RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 Articles tennistiques 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message

MK9


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Suisse
Féminin Localisation : Meudon

Membre n° : 158
Nombre de messages : 4151
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Jeu 3 Nov 2011 - 14:20

Tsonga, le six manquant

En s'inclinant ce jeudi contre Sam Querrey en huitièmes de finale à Valence (7-6, 6-2), Jo-Wilfried Tsonga n'a pas décroché sa sixième victoire consécutive qui lui aurait permis de prendre la sixième place à la Race et de s'approcher encore un peu plus du Masters. Le n°1 français peut donc se tourner vers Paris-Bercy, tournoi qu'il a remporté en 2008, pour valider son billet pour Londres.


Jo-Wilfried Tsonga a buté sur un bon Sam Querrey. (Reuters)

Pas de sixième victoire consécutive pour Jo-Wilfried Tsonga. Titré à Vienne le week-end dernier et vainqueur de son premier tour à Valence, le n°1 français a buté sur Sam Querrey ce jeudi en huitièmes de finale, dominé en deux manches par le revenant américain (7-6, 6-2). Tsonga n'atteint pas non plus le cap symbolique des 50 victoires cette saison, qu'il devrait toutefois dépasser d'ici la fin de l'année, peut-être à Paris-Bercy la semaine prochaine pour le dernier Masters 1000 en 2011. Il a aussi raté une occasion d'engranger des points dans la course au Masters. En cas de victoire, il aurait ravi à Tomas Berdych la sixième place à la Race. Mais son matelas est suffisamment confortable pour que ce revers face à Querrey ne soit vraiment préjudiciable.

Cette semaine, la plupart de ses concurrents ont sauté rapidement, comme Nicolas Almagro et Gilles Simon à Valence, Tomas Berdych, Mardy Fish et Janko Tipsarevic à Bâle. Juan Martin Del Potro et Gaël Monfils sont désormais les seuls à pouvoir grappiller des points, mais ils ne représentent pas une réelle menace pour Tsonga qui les distance d'au moins 750 points. Voilà peut-être l'explication de son deuxième set un peu balancé contre Querrey. Sans doute Tsonga n'avait-il pas une volonté farouche pour se lancer dans une bataille en trois manches, au risque d'entamer sa condition physique à quelques jours de Bercy, décisif pour le Masters. Il avait d'ailleurs exprimé un tel cas de figure mardi après sa difficile victoire au premier tour contre Javier Marti, arguant que Valence ne deviendrait pas forcément un tournoi important en cas de défaillance de ses rivaux dans la course au Masters. Il a donc joint les actes à la parole.

Il y a un an à Shanghai, Tsonga avait pris la mesure de Querrey, quasiment sur le même score (7-6, 6-1). Mais le contexte était forcément différent. Depuis, le grand échalas américain (1,98 m) a reculé de 92 places au classement ATP, la faute à une vilaine blessure au coude droit qui l'a privé de compétition depuis le tournoi d'Eastbourne en juin dernier. Pour son retour cette semaine, il a gagné ses deux premiers matches en produisant un tennis plus en adéquation avec son meilleur classement (17e en janvier dernier). Son service tombe de haut, et Tsonga a souvent eu du mal face au grand serveur, il tient l'échange et profite de la moindre occasion. Comme celles offertes par le Français dans le jeu décisif, tournant du match, puisque le n°1 tricolore ne s'en relèvera pas. Mais il a autre chose en tête.

www.sports.fr

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Ven 11 Nov 2011 - 10:13


Tsonga, première marche

Tennis - ATP - Bercy

Gêné par les balles, Jo-Wilfried Tsonga domine (6-3, 6-4) Guillermo Garcia-Lopez et se retrouve à une marche du Masters. Au 3e tour, il affrontera Nicolas Almagro ou Andreas Seppi.


Jo-Wilfried tsonga bat Guillermo Garcia-Lopez à Bercy et fait un pas de plus vers le Masters.(AFP)

Comme une Formule 1, Jo-Wilfried Tsonga a besoin de faire monter les tours pour trouver les bonnes trajectoires et surtout l'adhérence avec des balles qui lui donnent des cauchemars. «J'attendais juste les balles neuves à chaque fois. C'est tout, rit jaune le Tricolore après sa victoire (6-3, 6-4 en 1h39') contre Guillermo Garcia-Lopez. La surface est bien, mais c'est toujours le même problème : les balles. A part à Montréal, je n'ai jamais passé plus de deux tours avec ces balles. Mais je suis motivé, j'essaie de passer au-dessus de ça même si je sais que je commets beaucoup de fautes inhabituelles (Ndlr : 30 fautes directes, 30 points gagnants).»

Dans son Grand Prix de France, le 8e mondial commence par des essais libres où le moteur connaît quelques ratés en début de match. Après deux balles de break sauvées à 3-3 et un jeu de douze minutes, il passe la seconde et réalise le break en mettant plus d'intensité dans ses frappes et plus de vivacité dans son jeu de jambes. Avec son jeu sans coup fort ni coup faible, le 64e mondial profite du moindre endormissement ou d'un quelconque agacement. Trois fautes de coup droit lui offrent le break à 3-2.

«J'attendais juste les balles neuves à chaque fois. C'est tout.»


Mais Jo-Wilfried Tsonga voit arriver avec soulagement les balles neuves. «Quand on récupère les balles neuves, je joue beaucoup mieux, note le 8e mondial. A 4-2, on a changé les balles et cela sortait beaucoup mieux de ma raquette.» Touché, il réagit avec brio et finit en trombe par une avalanche de coups droits gagnants. Il libère son esprit et laisse parler son corps en s'engageant physiquement dans chaque frappe. Le bulldozer écrase alors balle et adversaire pour conclure sur un ace. Il n'entend pas encore dans les haut-parleurs son appel pour Londres. Il se concentre sur son tournoi et le Masters sera «la cerise sur le gâteau». - S.D., au POPB

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Ven 11 Nov 2011 - 10:14


Tsonga, de Bercy à Londres

Tennis - ATP - Bercy

Son billet pour le Masters de Londres en poche, Jo-Wilfried Tsonga domine (6-3, 6-4) Andreas Seppi et rejoint Novak Djokovic en quart.


Tsonga rejoint Djokovic en quarts de finale. (AFP)

Pour connaître le scénario de la victoire (6-3, 6-4) de Jo-Wilfried Tsonga contre Andreas Seppi, il faut suivre la performance du Français au service et les changements de balles. Pendant 1h16', le Manceau se met à l'abri derrière sa première balle (62%, 13 aces). Quand le danger pointe, il déclenche son bras armé et sauve deux balles de break à 6-3, 2-1 par un ace et à 6-3, 5-4 par un service gagnant à 213 km/h. Quand le break est en poche, il engrange avec trois aces pour conforter son premier break à 2-0 et deux autres à 6-3, 4-3. Et ses deuxièmes balles kickées mettent le revers d'Andreas Seppi en galère. «Aujourd'hui, j'ai mieux servi. J'étais meilleur au service tout simplement, résume bien JWT. J'ai un peu mieux frappé mes secondes balles et j'avais un bon pourcentage en premières. »

Pour le reste, il gère autant son choix de balles que son jeu. Il n'aime pas les balles utilisées, mais il fait avec. «Je fais abstraction car je ne les apprivoise pas si bien, avoue en souriant le Tricolore. Il y a encore beaucoup de choses que je fais très mal, notamment en coup droit. Je commets parfois des fautes à mi-court dans le filet qui sont inhabituelles. » A l'échange, il force et commet de nombreuses erreurs. Mais il sait faire contre mauvaise fortune, bon coeur. Cette saison, il a beaucoup travaillé son attitude et cette victoire le montre : «C'est tout le travail que j'ai effectué ces derniers mois. De temps en temps, cela revient un peu au galop, mais c'est mesuré par rapport à ce que je pouvais faire avant. » Il ne s'agace pas de ses 26 fautes directes (30 points gagnants). Avec son jeu à plat, l'Italien le gêne, mais il ne s'affole pas et ne montre aucun signe d'énervement.

«Je savais que j'étais qualifié pour le Masters avant d'entrer sur le court. Cela m'a forcément permis d'être un peu plus détendu sur le terrain. »

Comme un bon artisan, il fait son boulot. Son billet pour le Masters de Londres en poche après la victoire de Tomas Berdych, il cherche l'efficacité en bon professionnel et peut jouer plus détendu. «Je savais que j'étais qualifié pour le Masters avant d'entrer sur le court, explique le Manceau. Cela m'a forcément permis d'être un peu plus détendu sur le terrain. » Et il n'oublie personne dans la victoire. Même pas Tomas Berdych, remercié dans les vestiaires. Et surtout il sait que son ancien entraîneur, Eric Winogradsky, est venu le voir jouer discrètement dans le box des joueurs. Au micro, il n'oublie pas de le remercier publiquement et de l'associer à sa qualification pour Londres. Un champion, c'est une somme de détails : la reconnaissance n'est pas la moindre des qualités. - S.D., au POPB

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Dim 13 Nov 2011 - 14:20


Tsonga la voulait tant

Tennis - ATP - Paris

Après avoir sauvé trois balles de match, Jo-Wilfried Tsonga domine (3-6, 7-6 [1], 7-6 [3]) John Isner et rejoint Roger Federer en finale.



Deuxième finale à Bercy pour Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur de John Isner.(AFP)

Face à John Isner, c'est souvent la solitude du gardien de but. Il faut savoir gérer les temps forts et les temps faibles. Malgré des poteaux à foison (0 break sur 7 occasions) et trois arrêts réflexes dans la prolongation à 6-5 dans le troisième set, Jo-Wilfried Tsonga finit par arrêter le dernier tir au but de la séance des penalties pour terrasser (3-6, 7-6 [1], 7-6 [3]) l'Américain après 2h58 de combat. Sa finale contre Roger Federer, il est allé la chercher avec son coeur et ses tripes.

Pendant une heure, Jo-Wilfried Tsonga tourne comme un lion en cage. Rien ne sort de sa raquette. L'Américain sert bien (68% de premières balles au total, 80% au premier set), ce n'est pas une surprise. L'Américain domine à l'échange (51 points gagnants pour 38 fautes directes), c'est nettement plus surprenant. Mais le Français s'accroche, se bat contre lui-même, sa frustration et la puissance adverse. L'horloge génétique joue pour lui. Si les 2,06 m de John Isner contribuent à sa descente de missiles au service, ils usent ses réserves à la longue.

Tsonga : 60 points gagnants, 42 fautes directes, 57% de premières balles, 12 aces, 5 doubles fautes, 0/7 balle de break.
Isner : 51 points gagnants, 38 fautes directes, 68% de premières balles, 10 aces, 3 doubles fautes, 1/9 balle de break.


Plus le temps passe, plus le Manceau trouve la faille. Au tie-break, il cloue son adversaire avec un ace à 205 km/h. Plus fringant, le 8e mondial prend l'ascendant. A 4-4 (0-40) au troisième set, il peut tuer le match. Un passing de revers dans le filet, une faute en coup droit et un service gagnant le laissent sans voix. Mais le nouveau Jo reste zen. Et c'est bien toute la différence... Il ne joue pas aussi bien qu'en 2008, l'année de son titre à Bercy, mais il sait que le mental compense parfois le niveau de jeu. Et cela fait bien la différence lors d'une séance de penalties.

John Isner peut encore ruminer ses trois balles de match. Comment oublier son petit retour de coup droit dans le filet sur une seconde balle ? Comment ne pas ressasser sa faute de revers ? Dans un POPB en ébullition, Jo-Wilfried Tsonga s'accroche et porte l'estocade au tie-break sur un dernier coup droit gagnant (60 points gagnants pour 42 fautes directes). Il n'a jamais breaké son adversaire, il n'a pas délivré son meilleur match, mais il a gagné. «Gagner sans avoir réalisé sa meilleure performance, c'est souvent comme ça qu'on gagne des tournois.» C'est Roger Federer qui le dit.
Sophie DORGAN, au POPB

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Dim 20 Nov 2011 - 15:12


Masters: Tsonga s'est entraîné avec Murray

18/11/2011 - 16:26

Jo-Wilfried Tsonga, qui aura l'honneur de donner dimanche avec Roger Federer le coup d'envoi du Masters (à 15h, heure française), est déjà à pied d'oeuvre à Londres. Le Français, comme il l'annonce sur son compte Twitter, a tapé la balle avec Andy Murray ce vendredi, l'Ecossais ne figurant pas dans le même groupe que lui dans ce tournoi des maîtres.

www.sports.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Dim 20 Nov 2011 - 15:16


Tsonga en trouble-fête ?



En grande forme en cette fin de saison, Jo-Wilfried Tsonga pourrait jouer les trouble-fête à partir de dimanche, à Londres.

Lors de sa première participation, en 2008 à Shanghaï, Jo-Wilfried Tsonga n'était pas parvenu à s'extirper des poules. Un an plus tard, il s'était contenté du statut de remplaçant. Mais le Manceau estime avoir grandi. «Il y a trois ans, j'étais encore un peu jeune sur le circuit. Ça faisait à peine un an que j'étais dans le Top 100. Il s'est passé beaucoup de choses depuis et j'arrive avec plus d'expérience et de sérénité» assure-t-il. S'il est tombé dans le groupe de Roger Federer, Rafael Nadal et Mardy Fish, le numéro 6 mondial a battu ces trois joueurs cette saison : le Suisse à deux reprises (Wimbledon et Montréal), l'Espagnol au Queen's et l'Américain à l'US Open. «Je pense vraiment que je peux sortir de cette poule» annonce-t-il d'ailleurs.

Andy Murray en embuscade

Sur la surface synthétique de l'immense O2 Arena, Jo-Wilfried Tsonga pourrait exprimer pleinement son potentiel, l'indoor collant particulièrement bien à son jeu. Jugez plutôt : cinq de ses sept titres - dont les deux de cette année à Metz et Vienne - ont été glanés à l'abri d'un toit. Dans l'autre poule, Novak Djokovic, Andy Murray, David Ferrer et Tomas Berdych se feront face.
Si le tenant Federer, en quête d'une sixième couronne qui ferait de lui le seul détenteur du record devant Pete Sampras et Ivan Lendl, arrive lancé avec ses deux trophées conquis coup sur coup à Bâle et Bercy, les interrogations sont grandes quant à l'état de santé de Nadal, forfait à Paris pour se préserver, et Djokovic, qui s'est retiré avant son quart de finale en raison d'une épaule droite toujours douloureuse. Andy Murray, grand triomphateur de cette fin de saison, pourrait en tirer profit. A moins que Jo-Wilfried Tsonga...

Rédaction (avec AFP)

www.lequipe.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Lun 21 Nov 2011 - 8:24


ATP World Tour Finals - Tsonga rate le coche

20/11/2011 - 14:26 - Mis à jour le 20/11/2011 - 17:48

Le Masters débute mal pour Jo-Wilfried Tsonga. En ouverture de la compétition, le Français s'est incliné en trois sets face à Roger Federer (6-2, 2-6, 6-4). Dommage, car le Suisse était prenable dimanche. Tsonga est désormais dos au mur avant d'affronter Nadal et Fish. Les demi-finales sont loin.

Les dimanches se suivent et se ressemblent pour Jo-Wilfried Tsonga. Comme il y a une semaine en finale à Bercy, le numéro un français a buté sur Roger Federer. Mais ce revers-là peut lui laisser bien plus de regrets que le précédent, car après un premier set catastrophique, le Manceau était bien revenu dans le match. En face, ce n'était pas du grand Federer, loin de là, mais le Suisse a su serrer le jeu dans les moments clés, comme sur ce 10e jeu du troisième set, où il s'est emparé du service de Tsonga pour mettre un terme une partie encore indécise. Le Masters est le seul tournoi où une défaite initiale n'est pas rédhibitoire. L'avenir londonien de JWT s'est néanmoins déjà assombri.

S'il s'est décanté tardivement, ce septième duel de l'année entre les deux hommes n'a pas été le plus excitant ni le plus plaisant. Ils n'ont bien joué que par intermittence et, surtout, rarement en même temps. Difficile dans ces conditions de déguster du grand tennis. Tsonga est apparu crispé en début de rencontre. Malgré l'expérience de 2008, il a visiblement eu un mal de chien à rentrer dans son match. Peut-être est-ce l'impact du Masters, mais il s'agit aussi d'un mal récurrent pour le Français cet automne, trop souvent en mode diesel. Son pêché mignon. Même lors de sa victoire à Vienne, il avait remporté les trois-quarts de ses matches après avoir perdu le premier set. A Bercy aussi, il avait connu le même problème face à Isner ou Federer. Le Suisse, sans en rajouter, a su profiter de ce retard à l'allumage pour réussir deux breaks (sur deux jeux blancs) dans la première manche, rapidement bouclée (6-2 en 22 minutes).

Federer reste l'homme à battre

C'était alors un non-match et rien n'allait changer dans ce domaine lors du deuxième set. Sauf que le grand absent allait en être Federer cette fois. Médiocre au service, le Bâlois a concédé à son tour son service par deux fois. Tsonga, plus agressif et plus précis, n'avait plus rien à voir avec le fantôme du début de match. Revenu à hauteur de son illustre adversaire, il pouvait y croire: lors de leurs neuf précédentes confrontations, il s'est imposé à chaque fois qu'il a pris un set à Federer. Mais l'ancien numéro un mondial a haussé le ton dans la manche décisive. Sur son engagement surtout. Avec 67% de premières balles et un taux de réussite maximale derrière celle-ci (16 points gagnés sur 18), il a rendu Tsonga inoffensif.

Mis sous pression sur ses propres jeux de service, le Français s'en est sorti une fois, écartant une balle de break à 3-2. Mais quelques minutes plus tard, une entame de jeu ratée (une volée haute dans le filet et une double faute) allait le conduire à sa perte. Ce n'est évidemment pas l'entame idéale pour Tsonga, même si le fait d'avoir pris un set pourrait peser lourd dans la course à la qualification. Dans l'absolu, il peut même espérer se qualifier pour les demi-finales avec une seule victoire, même si ce cas de figure reste peu probable. Il lui faudra sans doute battre Mardy Fish et surtout Rafael Nadal pour rallier le dernier carré. Federer confirme lui que, même sans être exceptionnel, il sera compliqué à dominer à Londres. Il a signé dimanche sa 11e victoire consécutive depuis son retour à la compétition voilà trois semaines. L'homme à battre dans ce Masters, c'est lui.

www.eurosport.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Mar 22 Nov 2011 - 15:09


Tsonga joue gros

Tennis -ATP- Masters

Jo-Wilfried Tsonga n'a pas un grand droit à l'erreur face à Mardy Fish ce mardi à 15 heures (HF). Le Français doit se remettre dans le sens de la marche.



Après sa défaite face à Federer, dimanche, Jo-Wilfried Tsonga doit réagir face à Mardy Fish.(EQ)

Jo-Wilfried Tsonga n'est pas dans l'obligation de gagner pour garder un espoir de qualification. Mais il serait bien inspiré de lancer sa journée par une victoire s'il veut continuer à avoir son destin entre les mains. En effet, le Français serait dans une très mauvaise position dans ce Masters ce soir si Rafael Nadal venait à dominer le n°4 mondial. Mais pour Tsonga, l'important est ailleurs : il faut se remettre dans le sens de la marche et effacer la déception du premier match perdu contre le Suisse.

«J'ai plutôt bien récupéré. Pas de la défaite, mais physiquement tout va bien. Cette fois je ne dois pas me planter sur l'entame de match. La défaite face à Federer doit me servir. Maintenant j'espère juste gagner pour aller éventuellement chercher ma qualification contre Rafa si Roger le bat», a ainsi confié le sixième joueur mondial. Il lui faudra se méfier de Mardy Fish. L'Américain, qu'on annonçait insuffisamment remis d'une blessure à la cuisse gauche, a réalisé un match énorme face à Nadal. On ne sait pas s'il a récupéré mais il veut sa revanche de sa défaite en huitièmes de l'US Open face au Tricolore. «Ce sera dur car Jo est en confiance et n'est pas passé loin face à Federer. A New York, j'aurais peut-être dû l'emporter mais Jo avait fait une grande partie, alors je prends un peu ce match comme une revanche», a confié la tête de série n°8. On l'a bien compris, c'est un match qui va valoir très cher des deux côtés.

Carole BOUCHARD, à Londres

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Mar 22 Nov 2011 - 16:46


ATP World Tour Finals - Tsonga ranime la flamme

22/11/2011 - 09:43 - Mis à jour le 22/11/2011 - 17:26



Jo-Wilfried Tsonga a signé sa première victoire dans le Masters 2011 mardi, à Londres. Le numéro un français a battu l'Américain Mardy Fish en deux sets (7-6, 6-1). Il se relance dans la course aux demi-finales dans le groupe B. Ce soir, Roger Federer affronte Rafael Nadal.

48 heures après une défaite frustrante contre Roger Federer, Jo-Wilfried Tsonga a entretenu l'espoir d'une qualification pour les demi-finales du Masters. Face à Mardy Fish, l'autre battu de la première journée, le Manceau s'est parfois montré inconstant et s'est compliqué la vie, notamment dans le premier set, mais il a globalement dominé son sujet. Si Roger Federer bat Rafael Nadal ce soir, Tsonga jouera un véritable quart de finale face à l'Espagnol. En revanche, en cas de victoire de Nadal, il pourrait encore se qualifier même en perdant son dernier match contre le Majorquin.

Après avoir trop souvent tardé à entrer dans ses matches ces derniers temps, le Français avait promis de soigner son entame cette fois. Il n'a pas tardé à passer des paroles aux actes en réussissant le break dès le premier jeu de la partie. Mais tout au long de cette première manche, il a été repris par son autre défaut du moment: son irrégularité chronique, non pas d'un match à l'autre, mais d'un jeu à l'autre. Tsonga a ainsi pris par deux fois la mise en jeu de son adversaire, mais à chaque fois, il a ensuite perdu à son tour son service, la seconde fois au moment de conclure le set à 5-4. Du coup, c'est au jeu décisif que s'est joué cette première manche. Il n'était peut-être pas indispensable d'en arriver là mais sur ce tie-break, le numéro 6 mondial a servi le plomb (cinq points sans avoir à jouer un second coup de raquette) pour plier l'affaire.

Fish s'est écroulé

Histoire de rester fidèle à lui-même, JWT est retombé une dernière fois dans ses travers en concédant son service d'entrée de deuxième set, sur un jeu blanc et quatre fautes directes. Mais ce fut sa dernière saute de tension et le dernier jeu remporté par Fish. Montant souvent au filet dans des conditions précaires, l'Américain n'a cessé de se faire transpercer par Tsonga, qui a multiplié les passings gagnants. Son efficacité au service (seulement six aces mais une foule de services gagnants) a fait le reste. Après ce break initial de Fish, Tsonga a ensuite aligné six jeux de suite, face à un adversaire rattrapé par la fatigue, deux jours après son éreintant combat de trois heures face à Nadal.

L'Américain a peu joué depuis un mois et demi et il n'a sans doute pas la caisse pour enchainer les gros matches à ce niveau. Tant mieux pour Tsonga, qui fera donc au moins aussi bien que lors de sa première participation, en 2008. Il fait même un peu mieux puisqu'il y a trois ans, à Shanghai, il était déjà éliminé après deux journées et ses défaites face à Davydenko et Del Potro. Au passage, il empoche aussi 200 points au classement ATP. En à peine une heure et demie, c'est rentable, même si ce n'était évidemment pas l'objectif majeur du jour. Maintenant, il faudra sans doute faire plus et mieux vendredi pour battre Nadal, ce que Tsonga n'a réussi que deux fois en huit rencontres, la dernière au Queen's, en juin dernier.

www.eurosport.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Mar 22 Nov 2011 - 18:30


Tsonga garde la main

Tennis - ATP - Masters

Jo-Wilfried Tsonga reste en vie dans ce Masters après sa victoire sur l'Américain Mardy Fish (7-6(4), 6-1).


Jo-Wilfried Tsonga se relance aux dépens de Mardy Fish.(REUT)

Jo-Wilfried Tsonga garde la main sur son destin. Le Français s'est imposé mardi contre Mardy Fish (7-6(4), 6-) et a ainsi conservé toutes ses chances de qualification pour les demi-finales à Londres. Face à un Américain dont les jambes lourdes ont crié point après point tout le mal que les 2h53' de jeu face à Nadal leur avaient fait, le Tricolore a dans l'ensemble dominé les débats.

Il a surtout tenu parole en commençant sa rencontre pied au plancher et non pas en diesel : un break d'entrée - certes perdu puis retrouvé dans la foulée - et une attitude offensive assumée l'ont envoyé en tête assez rapidement (4-2, 5-3). La copie aurait été parfaite si Tsonga ne s'était pas crispé au moment de boucler la première manche à 5-4. En quelques minutes il se retrouvait mené 6-5 et la tête basse. Mais la frustration de ces quelques revers dans les bâches n'a pas eu raison de ses nerfs et c'est en patron qu'il a été chercher son set. Et le match, puisque Fish n'a fait illusion que sur un break d'entrée de deuxième set avant de couler à pic.

En attendant Nadal


La tête de série n°8 n'a été que l'ombre du joueur débordant d'énergie et de détermination qui avait poussé Rafael Nadal dans ses derniers retranchements dimanche. Manifestement, ses récents pépins physiques ne lui donnaient pas plus d'autonomie cette semaine. En attendant, voilà donc le sixième joueur mondial, qui finit le match avec 33 coups gagnants au compteur pour 21 fautes, relancé dans ce groupe B. Il saura à quel point après le match opposant Rafael Nadal - que Tsonga retrouvera jeudi- à Roger Federer en soirée. Un blockbuster ce groupe B on vous dit.
Carole BOUCHARD, à Londres

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Mar 22 Nov 2011 - 18:37


Tsonga attend Nadal

Tennis - ATP - Masters

Jo-Wilfried Tsonga était évidemment ravi de s'être imposé mardi contre Mardy Fish (7-6 [4], 6-1). Le Français est surmotivé à l'idée de jouer sa qualification en demies jeudi contre Rafael Nadal.


Tsonga va jouer sa qualification contre Nadal et ça le réjouit.(REUT)

Non, il n'a toujours pas digéré la défaite subie contre Roger Federer dimanche. Et Jo-Wilfried Tsonga espère la garder encore un peu en tête car manifestement, sa volonté de revanche l'a bien aidé contre Fish. «Cette victoire n'efface pas ma déception du match contre Roger et j'espère même que cette défaite va me rester encore un peu en tête. Je vais avoir, j'espère, une occasion de l'effacer complètement de ma mémoire face à Nadal. Aujourd'hui j'ai bien commencé le match, et le fait d'avoir été joué juste avant m'a bien servi. Il y a eu beaucoup de bonnes choses aujourd'hui, quelques-unes moins bonnes mais maintenant j'attends vraiment de faire un match plein.»

«En indoor, Rafa a tendance à reculer plus»

Le Tricolore est bien conscient qu'il joue très bien depuis un bon moment maintenant, mais il cherche cette petite étincelle en plus synonyme d'exploit. Défier Nadal en indoor pourrait être le moment rêvé tant Tsonga est persuadé que c'est sur cette surface que l'Espagnol est le plus prenable. «En indoor, il a tendance à reculer plus et du coup ça me laisse la possibilité d'entrer dans le court. Quand il est en confiance, il peut jouer sur sa ligne mais en ce moment il l'est moins donc il va décrocher plus souvent. Il a aussi plus de mal à mettre beaucoup de lift et ça laisse plus d'angles et de possibilité de s'appuyer sur la balle», a ainsi expliqué le 6e joueur mondial.

S'il n'a pas encore vu le match du n°2 mondial face à Fish - et a prévu de rectifier le tir ce soir - Tsonga ne s'inquiète pas du niveau de forme de son prochain adversaire : Rafa sera à 100% et ce malgré ses soucis d'estomac dimanche. «Vous savez moi quand je suis malade, je reste au lit. Rafa, je l'ai vu s'entraîner dur et il avait l'air très bien. Jouer ma qualification contre lui ce sera forcément très excitant. Cette fois, on est dans le money time !» Nadal est prévenu : Tsonga l'attend de pied ferme.

Carole BOUCHARD, à Londres

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Ven 25 Nov 2011 - 11:40


Tsonga s'offre Nadal

Le 24/11/2011 à 23:58 | Mis à jour le 25/11/2011 à 03:34

Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié jeudi pour les demi-finales du Masters grâce à sa victoire sur le n°2 mondial Rafael Nadal (7-6[2], 4-6, 6-3).

A l'abordage toute ! Jo-Wilfried Tsonga a joint la parole aux actes : le Français s'est jeté toutes griffes dehors dans ce match couperet face à Nadal en jouant le tout pour l'attaque (7-6[2], 4-6, 6-3). Au final, il a réalisé une énorme performance sur tous les plans - jeu, mental, physique - afin de s'inviter pour la première fois de sa carrière dans le dernier carré du Masters. Nadal a élevé son niveau de jeu par rapport à ses matches précédents mais n'a rien pu faire contre la logique du moment. Encore trop juste dans le jeu et niveau confiance, il a fini par craquer, trahi par ce coup droit qui est d'habitude son meilleur allié.

Tsonga a pris tous les risques

Tsonga a pris le match en patron avec un jeu de véritable spécialiste des surfaces rapides. Les chiffres ne mentent pas : le Français a remporté 27 points sur 36 à la volée et expédié 46 points gagnants (dont 24 dans le premier set) contre 45 fautes directes. Il a quasiment fait tout le jeu. Dès le premier set, il est rentré dans le court face à un Espagnol beaucoup trop loin de sa ligne mais qui n'a rompu que dans le jeu décisif. Tsonga s'est d'ailleurs prémuni de toute pression en servant le plomb une bonne partie de la rencontre. Il aurait pu perdre le match sur ce coup droit dans le filet à 4-4 30A dans le deuxième set mais sa tête n'a pas flanché. Le set envolé sur un très mauvais jeu de service et face au premier bon jeu de retour du finaliste 2010, le 6e mondial a géré sa frustration. Un seul moment de flottement en début de manche décisive lui a suffi pour faire renaître tous les doutes chez Nadal. Certes, il a tremblé à 5-2 en commettant trois double-fautes, mais jeudi soir dans l'O2 Arena c'est bien lui qui avait les nerfs d'acier.

Pas de miracle pour Nadal

Nadal, qui n'arrivera pas au mieux à Séville pour la finale de la Coupe Davis, a fini le match à l'image de ses derniers tournois en Asie et de ses deux matches à Londres : perdu. Même si sa révolte en fin de deuxième set est à saluer tant les regards frustrés et remplis d'incompréhension lancés régulièrement vers son oncle Toni ont expliqué autant que les fautes inhabituelles la mauvaise passe vécue en ce moment. Au lieu de mettre encore un peu de pression sur Tsonga, il lui a ainsi quasiment offert son dernier jeu de service sur trois fautes avant que Tsonga ne prenne son destin en mains sur un coup droit décroisé gagnant. Finaliste à Bercy, le Français a encore démontré qu'il était un des hommes très en forme de cette fin de saison et a passé un cap avec cette victoire. Il n'est plus qu'à un match d'égaler la meilleure performance d'un joueur français au Masters après la finale de Sébastien Grosjean en 2001. L'impression laissée dans cette O2 Arena est qu'il en a tous les moyens dans la raquette et dans la tête.

www.lequipe.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Sam 26 Nov 2011 - 11:20


Les métamorphoses de Tsonga

Par Rédaction Le Figaro, 26-11-2011

La demi-finale face à Tomas Berdych, samedi au Masters de Londres, couronne l'une des meilleures saisons de Jo-Wilfried Tsonga.

Cécile Soler, envoyée spéciale à Londres

Une demi-finale à Wimbledon, une deuxième au Masters de Londres prévue samedi, un classement à la hausse avec une sixième place mondiale, le Manceau est sur le point de boucler sa meilleure année depuis 2008. Mais près de quatre ans après le parcours coup de poing qui lui avait permis d'atteindre la finale de l'Open d'Australie, Tsonga a bien changé. Moins explosif, mais plus réfléchi, il atteint sa maturité.

Il est moins bon, mais il joue mieux
En janvier 2008, lorsqu'il malmenait Murray puis Nadal sur les terrains de Melbourne Park, Tsonga était une sorte de char d'assaut armé d'une raquette. Mais des blessures à répétition (genou, hernie inguinale) ont entamé son capital. «Vendredi, j'ai voulu comparer mes matchs d'ici avec ce que je faisais il y a quelques années, confiait-t-il jeudi soir après avoir achevé Rafael Nadal (7-6, 4-6, 6-3). En les visionnant, je me suis dit, c'est incroyable, je frappe moins bien dans la balle, je suis moins bon physiquement, mon revers est moins bon, je ne volleye pas mieux.» Et pourtant ses résultats s'améliorent. Paradoxe? Non, évidemment. Tsonga a amélioré des points matériels mais aussi son mental.

Il a changé de cordage
Depuis quelques années, les cordages dits mixtes, du boyau croisé avec du synthétique, sont devenus très populaires chez les joueurs. Tsonga, lui, en était resté au synthétique. Jusqu'à très récemment. «Vous voulez connaître mon secret? distillait-il malicieusement jeudi soir. En fait, j'ai changé de cordage juste avant le tournoi. Je suis passé à un mixte.» Sa volée lui dit merci.

Il a accepté de passer par la case «préparation mentale»
Lorsqu'il revoit ses matchs de 2008, le numéro un français a presque l'impression de voir un autre joueur, mais pas seulement sur le plan technique. «J'étais fou à cette époque, observe-t-il. Je gagnais un match et je demandais à tout le monde de faire la hola. Sur chaque point je donnais tout ce que j'avais. Je dépensais une énergie folle. Aujourd'hui, tout est plus mesuré. J'ai pris de la maturité. J'ai appris à gérer le score. J'ai appris à gérer un peu mieux mes émotions.» Et pour ce faire, il a accepté de se pencher sur la préparation mentale, qu'il refusait: «J'étais buté, je pensais que j'avais tellement faim que ça suffirait, raconte-t-il, alors qu'en fait, c'est beaucoup plus complexe que cela. Quelqu'un comme Roger Federer, par exemple, avant, il cassait des raquettes et maintenant, il ne dit plus rien. Je pense qu'il a dû travailler.»

Il s'est enfin découvert une passion pour le jeu
«Avant, je n'étais pas passionné par ce que je faisais, raconte-t-il. Je ne jouais pas pour les mêmes raisons. Je voulais réussir ma vie, me sortir de mon quotidien. Après y être parvenu en connaissant une certaine réussite, je me suis demandé cette année si j'aimais vraiment ce que je faisais.» Et à force de se poser les bonnes questions, cela lui a ouvert de nouvelles perspectives: «J'ai découvert une nouvelle passion, qui est le tennis, révèle-t-il. Sur l'ensemble de ma carrière et mon projet, je m'éclate, parce que je pensais être arrivé au bout et en fait pas du tout, j'ai encore des milliers de choses à apprendre.»

Il est ambitieux pour 2012

Alliant la maturité à une certaine fraîcheur dans l'attitude, Tsonga peut avoir de belles ambitions à 26 ans, s'il parvient à rester en bonne santé. «Il va être l'heure de se remettre au boulot pour essayer d'avoir un peu tout en même temps en 2012», annonce le Manceau, qui espère allier la force de sa jeunesse avec la ruse apportée par l'expérience.

www.sport24.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Dim 27 Nov 2011 - 8:58


Masters - Tsonga défiera Federer

Le 26/11/2011 à 22:58 | Mis à jour le 27/11/2011 à 03:00



Jo-Wilfried Tsonga a dominé Tomas Berdych, samedi (6-3, 7-5), pour rejoindre Roger Federer en finale du Masters.

Une finale de Masters, ça se mérite et ça va se chercher. Jo-Wilfried Tsonga, samedi soir, l'a compris et appliqué face à Tomas Berdych, qui a vu lui l'enjeu dépassé son jeu. Vainqueur en deux sets (6-3, 7-5), le Français écrit une nouvelle page du tennis tricolore en rejoignant Sébastien Grosjean, seul finaliste du camp bleu jusqu'à ce soir (2001, battu par Hewitt).

Plus régulier, plus déterminé et plus inspiré, le 6e joueur mondial est resté dans son match sans se faire prendre au piège d'une rencontre décousue à cause des montagnes russes dans le jeu du Tchèque. Ce dernier s'est procuré les premières balles de break à 2-2 alors que Tsonga débutait son match un peu en dedans, mais le finaliste du Masters 1000 de Bercy a pris ses responsabilités en jouant l'offensive et surtout en variant pour dérégler la machine adverse. Opération réussie puisque le coup droit de Berdych a explosé. Comme la veille face à Ferrer, le Tchèque a manqué de jambes et de timing pour tenir le bras de fer et s'est retrouvé dominé 6-3, 4-3 service adverse. Comme la veille, il a recollé à 4-4. Mais Tsonga n'est pas Ferrer. Il n'a pas craqué, ne s'est pas frustré et a continué de lâcher ses claques de coup droit, de très bien tenir sur son revers et de délivrer quelques très jolis coups de patte à la volée.

Et maintenant, Federer

En patron, le Manceau s'est donc offert sa première finale de Masters : une volée basse de revers exceptionnelle lui a donné deux balles de match et un ace l'a délivré. Debout les bras au ciel dans l'O2 Arena, le tombeur de Rafael Nadal plus tôt cette semaine a amplement mérité de jouer le titre. Berdych, lui, a réalisé une bonne fin de saison mais a touché ses limites face à Tsonga. Son jeu tout à plat a encore trop de mal à lui offrir la sécurité que ses nerfs demandent dans les très grands rendez-vous (30 fautes samedi). Mais le talent est là et pourrait encore le porter plus haut en 2012.

Tsonga, lui, est déjà proche du sommet cette semaine : il ne lui manque plus qu'une victoire pour entrer dans l'histoire. Mais sur sa route se trouvera l'homme aux cinq couronnes dans le rendez-vous des Maîtres, Roger Federer. Battu par le Suisse à Bercy puis ici même en premier match du groupe B, le voilà avec une nouvelle chance de le faire tomber. Il l'a déjà fait cette saison et va devoir se servir de sa frustration de sa défaite en trois sets cette semaine pour créer l'exploit. Il en a les moyens et surtout la volonté. Samedi, ça a tout changé.

www.lequipe.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Dim 27 Nov 2011 - 17:05


Tsonga, roi des aces en 2011

27/11 16h25 - Tennis

Jo-Wilfried Tsonga finira la saison en tête du classement du nombre d’aces claqués en 2011. A Londres, le Manceau, qui disputera la finale du Masters ce dimanche en fin d’après-midi, a d’ores et déjà amélioré son total de 31 unités, dépassant l’Américain John Isner (814 contre 811).

www.sport24.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Mar 29 Nov 2011 - 17:06


Réunis à la Réunion

29/11/2011 - 17h03

Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils sont arrivés ce mardi à la Réunion, pour une petite semaine de détente entrecoupée d'un match exhibition vendredi.

La mine fatiguée pour l'un, très fatiguée pour l'autre, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga ont posé le pied sur le sol réunionnais ce mardi matin, sur les coups de 11 heures. Les deux stars du tennis tricolore, voisins et amis dans la vie, vont passer une petite semaine sous le soleil de l'Océan Indien. Histoire de recharger les batteries avant d'attaquer la préparation de la saison prochaine. "C'est la première fois que je viens ici, déclare le numéro 1 français. Ça fait du bien d'arriver sous le soleil. Ça me change de Londres."

Après quelques mots à la presse locale, ils se sont engouffrés dans une voiture, direction le Sud et l'un des plus beaux hôtels de l'île. Le déjeuner face à la mer avalé, les deux champions se sont offert une après-midi détente. Chacun dans son style. Alors que Jo-Wilfried, à peine sorti de sa finale des Masters contre Roger Federer, a opté pour le repos et un petit massage, Gaël a troqué la balle jaune contre un ballon de foot (photo). En compagnie de quelques camarades, il a taquiné le cuir une petite heure, sous un soleil de plomb. "La saison a été longue et difficile, donc on profite de cette semaine pour prendre du bon temps et se faire plaisir", avoue Gaël Monfils.

En fin d'après-midi, ils se sont rendus en mairie de Saint-Pierre, la ville où ils disputeront un match exhibition vendredi, pour une présentation officielle. Après une bonne nuit de sommeil, ils ont rendez-vous ce mercredi après midi, dans un des trois clubs saint-pierrois, pour un clinic avec une poignée d'enfants qui attendent cet instant avec impatience. Un instant qu'ils ne sont pas prêts d'oublier, eux qui n'ont pas l'habitude de voir de si près des champions de leur trempe.

Morgan Chari

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Mar 6 Déc 2011 - 11:02


Exhibition: Tsonga et Monfils à La Réunion

Publié par TennisTemple.com Rédaction le Lundi 05 Décembre 2011, 11:06

Pendant que tout le monde du tennis ou presque avait les yeux rivés sur Séville et la finale de la Coupe Davis 2011 qui opposait l'Espagne à l'Argentine, Jo-Wilfried Tsonga et Gael Monfils tapait également dans la balle mais à quelques milliers de kilomètres de de là, 9173 Km pour être tout à fait exact.

Une exhibition devant 9000 personnes
Les deux potes, respectivement 6ème et 15ème au Classement ATP, ont en effet disputé un match exhibition devant 9000 personnes dans l'enceinte du stade Michel Vonay à Saint Pierre de La Réunion. Une opposition qui a ravi le public comme les deux joueurs.Pour la petite histoire c'est Tsonga qui l'a emporté en deux manches (6/4, 7/5) avant d'improviser une petite danse avec son compère pour clôturer le spectacle.

Roland Garros jamais très loin
Enfin, on notera pour l'anecdote que les deux Français ont atterri et décollé à l'Aéroport Roland Garros qui portait bien son nom pour l'occasion. De quoi ne pas trop dépayser nos deux champions.

www.tennistemple.com

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Mer 7 Déc 2011 - 11:12


Tsonga, l'as des aces

Créé le 06/12/2011 - 18:03, modifié le 06/12/2011 à 18:13

Égalant sa performance de 2008, Jo-Wilfried Tsonga a fini cette saison à la sixième place du classement ATP. Pour le natif du Mans, le service a plus que jamais représenté une arme essentielle de son jeu. Au cours de la saison 2011, le Français a claqué pas moins de 825 aces, soit une moyenne de 10,4 par match. Seul le géant américain John Isner a fait mieux avec une moyenne de 14,2 par rencontre.

www.sports.fr

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Mer 7 Déc 2011 - 20:12


Monfils et Tsonga, marchands de rêve

03/12/2011 - 10h46

Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils ont réuni près de 9000 spectateurs dans un stade de foot lors d’un match exhibition à Saint-Pierre de La Réunion. Récit.

Des spectateurs venus de tous horizons, comme Lucas, neuf ans, présent avec Thierry, son papa, dans la tribune du stade Volnay. "Je joue au foot à la Rivière Saint-Louis, mais je connais Tsonga et Monfils, confie-t-il.Jusque-là, je les regardais à la télévision. Ce soir, je vais pouvoir enfin les voir en vrai pour la première fois de ma vie. Et ça, c'est génial!"

A 19 heures (22 heures de métropole), Lucas est aux anges. Après deux heures d'attente, il peut enfin saluer comme il se doit ses deux champions préférés, qui font leur entrée dans l'arène. L'accueil est digne des plus grandes pop-stars de la chanson. Seul le vent qui balaie avec insistance le court en gazon synthétique de Volnay semble alors en mesure de perturber cette belle cérémonie dédiée au tennis. Mais les deux champions vont se charger très vite de réchauffer l'atmosphère. Monfils et Tsonga sont là pour "s'amuser", comme ils l'ont répété depuis mardi matin, jour de leur arrivée. Et ils s'y emploient sur un terrain pourtant difficile à apprivoiser.

Avec Jackson Richardson

En hommes de spectacle, ils se laissent ainsi très vite gagner par l'ambiance. Ainsi au cinquième jeu du premier set, Tsonga exécute ainsi un plongeon qui déclenche un tonnerre d'applaudissements. Quelques jeux plus tard, c'est au tour de Gaël Monfils d'aller tutoyer de près le gazon synthétique, sur un grand écart dont il a le secret. Le match est lancé sur des bases élevées. Et dans la tribune officielle, Jackson Richardson, la star du handball français, saint-pierrois d'origine, n'en rate pas une miette. "Ils donnent une belle image de leur sport, commente le double champion du monde. Je me suis juste amusé tout à l'heure à regarder les yeux des enfants. Ils brillaient." Venant de cet autre showman des stades, ces propos prennent tout leur sens.

Tsonga lui reste dans sa partie, pendant ce temps-là. Car il lui faut dompter un vent capricieux. "Il y en avait beaucoup en effet, confiera le n°6 mondial à l'issue de cette exhibition. On n'a pas l'habitude en fait de jouer dans des stades aussi ouverts, mais on s'est adapté. J'espère en tous les cas que le spectacle a plu aux gens."

Tsonga gagne le premier set 6-4. Mais Monfils reprend du poil de la bête, dans le deuxième set. Michel Fontaine sourit. Le Maire de la commune qui accueille l'événement parie même sur un troisième set entre les deux hommes. Monfils prend en effet l'avantage. Il sert même pour égaliser à une manche partout mais se fait "débreaker". Sur la lancée de son Masters, Tsonga boucle alors le match sur une volée basse de coup droit (7-5). Le public est presque déçu. Il aurait voulu un troisième set.

Ça ressemble à Saga Africa

Mais l'ambiance va encore monter d'un cran, quand Monfils convainc son copain de le rejoindre, pour une danse improvisée au centre du stade. "On connaissait tous les deux la chanson, qu'ils ont mise, on avait déjà improvisé une chorégraphie dessus. Comme il n'était pas question que Jo me laisse en plan, je suis allé le chercher", dira Gaël.

Ce n'est pas la Saga Africa de Lyon, en 1991. Mais ça y ressemble. Le public encourage en tous les cas les deux hommes à continuer. Tsonga prend ensuite le micro pour proposer la mise aux enchères de sa raquette. Les bénéfices iront à l'association réunionnaise de lutte contre la mucoviscidose, marraine de la soirée. Le speaker propose même 300 euros de prix de départ. Les mains se lèvent dans le stade. Ils sont nombreux à la vouloir.

Gaël Monfils lui retire son tee-shirt pour le balancer au-dessus des grillages de protection. "Les Réunionnais sont chaleureux. L'île est belle, comme celles de la Guadeloupe et de la Martinique d'où je viens. Petit à petit, les Dom-Tom sont en train de se mettre à organiser des événements de grande ampleur. C'est une bonne chose", conclut le n°15 mondial.
Frank POIRIER

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   Ven 16 Déc 2011 - 11:34


Les hommes qui ont marqué 2011 : Tsonga a bien grandi (6/15)

Samedi 10 décembre 2011

Avec deux titres et quatre finales, le Manceau s'impose comme le chef de file du tennis tricolore. En témoigne son parcours au Masters.



Un début de saison difficile
La saison 2011 de Jo-Wilfried Tsonga s'est achevée dimanche 27 novembre dans l'02 Arena de Londres. Il disputait la finale du tournoi des Maîtres, sa sixième finale de l'année.

Qui y aurait cru en début d'année, lorsque Jo enchaînait les contre-performances. En effet, il s'inclinait dès le troisième tour de l'Open d'Australie, battu par le 46e joueur mondial, le jeune Dolgopolov. Heureusement, il atteint la finale du Masters 500 de Rotterdam, avant de la perdre contre Robin Soderling. Sa tournée américaine ne se passe pas pour le mieux, et il s'incline par deux fois au deuxième et troisième tour des Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami, contre des adversaires bien moins classés que lui (Xavier Malisse, 52e et Dolgopolov, 23e).

La saison de terre battue ne démarre pas mieux, avec une défaite à Monte Carlo devant le 40e joueur mondial, Ivan Ljubicic. À Estoril, Madrid ou Rome, le Français n'aura pas beaucoup plus de réussite, et c'est presque naturellement qu'il ne perd qu'au troisième tour de Roland Garros, contre Stanislas Wawrinka, alors qu'il menait deux sets à rien.



Le gazon, c'est son dada !
Mais ces défaites répétées sur terre battue peuvent presque sembler naturel car de par son jeu, Jo réussit mieux sur les surfaces rapides. Et c'est lors du tournoi du Queen's en juin qu'il lance véritablement sa saison. Il était temps. En effet, il rencontre le numéro un mondial Rafael Nadal en quarts de finale, et passe l'obstacle espagnol au terme d'un match remarquable, gagné en trois sets. Il ira jusqu'en finale, battu par Andy Murray, qui joue à domicile. Jo brille une nouvelle fois par son irrégularité lors du tournoi d'Eastbourne, où il est sèchement battu dès les huitièmes par Radek Stepanek.

On ne sait donc pas exactement à quoi s'attendre lorsque commence Wimbledon. Mais le Français a plus d'un tour dans son sac, et sait prendre ses observateurs à contre-pied. Après être passé près de la correctionnelle au deuxième tour face à Grigor Dimitrov, il se hisse jusqu'en demi-finales, battant notamment David Ferrer, certes spécialiste de la terre battue et non du gazon.

Là, il rencontre Roger Federer, qui joue en terre conquise, en tant que maître des lieux. Dans les deux premiers sets, le Français se fait manger tout cru par le Suisse, qui remporte facilement les deux premières manches. On sait d'ailleurs que l'ex numéro un mondial n'a jamais perdu un match après avoir mené deux sets à rien. Mais il y a un début à tout, et Jo va le montrer, en remportant les trois sets suivants pour une des plus belles victoires de sa carrière.

Il sera ensuite défait par Novak Djokovic en demi-finales, qui évolue sur un nuage en cet été 2011.



Enfin des titres
Rebelote au Canada, il bat une nouvelle fois Roger Federer avant d'être arrêté en demies par le Joker Djokovic. Après une belle victoire sur le numéro huit mondial Mardy Fish lors de l'US Open, il laisse son ami suisse prendre sa revanche en quart de finale. Qu'importe, son sacre est proche.

Sur terre battue, il n'est d'aucun secours pour la France lors de la cinglante défaite en demi-finale de la Coupe Davis face à l'Espagne, malgré une belle victoire en double.

À Metz, il remporte son premier tournoi de la saison avant de récidiver un mois plus tard à Vienne en battant notamment Juan Martin Del Potro en finale.



Une fin de saison exceptionnelle
Il va marquer les esprits lors des deux derniers tournois de la saison. Lors du Masters 1000 de Paris-Bercy, certes délaissé par Nadal et abandonné par Djokovic, il atteint la finale devant son public, même si cela ne suffira pas pour venir à bout de Roger Federer, en pleine confiance. Mais le plus important n'est pas là. Grâce à cette finale, il valide sa place dans les huit meilleurs joueurs mondiaux et par la même occasion, son ticket pour les Masters de Londres.

Là, malgré un départ raté et une nouvelle défaite face à Roger Federer, il montre ensuite que sa place est entièrement méritée, en atteignant même la finale du tournoi des maîtres, en battant Rafael Nadal, qui court toujours après un sacre dans cette compétition, l'une des seules qui lui manque.

En finale, il est une nouvelle fois battu par le géant suisse. Après une année 2011 compliquée mais réussie, on attend de voir si 2012 sera celle de la confirmation.

www.culturesport.info

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: Articles tennistiques 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

Articles tennistiques 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RESTE DU CIRCUIT :: AUTRES JOUEURS :: Les Français :: Jo-Wilfried Tsonga -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit