à fond dans la balle. J'ai réussi à faire ce que je voulais faire aujourd'hui. C'est-à-dire lui laisser très peu de temps, frapper fort tout de suite. Quand j'ai retourné plus tranquillement au deuxième set, je lui ai laissé du temps pour s'installer et il a un super timing. Il commet très peu de fautes directes. Il faut vraiment aller chercher les points à chaque fois.

«c'était un des matches les plus agréables en termes de sensations. Aujourd'hui, c'était mieux que d'habitude parce que cela a duré tout le match.»

Est-ce votre meilleur match sur gazon ?

Sûrement. Sur gazon, c'est encore plus parlant qu'ailleurs. Si j'arrive à laisser partir mes coups, j'ai souvent fait de très bons matches. En revanche, j'ai aussi fait des matches très frustrants où je n'arrivais pas à me lâcher et c'était la bagarre en permanence. En tous cas, c'était un des matches les plus agréables en termes de sensations. Mon premier tour a aussi été très bon. Aujourd'hui, c'était mieux que d'habitude parce que cela a duré tout le match. Parfois sur gazon, j'ai des moins bons passages par-ci par-là.

Vous n'avez pas semblé gêné par votre genou ?

Aujourd'hui, j'ai joué sans aucune gêne. Je suis aussi offensif parce que j'ai ce problème au genou. Dès que je suis pris en bout de course, je tente des points gagnants. J'ai un peu moins de courses à faire et cela me permet surtout de garder ma ligne de conduite et mon agressivité tout au long du match. Aujourd'hui, je l'ai bien fait. Il y a des jours où ces coups-là ne rentrent pas et cela devient plus difficile. »

Recueilli par Sophie DORGAN, à Londres

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 28 Juin 2009 - 10:52


Gilles Simon évoque Juan Carlos Ferrero

« Il joue bien. J'ai regardé plusieurs de ses matches. Il s'appuie sur une bonne première balle qui lui permet d'être bien installé dans l'échange. Il aime bien avoir le contrôle du jeu. Il faudra essayer de l'agresser, de ne pas lui laisser le temps de jouer et de poser son jeu. Quand il est dans le terrain et maîtrise l'échange, il est très difficile à battre.»

L'Equipe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 28 Juin 2009 - 11:09


Simon : « Une bonne victoire »

Rédaction samedi 27 juin 2009

Qualifié pour la première fois de sa carrière pour les huitièmes de finale de Wimbledon après son succès convaincant décroché face au Roumain Victor Hanescu samedi (6-2, 7-5, 6-2), le Français Gilles Simon a « pris du plaisir » au cours de cette « bonne victoire ».

« J'ai bien joué, a commenté le Français Gilles Simon sur le site officiel de la Fédération française de tennis. Je suis rentré dans le match tout de suite. J'ai fait le break d'entrée puis j'ai sauvé deux balles de break ensuite donc à partir de là, ça a vraiment été du bon tennis. Forcément, je suis très content. Déjà au premier tour, j'avais bien joué. Au deuxième, j'ai eu un peu plus de mal au début mais à la fin ça revenait bien. Quand je me sens bien sur gazon, ça me permet de frapper très fort, à plat. Alors que je suis plus timide, ça devient plus compliqué. Aujourd'hui (samedi), j'avais vraiment un plan de jeu établi et j'avais vraiment envie de lui rentrer dedans ; j'ai bien réussi à le faire du début à la fin. En fin de match, j'ai vraiment réussi beaucoup de beaux points d'affilée et ça l'a démotivé. Des matchs comme ça, ça n'arrive pas tout le temps, il faut en profiter. J'ai pris du plaisir, je me sentais bien et à l'arrivée, c'est une bonne victoire. Je suis content d'être en deuxième semaine parce qu'il faut le faire. C'est surtout le fait d'y arriver en jouant aussi bien qui me fait vraiment plaisir. »

J-M.D (Rédaction Sport365.fr)

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 30 Juin 2009 - 17:59


Simon : «Il était meilleur»

29/06 23h11 - Tennis, Wimbledon

Gilles Simon a reconnu la supériorité de Juan Carlos Ferrero en 8es de finale du tournoi de Wimbledon (7/6 6/3 6/2).

«J’ai eu ma chance dans le premier set (perdu 7-6). Remporter cette manche aurait peut-être changé les choses. Et puis ça été très difficile par la suite. Il jouait bien, avait une grosse réussite et ne donnait pas un point. Malheureusement, j’ai beaucoup moins bien servi que sur les tours précédents. Je dois reconnaître qu’il a été meilleur aujourd’hui. C’était quand même un bon tournoi puisque je n’étais pas sûr de jouer trois ou quatre jours avant. J’ai finalement pu jouer quatre matches à fond, sans gêne (au genou). Cette blessure m’a permis d’arriver plus relâché et de jouer un bon tennis cette semaine. Mais mon manque de préparation m’a coûté cher au final», a confié le Tricolore sur les ondes de RMC.

www.sport24.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mer 1 Juil 2009 - 13:00


Simon : «J'étais dans les cordes»



Gilles Simon n'a jamais trouvé la solution contre Juan Carlos Ferrero. (EQ)

Malgré la défaite contre Juan Carlos Ferrero, Gilles Simon trouvait de vrais motifs de satisfaction. Il a retrouvé son jeu et a atteint pour la première fois de sa carrière les huitièmes de finale à Wimbledon malgré de sérieux doutes en raison de sa blessure au genou.

« Gilles Simon, comment analysez-vous votre match ?

On est partis sur un très gros rythme, c'était un gros combat. Au fur et à mesure du match, il a pris le contrôle de l'échange. J'ai eu ma chance dans le premier set. Malheureusement, j'ai mal servi. Remporter cette manche était ma seule chance de passer. Avec le gain de la première manche, cela aurait peut-être été un peu différent. Après la perte de ce premier set, c'était très difficile. Progressivement, j'ai perdu du terrain, il était souvent directeur dans l'échange après une bonne première balle. Sur mes secondes balles, il était déjà dans le terrain. Au fur et à mesure du match, j'ai perdu un mètre puis deux.

Avez-vous calé physiquement ?
C'est dur parce qu'on est partis un peu trop fort pour moi. Je ne suis pas du tout entraîné. Dans les deux premiers jeux, j'avais déjà chaud (rires) et je n'arrivais plus à respirer. A la fin des échanges, je laissais partir car j'étais dans les cordes. Cela me réussissait plutôt bien, mais je savais que je n'étais pas au top de ma préparation. Quand je perds 7-6, c'est plus dur.

Votre problème au genou vous enlève-t-il un plan B ?
Si je perds 7-6 dans d'autres circonstances, je suis peut-être capable de livrer un combat physique. Là, c'est moi qui suis explosé à 7-6 (rires). Je n'ai pas vraiment d'autres solutions et surtout il ne m'en a pas données. Quand j'arrivais à taper fort, il ne bougeait pas de sa ligne. C'était moi qui courrait deux fois plus. Je n'arrivais pas à lui rentrer dedans. Le seul moyen était de mieux servir.

«Quand j'arrivais à taper fort, il ne bougeait pas de sa ligne. C'était moi qui courrait deux fois plus. Je n'arrivais pas à lui rentrer dedans. Le seul moyen était de mieux servir.»

Tirez-vous un bilan positif de ce Wimbledon ?

C'était très bien. Trois ou quatre jours avant le tournoi, je n'étais pas sûr de pouvoir défendre mes chances correctement. Quand je jouais l'exhibition avant le tournoi, j'avais de grosses douleurs et des moments où je ne pouvais pas jouer. Je suis vraiment content de pouvoir jouer à fond quatre matches sans gêne. J'espère que l'inflammation est passée, la lésion va rester là pendant trois ou six mois. J'espère que cela ne va pas me déranger pour le reste de la saison.

Avez-vous une pensée pour Richard Gasquet qui traverse des heures difficiles actuellement ?

C'est un moment difficile et délicat à gérer pour lui. Cela nous affecte aussi, on connaît Richard et cela me paraît incroyable ce qui est en train de se passer. J'espère que cela va bien se finir pour lui. Je ne sais pas comment, mais j'espère que cela va aller. On est derrière lui, mais on est spectateur comme tout le monde. Je lui ai juste envoyé un petit texto il y a deux jours pour lui dire qu'on était avec lui. »

Recueilli par Sophie DORGAN, à Londres

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 5 Juil 2009 - 13:47

Posté par Truc sur MTF



J'adore cette interview ! 01
L'anecdote avec Dima ça m'a fait trop rire. :laugh: C'est clair le mec il est limite dangereux. A Metz il balançait tout ce qu'il trouvait dans les paniers de basket. :laugh:
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NenYa


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


Russie
Féminin Localisation : MC Bay

Membre n° : 4
Nombre de messages : 9978
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 5 Juil 2009 - 15:34

ahaha spadea ahahahahahahahahahahaha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carodaria


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : region parisienne

Membre n° : 89
Nombre de messages : 3403
Inscription : 10/11/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 5 Juil 2009 - 18:16

sympa cette petite interview :laugh: :laugh: :laugh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 5 Juil 2009 - 20:29

Ah il est trop bon putain

Il résume bien le cas Tursunov il fait grave peur quand il balance des balles :laugh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NenYa


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


Russie
Féminin Localisation : MC Bay

Membre n° : 4
Nombre de messages : 9978
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 5 Juil 2009 - 21:16

en plus il trouve toujours des nouvelles cibles c'est bien :laugh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

*marion*


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Douai/ Nord

Membre n° : 208
Nombre de messages : 4726
Inscription : 08/05/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Lun 6 Juil 2009 - 12:56

Comment il balance mdr
Simpa cette interview. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 23 Aoû 2009 - 12:45


Gilles Simon, le genou en question

CINCINNATI (Etats-Unis), 22 août 2009 (AFP)

Le Français Gilles Simon, 9e joueur mondial, va aborder l'US Open avec un problème au genou droit qu'il traîne depuis trois mois et qui ne s'est pas vraiment arrangé à Cincinnati, où il a atteint les quarts de finale.

Simon, perturbé depuis Roland-Garros par une inflammation chronique au tendon rotulien, comme en témoigne un bandage blanc juste sous le genou, a renoncé au tournoi de New Haven (Connecticut), qui débute dimanche et qu'il avait prévu de jouer avant le coup d'envoi du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison, le 31 août.

Après une semaine dans l'Ohio très satisfaisante quant aux résultats, avec trois victoires, dont une contre le 8e mondial Nikolay Davydenko, Simon ne cache pas que l'état de son genou ne s'est pas arrangé. D'autant qu'il a disputé aussi deux matches de double avec Jérémy Chardy.

"New York ? Ça va être chaud mais on verra bien. Déjà, je crois que d'ici jeudi, mon programme ça va être +RIEN+, repos complet. Après je reprendrai en douceur et on verra. Une inflammation, ça peut partir en 4 ou 5 jours parfois, on ne sait jamais...", explique-t-il.

"Si mon corps me laisse jouer comme je veux à New York, je pense que je peux être dur à battre", assure-t-il toutefois.

"La peau pourrie"

"Je n'arrivais pas à marcher à la fin de mon match contre Djokovic (vendredi en quart). Je joue avec ce problème et parfois ça va, parfois non, mais cette semaine c'était plus dur. Je ne bougeais pas aussi bien que d'habitude. Et c'est ma force de bouger, de courir sur toutes les balles. Quand je ne peux pas le faire, je ne suis plus Gilles Simon", regrette-t-il.

Si le Niçois montre parfois des petits signes d'agacement quand on l'interroge sur son genou, c'est surtout par pudeur, pour ne pas en faire une excuse: "Ce n'est pas un secret que j'ai mal au genou, mais je ne veux pas trop en parler parce que je ne veux pas donner l'impression de me plaindre."

Et le Tricolore, révélation de la saison passée, losqu'il avait entamé l'année 2008 à la 30e place mondiale avant de la boucler dix mois plus tard à la 7e, fait contre mauvaise fortune bon coeur.
"J'ai la peau pourrie tellement je mets des anti-inflammatoires", s'amuse-t-il en montrant la zone touchée.

Quant à savoir s'il était judicieux de s'aligner aussi en double à Cincinnati, Simon n'a pas d'avis tranché: "Le premier m'a bien aidé car j'étais mal après mon 2e tour mardi et je me suis senti bien mieux en double peu après. Par contre le deuxième, celui de jeudi soir (perdu dans la foulée de sa victoire contre Davydenko) n'a pas aidé, c'est certain."

"Mais c'était pas prévu, normalement je n'en joue qu'un !", a plaisanté un Simon tout sourire, qui a en effet enregistré cette semaine la première victoire de sa carrière associé à son ami Jérémy Chardy, après neuf échecs au premier tour en moins d'un an.

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bibouille


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Belmesnil

Nombre de messages : 6275
Inscription : 30/12/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 27 Aoû 2009 - 10:20


US Open > Simon, le genou tient bon

Par Pauline Dahlem, jeudi 27 août 2009 à 11:34

On apprend dans L'Equipe de ce jeudi que Gilles Simon a tapé la balle deux bonnes heures avec le numéro 1 mondial en personne, Roger Federer. L'entraînement, qui s'est déroulé dans la bonne humeur selon Thierry Tulasne, le coach du Français, "il s'est bien marré avec Roger, c'est bon pour le moral" a permis de répondre aux interrogations du numéro 9 mondial concernant son genou. Selon Tulasne toujours, les signaux sont au vert :"Gilles n'a pas été gêné dans ses déplacements, et il ne m'a pas dit un mot sur son genou après la séance. C'est plutôt bon signe".

www.welovetennis.fr


_________________
Porque será mi héroe todavía y para siempre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

*marion*


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Douai/ Nord

Membre n° : 208
Nombre de messages : 4726
Inscription : 08/05/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 3 Sep 2009 - 11:56


Simon a «bien géré»

Le 03/09/2009 à 03:21



Malgré quelques petits problèmes de concentration en début de set, Gilles Simon a bien géré pour passer en trois sets (6-4, 7-6 [3], 6-3) son premier tour contre Daniel Gimeno-Traver.

«Gilles Simon, comment analysez-vous votre match ?
L'objectif du jour était d'essayer de passer en trois sets. J'ai réussi même si j'ai connu quelques problèmes de concentration, surtout sur les débuts de set. Mais je ne me sentais pas pour autant en difficulté. Sur les fins de set, j'ai plutôt bien géré le match. C'était compliqué de garder toute sa tête au jeu. C'était plus facile de faire l'effort en fin de set quand les points deviennent vraiment importants. C'était mieux sans faire des choses incroyables. Je l'ai fait jouer, j'ai couru, j'ai défendu, j'ai fait ce qu'il fallait pour le faire rater. Son jeu m'a quand même posé quelques problèmes en début de match. Il servait bien, il alternait bien, il faisait ses kicks pour enchaîner en coup droit puis il servait fort sur le T

Avez-vous pu faire quelques réglages ?
Non parce qu'il avait un jeu particulier. En moins solide, il possède un peu le jeu d'Andreev avec ce grand coup droit lifté qui rebondit très haut et avec un revers plus faible, il sert bien en premières balles. C'était difficile de trouver du rythme. Mais je suis content d'avoir bien retourné dans l'ensemble. Je n'ai pas bien servi, mais j'ai fait ce qu'il fallait pour passer.

«Malheureusement, on a rarement des certitudes quand on joue au tennis. J'ai un premier objectif qui est d'atteindre la deuxième semaine.»

Comment allez-vous physiquement ?

Ca va. Aujourd'hui, il n'y avait pas beaucoup d'intensité. C'était plus un travail mental d'arriver à rester concentré sur le jeu tout le temps. Il y a beaucoup de bruit à côté du terrain (sourires). Les raisons de se disperser sont nombreuses. Il y a des gens qui passent sur le bord du terrain, il y a un avion qui décolle toutes les dix minutes, on a commencé à l'heure où il y a beaucoup d'ombre sur le terrain avec les arbres au bord du court (sourires). Ce sont beaucoup de choses qu'il faut gérer.

Avez-vous des certitudes pour cet US Open ?
Malheureusement, on a rarement des certitudes quand on joue au tennis (sourires). J'ai un premier objectif qui est d'atteindre la deuxième semaine. Je reste concentré sur le prochain match face à un adversaire que je n'ai jamais affronté. Je l'ai vu jouer souvent, il joue très bien, il a remporté son premier titre il n'y a pas longtemps (Ndlr : Thomaz Bellucci, vainqueur à Gstaad début août). Il va falloir être méfiant. »

L'Equipe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bibouille


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Belmesnil

Nombre de messages : 6275
Inscription : 30/12/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 3 Sep 2009 - 17:22


Gilles Simon > Problèmes de concentration

Par Florian Toumit, jeudi 03 septembre 2009 à 14:01

Après sa victoire sur Daniel Gimeno-Traver 6-4, 7-6(4), 6-3, Gilles Simon s'est exprimé au micro de RMC. "L’objectif du jour est de passer en trois sets. J’ai rencontré des problèmes de concentration mais j’ai réussi. Il faut dire qu’il y a énormément de bruit au bord du terrain… Comme il n’y avait pas énormément d’intensité dans le match, ça s’est bien passé physiquement. Comme d’habitude, je souhaite atteindre la deuxième semaine. Mais vous savez, au tennis, on a rarement des certitudes."

www.welovetennis.fr


_________________
Porque será mi héroe todavía y para siempre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Itw & Conférences de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RESTE DU CIRCUIT :: AUTRES JOUEURS :: Les Français :: Gilles Simon -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit