RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 Itw & Conférences de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
Auteur Message

Nanou74


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Suisse
Féminin Localisation : annecy

Membre n° : 115
Nombre de messages : 5196
Inscription : 09/12/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 30 Oct 2008 - 15:28

Tsonga: "Fallait que ça sorte"




Jo-Wilfried Tsonga n'a pas manqué ses retrouvailles avec le public parisien. Contraint au forfait à Roland-Garros, le Manceau a régalé le POPB, mercredi, pour son entrée dans l'arène face à Radek Stepanek (3-6, 6-4, 6-4). Ravi de s'être sorti indemne du piège tendu par le Tchèque, le Manceau, content de son état d'esprit, a désormais l'esprit tourné vers son prochain adversaire: le numéro 3 mondial Novak Djokovic.


Jo-Wilfried, quel sentiment prédomine après cette victoire ? Du soulagement ou de la joie ?
Ce n'est pas du soulagement. Je suis simplement content de m'en être sorti. Je suis satisfait d'avoir eu cette attitude de vainqueur qui m'a permis de gagner ce match.

A un moment au deuxième set, vous avez violemment jeté votre raquette. La frustration provenait du jeu de votre adversaire ou du votre ?
C'était beaucoup dû au sien. C'était frustrant. En plus, de mon côté, je ratais beaucoup de coups faciles. J'avais du mal à m'adapter à son jeu. Ce jet de raquette m'a soulagé. Il fallait que ça sorte. Ça m'a fait du bien et permis d'extérioriser. J'ai évacué toute la frustration accumulée depuis le début du match.

En quoi le jeu de Stepanek est-il pénible ?
Parce qu'il imprime un rythme particulier au match. Parfois il joue vite, parfois il ne fait pas avancer la balle, il aime bien changer de rythme. Il est aussi capable de réaliser des coups surprenants, que seul lui tente. Il est très difficile de se régler et de s'organiser face à ce joueur.

"Avec Djokovic, on commence à bien se connaître"

Au prochain tour, vous allez retrouvez Djokovic pour la troisième fois de l'année (les deux hommes se sont affrontés en finale de l'Open d'Australie et en finale du tournoi de Bangkok avec un bilan d'une victoire chacun, Ndlr). En quoi ce match peut-il être différent des deux autres ?
C'est vrai que l'on commence à bien se connaître. Mais demain, ce ne sera qu'un deuxième tour (en fait un 3e mais seulement le deuxième match du tournoi pour les deux joueurs, Ndlr). Ce n'est donc pas comme une finale. J'ai appris en le battant à Bangkok que c'était un joueur à ma portée. Que j'étais capable de le battre. Et ça, c'est important.

Vous pensez-vous capable de renouveler le match de Bangkok ?
Oui je m'en sens capable. La surface est différente, beaucoup plus lente ici, mais je pense que c'est dans mes cordes.

Quelle va-être la clé pour le battre à nouveau ?
Il va falloir que je sois solide et que je n'hésite pas à aller de l'avant même si c'est un très bon contreur. La surface doit me permettre d'avancer même si elle est lente cette année.

www.sports.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rafaelito


Top 20
Top 20


• Profil •


Masculin Localisation : Tu connais pas !

Membre n° : 126
Nombre de messages : 757
Inscription : 04/01/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Ven 31 Oct 2008 - 7:44

Tsonga : "Paris comme premier objectif"

30/10/2008 - 23:08, Tennis - MS Paris-Bercy



Toujours en lice pour rallier la Masters Cup, Jo-Wilfried Tsonga assure ne penser qu'à faire un résultat à Paris-Bercy, sa "maison". Le Français ne pensera qu'à prolonger sa saison à Shanghai uniquement s'il élimine Andy Roddick en quart de finale. Et pas avant.

De quoi êtes-vous le plus fier dans ce huitième de finale ?


J.-W.T. : D'avoir fait plaisir à tout le monde en battant Novak Djokovic à Paris. Je fais vraiment de beaux matches. Des matches où il se passe des choses, où il y a de l'intensité, de temps en temps de la frustration, de temps en temps des moments de joie.

Est-ce comme une sorte de revanche après votre défaite en finale de l'Open d'Australie ?


J.-W.T. : Non, ma revanche, je l'ai déjà eue en finale de Bangkok.

Comment comparez-vous ce match par rapport à celui de Bangkok ?

J.-W.T. : Cette fois-ci, Novak avait l'intention de ne pas me laisser jouer. A Bangkok, il avait été un peu passif et il m'avait laissé le temps de venir au filet et d'imposer mes frappes. Là, il était beaucoup plus agressif, il jouait très profond, un peu comme en Australie. C'était difficile pour moi d'aller au filet, donc j'étais obligé de tenter ma chance d'assez loin. Comme ces derniers temps je frappe bien la balle, j'arrive à sortir des coups un peu venus de nulle part et ça m'aide beaucoup.

Peut-on comparer votre niveau actuel et celui que vous aviez en Australie ?

J.-W.T. : Je pense que c'est un peu la même chose. Je monte en puissance. Si physiquement je tiens, je vais être de plus en plus fort dans ce tournoi. Au niveau du public surtout, ça a un petit goût d'Australie.

Qu'avez-vous dit au public après le match ?

J.-W.T. : J'ai dit que Bercy, c'était ma maison, qu'il fallait mon autorisation pour entrer. Aujourd'hui j'avais décidé de ne pas la donner. Demain (contre Roddick), c'est pareil, il va falloir que je donne mon autorisation. C'est un tournoi que j'adore depuis des années. Mon plus grand rêve ce serait de faire quelque chose de géant ici.

Comment voyez-vous le match contre Roddick ?


J.-W.T. : Il va falloir que je sois opportuniste, que je profite des rares occasions qu'il va me laisser sur son service. De mon côté, il va falloir que je me comporte en patron et que je ne lui laisse pas grand chose sur mes engagements. Il faut éviter la frustration. On peut très bien mener sur son service et prendre quatre aces de suite.

Vous qui avais été longtemps blessé, pensez-vous toujours à votre physique ou est-ce un problème loin de vous maintenant ?

J.-W.T. : J'y pense toujours, forcément. Avec toutes les blessures, les trucs que j'ai eus, je n'ai pas tout ce rythme comme les autres. Il y a des joueurs qui peuvent enchaîner des tournois et moi, malheureusement, à chaque fois, je pars de presque de zéro. Physiquement, quoi qu'il arrive, c'est dur, mais au fur et à mesure des tournois, je vais m'aguerrir. J'espère le plus tôt possible.

Vous dites que vous profitez du dernier tournoi de la saison. Vous ne pensez pas à Shanghai... Du tout ?

J.-W.T. : Non. Pour l'instant, je n'y pense pas. Briller à Bercy est d'abord mon premier objectif. Je pense à gagner chaque match. Si je bats Andy, ce sera la possibilité justement d'aller chercher une place là-bas. Je vais déjà penser à battre Roddick, après se présentera le moment d'y penser... J'en suis encore loin.

Propos recueillis par Sébastien PETIT au POPB


Eurosport
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Sam 1 Nov 2008 - 7:30

01/11/2008 00:36

Tennis - ATP - Tsonga : « Incroyable, sidérant»

Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur d'Andy Roddick (5-7, 6-4, 7-6) :
« C'est incroyable, sidérant. Ce sont les meilleurs moments de ma vie sur le court. Tu pourrais mourir en te disant "c'est bon, j'ai connu le plaisir. Cette victoire à Bercy n'est pas comparable à l'Australie. Là, on jouait en indoor, ça fait beaucoup plus de bruit. Et tous ces gens qui crient ton nom à tue-tête, ça donne des frissons. Je n'ai pas lâché sur les balles de break au deuxième set (Roddick en a eu 10 et aucune convertie. Ca a été le tournant du match. Je ne me disais pas "encore une" mais "il faut la sauver". Aux moments où il a moins bien servi, où il a été moins précis, j'ai réussi à saisir l'opportunité qui se présentait. Contre Andy, tu n'a pas le choix, au moment où il faut prendre ta chance, il faut aller la chercher. Au tie-break, je me sens confiant, je sens qu'il est physiquement un peu moins bien. Je me sens physiquement plutôt bien, je suis beaucoup moins fatigué que si j'avais perdu. Il faut que je me dise que je suis en pleine forme pour le match contre Blake, le plus important de ma saison. Car samedi, quelque chose de grand m'attend si je suis fort. J'aurais aimé qu'on puisse aller tous les deux au Masters avec Gilles (Simon, éliminé de la course après la victoire de Tsonga). Samedi, je vais me battre pour essayer de lui faire honneur. »

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Sam 1 Nov 2008 - 21:28

01/11/2008 19:59

Tennis - ATP - Bercy - Tsonga : «Le sprint final»



Après le "Merci Bercy" sur le court, Jo-Wilfried Tsonga arrive en conférence de presse avec un tee-shirt "I love Paris". Toujours aussi serein, le Manceau reste fixé sur son objectif : gagner le titre. Dans sa bulle avec ses proches, il «garde les pieds sur terre» pour appréhender, dimanche à 16 heures au POPB, la finale contre David Nalbandian : «C'est le genre de match dont on rêve toute une vie. C'est pour cela qu'on joue et qu'on se bat comme des lions dès les premiers tours. Quand on y arrive, il ne faut pas mollir.»

«Jo-Wilfried Tsonga, hier, vous avez qualifié votre match «d'incroyable et sidérant», que diriez-vous aujourd'hui ?
Aujourd'hui, je dirais que c'est bien. Aujourd'hui, je suis arrivé avec des intentions. Le match s'est déroulé comme j'avais envie qu'il se déroule. Tout s'est bien passé. Je n'ai pas eu à forcer, à puiser au fond de moi-même alors qu'hier, je suis vraiment allé chercher la victoire là où elle n'existait pas. La victoire d'hier était encore plus belle que celle d'aujourd'hui. Mais j'ai envie que la plus belle soit celle de demain.

Vous avez donné l'impression de gérer votre avance et le match.
C'est vrai que cela s'est bien déroulé. J'ai géré le match, j'ai réussi à breaker très tôt. Cela m'a permis de gérer, de ne pas laisser trop de forces dans mes jeux de retours tout en restant agressif. Cela m'a permis d'être bien frais sur mes services et de pouvoir envoyer. Je servais très bien, cela s'est super bien passé. Le mérite que j'ai est d'être arrivé à cette demi-finale et je n'ai pas eu la tâche facile. En demi-finale, j'ai joué le tennis que j'avais envie de jouer. C'était une presque formalité, je ne comptais vraiment pas m'arrêter là. J'ai vraiment envie d'aller chercher un titre.

Vous dégagez un mélange de puissance et de sérénité.
Je ne sais pas (rires). Je suis comme ça, c'est tout. Je ne peux pas dire pourquoi je suis comme ça. C'est moi, quoi (sourires). Je maîtrise, je commence à avoir un peu plus d'expérience. Le joueur qui s'endort sur son nuage quand il est en finale ne peut pas bien jouer. Je compte bien garder les pieds sur terre et essayer de remporter le trophée. Je sais ce que je veux.

Est-ce que vous avez aussi la Masters Cup de Shanghaï en tête ?
Je vais peut-être choquer tout le monde, mais je m'en moque. Je n'ai qu'une seule envie, c'est de gagner ici. Le Masters est dans une semaine. Il faut penser au présent et le présent, c'est que je suis en finale d'un Masters Series. Pas n'importe lequel ? Bercy. Je vais me donner à fond. Je penserai au Masters à la fin du tournoi.

Comment appréhendez-vous votre finale contre David Nalbandian ?
C'est la dernière ligne droite, le sprint final. C'est le genre de match dont on rêve toute une vie. C'est pour cela qu'on joue et qu'on se bat comme des lions dès les premiers tours. Quand on y arrive, il ne faut pas mollir.

Le service va-t-il être déterminant ?
Cela va être une des clés. Le retour sera aussi important parce que si j'arrive à lui mettre la pression en servant bien, cela va bien se passer pour moi. Je vais vraiment entrer sur le court pour gagner.»

Recueilli par Sophie DORGAN, à Bercy

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ghost


Débutant(e)
Débutant(e)
avatar

• Profil •


Masculin Localisation : Caen

Nombre de messages : 10
Inscription : 17/09/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 2 Nov 2008 - 8:53

Je pense que Jo a quand même le Masters un peu dans la tête. Mais, esperons qu'il gagne son 2eme titre et que ce soit un Masters Series et avec une qualification au Masters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 2 Nov 2008 - 9:30


Tsonga: "Un véritable rêve"


Jo-Wilfried Tsonga pourrait vivre en finale le plus beau moment de sa vie (Reuters).

La "Tsongamania" est de retour. Mais le Manceau, qui a décroché samedi sa place pour la finale du Masters Series de Paris en donnant la leçon à James Blake (6-4, 6-3), garde tout son calme et sa sérénité. Conscient de vivre un rêve éveillé, "Jo" ne pense qu'à une seule chose: remporter le tournoi. Sans se focaliser sur la Masters Cup, pour laquelle il se qualifiera en cas de victoire dimanche contre David Nalbandian.

Qu'est-ce que cela représente pour vous d'arriver en finale à Paris, avec le public derrière vous ?
C'est très spécial pour moi. C'est un véritable rêve. Depuis toujours, tout au long de ma carrière, j'ai rêvé de ça, de jouer une finale en France. Ce sera peut-être le plus beau moment de ma vie.

Pensez-vous avoir conservé le même niveau ce samedi face à Blake que contre Roddick vendredi ?
Non, je pense avoir mieux joué aujourd'hui. J'ai mieux commencé le match qu'hier. J'ai servi incroyablement bien et contre James, c'était un grand avantage pour moi.

Vous dégagiez un sentiment d'invincibilité sur le court. L'avez-vous ressenti ?
J'avais des intentions très fortes aujourd'hui, en entrant sur le terrain. Je me suis dit que vendredi je n'étais pas rentré comme il le fallait dans mon match. Là, il fallait l'aborder de la meilleure des manières pour que ça se passe du mieux possible. C'est ce que j'ai fait. J'ai été très opportuniste dès le début du set. Cela m'a permis d'être serein et de gérer le score tranquillement.

Qu'est-ce que cela fait de claquer des aces comme ça, tant qu'on en veut ?
Je ne sais pas, c'est chouette ! C'est l'habitude. Ça ne me fait rien de spécial...

Vendredi après votre victoire sur Roddick, vous disiez que c'était incroyable, sidérant. Aujourd'hui, que diriez-vous ?
C'est bien. Le match s'est déroulé comme j'avais envie qu'il se déroule. Tout s'est bien passé. Je n'ai pas eu à forcer, ni à aller puiser au fond de moi-même, alors qu'hier je suis allé chercher la victoire là où elle n'existait pas. J'ai envie de dire que la victoire d'hier était encore plus belle que celle d'aujourd'hui. Mais j'espère que la plus belle sera celle de dimanche !

Pouvez-vous comparer les sensations que vous avez en ce moment avec celles que vous aviez en Australie ? Allez-vous vous inspirer ici de ce que vous avez vécu avant la finale de l'Open d'Australie pour préparer le match de dimanche ?
L'Australie était l'occasion pour moi de découvrir une finale sur le circuit. Elle était importante. C'était la première de ma carrière. Pour moi, c'était une étape. Je vais m'en servir forcément, mais je vais aussi me servir de la façon avec laquelle j'ai abordé la finale contre Djokovic à Bangkok, pour essayer de faire la même.

"Ma situation par rapport à la Masters Cup ? Je m'en moque"

Comment appréhendez-vous la finale contre Nalbandian ?

Pour moi, c'est la dernière ligne droite, le sprint final. C'est le genre de match dont on rêve toute une vie. C'est pour ça qu'on joue, qu'on se bat comme des lions dès les premiers tours. Quand on y arrive, il ne faut pas mollir. Il faut aller à la bagarre. Contre David, ce sera très difficile parce qu'il retourne très bien. Mais c'est une finale, on ne sait jamais ce qui peut se passer jusqu'au dernier moment. Je ferai de mon mieux et je verrai bien...

Sur quoi se jouera cette finale ?
Le service sera une des clés, tout comme le retour. Si j'arrive à lui mettre la pression et à bien servir, ça se passera peut-être bien pour moi.

Tout le milieu du tennis est derrière vous et s'enthousiasme sur vos performances. Ressentez-vous la ferveur populaire ?
Non, je ne la ressens pas trop. Dès que je finis mon match, je fais ma récupération, je reviens voir les médias, je pars à l'hôtel, je mange, je suis avec mes potes. On parle de tout, sauf de tennis. Je dors et le lendemain, quand je me réveille, je me dis qu'il faut y aller. Je ne fais pas attention à tout ce qui se passe. J'essaie de croiser le moins de monde possible.

Connaissez-vous votre situation par rapport à la Masters Cup ?
Non, je ne la connais pas trop. Je vais peut-être choquer tout le monde, mais je m'en moque. Je n'ai qu'une seule envie: gagner ici. Le Masters, ce sera une autre semaine. Il faut penser au présent. Et le présent, c'est que je suis en finale d'un Masters Series et pas n'importe lequel: Bercy. Je vais me donner à fond et je penserai au Masters à la fin.

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 2 Nov 2008 - 10:11


TMS Paris: Tsonga: "C'est très spécial pour moi"

01/11/2008 - 19:26

Le sourire aux lèvres, Jo-Wilfried Tsonga a fait part de son bonheur de disputer dimanche la finale du tournoi de Bercy, sa première en Masters Series après avoir pris la mesure ce samedi de James Blake (6-4, 6-3): "C'est très spécial pour moi, a-t-il expliqué. C'est un véritable rêve. Depuis toujours, tout au long de ma carrière, j'ai rêvé de ça, de jouer une finale en France. Ce sera peut-être le plus beau moment de ma vie."

www.sports.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 2 Nov 2008 - 10:13


Tsonga : «Ce sera difficile»

2/11 09h19 - Tennis, ATP, Bercy

Jo-Wilfried Tsonga se méfie particulièrement des retours de service de David Nalbandian avant la finale à Bercy ce dimanche.

«Toute ma carrière, j’ai rêvé de jouer une finale en France. Pour moi, c’est en passe d’être le plus grand moment de ma vie. Je sais que ça va être difficile parce que David a un excellent retour de service. Mais c’est une finale, personne ne sait ce qui va se passer à ce moment précis. Je donnerai le meilleur de moi-même et on verra bien ce qui arrivera», expliquait Jo-Wilfried Tsonga à Bercy, après sa demi-finale victorieuse contre James Blake samedi (6/4 6/3). Le vainqueur de la finale, à suivre en direct sur notre site à partir de 16h, sera qualifié pour le Masters de Shanghaï.

www.sport24.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Lun 3 Nov 2008 - 7:56


Tennis - ATP - Bercy - Tsonga : «Toute une vie»

02/11/2008 21:36

Premier titre dans un Masters Series, chez lui à Paris, successeur de Sébastien Grosjean au palmarès à Bercy, nouveau n°7 mondial, qualifié pour la Masters Cup de Shanghaï, Jo-Wilfried Tsonga est bien plus riche qu'un simple palmarès. Sur le court, il dégage de l'émotion par son jeu et son charisme. En dehors, il donne quelques clés pour mieux comprendre sa force. Sa vie, sa famille et ses emmerdes avec une multitude de blessures donnent un supplément d'âme à sa victoire en finale (6-3, 4-6, 6-4) contre David Nalbandian. Sa générosité, il la puise chez les siens qu'il remercie encore et encore. Sa sérénité, elle est née d'une famille soudée et d'un métissage formidable entre «l'excentricité de l'Afrique» de son papa et le «calme de l'Occident» de sa maman. Et ses larmes en conférence de presse à l'évocation de ses grands-parents et de sa grand-mère disparue résument bien l'essence de ce champion : la mémoire du coeur et du corps. Au-delà de son service canon, son coup droit de feu et sa puissance hors du commun, c'est un gars bien.

«Jo-Wilfried Tsonga, que ressentez-vous après ce titre ?
C'est un bonheur infernal. Je n'ai même pas de mots pour décrire cette finale, c'est juste incroyable ce qui s'est passé cette semaine. Je suis arrivé dans le tournoi avec des douleurs un peu partout. J'avais mal à la cuisse, encore mal à l'épaule. Où est-ce que j'avais mal encore ? J'avais mal presque partout. J'avais mal à la tête parce que je souffrais de ne pas pouvoir me donner à fond sur mes matches et de ne pas pouvoir jouer comme j'en avais envie. J'ai tenu le coup, je suis resté très, très solide. Je me suis dit que j'avais la chance d'être sur le court et qu'il fallait se donner à fond. On ne sait jamais ce qui peut arriver : tu peux gagner un ou deux matches et puis la machine va se mettre en route, ton corps va se stabiliser et tu vas tout péter. C'est ce qui s'est passé, je suis vraiment heureux.

Comment avez-vous vécu le dernier jeu lorsque vous êtes mené 0-40 ?
Je regarde mon clan et je leur dis c'est le moment où il faut m'encourager, il faut être avec moi. Je m'active beaucoup, je me dis : "allez, c'est 0-40, ce n'est pas terminé, je peux encore le faire". A chaque balle, je me suis dit : "tu es costaud, tu vas le faire, tu dois décrocher ce titre pour tous les gens qui te soutiennent tous les jours, pour tous les gens qui transpirent et qui réfléchissent pour toi".

Pouvez-vous décrire votre émotion lors de la balle de match lorsque vous vous tournez vers votre clan ?
Je désignais tout simplement tous les gens qui m'ont suivi, supporté, ma famille... Tous les gens qui m'ont aidé à gagner aujourd'hui. Cette victoire n'est pas le fruit d'un travail sur les deux dernières semaines, c'est toute une vie. J'ai eu plusieurs entraîneurs, je les remercie tous, ils m'ont beaucoup apporté. Ma famille m'a également beaucoup apporté, c'est une éducation, une façon de pensée. Je remercie tous les gens qui m'entourent et qui m'aident à être heureux, à pouvoir jouer au tennis l'esprit libre. Je sais que j'ai ces gens-là. Ma vie est belle avec tous ces gens.

Trouvez-vous que votre niveau à Bercy est supérieur à celui de l'Open d'Australie ?
Je ne sais pas si j'ai mieux joué. Au début du tournoi, j'avais des douleurs un peu partout. J'avais mal, mais je ne le disais pas, je le gardais pour moi. J'avais la chance de pouvoir jouer et de défendre mes chances. Au fur et à mesure de mes matches, je me suis senti beaucoup mieux. Je n'ai peut-être pas fait des choses extraordinaires comme à l'Open d'Australie avec des volées qui sortaient de nulle part, mais j'ai joué vraiment juste. Je pense que c'est comme cela qu'on gagne, ce n'est pas en faisant des choses "chanceuses" entre guillemets. On gagne en faisant des choses réfléchies.

Que représente les larmes à la fin du match ?
Avant d'aller sur le court, j'ai fait une sieste. J'ai rêvé que je gagnais et que je remerciais ma famille. Au moment où j'ai gagné, je me suis dit : "c'est incroyable, je vais pouvoir remercier tout le monde de vive voix devant des milliers de gens". Dire à quel point j'aime ma famille et les gens qui m'entourent.

Que signifie ce titre ?
Beaucoup de choses. J'ai gravi des montagnes pendant toutes ces années. J'ai connu des moments difficiles où on m'a presque dit que cela allait être dur de rejouer au tennis. Des moments où je jouais bien et tout d'un coup, boum, je retombais dans des blessures. Cela vient concrétiser toutes ces années où j'ai été solide dans la tête. C'est juste la victoire de tout un collectif, tous les gens qui m'ont soutenu depuis que je suis tout petit : mes parents, toute ma famille, mes entraîneurs, tous mes amis. C'est génial.

Et juste avant la remise des prix, on vous voit pensif sur votre chaise. A quoi pensez-vous à ce moment-là ?
Je pense à beaucoup de choses. J'imagine que mes grands-parents m'ont regardé (il fond en larmes pendant une longue minute). Ma grand-mère... Je pense à tous les gens qui m'ont regardé, je pense à eux (sanglots). C'est grâce à eux, à ces gens qui me portent, même ceux qui ne sont plus là. Dans les moments difficiles, je pense à eux et cela m'aide à avancer.

Vous dégagez une sérénité incroyable. Puisez-vous votre force dans votre famille ?
C'est dans ma nature. Mes parents m'ont toujours aidé à ne pas me lamenter et à aller de l'avant. Je viens d'une famille qui n'avait pas grand-chose au début, je me suis toujours tenu à finir mes assiettes. Cela paraît ridicule, mais ce sont des petites choses qui font qu'au bout du compte, on est plus fort et on ne lâche rien.

Comment passez-vous de l'euphorie au calme ?
J'ai un peu l'excentricité de l'Afrique et le calme occidental. J'ai les deux qui coulent dans mon sang. C'est vraiment super que je puisse passer d'un état un peu euphorique à un état un peu plus serein. Ce métissage est parfois difficile dans une petite ville. Pour les moindres petites choses, on peut se sentir rejeter. On a l'impression que c'est à cause de notre couleur de peau alors que ce n'est pas du tout cela. Quand on est petit, c'est difficile. Quand on grandit, on apprend à relativiser et à dire aux gens que maman est blanche, papa est noir et que j'essaie d'être quelqu'un de bien.

Comment avez-vous vécu cette communion avec le public ?
C'est juste incroyable. Je l'avais annoncé avant le tournoi, je voulais que tout le monde soit avec moi, que tout le monde me pousse parce que je me sentais capable de faire de grandes choses. J'attendais un public comme cela et il a été sur-présent. Plusieurs fois dans mes matches, j'ai eu des frissons tellement il y avait de bruit, tellement les gens m'encourageaient. Ils m'ont vraiment poussé et aidé à arriver là.

Lundi, vous serez n°7 mondial.
J'intègre le Top 10, c'est juste un rêve. Toutes les semaines, je pense à être n°1. Je me dis si j'étais n°1, ce serait fabuleux. C'est vraiment cela qui m'aide à avancer tout le temps, je vais continuer à essayer de penser comme cela pour être le plus haut possible.

Maintenant, c'est la Masters Cup à Shanghaï, vous vivez un tourbillon incroyable ?
C'est un tourbillon incroyable tout ce qui s'est passé ces derniers moments. Il y a moins de deux ans, j'étais 250e mondial, je traînais mes baskets dans des petits clubs, des petits vestiaires et des petits tournois. J'avais déjà l'objectif d'arriver à ce niveau-là. Aujourd'hui, j'y suis et je suis vraiment heureux de pouvoir aller à Shanghaï et lutter contre les sept meilleurs joueurs du monde. Je vais aller là-bas pour représenter la France, toute ma famille, tous mes amis. Je vais donner le meilleur de moi-même.»

Recueilli par Sophie DORGAN, à Bercy

Source


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rafaelito


Top 20
Top 20


• Profil •


Masculin Localisation : Tu connais pas !

Membre n° : 126
Nombre de messages : 757
Inscription : 04/01/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Sam 8 Nov 2008 - 13:24

Tsonga: "Je suis un outsider"

08/11/2008 - 18:00, Tennis - Masters Cup Shanghai



Dès ses premiers entrainements à Shanghai, Jo-Wilfried Tsonga arborait un tee-shirt où l'on pouvait lire Paris en lettre d'argent sur fond bleu. Nouveau numéro 1 français, vainqueur à Bercy, le voilà sur le point de débuter son premier Masters, dimanche face à Nikolay Davydenko. Impressions.

Réalisez-vous que vous allez disputer le "Masters" ?

JO-WILFRIED TSONGA : "Non, pas vraiment. Je pense que je vais réaliser quand la compétition aura commencé. Mais c'est vrai que c'est quelque chose de grandiose. Quand on se dit "il font tout ça pour huit mecs !"… On se dit qu'on a un peu d'importance. C'est un rêve de gosse. C'est génial. L'organisation est juste énormissime. On est dans un bel hôtel. On a les housses d'oreiller et le peignoir à notre nom. Un chauffeur qui nous emmène où on veut… quand il comprend ce qu'on lui demande (rire) ! On a un vestiaire particulier. C'est beaucoup. Trop, ce n'est pas le mot. C'est du luxe, si je peux dire."

Est-ce grisant ?

JWT : "Il y a là des gars au palmarès incroyable, les Federer, Roddick, Djokovic… C'est euphorisant et valorisant. Ça représente des années de boulot et de sacrifices. C'est la conclusion d'une année magnifique."

Quelles sont vos ambitions ?

JWT : "Mes ambitions… c'est d'abord le premier match ! Il faut bien entrer dans la compétition. Commencer par une défaite, ça mettrait du doute dans la tête pour la suite. Il peut y avoir des surprises. Tout le monde est un peu "secoué" en cette fin de saison."

Pensez-vous être plus frais que d'autres ?

JWT : "Pas forcément physiquement, mais peut-être mentalement. Certains n'ont peut-être pas autant d'ambitions ici que par le passé."

La présence de Gilles Simon vous enlève-t-elle de la pression, en tant que représentant du tennis français ?

JWT : "Non, pour moi, ça ne change absolument rien. A part le fait que ça me fait plaisir de pouvoir vivre ça avec Gilles. J'ai passé beaucoup de bon temps avec lui ces dernières années."

Vous commencez dimanche face à Nikolay Davydenko. Quelle importance auront vos débuts ?


JWT : "Ça va donner le ton. J'ai envie de dire que ça sera peut-être le match le plus important de la compétition. Il faut que je rentre bien dans cette partie. Si la victoire me sourit, la route sera grande ouverte. Il faut réussir à déborder Davydenko. Ce ne sera pas simple, mais je m'en sens capable. Avec une victoire en poche, on peut se dire qu'il suffit d'un autre succès sur les deux matchs suivants pour jouer les demi-finales. C'est plus facile à aborder."

Vous êtes un peu l'épouvantail de l'épreuve, après votre triomphe à Bercy…

JWT : "Pas vraiment. N'oubliez pas que Roger Federer était blessé à Paris, Nadal aussi. Je suis un outsider ici. Mais je sais que je suis capable de grandes choses. Il faut que je m'en donne les moyens."

Eurosport
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 9 Nov 2008 - 14:28


Tennis - ATP - Masters - Tsonga : «Il m'a usé»

09/11/2008 14:29



Jo-Wilfried Tsonga, battu (6-7, 6-4, 7-6) par Nikolay Davydenko : «C'est le sport. J'ai donné tout ce que je pouvais, je me suis accroché, j'ai fait le maximum. Il faut maintenant que je regarde devant, j'ai un prochain match qui m'attend. Cela s'est joué sur pas grand-chose, je suis un peu entré dans sa filière de jeu à un moment donné. Il m'a un peu usé. On a fait de longs échanges, des rallyes, il s'est montré plus frais que moi sur la fin du match. Quand il joue bien comme cela, ce n'est pas facile parce qu'il nous fait voyager avec un coup à droite, un coup à gauche. Mais j'espère que j'aurais droit à une revanche un de ces jours.»

Eric Winogradsky, entraîneur de Jo-Wilfried Tsonga : «Cela aurait pu passer s'il avait eu la possibilité de confirmer son break au deuxième set. Mais je pense qu'il n'avait pas complètement récupéré physiquement et mentalement de sa semaine à Bercy et du voyage. J'ai cru au miracle à la fin parce qu'avec lui, on y croit toujours un petit peu. Le positif est qu'il a encore une fois tout donné. Aujourd'hui, il a perdu contre quelqu'un qui a été plus fort que lui et il n'y a pas de honte à avoir.» (FFT)

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 13 Nov 2008 - 10:01


Masters Cup-Tsonga: "Je manquais de punch"

11/11/2008 - 16:46

Après sa défaite concédée face à Juan Martin del Potro ce mardi à Shanghai, Jo-Wilfried Tsonga, éliminé du Masters suite à la victoire de Djokovic face à Davydenko, reconnaissait une certaine fatigue psychologique: "Je manquais de punch. (...) Je manque du coup de fouet que j'avais la semaine dernière, a expliqué le Manceau sur le site internet de la FFT. Je paie les efforts de Bercy. Là-bas, j'ai beaucoup puisé dans mes ressources, notamment mentalement, pour renverser des situations difficiles. J'ai brûlé des cartouches."

www.sports.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Ven 14 Nov 2008 - 20:02


Masters Cup-Tsonga: "Une épreuve magique"

13/11/2008 - 17:21

Malgré son élimination de la Masters Cup, Jo-Wilfried Tsonga repart de Shanghai avec le sourire après avoir dominé ce jeudi en match de poule Novak Djokovic en trois manches (1-6, 7-5, 6-1): "Il fallait sauver l'honneur et il y avait de l'enjeu, a-t-il expliqué au Service Information de la FFT. J'ai eu le mérite de m'être accroché malgré mes deux défaites. J'ai donné le meilleur de moi-même, encore une fois. Je suis content d'obtenir ma première victoire au Masters. Il y avait 100 points ATP en jeu, ça peut être important pour les tournois 2009, pour être tête de série. (...) C'est une épreuve qui réunit les huit meilleurs, et ça se voit. Chaque match est compliqué. Mais c'est une épreuve magique. Je suis déjà excité d'être à l'année prochaine pour me lancer de nouveaux défis et faire "péter" quelque chose de grand."

www.sports.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rafaelito


Top 20
Top 20


• Profil •


Masculin Localisation : Tu connais pas !

Membre n° : 126
Nombre de messages : 757
Inscription : 04/01/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 11 Déc 2008 - 19:22

Tsonga: "Je reprends à peine"

09/12/2008 - 14:45



Jo-Wilfried Tsonga a eu besoin d'une dose de repos supplémentaire avant de rejoindre le stage FFT à Saint-Cyprien. S'il n'a pas participé à toutes les activités, il a tenu à répondre présent à ce rendez-vous collectif tout en restant focalisé sur ses propres entraînements et la saison 2009.

A Grand Stade à Saint-Cyprien (Pyrénée-Orientales).


Jo-Wilfried Tsonga, arrivé jeudi avec Josselin Ouanna (touché au genou), ne fait pas la star sur la côte catalane. Rien d'ailleurs ne s'y prête : ni l'homme, ni le cadre bon enfant du stage FFT. Heureux de pouvoir aider ceux qui découvrent le plus haut niveau, le N.6 mondial n'en reste pas moins très concentré sur 2009. Le temps passe vite pour celui qui doit également penser à optimiser ses phases de préparation. Forfait pour le Masters France, il nous a expliqué qu'il devra également envisager de troquer des semaines de compétition pour des semaines de préparation au printemps, pour arriver enfin dans les meilleures conditions à Roland-Garros. Et la pression avant l'Open d'Australie ? C'est intégré depuis longtemps...

Comment vous sentez-vous ?

JO-WILFRIED TSONGA : "Je suis dans la peau du gars qui revient de vacances, qui vient de reprendre depuis quelques jours, et qui ne se pose pas la question de savoir si son tennis est en place. Je me demande surtout si je travaille de la bonne façon pour suivre le rythme d'entraînement fixé. Tous les jours on évolue. Avec mes entraîneurs, nous essayons d'apporter de nouveaux trucs, ce qui va me permettre de progresser. Je ne vais pas vous dire quoi, cela ne regarde que moi. Je ne crois pas que des joueurs comme Roger Federer ou Rafael Nadal vous disent exactement comment ils s'entraînent. Je vais faire pareil."

Que venez-vous chercher dans un rassemblement tel que celui-ci à Saint-Cyprien ?

J-W. T. : "J'aime bien l'état d'esprit. Quand on est nombreux, on a plutôt tendance à se tirer vers le haut. J'ai eu la chance de bénéficier quand j'étais jeune du contact des meilleurs Français (A mon époque, il y avait Paul-Henri Mathieu, Nicolas Escudé, Sébastien Grosjean...) et je crois que c'est la moindre des choses de rendre la pareille. Si par ma façon d'être, ma façon de m'entraîner, je peux aider des jeunes joueurs qui viennent d'arriver à la Fédération comment faire pour être performant, c'est un plaisir. "

Vous suivez tout de même des entraînements spécifiques ?

J-W. T. : "J'ai envie de faire mes propres entraînements. On est quand même chacun de son coin, c'est un sport individuel. J'ai envie de faire une bonne saison l'année prochaine et je veux m'y préparer au mieux. "

La suite du programme, c'est l'Australie, avec toute la pression et l'attente que cela suppose...

J-W. T. : "Je pars le 29 en Australie. Je ne me dis même plus "On m'attend" car c'est rentré dans mon fonctionnement. A partir du moment où je peux me regarder dans une glace, même si cela ne passe pas pour un ou deux points comme au Masters, peu m'importe le regard des gens. Je n'ai rien à me reprocher."

Quelles sont tes limites en termes de classement ?

J-W. T. : "Je crois que la seule limite dans un classement, c'est la place de N.1. J'ai envie de dire que j'ai toujours visé ça pour m'améliorer. Mon envie est donc intacte... Pour moi, j'ai toujours été capable de rivaliser avec les meilleurs."

Qu'est-ce que cela fait de retrouver Gilles Simondans le top 10 ?

J-W. T. : "On n'a pas attendu d'être tous les deux dans le top 10 pour être copains et concurrent à la fois."

Comment envisages-tu le calendrier de la saison 2009 et notamment Roland-Garros ?

J-W. T. : "Je travaille dessus encore. C'est important d'avoir une petite idée générale mais on l'envisage bloc par bloc parce que cela dépend des résultats, des blessures. Être prêt pour Roland-Garros fait partie de mes objectifs. Je ne passerai pas par la tournée sud-américaine. Des semaines de tournois peuvent sauter pour privilégier l'entraînement. Je n'ai pas eu l'occasion de préparer Roland-Garros depuis mon passage chez les pros (à cause des blessures à répétition, ndlr.)."

Eurosport - Propos recueillis par Julien CARRASCO à Saint-Cyprien (66)

Eurosport
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rafaelito


Top 20
Top 20


• Profil •


Masculin Localisation : Tu connais pas !

Membre n° : 126
Nombre de messages : 757
Inscription : 04/01/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Sam 13 Déc 2008 - 8:37


Tsonga : "On a une super génération qui veut aller très haut."

Par Audrey Riou, jeudi 11 décembre 2008 à 08:47



Nous avons rencontré celui que nous avons surnommé la Torche Humaine (voir son portrait à venir) pour les besoin de notre dossier "France qui gagne" de GrandChelem 10. Jo-Wilfried Tsonga revient sur sa superbe saison, la place de la France et des français dans le tennis mondial. Apparemment malgré le froid glacial notre Torche Humaine est chaude bouillante !

Et ne manquez pas d'encourager Tsonga à l'approche de l'open d'Australie sur welovejo.com

Perdre en finale d’un Grand Chelem ne t’a pas marqué plus que ça ?

Non, ça ne m’a pas marqué plus que ça. Pour moi, ce n’est pas une déception. Parce qu’on peut dire que c’était un peu inesperé pour moi à ce moment-là. Je n’avais jamais fait un gros résultat jusque-là. Je crois que j’ai plutôt bien géré tous les moments, même celui de la finale. J’ai joué contre un joueur qui était super bon à ce moment-là. Je n’ai pas de regrets à avoir.

En partant de cet évènement, de cette finale-là, il y a quelque chose qui s’est crée autour de toi. On va appeler ça une Tsongamania. Comment est-ce que tu vis ça ? Est-ce que tu en es conscient ?
Je le vis plutôt bien. Je laisse faire les choses. Je ne me pose pas spécialement de questions.

Tu es conscient de ton aura auprès du public ? Par exemple il y a quelques jours, on avait assisté au tirage au sort et dans le public il n’y en avait que pour toi. Ils disaient « Tsonga, on veut le voir gagner, jouer ». Maintenant tu es devenu LE joueur français.

Je vais être un peu plus attendu. Je vais avoir un peu plus de poids parce que j’ai prouvé que j’étais un bon joueur de tennis. Maintenant ce succès, je le vis comme avant. Moi j’ai envie de progresser dans mon tennis. Après, tout ce qui est autour, tout ce que les gens disent, tout ce qu’on peut raconter sur moi, je ne m’en occupe pas trop.

Et cette place de n°1 Français que tu as eu il n’y a pas très longtemps, du joueur n°1 de la saison, est-ce que c’est important pour toi ?

Oui. En tout cas c’était plutôt une bonne nouvelle : depuis que tu es tout petit, tu passes par les différents classements français et quand tu te dis que t’es arrivé au plus haut niveau, c’est top. C’est finalement une petite consécration. J’en ai toujours rêvé, tu te dis toujours « Ah n°1 Français, que j’aimerais être n°1 français ». Et quand tu l’es, forcément, tu es content.

Je ne sais pas si tu avais vu, Henri Leconte, qui avait écrit dans son livre, qu’à son époque, entre les Noah, Forget, Leconte, il y avait une exacerbation pour cette place de n°1 français. A cette époque-là tout le monde se battait, se tirait la bourre pour cette place. Et ces anciens regrettent aujourd’hui qu’il y a moins d’émulation pour cette place de n°1. Tu es d’accord avec ça ?
Non, je ne suis pas d’accord. On se bat tous pour les mêmes choses. Cette saison, on s’est tous bien tirés la bourre. La preuve: on est trois ou quatre joueurs dans le top 20. Tout le monde a envie d’être le n°1 français, tout le monde a envie de bien jouer. Donc, non, moi je ne suis pas d’accord avec ça. Je crois que justement aujourd’hui, on a vraiment une super génération qui a envie de faire de bons résultats, qui veut aller très haut.

Pour toi qui a été en Australie, qui voyage beaucoup, quelle est la place de la France dans le monde du tennis ?

Une grosse place ! On a un Grand Chelem, un Masters Series, trois ou quatre grand prix. On a une grande place dans le tennis mondial. On a une quinzaine de joueurs dans le top 100, une quinzaine entre 100 et 200. On fait partie des grosses nation. Moi, je fais partie d’une génération qui joue très bien au tennis, et qui a le potentiel pour aller plus haut. On espère bien avoir plusieurs joueurs dans le top 10 d’ici peu.

Au niveau français, est-ce que ça ne t’agace pas un peu d’entendre toujours parler de Noah, de 1983. Est-ce que ce n’est pas un peu pesant ?

Non, au contraire, je trouve ça génial. C’est un objectif. Se dire, qu’on peut écrire l’Histoire du tennis, c’est super. On s’attache tous à essayer de le faire. Je crois que notre génération est vraiment belle. On a des supers joueurs, avec des caractères différents, des caractéristiques tennistiques différentes. Je pense que ça peut être pas mal.

Tu parlais de pleins joueurs différents. La Coupe Davis, c’est un objectif pour la France maintenant !
Bien sûr, c’est un objectif. Et je pense que c’est un objectif pour tout le monde. En tout cas, pour moi, c’en est un. Que se soit pour Gaël, Gilles ou Richard, je pense que ça nous tient tous à coeur. Maintenant, on arrive tous dans un moment où on va peut-être pouvoir jouer tous ensemble. Je pense que ça va faire partie de nos objectifs, à nous quatre, pour faire quelque chose de bien.

Comment ils sont vus les joueurs français sur le circuit ?

Les autres joueurs sont quand même étonnés de voir autant de joueurs. C’est à dire qu’ils se disent tous « Encore un français, encore un français ! ». Maintenant, je pense que le regard va changer d’ici les prochains mois. Il y a moi, Gaël, Gilles et Richard. On prouve qu’on peut aller jusqu’au bout des tournois. Je pense que quelque part on est respecté à ce niveau-là.On ne nous prend plus pour le petit français qui joue et qui manque un peu de gnac. C’est souvent un peu ce qu’on reprochait aux Français. Alors que nous, on fait partie des joueurs qui s’accrochent beaucoup.

Dans deux mois, tu vas retourner en Australie. Ca représente quelque chose de particulier pour toi de repartir là-bas ?
Oui, forcément. Quoiqu’il arrive maintenant, ca va être un tournoi particulier. J’y ai vécu de très bons moments cette année. Maintenant, ça va être un nouveau tournoi et il va falloir repartir à la guerre.

Roland-Garros va être un objectif particulier ?
Oui, Roland-Garros va être un objectif particulier. Ces dernières années je n’y ai pratiquement pas joué. Quand j’y ai joué, je n’étais pas très bien. Ca va être l’objectif n°1 au niveau des Grands Chelems. Je veux y participer et essayer d’y faire quelque chose.

Et d’avoir aussi une préparation particulière ? C’est ce qui est souvent reproché aux joueurs et au calendrier. Ce manque de préparation spécifique à la terre battue.

Oui, mais je vais faire une préparation particulière pour Roland-Garros.

La Coupe Davis l’année prochaine : République Tchèque au premier tour. C’est jouable ?

Oui. Pour nous, personne est imbattable. On peut battre tout le monde.

WeLoveTennis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Ven 19 Déc 2008 - 10:06


Tsonga: "Cette saison n'est pas un aboutissement"

Bien que forfait pour le Masters France qui a débuté jeudi à Toulouse, Jo-Wilfried Tsonga a participé la veille la journée des enfants dans la Ville rose. Le temps pour lui de passer devant la presse afin de revenir sur sa fabuleuse saison 2008, marquée par son titre à Paris-Bercy et sa finale de l'Open d'Australie, mais aussi de s'exprimer sur ses ambitions futures.


Jo-Wilfried Tsonga ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. (Reuters)

Jo-Wilfried, vous êtes en phase de préparation, est-ce une cette période déterminante pour la suite de la saison ?
Oui bien sûr, car c'est le seul moment de l'année où l'on peut continuer à progresser en travaillant notre technique. J'effectue d'ailleurs un travail physique plus puissant. Avec mon coach, c'est l'occasion aussi de mettre de nouvelles choses en place.

On va donc voir un nouveau Tsonga sur les courts...
Un nouveau, je ne sais pas, mais un meilleur, je l'espère.

Avez-vous pris un peu du recul et pris conscience de tout ce que vous avez réalisé cette saison ?
Pas spécialement. J'ai fait de très bons résultats cette année mais c'est dans la continuité de ce que je fais depuis que je suis tout jeune. Tous les ans, je progresse et j'apprends énormément. Ce que j'ai fait cette saison n'est pas un aboutissement. J'espère qu'en 2009, je réaliserai des choses encore plus grandes.

Justement, dans quel état d'esprit abordez-vous votre retour sur les courts ?
Avec l'envie d'être meilleur et de toujours continuer à progresser. Je suis d'ailleurs excité de repartir sur une nouvelle saison. En 2008, j'ai été stoppé par mon opération au ménisque. J'ai donc envie de participer aux tournois que j'ai manqués ou que je n'ai jamais disputés.

"Roland-Garros est la priorité dans mon coeur"

Vous avez souvent été blessé par le passé, est-ce que vous appréhendez une nouvelle blessure ?

Non, mais si je l'étais à nouveau, j'essaierai de revenir encore plus fort. Mais franchement, je n'y pense pas.

L'Open d'Australie se profile, qu'est ce que cela vous fait de revenir sur la terre de vos exploits ?
J'ai hâte de repartir là-bas et de reprendre mon pied sur les courts. Les gens sont adorables, il y a du soleil... Je suis surtout pressé de commencer ma saison (à Brisbane en Australie).

Vous aviez eu un vrai échange avec le public...
Oui, il s'est passé quelque chose avec les spectateurs comme il s'est passé quelque chose avec le public en novembre à Bercy. Je crois que c'est mon jeu qui crée cet engouement. J'espère que je vais continuer à faire plaisir aux gens, à gagner des matches et à créer une bonne ambiance.

Vous avez dit très récemment «Je crois que la seule limite dans mon classement, c'est la place de numéro 1», pensez-vous pouvoir atteindre cette place dès cette année ?
Je ne sais pas, mais si cela m'arrive dès cette année tant mieux. Je vise évidemment le meilleur classement possible mais le plus important pour moi est de continuer à progresser.

Vous êtes-vous fixé des objectifs précis pour cette nouvelle saison ?
Mon objectif, à partir de maintenant, est de me concentrer sur les plus grands tournois. Je vais ainsi essayer d'être le meilleur possible sur les Masters Series et sur les Grands Chelems.

Roland-Garros, est-ce la priorité de votre saison ?
C'est en tous cas la priorité dans mon coeur car c'est le tournoi où j'ai envie de jouer le mieux. Dans ma saison, il y a vraiment quatre rendez-vous plus importants que les autres: les Grands Chelems.

"La Coupe Davis me tient à coeur"

Gagner Roland-Garros, c'est un rêve qui vous semble accessible ?

Oui, pourquoi pas. En tous cas, j'essaye de me donner les moyens pour y arriver. C'est un objectif d'être au rendez-vous.

Paradoxalement, vous n'avez disputé qu'une seule édition du tournoi de Roland-Garros, c'était en 2005...
Oui, mais personne ne pensait que Rafael Nadal allait remporter le tournoi lors de sa première participation. Dans le tennis rien n'est écrit. On ne sait jamais ce qui va se passer. Qui aurait cru que j'allais être finaliste à l'Open d'Australie et remporter le BNP Paribas Masters cette année ? Quand on arrive dans un tournoi, c'est pour faire le meilleur résultat possible. Si on doit perdre, on perd. Mais si on ne vient pas pour gagner cela ne sert à rien de se déplacer.

Concernant la Coupe Davis, vous avez une belle carte à jouer cette année...
Effectivement, on a des supers joueurs. On a également la chance d'avoir des individualités très fortes et de bien s'entendre entre nous. J'espère donc qu'on ira le plus loin possible car la Coupe Davis est vraiment quelque chose d'important pour moi. Elle me tient à coeur.

Vous en parlez avec les autres joueurs de l'équipe de France ?
Bien sûr, car on a toujours des choses à régler et que la Coupe Davis nous appartient un peu.

Allez-vous établir votre calendrier en fonction de cette épreuve ?
C'est vrai que je ne vais pas aller jouer en Afrique du Sud si je dois aller aux Etats-Unis juste après. Je vais essayer autant que possible d'être sur le même continent les semaines avant les rencontres.

Comment gérez-vous la médiatisation qui vous entoure ?
C'est finalement assez facile, il suffit de répondre à des questions. Ce n'est pas le côté de mon travail qui me plaît le plus mais être médiatique signifie que mon jeu séduit le public. Peut-être que je plais aussi par ma franchise, ma façon d'être au quotidien.

Avec vous, on a l'impression que tout est possible, que vous n'avez pas de limite, pas de pression. C'est ce que vous ressentez aussi ?
Ce n'est pas une impression, je ne ressens effectivement pas de pression. Quand on n'a pas assez d'argent pour payer son loyer à la fin du mois et qu'on risque d'être dehors, c'est ça pour moi la pression. Je ne joue pas ma vie sur un court. Le tennis reste pour moi un plaisir, un échange. Je donne le maximum de moi-même car j'aime me regarder dans la glace en me disant que j'ai bien fait les choses.

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mer 24 Déc 2008 - 12:00


C.Davis : Tsonga très motivé

Rédaction Sport365 - mardi 23 décembre 2008 - 14h53

S'il se refuse à pronostiquer un nom pour le prochain entraîneur de l'équipe de France de Coupe Davis, Jo-Wilfried Tsonga a bien l'intention de faire quelque chose avec les Bleus. Et le Manceau explique qu'il ne privilégiera jamais sa carrière individuelle au détriment de l'équipe de France.

Jo-Wilfried Tsonga, quels sont les critères importants pour vous concernant la nomination du prochain entraîneur de Coupe Davis ?
Ce qui compte, c'est l'équipe. J'ai envie d'évoluer dans un groupe où tout le monde s'entend bien et où tout le monde est prêt à défendre le maillot. Le reste est secondaire même si c'est important. Car c'est quelqu'un qui va vivre dans le groupe et qui doit s'y sentir bien et apporter quelque chose.

Avez-vous une préférence ?
Non, pour l'instant, j'attends que Guy (ndlr : Forget, actuel capitaine de l'équipe de France) nous propose quelque chose. Ce n'est pas à nous de décider. Je suis joueur de tennis. L'équipe de France ne m'appartient pas.

La concurrence qui va exister entre les quatre premiers joueurs français peut-elle nuire à la cohérence de l'équipe de France ?
Non, la concurrence, nous sommes habitués à vivre avec depuis qu'on est très jeune. Nous avons appris à relativiser. Moi je me suis protégé de tout ça en me disant que je joue avant tout pour moi. Ce que font les autres cela ne regarde qu'eux, je me concentre sur ce que j'ai à faire. Je ne jalouse personne parce que je fais ce que je veux et ce que j'aime.

Pourriez-vous envisager à l'image de ce qu'a fait Federer de privilégier les tournois au détriment de la Coupe Davis afin d'améliorer votre classement ?
Non, pour moi c'est hors de question.

www.sport365.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mer 24 Déc 2008 - 16:44


Tsonga : « Je suis un bon vivant »

La rédaction - RMC.fr, le 24/12/2008

Avant que les choses sérieuses débutent en Australie, Jo-Wilfried Tsonga veut profiter des fêtes de Noël.

Jo-Wilfried Tsonga, cette année, on devrait avoir une équipe de France incroyable. Vous êtes sixième mondial, Gilles Simon septième. On peut nourrir de gros espoirs…
Oui, cela peut donner une équipe de France incroyable, comme cela ne peut ne pas la donner. On a la chance de se connaître depuis plusieurs années, de se connaître plutôt bien. Je fonde beaucoup d’espoirs dans mes camarades et j’espère que l’on va faire de grandes choses.

Si vous devez choisir, à un moment de la saison, entre la Coupe Davis et vos tournois individuels, que ferez-vous ?
Ah mais pour moi, le choix est vite fait. Moi, j’ai envie de transpirer pour le maillot. J’ai toujours rêvé de pouvoir jouer cette Coupe Davis et de pouvoir la gagner.

Vous chanterez la Marseillaise ?
Non (rires).

Vous êtes amis, Gilles Simon et vous. Comment faites-vous pour pouvoir jouer la gagne face à votre ami ?
Le tennis, c’est une guerre d’influence. Ça se joue beaucoup dans la tête, ça se joue beaucoup à l’intimidation. Quand on entre sur le court, c’est assez clair. On n’a pas besoin de se le dire. C’est œil pour œil, dent pour dent. Après, la vie reprend son court. On est les meilleurs ennemis du monde sur le terrain mais en dehors, on est potes.

Vous allez jouer en double avec Richard Gasquet, à Sydney, en janvier. Pour quelles raisons ?
On essaie des choses pour la Coupe Davis. On a déjà une super équipe avec Micka (Llodra) et Arnaud (Clément) mais on ne sait jamais ce qui se peut passer. Micka, qui est quand même indiscutable en double, peut avoir un problème. C’est important. On l’a bien vu avec l’Espagne, qui remporte la Coupe Davis en Argentine sans Rafael Nadal.

Durant les fêtes de Noël, quel sera le programme ?
A 23 ans, on peut encore se lâcher non ? Je vais m’accorder un petit excès au réveillon. Je pense que ma mère va me faire un super petit plat. Ça va être un bon moment et les bons moments, c’est fait pour être savourés. Je suis un bon vivant.

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rafaelito


Top 20
Top 20


• Profil •


Masculin Localisation : Tu connais pas !

Membre n° : 126
Nombre de messages : 757
Inscription : 04/01/2008


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Ven 26 Déc 2008 - 9:20


Jo-Wilfried Tsonga : "Je me sens prétendant au titre !"

Par Gwendoline Cordeliers, mercredi 24 décembre 2008 à 08:40



A quelques jours de la reprise ( le 5 janvier à Brisbane) Jo-Wilfried Tsonga a donné une conférence de presse afin d'exposer le déroulement de sa saison 2009. En premier point de mire, l'Open d'Australie, tournoi qui a fait de lui une star. L'objectif est clair, faire encore mieux car Jo se sent prétendant au titre.

Vous pouvez par ailleurs encourager Jo sur et gagner pleins de cadeaux avant de voir le plus beau : Jo-Wilfried l'emporter sur le Rod Laver Arena.

Tu es déçu d'avoir fait l'impasse sur le Masters France pour mieux préparer l'Open d'Australie ?

Oui, j'étais déçu de ne pas pouvoir y participer. C'était la première édition et j'avais envie de faire partie du truc et d'appuyer le tournoi. Mais j'ai quand même beaucoup d'ambition cette année. Et Melbourne va être déterminant pour la suite. Si je fais un bon résultat, je serai en bonne posture pour grimper au classement. A la fin de l'année, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour récupérer. J'avais besoin de souffler. On arrive aux trois-quarts de la préparation et le bilan est plutôt positif. Je ne me suis jamais senti aussi bien.

Tu parlais d'ambition, quelle est-elle justement pour la saison à venir ?


J'ai comme ambition de continuer à progresser. Cette année j'ai eu la chance de vivre des trucs compliqués. Et je me suis rendu compte cette saison que je pouvais le faire.

Es-tu impatient de retrouver l'Open d'Australie, qui avait lancé une très belle saison pour toi ?


Oui je suis impatient d'être là-bas et d'en découdre. Les Grand Chelem, on attend que ça, c'est des tournois qu'on a envie de jouer. Je n'ai qu'une envie, c'est de recommencer.

Après ton beau parcours la saison dernière, te sens-tu dans la peau d'un prétendant au titre cette année ?

J'entamerai le tournoi en tant que prétendant au titre oui. Je me sens prétendant.

Qu'est-ce que cette finale a changé pour toi?

Cela a modifié le regard que les gens ont sur moi. Cela m'a apporté un peu plus de confiance, de la légitimité aussi.

Tu préfères te retrouver dans la partie de tableau de Nadal ou de Federer ?


A vrai dire, je pense que la partie de "Rafa" me convient mieux. Le jeu de Nadal me gêne moins que celui de Federer. Mais cela m'est égal de tomber contre l'un ou l'autre.

Est-ce que le classement reste quelque chose d'important pour toi, quelque chose que tu vas regarder avec attention cette saison ?


Quand j'étais 30e ou 40e, je ne le regardais pas beaucoup. Maintenant ça commence à être pas mal donc je risque de le regarder un peu cette saison oui.

Est-ce que tu te sens désormais l'égal des Federer, Nadal ou Djokovic ?


Leur égal non, parce que je rêverai de gagner un Grand Chelem comme eux. Un ou quatorze d'ailleurs... (rires). Je serai leur égal le jour où je gagnerai un Grand Chelem et lorsque je serai 3e ou 4e.

Wimbledon est le tournoi du Grand Chelem qui te conviendrait le mieux ?


Je ne sais pas. C'est vrai que c'est le tournoi où j'ai le plus d'espoir parce que c'est un tournoi que j'adore.

Si tu devais hiérarchisez tes objectifs cette saison, lesquels seraient-ils ?

Roland-Garros, Coupe Davis, Wimbledon...

Selon Guy Forget, vu les excellents résultats des joueurs français, une concurrence risque de s'instaurer entre vous. Comment le géres-tu ?

La concurrence on la connaît depuis qu'on est jeunes. On a appris à vivre avec ça, à relativiser aussi. Moi je joue avant tout pour moi et les autres c'est leur vie. Je ne jalouse personne, je n'envie personne.

Pourrais-tu faire l'impasse sur la Coupe Davis pour privilégier ta saison ?

Pour moi c'est hors de question.

WeLoveTennis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 15 Jan 2009 - 10:23


Tsonga dans l’incertitude

Forfait pour son quart de finale contre Jarkko Nieminen à Sydney en raison d’une blessure au dos, Jo-Wilfried Tsonga doute à quelques jours du début de l’Open d’Australie.

«J'ai pris ma décision cet après-midi car la douleur est trop grande. J'espère que cela ne va pas me poser de problèmes pour l'Open d'Australie mais je ne sais pas. Il me faut juste attendre. Je ne peux rien faire pendant les deux prochains jours. Je vais peut-être juste rester au lit en espérant que ça aille mieux», a expliqué le tennisman français en conférence de presse. Jo-Wilfried Tsonga avait fait appel au kiné pour son dos lors de son précédent match contre l’Italien Simone Bolelli.

www.sport24.com


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Dim 18 Jan 2009 - 9:47


Tsonga «assez bien»

18/01 09h34 - Tennis, Open Australie

Bel et bien en lice pour l’Open d’Australie, Jo-Wilfried Tsonga est rassuré sur l’état de son dos après avoir souffert d’une lombalgie à Sydney.

«J'étais très inquiet car on ne sait jamais quand ce genre de blessure s'arrête. C'est une vraie satisfaction de savoir que je vais pouvoir défendre mes chances. Si mon match avait lieu aujourd'hui dimanche j'aurais été un peu gêné. Mais là il me reste encore deux jours pleins pour me préparer donc je risque d'être assez bien. J'ai juste la crainte que mon dos me gêne. Mais c'est le jeu. Et puis si je regarde dans le passé, à chaque fois que j'ai abordé un Grand Chelem je n'étais pas très bien. L'an passé avant le premier tour j'avais une élongation. Donc tout ça me laisse espérer quelque chose», a expliqué Jo-Wilfried Tsonga lors d’une conférence de presse à Melbourne, rapporte Le Parisien.

www.sport24.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 20 Jan 2009 - 13:07


Open d'Australie-Tsonga: "De bonnes sensations"

20/01/2009 - 13:31

Jo-Wilfried Tsonga était ravi après son succès face à Juan Monaco 6-4, 6-4, 6-0. Il l'était d'autant plus qu'il ne savait pas quelques jours avant s'il pourrait jouer. "Je n'étais pas très bien mais ça va beaucoup mieux. Là, je joue, j'ai de bonnes sensations. Je ne suis pas forcément à 100% physiquement mais à 100% tennistiquement et mentalement", a-t-il déclaré en conférence de presse.

www.sports.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Mar 20 Jan 2009 - 17:23


Tennis - Australie (H) - Les réactions

20/01/2009 14:46

Jo-Wilfried Tsonga, victorieux de Juan Monaco : « J'étais vraiment heureux de rentrer sur le court. Même ce matin quand je suis rentré sur le court, je me suis dit c'est incroyable parce que sur ce court je sens toujours bien la balle. Sur le match, je n'étais pas forcément à 100% de mes qualités physiques mais à 100% de mes capacités tennistiques et mentales. J'ai juste joué comme il fallait pour gagner en trois sets assez secs et ne pas rester trop longtemps sur le terrain. Je pense que j'ai fait du bon boulot sur le terrain et ce n'est pas forcément être à la limite de ce que je peux faire. J'ai réussi à gérer ce match et à tenir le score. »

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Jeu 22 Jan 2009 - 10:57


Tsonga : «Difficile»

22/01 11h21 - Tennis, Open Australie

Jo-Wilfried Tsonga estime que sa difficile victoire contre Ivan Ljubicic (6/7 7/6 7/6 6/2) va lui donner confiance pour la suite de l’Open d’ Australie.

«Aujourd’hui, cela a été difficile, notamment au début. Heureusement j’ai su hisser mon niveau de jeu et remettre les choses dans l’ordre. Gagner des matches comme ça, contre des bons joueurs, c’est toujours bon pour la confiance», a déclaré Jo-Wilfried Tsonga au micro de Canal+ Sport.

www.sport24.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   Sam 24 Jan 2009 - 19:28


An interview with Jo Wilfried Tsonga

January 20, 2009


Q. Looked like your back wasn't giving you any troubles today.

JO‑WILFRIED TSONGA: No, that's all right. I played without pain. So it was a nice match. That's it.


Q. You're fully recovered? You feel fine?
JO‑WILFRIED TSONGA: Yeah, I feel okay.


Q. When you come back here playing this match, do you get the same feelings you got last year?

JO‑WILFRIED TSONGA: Yeah, exactly the same feeling, yeah. It's really a good feeling to be on this court, and I play all the time well on this court.

I hope I will continue like that.


Q. Do you feel like your run to the final last year was sort of like a breakthrough for French tennis ‑ it made all the players think if he can do it, I can do it?
JO‑WILFRIED TSONGA: Yes, maybe. Maybe. Since this moment, all the French players played better. So, yeah, maybe.


Q. How did you play today?
JO‑WILFRIED TSONGA: I played well tennis. I'm happy of that.


Q. Must be happy with your start to the second and third sets?
JO‑WILFRIED TSONGA: Yes, and also the first one (laughter). Because I play a good tennis, but he was better than me on the two first game. I continue on the same way and I come back. I was playing better than him after, so...


site officiel
http://www.australianopen.com/en_AU/news/interviews/2009-01-20/200901201232445652515.html



_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: Itw & Conférences de presse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Itw & Conférences de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 14 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RESTE DU CIRCUIT :: AUTRES JOUEURS :: Les Français :: Jo-Wilfried Tsonga -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit