RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 Australian Open 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Jeu 20 Jan 2011 - 20:46


Nadal : "Je pense que j'ai fait un match solide"

Publié le 20.01.2011, 10h22

Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer l'article Tout leParisien.fr sur votre mobile
Rafael Nadal (ESP/N.1 mondial, qualifié pour le 3e tour de l'Open d'Australie aux dépens de l'Américain Ryan Sweeting 6-2, 6-1, 6-1) : "J'avais entendu parler de lui, mais je ne savais pas du tout comment il jouait. Il est encore jeune et il peut s'améliorer, notamment au service. Avec sa taille, il peut mieux servir. Je pense que j'ai fait un match solide. J'ai fait quelques erreurs en revers, c'est tout.

Je dois jouer plus long sur ce coup. Peut-être aussi dois-je être un peu plus agressif, plus à l'intérieur du court. Mais globalement je suis content. Mon service va mieux depuis le premier match."

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Sam 22 Jan 2011 - 21:26


Nadal, le métier a parlé



Malmené le temps d'un set - le deuxième - par le grand espoir australien Bernard Tomic, Rafael Nadal (n°1) parvient à s'en sortir en trois manches, samedi, au 3e tour (6-2, 7-5, 6-3 en 2h30').

L'expérience de l'un combinée au manque d'habitude de l'autre. Impatient d'affronter pour la première fois l'actuel patron du circuit au point de l'attendre de longues minutes dans le tunnel qui mène à la Rod Laver Arena, Bernard Tomic plonge tout de suite dans le grand bain avec un premier jeu de service - victorieux - long de sept minutes. Rafael Nadal n'est pas là pour amuser la galerie australienne, qui voit en ce grand espoir de 18 ans (1,93 m) sa dernière chance dans le tournoi après l'élimination de Samantha Stosur. deux breaks et 44 minutes plus tard, le Majorquin vire en tête (6-2).

Assez raide sur ses jambes au moment de la frappe, nonchalant dans son attitude, le cadet ne paie pas de mine. Et pourtant... Son service canon et ses boulets en coup droit commencent tout doucement à fissurer la muraille adverse. 1, 2, 3, 4-0. Le numéro 1 mondial, sur le reculoir, s'agace et commet des erreurs inhabituelles. Oui, mais... Rafael ne serait pas Nadal s'il ne parvenait pas à renverser les situations les plus compromises. Contraint d'écarter une balle de 1-5, il recolle à 3-4 sur une double faute adverse, égalise avec un jeu blanc (4-4) puis porte l'estocade dans le "money time" (7-5).
«Je vais devoir mieux jouer»
Bernard Tomic s'arrête au 3e tour.

Loin de courber l'échine, Bernard Tomic joue sa carte chance à fond, à l'image de ses quatre balles de break (deux à 0-1 et deux à 1-2). La tête de série numéro 1 ne lâche pourtant pas une seule fois son engagement, fait rater son vis-à-vis et n'hésite pas à venir au filet pour couper les trajectoires. On appelle ça le métier. Sans jouer son meilleur tennis, Rafael Nadal composte son billet pour les huitièmes de finale, où il retrouvera Marin Cilic (n°15). Sans perdre un set. Un constat amer pour ses rivaux.

«Bernard a bien progressé. S'il continue sur cette lancée, il peut devenir l'un des meilleurs joueurs du monde. A 4-0 en sa faveur au deuxième set, je pense surtout à ne pas prendre une "bulle" (rires). Il était en confiance, il me faisait déjouer... Il est très difficile de le faire bouger derrière sa ligne de fond de court. J'ai trouvé la solution en venant à la volée. Je n'avais pas les armes pour prendre le dessus en restant derrière aujourd'hui (samedi), a-t-il expliqué au micro du stade. Pour poursuivre ma route ici, je vais devoir mieux jouer. Il faut que je sois plus agressif, et sur une plus longue durée.» - Julien GIOVANELLA

www.lequipe.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Sam 22 Jan 2011 - 21:30


Nadal a dû se forcer



Sans être brillant, Rafael Nadal a fait le nécessaire pour s'éviter les complications face à Bernard Tomic. Marcos Baghdatis a, lui, préféré abandonner après avoir été breaké dans le quatrième set.

Bernard Tomic ne fait pas l'unanimité en Australie. Fort en gueule, le prodige australien, qui a tout gagné chez les Juniors, avait marqué les esprits en refusant de s'entraîner à Wimbledon (en 2009) avec Lleyton Hewitt, qui n'avait selon lui «plus le niveau suffisant». Invité à la dernière minute par les organisateurs australiens, l'insolant natif de Stuttgart a depuis mis un peu d'eau dans son vin. Ce qui ne l'empêche pas de rester un joueur atypique. Rafael Nadal, qui ne l'avait jamais affronté, a pu s'en rendre compte ce samedi sur la Rod Laver Arena.

Tomic joue en marchant
S'il l'a emporté en trois sets (6/2 7/5 6/3), le n°1 mondial a semblé parfois dérouté par un adversaire aux allures nonchalantes, donnant l'impression de marcher sur le court (l'envergure de ce dernier, qui mesure 1,93m, n'y est peut-être pas pour rien) et désireux de rester collé à sa ligne de fond en toutes circonstances. Si le score du premier set (6/2) était sévère, il ne reflétait pas la difficulté que rencontrait Nadal, dont les frappes manquaient souvent de profondeur, à déborder l'Australien. Le chrono, qui affichait déjà 45 minutes, en attestait pourtant. C'est pourquoi Tomic ne baissait pas les bras. Il s'envolait même en début de deuxième manche (4/0). Malheureusement pour lui, le Majorquin serrait la vis et comblait son double-break de retard avant de faire un pas supplémentaire vers les huitièmes de finale (7/5).

Du mieux sur la fin
Loin d'être dans un grand jour (32 fautes directes, 4 double-fautes), Nadal gérait donc parfaitement les moments importants. Auteur du break d'entrée de troisième set, il sauvait ainsi des balles de débreak lors de ses deux premiers jeux de service, le deuxième durant près de 15 minutes (3/1) ! Désireux d'en finir, l'Espagnol accélérait alors la cadence, venant plus volontiers au filet (10 volées réussies sur 14 montées), pour écourter la partie (6/3 en 2h30). Prochain test pour Nadal, Marin Cilic, qui s'est sorti dans la douleur des griffes de John Isner.

www.lefigaro.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Sam 22 Jan 2011 - 21:45


Nadal, sans être atomique



Rafael Nadal a contrôlé le grand espoir australien Bernard Tomic au 3e tour de l'Open d'Australie (6-2, 7-5, 6-3) sans produire son meilleur tennis. Tsonga, dernier français en lice, a été sorti par Dolgopolov, Söderling et Murray ont été expéditifs. Cilic a sorti Isner. Baghdatis a abandonné.

Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Bernard Tomic (AUS/WC) : 6-2 7-5 6-3
Prochain adversaire : Cilic
Marin Cilic (CRO/N.15) bat John Isner (EU/N.21) : 4-6 6-2 6-7 7-6 9-7

Les encouragements des 15000 supporters de la Rod Laver Arena se sont finalement avérés insuffisants. Portés par tout un peuple, le jeune Bernard Tomic, dernier représentant australien encore en course à Melbourne, n'a pas été mesure de faire chuter le roi Nadal, se contentant de lui mener la vie dure, notamment dans la seconde manche.

Du haut de ses 18 ans, de ses 16 petits matches disputés sur le circuit principal depuis ses débuts professionnels en 2009, le natif de Stuttgart n'avait assurément pas les armes pour créer l'exploit. Nullement paralysé par l'enjeu, il a cependant réussi à bousculer le numéro un mondial en s'efforçant de prendre la balle extrêmement tôt, pour ne pas laisser l'Espagnol imposer son rythme. Soucieux de rester campé sur sa ligne de fond, de ne pas reculer, de ne pas se lancer dans de longs duels en fond de court, le grand espoir du tennis australien a réussi à plusieurs reprises, grâce notamment à la puissance de son coup droit, à mettre le Majorquin sur le reculoir, en compilant la bagatelle de 50 coups gagnants. Le patron sur le court n'a pas toujours été celui que l'on pouvait imaginer.

L'ombre de Nadal
Trop attentiste ou impatient, Rafa a souvent hésité sur la tactique à employer et n'a été que l'ombre du joueur vainqueur des trois dernières levées du Grand Chelem. Après une première manche enlevée sans avoir besoin de forcer son talent, le numéro un mondial a rendu une copie indigne de son statut, accumulant les cadeaux, notamment côté coup droit. Rapidement mené 4-0 dans le deuxième manche, l'Espagnol a réussi à combler son retard, sans pour autant retrouver ses esprits ni son jeu mais en se contentant le plus souvent d'attendre la faute adverse.

Auteur de 32 fautes directes, un nombre très inhabituel, Nadal n'a réussi qu'en de très rares occasions à se défaire de l'emprise de Tomic. Trop irrégulier, il n'a trouvé la solution que dans le troisième acte en se montrant plus agressif. Installé à l'intérieur du court, il a fait la preuve qu'il avait les moyens de changer son fusil d'épaule et de venir faire la différence au filet. Avec 10 montées victorieuses, il s'est donné les moyens d'arracher la qualification, mais même s'il n'a pas toujours pas perdu le moindre set depuis le début de la quinzaine, Nadal a fait étalage de lacunes inhabituelles. Une piqûre de rappel qui pourrait s'avérer salvatrice avant de s'attaquer au Croate Marin Cilic en huitièmes de finale et d'espérer accomplir le fameux Rafa-slam. "Je ne pense pas avoir bien joué ce soir. Mes gestes et ma position sur le court n'étaient pas bons. Mais je me suis battu, même quand j'étais mené 4-0, j'ai continué à me battre. Au troisième set, je suis plus monté au filet et c'est positif. Je vais devoir changer quelques choses si je veux gagner le prochain match", a-t-il ainsi reconnu à la sortie du court.
Eurosport - Thomas BONNET

www.eurosport.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Sam 22 Jan 2011 - 21:55


Nadal se deshace de la esperanza local



El tenista español Rafa Nadal continúa con paso firme en el Open de Australia, primer 'grande' de la temporada, y se clasificó para los octavos de final tras derrotar en tres sets al ídolo local, el australiano Bernard Tomic, por un trabajado 6-2, 7-5 y 6-3.

Nadal comenzó sin dar concesiones y rompió rápidamente el servicio del australiano para encarrilar una primera manga que se llevó por 6-2 en la que Tomic pagó muy caro el elevado número de errores no forzados, un total de 20, por los 6 del español.

Pese a la superioridad de Nadal en el primer set, el tenista local, apoyado por el público que abarrotó la Rod Laver Arena, logró controlar los nervios y se aprovechó de un momento de dudas del número uno para asestarle un 4-0 de parcial que le ponía en bandeja igualar el encuentro a un set.

Sin embargo, como ha sucedido tantas otras veces, Nadal se crece en los momentos de máxima dificultad, y poco a poco fue imponiendo su mayor capacidad mental para anotarse la segunda manga por un trabajado 7-5.

En el tercer y definitivo parcial, Tomic siguió haciendo sudar a un Nadal que ya no bajó el ritmo y logró un 6-3 que le permite avanzar a octavos de final sin perder ni un sólo set tras casi dos horas y media de partido.

Cilic en octavos de final
Ahora, su siguiente obstáculo será de mayor entidad. El croata, decimoquinto cabeza de serie y semifinalista en 2010, se impuso en un maratoniano encuentro al americano John Isner por 4-6, 6-2, 6-7(5), 7-6(2) y 9-7.

www.marca.com


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Dim 23 Jan 2011 - 9:43


An interview with Rafael Nadal



Tuesday, 18 January, 2011

Start of Transcribed Interview

Q. Is it good to save energy for later or would you have preferred a tougher match?

RAFAEL NADAL: You never know, no? The worst thing is that he had an injury. He's for sure a really nice guy, really nice person. I really sorry for him. I wish him all the best for the recover. Hopefully is nothing really, really important.

But that's all what I can say. Save energy or not, I think the way that the match came doesn't make big difference, no?

Q. Were you generally happy with the way you were going anyway?

RAFAEL NADAL: Is difficult to say something, to say I played really well, I played bad. I think I played right. I played some good shots, some long shots. The serve can be a little bit better. Yeah, that's the only point that I think I can improve. I can improve in everything for sure.

But the only thing I feel I have to improve more if I want to play well here. So that's it. For the rest, forehand and backhand, I felt okay.

Q. What about the serve? What do you need to do that's different?

RAFAEL NADAL: If I know, I will do it before. I don't know. I will try to practice a little bit. I practiced already after the match a little bit. Hopefully going to be fine.

Q. So you say after the match you went straight to the practice courts?

RAFAEL NADAL: Only for serve. Half an hour for serve.

Q. You're winning a game like that 2 love and you can see your opponent is injured and hurting, does it enter your head to give an easy ball?

RAFAEL NADAL: No. For sure I am a professional and I try my best in every point, no? That's the best thing for respect the opponent in that situation. I think that's the best way, no? So sometimes if you do something and you let him win a game is worst, no?

I think he started the match injury. He tried his best during the match. He didn't want to retired. That says a lot of him. Not everybody's able to do this. So all the respect for him. And I think he did all in his hands, but he was really injured.

Q. Does a Grand Slam require a specific routine for you because it's two weeks and it could be a five set match sometimes? Do you have a special routine compared to other tournaments?

RAFAEL NADAL: No. I try my best in every tournament. Sometimes works well; sometimes not that well. I don't have a special routines in no one tournament.

Q. The fact that you have a day off between each match...

RAFAEL NADAL: The only thing is you have a day off. The day off, I don't know, you can relax. Little bit of swimming pool, that's all. Practice little bit. Not many things.

Q. I guess you're not too happy about the result of Real Mallorca last night against Madrid. Can you talk a little about the start of the season for Mallorca and how Michael Laudrup has influence on the team?

RAFAEL NADAL: I think for sure is not a positive result. Was 3 0. Mallorca is doing a great season. Is 27 points already. For us the main goal is keep in the first division, so we are in the really good way.

I think the coaches are doing a great job. The situation of the club one year ago wasn't ideal, the perfect one, so a lot of changes on the club. Not easy for the players, I think, and for everybody.

So if we know everything about that, the situation is much better than in the best dreams that we thought.

Q. How close do you follow Mallorca traveling around the world?

RAFAEL NADAL: I try to see all the matches always. Not today because I had to come here very early to practice because I played early. But I sure try to see every match. When I am in Mallorca, if I have the chance, I go.

Q. Who did you want to win if they're playing Real Madrid?

RAFAEL NADAL: Always depends of the situation. But my uncle is the second coach of Real Mallorca right now. For sure the family is the first thing.

And after, if my uncle is not there, always depends. If Real Madrid plays to win the league and Mallorca plays for nothing, I want Real Madrid to win.

If Mallorca plays to be in the first division and Real Madrid plays for not much, I want Mallorca to win. So always depends of the moment, of the season.

Q. How close do you think you are to your top form, and how many games do you think you'll need to play before you're at your best?

RAFAEL NADAL: I don't know. I don't know where is my best level and what far I am from that. So I try my best every day. Sometimes you play well; sometimes you play a little bit worst. I can't say if I am playing at my best or not.

I think I am in the right way. We will see what's happen when I gonna play the next match.

Q. We're writing a lot about you going for four Grand Slam titles. Do you ever read any of the stuff that's written about you or do you deliberately try to ignore it?

RAFAEL NADAL: I never read a lot about me, so this is not an obsession. Seriously, the most positive thing that's talking about that is because I won the last three. The rest of the things doesn't matter, no, because I know how difficult is every tournament. I am not ready to think if I am ready to win this tournament or not right now, no?

So you have your job; I have my job. You can write what you think, and I gonna try my best every day to play well and to be competitive when I am on court.

But I never think about winning the four Grand Slams in a row because that's very far right now.

Q. You're a great fan of football. Do you also like Formula One? Did you watch Fernando Alonso when he was fighting for the championship in Abu Dhabi?

RAFAEL NADAL: I watch on the TV in Mallorca, yeah. Was tough day.

site officiel
http://www.australianopen.com/en_AU/news/interviews/2011-01-18/201101181295323729839.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Dim 23 Jan 2011 - 9:45


An interview with Rafael Nadal



Thursday, 20 January, 2011

Start of Transcribed Interview

Q. Were you aware of who your opponent was today? Had you ever heard of him?

RAFAEL NADAL: About him? I heard about him, but I really didn't know how he play. Yeah, my uncle was watching the match the other day. He knows what he do better, what he do worse.

But, yeah, I think he's young. He can improve. He has to improve the serve, because with his tall he can serve much better.

Q. What do you take out of today's game, if anything? Is there anything that you can take out of it for the rest of the tournament?

RAFAEL NADAL: I think I played a solid match. A few mistakes with the backhand, that's all. The serve, my serve improved a lot since the first day. I think I was serving very well today. To the right, to the chair umpire, the sun was there and was very difficult for some moments.

But in general, I think my serve worked really well, so happy for that. Movement good; backhand good; having a few more mistakes than usual. I have to play longer with the backhand. Maybe have to play a little bit more aggressive, more inside the court.

But in general I am happy.

Q. Seems possible that you might have to play a young Australian in the next round, Bernard Tomic. What do you know about him?

RAFAEL NADAL: I know him. He's very young. He has very good potential to be in the top positions in the future. Well, he's playing well. He's winning two sets now. We will see who gonna win the match.

But anyway, both opponents going to be really difficult in third round of Grand Slam. No one opponent can be easy. I have to play well if I want to win against both of them.

Q. Is there anything harder about playing someone who is a local identity, if not a favorite?

RAFAEL NADAL: Well, is good, no? I think is nice to have a young Australian coming well and having very good talent and very good future. So gonna be a nice match if that happen. So I'm excited to go on court and to try my best tennis, and for sure to try to win.

The crowd is always fantastic here anyway. If I play against local heroes, like I played against Lleyton a few years ago, the crowd was fantastic all the time. For sure the support is always with them, but always with very good respect for me, you know. I felt all my career very good here and the crowd was always supporting me, so for me is not a problem that.

Q. If you haven't have experience, it's not someone you played against a lot, what do you do to prepare yourself if you're a little unsure of the way he plays?

RAFAEL NADAL: If I play against Tomic?

Q. Yes.

RAFAEL NADAL: What can I say different? What can I do different? Practice little bit tomorrow, rest in the hotel, maybe going to the aquarium. I didn't go this year. I go every year. So that's all.

Q. So you're pretty relaxed about it?

RAFAEL NADAL: No, but I gonna be nervous, if you want, 10 minutes before the match and when the match start. But two days ago, before, if I start to be nervous two days ago, I have a big problem, I think (laughter).

Q. What did you think of Roger's match last night?

RAFAEL NADAL: Very nice match, I think. Very high level of tennis. I think Roger started the match playing very aggressive, very well. But always Simon is very difficult to beat, no? When he's playing well, he's fast. When the match is longer, he don't have mistakes. You need to play all the points really good to beat him.

Five set match, that's long time. You have to play well long time to beat Gilles. I think he had amazing comeback, two sets all. He had a good chance in the beginning of the fifth with Love 30, but I think Roger played very well the important moments, no? He played aggressive. He had good serves, very good cross backhands and good volleys.

Was a very good tennis match. Finally, I think Roger deserves to win because he was playing really well.

Q. Do you think it's harder these days for a young player to make headway in the game, to improve quickly enough to be at a standard to play the number of players there are in the game today, a young player, with so much pressure on them?

RAFAEL NADAL: No, I think always happen that. When I arrived, since like is impossible to be in the top, because in that moment, all the players was very good and very young: Coria, Nalbandian, Roger, Lleyton, Roddick. A lot of ones in the top.

And when I saw the rankings, I say, Well, I don't know how I can be there, no? But finally you improve every year, you improve every day, you're going to have your chance, no? And that's what I tried.

Finally I did in 2005. So when I started to play well, I improved little bit my level, I think I was able to go there. And for sure this is difficult, but I think is the problem of the best today is I think we are still young. Del Potro is young. Murray, Djokovic, Soderling, Berdych, hopefully myself (smiling). We're still young. Hopefully we can be there for a long time.

But the tennis is very hard sport and is really difficult have a very, very long career, no? So you always gonna have problems. One injury, three months out. Another one, one month out. Another one is tired mentally. So everybody has his chance.

Q. You experienced what it was like to be a teenager on the way up playing against the very best. How do you think Bernard will feel if he does play you? How do you think he should approach the match?

RAFAEL NADAL: What he needs to do?

Q. What he would need to do.

RAFAEL NADAL: Play very bad, please (laughter). That's what I can say to him, so...

I don't know what he has to do, no? The first thing, he has to play well.

Q. When you were a teenager playing against the best in the world on your way up, how did you approach the games? What was your attitude?

RAFAEL NADAL: Is much easier when you are a teenager, I think. When you have 17 or 18, everything is easier. You play with no pressure. You can win, you can lose, everything is fine. That's a different mentality. You can play more aggressive. For everybody is the same history I think, no?

When you arrive, you hit all the balls like crazy and without think, without pressure. When you are there (indicating at a high level) you start to think a little bit more about you have to play this shot, you have to play another shot, I can't lose this match, I have to win this match for sure.

That's a little bit more problems. When you are coming up, you play quarterfinals perfect; you play semifinals fantastic; you play final very good; and if you win, is unbelievable. So when you are there, you play quarterfinals, say, Well, is good. Is not my tournament, but you are going back very happy at home.

So that is different view and different perspective of the game. So the pressure is higher when you are in the top. Seems like can be a different thing, but believe me, that's what happen.

Q. How do you deal with the high pressure because everybody expects you to win every game? How do you deal with this high pressure?

RAFAEL NADAL: I think I am in a different moment of my career. That's happened to me in 2006, 2007 perhaps, but not the day of today. The day of today, I am lucky. I have 24 and a half. I won what I win, what I won in the past, and that's more than what I ever dreamed.

So my moment is different. I am very happy about what I did. That's give me a lot of calm. I have probably less pressure right now, last year's season, winning a lot. I have to work hard every day. That's what I do: keep practicing with humble, illusion, and motivation for sure, waiting my chances, trying to find my chances.

But I have pressure, yes, but for sure less than when I was playing in 2006 and 2007.

site officiel
http://www.australianopen.com/en_AU/news/interviews/2011-01-20/201101201295498525167.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Dim 23 Jan 2011 - 9:51


Nadal est lancé

Créé le 22/01/2011 à 13:46
Par ALEXANDRE SARKISSIAN
De Sports.fr

Le numéro un mondial a livré samedi son premier match, depuis le début de la quinzaine australienne, avec une véritable opposition. Bien qu'il l'ait emporté en trois sets (6-2, 7-5, 6-3), Rafael Nadal a bataillé pour se défaire de Bernard Tomic. L'espoir du tennis australien a notamment eu deux balles de 5-2 dans la deuxième manche. Nadal affrontera en huitièmes de finale le Croate Cilic.


L'Espagnol s'est dépensé samedi. (Reuters)

La bagarre, Rafael Nadal aime vraiment ça. Face à Bernard Tomic, le patron du circuit a été plutôt bien servi même si l'espoir australien lui a facilité la tâche pour qu'il franchisse samedi ce troisième tour en trois manches seulement. Le 199e joueur mondial aurait mérité de remporter un deuxième set qu'il domina 4-0 avant de se procurer deux balles de 5-2. La puissance du coup droit de Tomic, et sa capacité à contrarier Nadal dans sa volonté de mener l'échange, promettaient un peu de suspense dans ce dernier match de la journée, et pourquoi pas une grosse surprise à l'arrivée.

Mais la Rod Laver Arena tout acquise naturellement à la cause de son protégé va donc déchanter en voyant Bernard Tomic commettre trop de fautes dans les moments importants. La partie s'est incontestablement jouée dans la deuxième manche au cours de laquelle Rafael Nadal a rappelé sa principale qualité qu'est son incroyable mental. Certains auraient peut-être un peu lâché avec un double break de retard, pas le Majorquin qui se sera procuré des balles de break sur quasiment chaque service de son adversaire dans cette rencontre.

Quel Cilic contre Nadal ?

Le numéro un mondial bouclera le set 7-5 après avoir empoché le premier en ayant ravi l'engagement de l'Australien assez tôt, au troisième jeu. Nadal accélère au dernier en s'emparant du service de Tomic dès le premier jeu. Le plus dur était fait même si l'Espagnol dut repousser par la suite plusieurs balles de débreak. Une situation à l'image de ce premier duel entre les deux hommes. Bernard Tomic n'était pas si éloigné de son prestigieux adversaire mais sans la régularité et un peu de lucidité, il fut inéluctablement mis à terre.

Comme l'on dit, les gamelles servent aussi à apprendre. Espérons pour l'Australien que ce soit le cas car son potentiel est très intéressant. Rafael Nadal, lui, est désormais lancé dans la compétition après un premier tour quasiment tronqué, vainqueur du Brésilien Daniel sur abandon (6-0, 5-0), et un deuxième expédié face à l'Américain Sweeting, sorti des qualifications (6-2, 6-1, 6-1). En huitièmes de finale, l'Espagnol se frottera à une opposition plus consistante en la personne de Cilic. Mais comment aura récupéré le Croate après cinq sets et 4h30 passés face à Isner ?

sports.fr
http://www.sports.fr/cmc/tennis/201103/nadal-bat-tomic-a-l-open-d-australie_329557.html?featurestennis


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Dim 23 Jan 2011 - 9:58


An interview with Rafael Nadal



Sunday, 23 January, 2011
R. NADAL/B. Tomic
6 2, 7 5, 6 3


Start of Transcribed Interview

Q. There were some difficult moments out there tonight.

RAFAEL NADAL: Sure, yeah, especially in the second. Yeah, he's a kind of player that is very difficult to play against. His style of game is not easy to play.

He's good, no? He's a better play, and I think he will be better.


Q. What advice do you have for him? He's a talented young player who is just starting his career.

RAFAEL NADAL: I can tell you what I did. What I did is work all the time, to work with humble, illusion and motivation to be a better player, no? That's the only thing that I can say for sure.


Q. Cilic played a long game. Did you watch it?

RAFAEL NADAL: I watched it a little bit in the locker room before I went on court. So, yeah, he was playing really good. Was a good match of tennis. Yeah, was real emotional in the end. He finished the match playing really well. Going to be a real difficult match, I think.


Q. Do you feel like you played well tonight?

RAFAEL NADAL: No, I don't think so. I didn't play well tonight. I played short. The movements wasn't the best. The position on court wasn't the best neither.

So the positive thing that the attitude was good all the time. That's true. Even with the 4 0, I keep fighting for the second. And for moments I did something good in the third. I went to the net more than before, so that's positive thing.

But I have to change a few things if I really want to have chances to win the next match, and I gonna do it.


Q. How long did it take you to understand his game? He doesn't play a very regular game.

RAFAEL NADAL: In general, the most difficult thing is he's a good player, no? So he won the first two matches against not easy players in straight sets. So is a difficult match. And is important victory for me. Even if I didn't play my best tennis, for me win in three sets, 6 2, 7 5, 6 3 is a very positive result for me. I'm very happy for the victory.

Is more important win matches when you are not playing your best than when you are playing your best, no? Yeah, is more difficult and the same time is have better value, I think, because when you are playing well everything is easier. When you're not playing that well, like today, the victory is more important.


Q. Talking about your attitude, if you play one bad point or a few bad points, how do you forget about those bad points?

RAFAEL NADAL: I have to play the next one, so... The only thing is try to not lose the concentration and just think positive to keep fighting all the time, no? So for that reason I was able to come back in the second and finally win without many problems.

If I lost that second set, if I don't fight for points after the 4 0, maybe we are playing right now.


Q. You weren't on court very long in the first two matches. Was it good to get a bit extra time and a bit of extra hitting and still get the win?

RAFAEL NADAL: No, is better win easier (smiling). But that's part of the game. Is impossible to win easy in this sport. All the players are really good. All the players are very competitive. That's normal, have a difficult matches like I have today. That's a normal thing.

Every day right now gonna be really difficult. The next match gonna be very difficult and I have to be ready to play my best tennis.


Q. You seemed to be sweating a lot early on, changed your shirt a few times. Were you feeling okay out there?

RAFAEL NADAL: I was perfect when I started the season in Abu Dhabi playing. I was playing perfect and I was feeling perfect physically. In Doha, I had that problem. I wasn't feel very well. Have fever and these things. Seems like after that my body is still not perfect. I am sweating more than usual. I am more tired than usual when I'm playing. That's what happen right now. That's the true.


Q. Was it a bit unusual having the crowd primarily against you?

RAFAEL NADAL: I don't feel that. The normal thing was he's young, he's from Australia. Normal thing is have the crowd behind him. But I don't feel a lot that tonight. I think the crowd was real neutral. The crowd was supporting both of us.

The crowd here in Australia is always fantastic. I played against Lleyton. He's an idol here. It was when I was a kid little bit more than a kid, but when I had 17 and 18. The crowd was fantastic. Very respectful with both of us. Supporting Lleyton for sure, but supporting myself, too.

Tonight have something similar. Is always nice go on this center court. Atmosphere is always nice I think.


Q. You said you don't have a fever anymore, but the body is getting tired. Are you concerned in the next week the body might not be ready for five sets after five sets?

RAFAEL NADAL: I don't know. Hopefully I gonna improve. I don't know. I don't know what's going on. I am doing all that I can. I am working, I am resting. I can't do more, no? If I don't feel perfect, it's not my fault. It's day of today. All I can say is keep fighting. I have the (indiscernible) here, my biscuits, for the problem maybe. If I eat more, maybe I am better next week.


Q. Do you think in the last year you have made more progress in your tennis game or in your English?

RAFAEL NADAL: I think in my tennis game for sure, no? Cannot be my English because I am not very inspired tonight. But I can

site officiel
http://www.australianopen.com/en_AU/news/interviews/2011-01-23/201101231295736522543.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Dim 23 Jan 2011 - 10:00


Rafael Nadal > Y-a un problème docteur ?



Par Pauline Dahlem, samedi 22 janvier 2011 à 18:10

"Je sue plus que d'habitude. Je suis plus fatigué que d'habitude quand je joue. Je ne sais pas ce qui se passe. Je fais tout ce que je peux pourtant." Les observateurs l'avaient remarqué, Nadal l'a confirmé. Quelque chose ne va pas depuis le début du tournoi. Au bout de 20 minutes de jeu, le T-Shirt de l'Espagnol est complètement trempé. Trois quart d'heure plus tard, son visage est marqué. A ces signes s'ajoutent une qualité de jeu détériorée, faite de premiers services faiblards et de balles souvent trop courtes. Quelque chose ne tourne pas rond physiquement, Rafa le sens, mais ne se l'explique pas.

"Je transpire beaucoup, regardez, j'ai dû changer 6 fois de T-shirt en un seul match. J'ai aussi déjà perdu deux kilos et demi alors que je ne suis pas censé maigrir quand je joue. En fait, je suis un joueur qui transpire quand il est anxieux. Dans ces cas-là, je sue plus. Pourtant ici, il n'y a pas d'anxiété particulière. Ce qui est préoccupant, c'est que je me fatigue à l'entraînement. Mais je n'ai aucun virus ou maladie particulière ! Je n'ai pas de fièvre et les analyses passées à Doha la semaine dernière n'ont rien révélé... La vérité, c'est que je suis plus fatigué que d'habitude. A Abu Dhabi, physiquement, tout allait parfaitement. Mais le virus qui m'a frappé la semaine suivante m'a fait perdre cette énergie qui fait de moi un meilleur joueur. Je suppose qu'à cause de ce virus, mon corps est un peu plus faible que d'habitude."

Deuxième souci, moins préoccupant mais tout aussi important dans le jeu de l'Espagnol : son service. On se souvient qu'il avait été l'un des artisans majeurs de sa victoire à l'US Open. Or contre Tomic, Rafa a peiné dans ce secteur du jeu (58% de premières, 4 aces, 4 doubles). "Le service a été un problème ce soir. La vérité, c'est que j'ai mal servi. Et puis j'ai eu tord d'essayer de réduire la vitesse de mes premières balles pour gagner en pourcentage, ce n'était pas un bon plan. Pourquoi est-ce que j'ai mal servi ? Je n'en sais rien..."

Rafa cherche des explications sans forcément les trouver. Son atout ? Le temps. Plus les jours passent, plus les chances que les effets de son virus s'estompent grandissent. "Le point positif, c'est que je suis en deuxième semaine sans avoir perdu un set. Je dois continuer à me battre pour réussir quelque chose de grand ici."

www.welovetennis.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Dim 23 Jan 2011 - 10:02


Nadal : "Je me suis battu"

Publié le 22.01.2011, 15h18

Rafael Nadal (qualifié pour les 8e de finale de l'Open d'Australie en battant Bernard Tomic 6-2, 7-5, 6-3) : " C'est le genre de joueur difficile à manier. C'est un très bon joueur. Je ne pense pas avoir bien joué ce soir. Mes gestes et ma position sur le court n'étaient pas bons. Mais je me suis battu, même quand j'étais mené 4-0 (au 2e set), j'ai continué à me battre. Au troisième set, je suis plus monté au filet et c'est positif.Je vais devoir changer quelques choses si je veux gagner le prochain match."

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Dim 23 Jan 2011 - 10:03


Nadal : "Plus fatigué que d'habitude"

23/01/2011 - 09:40 - Mis à jour le 23/01/2011 - 09:43

A la suite de sa victoire étriquée en 16es de finale de l'Open d'Australie, Rafael Nadal a affirmé souffrir d'une fatigue inhabituelle depuis quelques semaines.

Peu convaincant en seizièmes de finale de l'Open d'Australie face à Bernard Tomic, le numéro un mondial, Rafael Nadal, a reconnu en conférence de presse, qu'il n'était pas en pleine possession de ses moyens depuis quelques semaines sans savoir de quoi il souffrait précisément. "Je sue plus que d'habitude. Je suis plus fatigué que d'habitude quand je joue. Je ne sais pas ce qui se passe. Je fais tout ce que je peux pourtant", a ainsi lancé l'Espagnol, ne pouvant cacher une certaine inquiétude. "Je transpire beaucoup, regardez, j'ai dû changer 6 fois de T-shirt en un seul match. J'ai aussi déjà perdu deux kilos et demi alors que je ne suis pas censé maigrir quand je joue. Ce qui est préoccupant, c'est que je me fatigue à l'entraînement. Mais je n'ai aucun virus ou maladie particulière ! Je n'ai pas de fièvre et les analyses passées à Doha la semaine dernière n'ont rien révélé... A Abu Dhabi, physiquement, tout allait parfaitement. Mais le virus qui m'a frappé la semaine suivante m'a fait perdre cette énergie qui fait de moi un meilleur joueur". Une fatigue inexpliquée qui pourrait l'empêcher de réaliser son fameux Rafa-Slam.

www.eurosport.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 12:44


Impitoyable Nadal



Après un premier set accroché malgré le score, Rafael Nadal s'est finalement débarrassé de Marin Cilic en trois sets, lundi, lors de son huitième de finale de l'Open d'Australie (6-2, 6-4, 6-3). Le Majorquin affrontera son compatriote David Ferrer, tombeur de Milos Raonic (4-6, 6-2, 6-3, 6-4), pour une place dans le dernier carré.

56 minutes pour gagner 6-2, c'est un peu long. Et à la limite, 2h31' de jeu pour remporter un match 6-2, 6-4, 6-3, ça fait aussi pas mal de temps, pour une victoire d'une telle ampleur. Mais à part ces considérations chronométriques, rien d'original n'est vraiment venu égayer le huitième de finale de l'Open d'Australie, remporté donc à l'endurance par Rafael Nadal devant Marin Cilic, trahi par son physique et son incapacité à tenir les longs échanges lors des points importants. En même temps, beaucoup à sa place n'auraient pas fait mieux, devant un numéro un mondial qui a rassuré après sa victoire un peu étriquée au tour précédent contre Tomic.

Patient jusqu'à l'épuisement de son adversaire, comme d'habitude, Nadal a aussi pu compter sur un service très correct. Avec 73% de premières balles, 79% de points gagnés derrière son premier service et 48% derrière son deuxième, l'Espagnol a réalisé de meilleures statistiques que son adversaire dans tous ces compartiments, ce qui n'était pas joué d'avance face à un aussi bon et puissant serveur que Cilic. "A l'US Open, mon service marchait mieux que jamais et il m'a aidé pour gagner là-bas pour la première fois, renchérissait Nadal à l'issue du match. Je sais que ça m'a coûté des matches, comme en quarts l'an dernier ici même. Il faut absolument que je le travaille, et si on ne sert pas bien face à des joueurs comme Cilic..."

Et en plus, il transpire moins...

L'Espagnol n'a jamais concédé sa mise en jeu, contraint de sauver des occasions de break à deux reprises seulement, à 2-1 pour Nadal dans le premier set et à 5-4 dans le deuxième, sur des points qui constituaient en fait des balles de débreak. Et suite à cette dernière chance manquée par le Croate, le numéro un mondial s'est montré sans pitié pour Cilic, en convertissant sa deuxième balle de set. De moins en moins longs, les sets ont vu petit à petit décliner le quinzième joueur mondial, jamais en mesure d'apporter une opposition vraiment consistante après les cinq ou six premiers jeux du match.

Vaincu sur une dernière double faute, Cilic avait aussi de quoi être épuisé, deux jours après son marathon face à Isner au troisième tour, conclu par un 9-7 au cinquième set. C'en était trop face à un mur toujours aussi précis et régulier dans ses retours et dans les interminables rallyes de fond de court. "J'étais un peu nerveux au début, j'ai du mal à jouer contre lui. C'est un joueur très dangereux, j'essayais de mettre beaucoup d'intensité. Je n'ai pas beaucoup transpiré aujourd'hui, par rapport aux deux premiers matches. Je suis au top physiquement." David Ferrer, son compatriote et prochain adversaire en quarts de finale, sera ravi de l'apprendre.

www.sports.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 12:45


Nadal se rassure



Loin d'être flamboyant, Rafael Nadal a encore gagné sans perdre le moindre set face à Marin Cilic. Il affrontera David Ferrer en quarts de finale.

S'il n'avait toujours pas concédé le moindre set à Melbourne, Rafael Nadal avait donné quelques signes d'inquiétude contre Bernard Tomic. «Je transpire beaucoup, regardez, j'ai dû changer six fois de t-shirt en un seul match. Ce qui est préoccupant, c'est que je me fatigue à l'entraînement. Mais je n'ai aucun virus ou maladie particulière ! Je n'ai pas de fièvre et les analyses passées à Doha la semaine dernière n'ont rien révélé... A Abu Dhabi, physiquement, tout allait parfaitement. Mais le virus qui m'a frappé la semaine suivante m'a fait perdre cette énergie qui fait de moi un meilleur joueur.»

Cilic trop brouillon
Lundi, le n°1 mondial n'a pas montré son meilleur visage mais a quand même rassuré ses supporters, face à un Marin Cilic (6/2 6/4 6/3), visiblement fatigué par son match contre Isner (4/6 6/2 6/7 7/6 9/7). Dans le premier set, Nadal, appliqué au service sans être vraiment efficace (71% de premières balles mais seulement 72% de points gagnés derrière celle-ci et 40% derrière la seconde) profitait surtout des nombreuses fautes directes du Croate (18), à l'image de cette volée dans le couloir qui lui offrait un double-break. Malgré un score sévère (6/2), le Majorquin devait combattre près d'une heure (56 minutes) pour virer en tête.

Une double-faute pour finir
La deuxième manche était davantage standard à ce que l'on peut attendre de Nadal. Moins attentiste, plus offensif (13 coups gagnants pour 7 fautes directes), il faisait le break à 4/3, puis conservait sa précieuse avance (6/4). Dès lors, la mission devenait quasiment impossible pour Cilic, l'Espagnol n'ayant jamais perdu un match en Grand Chelem après avoir empoché les deux premiers sets. Si impassible la saison dernière quand il avait atteint le dernier carré, le Croate montrait de plus en plus de signes d'agacement. Après avoir écarté deux balles de break à 2/2, il perdait son engagement dans le septième jeu, au cours duquel il commettait une double-faute qui n'échappait pas à la vigilance de Nadal, conforté par la vidéo (4/3)… Cilic n'y croyait plus et laissait son adversaire rejoindre David Ferrer en quarts de finale après une nouvelle double-faute (6/3).

www.lefigaro.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 12:46


Open d'Australie: Nadal bat Cilic sans bavure et se hisse en quarts

MELBOURNE — Le N.1 mondial Rafael Nadal n'a toujours pas concédé le moindre set à l'Open d'Australie, où il s'est qualifié lundi pour les quarts de finale grâce à sa nette victoire contre le Croate Marin Cilic, demi-finaliste l'an dernier, 6-2, 6-4, 6-3.

Nadal se dirige vers un match 100% espagnol - en écho au duel suisse Federer-Wawrinka mardi - contre le N.7 mondial David Ferrer, face auquel il mène 11-3 dans leurs confrontations.

Cependant, sur dur, le bilan est un peu plus équilibré entre le Majorquin de 24 ans et le Valencien de 28 ans: 3-2 pour le cadet.

Lundi soir, sur la Rod Laver Arena, l'Espagnol a équilibré aussi les comptes avec le Croate, qui l'avait sèchement battu à Pékin en 2009 lors de leur seule rencontre.

Cilic, présent pour la 4e année consécutive à ce stade de la compétition, n'a jamais vraiment fait illusion sur la route de Nadal, que l'on dit encore convalescent du virus grippal contracté au début du mois à Doha.

Le grand serveur, bien en-deçà de ses capacités avec seulement 49% de 1re balle lors de la première manche, a rapidement concédé sa mise en jeu et n'a ensuite jamais revu son adversaire.

S'il augmentait ensuite son rendement, Nadal en faisait de même, en dépit d'une deuxième balle parfois défaillante. Le Majorquin convertissait une de ses quatre balles de break pour enlever la 2e manche

L'Espagnol creusait l'écart au 7e jeu de la 3e manche, en bénéficiant d'une des 47 fautes directes de Cilic - contre seulement 21 à Nadal - un revers dans le filet.

Il s'adjugeait ainsi en 2h31 son billet pour les quarts, stade de la compétition auquel il avait dû abandonner l'an dernier à Melbourne en raison d'une blessure au genou droit.

AFP


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 19:01


Open d'Australie - Nadal, toujours sans rival



Sans trembler, Rafael Nadal s'est qualifié pour les quarts de finale de l'Open d'Australie en disposant de Marin Cilic (6-2, 6-4, 6-3). L'Espagnol, qui remporte son 25e match de suite en tournois du Grand Chelem comme Pete Sampras et Jimmy Connors, retrouvera David Ferrer (N.7) au prochain tour.

Rafael Nadal (ESP/N.1)
bat Marin Cilic (CRO/N.15) 6-2, 6-4, 6-3. Prochain adversaire: Ferrer

Comme Andy Murray, Rafael Nadal n'a toujours pas concédé le moindre set à l'Open d'Australie et ce n'est pas Marin Cilic, demi-finaliste l'an dernier à Melbourne, qui l'a contrarié. Le N.1 mondial s'est qualifié pour les quarts de finale grâce à sa nette victoire contre le Croate, bien loin d'un niveau de jeu satisfaisant, sans doute diminué par son tour précédent face à John Isner, battu 9-7 dans un cinquième set halletant. Nadal se dirige vers un match 100% espagnol - en écho au duel suisse Federer-Wawrinka mardi - contre le N.7 mondial David Ferrer, face auquel il mène 11-3 dans leurs confrontations. Cependant, sur dur, le bilan est un peu plus équilibré entre le Majorquin de 24 ans et le Valencien de 28 ans: 3-2 pour le cadet.

Sur la Rod Laver Arena, l'Espagnol a équilibré aussi les comptes avec le Croate, qui l'avait sèchement battu à Pékin en 2009 lors de leur seule rencontre. Cilic, présent pour la 4e année consécutive à ce stade de la compétition, n'a jamais vraiment fait illusion sur la route de Nadal, que l'on dit encore convalescent du virus grippal contracté au début du mois à Doha. Le grand serveur, bien en-deçà de ses capacités avec seulement 49% de 1re balle lors de la première manche, a rapidement concédé sa mise en jeu et n'a ensuite jamais revu son adversaire.

S'il augmentait ensuite son rendement, Nadal en faisait de même, en dépit d'une deuxième balle parfois défaillante. Le Majorquin convertissait une de ses quatre balles de break pour enlever la 2e manche. L'Espagnol creusait l'écart au 7e jeu de la 3e manche, en bénéficiant d'une des 48 fautes directes de Cilic - contre seulement 21 à Nadal - un revers dans le filet. Il s'adjugeait ainsi en 2h31 son billet pour les quarts, stade de la compétition auquel il avait dû abandonner l'an dernier à Melbourne en raison d'une blessure au genou droit.

yahoo.fr
http://fr.sports.yahoo.com/24012011/70/open-d-australie-nadal-toujours-sans-rival.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 19:03


Nadal monte en puissance

Le 24/01/2011 à 12:16

Rafael Nadal se qualifie (6-2, 6-4, 6-3) pour les quarts aux dépens de Marin Cilic, entamé par son marathon précédent. Au prochain tour, il affrontera son grand copain, David Ferrer.


Rafael Nadal poursuit sa route à Melbourne.(REUT)

Dans les allées de Melbourne Park, la Rafamania bat son plein. Sur la Rod Laver Arena, Rafael Nadal (n°1) fait un tabac. Arrivé grippé et fatigué, il ne perd pas un set en quatre matches et dispose (6-3, 6-4, 6-3 en 2h31') de Marin Cilic (n°15) pour rejoindre David Ferrer en quart. Il vient d'enregistrer sa 25e victoire d'affilée en Grand Chelem et reste en course pour le RafaSlam. Le convalescent va bien, merci. Et Marin Cilic ne peut pas lui provoquer un léger mal de tête.

Entamé par son marathon au tour précédent contre John Isner, le Croate force et réalise la pire entrée en matière face au Majorquin. Il mène 40-0 et se fait breaker dès le premier jeu. Ce petit coup de massue lui rappelle sa fatigue et la Nadal attitude qui se résume en une phrase : un jeu n'est jamais gagné, chaque point est une lutte. Cette banalité prend tout son sens avec le numéro 1 mondial. C'est toujours un combat et le 15e mondial n'a pas la force. Son service (49% de premières balles au premier set, 55% au total) et son corollaire, les points gratuits, le lâchent à l'image d'une quatrième double faute pour conclure le match. Son coup droit l'abandonne. Et il souffre en revers sur les coups droits courts croisés de Rafael Nadal. Ca fait beaucoup. Beaucoup trop. Mais il nie la fatigue et met en cause les conditions : « Je ne me sentais pas diminué physiquement. J'allais bien. Ce sont davantage les conditions de jeu qui m'ont gêné. Il faisait froid et c'était un peu plus lent. Il était vraiment difficile d'être agressif dans ces conditions. »

Cilic ne répond plus

Pourtant Marin Cilic possède des armes pour embêter sérieusement l'Espagnol. Il l'a déjà prouvé à Pékin en 2009 avec une victoire (6-1, 6-3) contre Rafael Nadal et sa taille lui permet de ne pas être trop gêné par le lift adverse. Mais le Rafa made in Grand Chelem n'est pas le Rafa ordinaire. Il a du temps pour user son adversaire, il a du temps pour installer son travail de sape et il a du temps pour éviter les coups de chaleur adverses. Alors il maîtrise. Sans plus. Et il récolte les généreuses offrandes adverses (48 fautes directes pour 32 points gagnants).

Quelques grimaces sur sa longueur de balle et des erreurs inhabituelles (21 fautes directes pour 26 points gagnants) prouvent sa marge de progression. Rafael Nadal n'est pas encore à plein régime, mais il monte en puissance. Son prochain adversaire, David Ferrer, le sait bien : plus le tournoi avance, plus le Majorquin est dangereux. Cette 15e confrontation (11-3) s'annonce contre le premier vrai test physique du numéro 1 mondial. - Sophie DORGAN, à Melbourne

NADAL : « JE JOUE BEAUCOUP MIEUX»

« Aujourd'hui, je me sentais très bien. Je n'ai pas transpiré comme les autres jours. C'est une excellente nouvelle pour moi, mais la meilleure nouvelle est que je joue beaucoup mieux que les autres jours. J'avais su garder un très bon rythme et jouer à l'intérieur du court. J'ai joué plus agressif, réussi des changements de rythme avec des slices et des lifts en revers. Mon service a mieux marché aujourd'hui. De manière générale, c'était un très bon match et c'est une victoire importante pour moi. »

www.lequipe.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 19:04


Nadal très optimiste

24/01 16h45 - Tennis, Open Australie

Interrogé après sa qualification pour les quarts de finale de l'Open d'Australie, Rafael Nadal s'est montré optimiste pour la suite. Face à David Ferrer, l'Espagnol compte bien poursuivre son aventure.

«Ce n’est pas si spécial que ça, mais c’est une excellente nouvelle, car l’Espagne a la certitude d’avoir un représentant en demi-finales. C’est fantastique pour notre pays. Démarrer la saison avec un joueur dans le dernier carré dès le premier Grand Chelem, c’est super. Je suis heureux pour David. Il a bien joué, a gagné à Auckland. Là, il est en quarts. Ce sera un match très difficile. Je lui souhaite le meilleur. Mais si je joue mon meilleur tennis, j’ai de bonnes chances de l’emporter», a déclaré Rafael Nadal avant d’affronter David Ferrer pour une place dans le dernier carré en Australie.

www.sport24.com


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 19:06


«Je n’ai pas transpiré autant»


Rafael Nadal Rafael Nadal se sent mieux désormais (Panoramic)

Vainqueur en trois sets de Marin Cilic, Rafael Nadal était particulièrement satisfait de sa performance et de se sentir mieux physiquement après une entame d'Open d'Australie délicate. Et le numéro 1 mondial se réjouit de retrouver David Ferrer en quarts.

par Krystel Roche, le 24-01-2011

A Melbourne

Rafael, comment vous sentez-vous après ce match ? Pensez-vous être désormais totalement remis ?
Rafael Nadal : Aujourd’hui je me suis parfaitement bien senti. Je n’ai pas transpiré comme les autres fois, donc c’est une super nouvelle pour moi ! La meilleure nouvelle, c’est que j’ai bien mieux joué que sur les tours précédents. J’ai mis beaucoup d’intensité, de rythme, je suis davantage rentré dans le court et j’ai commis beaucoup moins de fautes. J’ai pratiqué un tennis plus agressif, plus de changements de rythme, mais j’ai également bien mieux servi. Je pense avoir joué sérieusement, donc dans l’ensemble, c’était un très bon match pour moi, une victoire très importante. Je suis très heureux.

Savez-vous précisément pourquoi vous vous êtes senti mal ces derniers jours ?
Rafael Nadal : Je ne sais pas. Je n’ai pas plus d’informations que ça… L’autre jour, je transpirais comme un dingue. Alors que j’étais aussi programmé en night-session : les conditions n’étaient donc pas très différentes. Là, j’ai mieux joué. Et lorsque je joue mieux, je suis plus calme, un peu moins anxieux. Aujourd’hui, même à l’entraînement, je n’ai pas transpiré autant que les jours précédents. J’espère que les choses vont continuer dans ce sens.

Cilic a déclaré qu’il avait été un peu gêné par les conditions climatiques. Le froid vous a-t-il gêné vous aussi ?
Rafael Nadal : Non, je n’ai pas trouvé qu’il faisait froid. Les conditions étaient normales. C’est une night-session, nous ne jouons pas en plein soleil, donc forcément il fait moins chaud. Mais rien d’anormal à ça.

Est-il particulier pour vous d’affronter ici en quart de finale votre compatriote David Ferrer ?
Rafael Nadal : Ce n’est pas si spécial que ça, mais c’est une excellente nouvelle, car l’Espagne a la certitude d’avoir un représentant en demi-finales. C’est fantastique pour notre pays. Démarrer la saison avec un joueur dans le dernier carré dès le premier Grand Chelem, c’est super. Je suis heureux pour David. Il a bien joué, a gagné à Auckland. Là, il est en quarts. Ce sera un match très difficile. Je lui souhaite le meilleur. Mais si je joue mon meilleur tennis, j’ai de bonnes chances de l’emporter. On verra…

Vous vous connaissez par cœur…
Rafael Nadal : Oui, on se connaît parfaitement. Nous nous sommes joués un paquet de fois. D’un autre côté, on s’est aussi beaucoup entraînés ensemble ! A mon avis, David est un joueur fantastique. Il est au top depuis tellement longtemps... C’est très difficile d’y parvenir, mais il l’a fait. Donc j’ai énormément de respect pour lui. Ce match s’annonce très, très dur.

Ce quart de finale contre Ferrer représentera-t-il un test physique plus important que votre match d’aujourd’hui ?
Rafael Nadal : Nous verrons. Je ne sais pas. Cilic est un super joueur, un adversaire redoutable. Avant le match, honnêtement, j’avais peur. Enfin peur dans le bon sens du terme : je savais pertinemment à quel point il pouvait bien jouer. Lors de notre seule confrontation, j’ai perdu 6-1 6-3, c’était à Pékin. Il ne m’avait laissé aucune chance. Mais c’est vrai que la situation était différente. Les joueurs de ce genre-là sont vraiment difficiles à jouer. David, ce sera encore différent. Nous nous connaissons à la perfection. Il est très fort, est n°6 ou 7 mondial. Nous sommes désormais en quarts. Et en quarts, vous ne pouvez pas avoir de match facile…

Vous avez, à de nombreuses reprises, joué plus de 5h durant. Quelle a été votre réaction en apprenant que Schiavone et Kuznetsova avaient bataillé pendant 4h44, pour seulement 3 sets ?
Rafael Nadal : C’était un match fantastique, j’imagine. C’est une bonne chose pour le sport. Une bonne vitrine pour le tennis. La pire chose, c’est que la vainqueur sera un peu fatiguée... Mais elle a dû se reposer aujourd’hui, non ?

Oui. Avez-vous pu suivre la rencontre en direct ?
Rafael Nadal : Non, je n’ai pas vu le match. Mais on m’en a parlé. C’est une belle victoire, et je félicite Francesca.

sport24.com
SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bibouille


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Belmesnil

Nombre de messages : 6275
Inscription : 30/12/2008


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 19:52

Merci Adel.

Ca me soulage de savoir qu'il va mieux, quand il a dit que ça allait pas super et tout, j'me suis dit qu'il irait plus très loin maintenant, mais apparemment il a fait un bon match contre Cilic, donc c'est cool. :gniark:
_________________
Porque será mi héroe todavía y para siempre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Lun 24 Jan 2011 - 19:56

Je m'inquiétais pas trop.

Ce qui est plus inquiétant c'est qu'il ait perdu 2.5 kilos mais ca se reprend en tout cas pour ces 2 premeirs matchs il avait pas eu de souci alors maintenant ca va venir et repartir le temps que le virus s'évacue totalement du corps mais j'pense pas que ca va entraver sa course pour l'AO comme ca. :smile:

J'suis bien contente qu'il ait gagné. :smiling:
_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Janne


Numéro 2 mondial
Numéro 2 mondial
avatar

• Profil •


Suisse
Féminin Localisation : Genève, SUISSE

Membre n° : 226
Nombre de messages : 2970
Inscription : 04/06/2008


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Mer 26 Jan 2011 - 11:48


Le crève-coeur de Nadal

Blessé aux ischio-jambiers dès le début du match et largement diminué, Rafael Nadal s'incline (6-4, 6-2, 6-3) contre David Ferrer. Le Rafa Slam s'est envolé en quart de finale.

La télévision australienne passe en boucle les images du « drama ». Quel drame ?
La blessure de Rafael Nadal, battu (6-4, 6-2, 6-3 en 2h32') par David Ferrer en quart de finale.
Le jour de la fête nationale, les spectateurs de la Rod Laver Arena attendent le numéro 1 mondial et le feu d'artifice, prévu à 21h15'.
Mais la fête tourne court. A 2-1, l'Espagnol appelle le docteur et sort du terrain.
Il revient avec un bandage à la cuisse gauche. La mine défaite, il reprend le match.

Ses grimaces en disent long et ses échanges avec son oncle laissent craindre l'abandon.
Mais il continue. Au bord du court, Todd Woodbridge, ancien joueur et consultant pour Seven Sport,
explique qu'il « y a plus de personnel médical dans les allées que dans Grey's Anatomy ».
A chaque changement de côté, c'est "Docteur House" sur le central avec la venue du médecin.
L'an dernier au même stade de la compétition, Rafael Nadal a dû renoncer contre Andy Murray. Alors ? Wait and see...

Nadal sans armes


Malgré des appuis fuyants, le champion se bat, lâche ses coups et revient de 5-2 à 5-4, service à suivre. Sur une 15e faute directe en coup droit, il cède le premier set. Quand il breake d'entrée dans la deuxième manche, ses fans espèrent. En vain. Il ne peut rien faire et David Ferrer fait son job. Comme prévu à 21h15', le feu d'artifice vient égailler cette soirée bien triste, les joueurs s'arrêtent pendant dix minutes à 6-4, 3-2.

Rafael Nadal parlemente encore avec le docteur, s'étire et jette un regard vers le spectacle.
Et il continue. Pourquoi ? Un mélange d'espoir pieux et de frustration du champion.
Il n'y arrive pas, il est désarmé, mais il essaie. Le langage du corps, le bien nommé, ne trompe pas : aucun vamos, aucun poing brandi, des gestes de dépit et des regards sans vie.
Sans physique et face à un combattant de la dimension de David Ferrer, Rafael Nadal ne peut que compter les points... jusqu'à (6-4, 6-2, 6-3). David Ferrer célèbre sa deuxième demi-finale du Grand Chelem et salue son ami d'un air interrogatif. Le rêve de son copain de remporter quatre tournois du Grand Chelem s'envole. Et sa saison ?

L'équipe.fr


_________________

Rafa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Mer 26 Jan 2011 - 13:14


OA > Nadal refuse de parler de sa blessure

Par Léa Giroud, mercredi 26 janvier 2011 à 13:43

Eliminé par son compatriote David Ferrer (6-4, 6-2, 6-3 ) et touché physiquement, Rafael Nadal a néanmoins refusé de parler de sa blessure, en conférence de presse.

«Je ne peux rien dire sur la blessure. Je préférerais ne pas en parler. Premièrement, je ne sais rien ce soir. Deuxièmement, par respect pour le vainqueur et mon ami, je préfère parler du match. Il a joué à un très haut niveau et je veux le féliciter et lui souhaiter le meilleur pour sa demi-finale. Il fait un tournoi fantastique. S'il continue à jouer comme ça, il a de bonnes chances.»

www.welovetennis.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Mer 26 Jan 2011 - 16:52


Nadal : «Difficile»

Battu par David Ferrer en quarts de finale de l’Open d’Australie, Rafael Nadal n’a pas souhaité s’éterniser sur sa blessure à la cuisse gauche.

«C'est un jour difficile pour moi. Aujourd'hui, je ne pouvais pas faire plus que ce que j'ai fait, il a joué à un très haut niveau. Je n’ai pas à vous dire ce que j’ai ressenti sur le terrain mais il est évident que je ne me sentais pas à mon meilleur niveau. J’ai eu un problème dès le début et après ça, le match était presque terminé», a confié Nadal, dont les propos ont été relayés par la BBC.

www.sport24.com


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Australian Open 2011   Mer 26 Jan 2011 - 16:56


Nadal à bout de force



Visiblement touché aux ischio-jambiers en début de match, Rafael Nadal n'a pas tenu le choc contre David Ferrer, ce mercredi à Melbourne, en quarts de finale de l'Open d'Australie (6-4, 6-2, 6-3). Le numéro un mondial ne réalisera donc pas "son" Grand Chelem et laisse au Valencian le soin d'affronter Andy Murray, tombeur d'Alexandr Dolgopolov (7-5, 6-3, 6-7, 6-3).

Rafael Nadal ne réussira pas "son" Grand Chelem. Vainqueur de Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open en 2010, l'Espagnol était venu à Melbourne pour remporter son quatrième Majeur d'affilée. Mais des ischio-jambiers douloureux, et un bon David Ferrer, l'en ont empêché lors du dernier quart de finale de l'Open d'Australie programmé ce mercredi. Les feux d'artifice, qui ont interrompu la rencontre en milieu de deuxième set en ce jour de fête nationale, n'étaient donc pas annonciateurs de son succès.

Réduire la défaite du numéro un mondial à sa blessure serait injuste pour David Ferrer, qui a bien tenu l'échange en tout début de match. Avant, certes, de tirer profit intelligemment de ce net avantage physique en baladant le Majorquin et en l'obligeant à faire des fautes qu'il n'aurait sûrement pas commises à 100% de ses moyens. Rafael Nadal aurait pu abandonner, mais ce n'est pas son genre. Même diminué, il ne s'est pas plaint et est allé au bout de lui-même, s'inclinant en trois sets (6-4, 6-2, 6-3).

"Même lorsqu'il est blessé, ce n'est pas simple de le jouer, a réagi le vainqueur au milieu du court, juste après la rencontre. Moi, j'ai joué mon jeu. J'ai essayé de rester agressif. La situation n'était pas simple pour moi, j'ai bien vu qu'il avait du mal à courir mais je suis resté concentré sur mon jeu." Est-ce l'intense début de match, en témoignent les deux premiers jeux disputés en 23 minutes et remportés par David Ferrer, qui a fragilisé Rafael Nadal, ou souffrait-il des ischios avant d'entrer sur le court ? Toujours est-il que c'est en débreakant le Valencian, à deux jeux à un dans le premier set, qu'il a d'abord regardé son clan en grimaçant avant de faire appel pour la première fois au kinésithérapeute. Et les trois minutes d'interruption n'ont pas changé grand-chose.

Solide en première balle, son adversaire ne lui a pas laissé le temps de souffler et lui a repris son service (4-1). Au mental, "Rafa" est revenu le chatouiller au score (4-5) mais il a finalement lâché ce premier set sur sa mise en jeu. Ce léger sursaut d'orgueil allait-il redonner du courage au numéro un mondial ? La question a pu se poser quand la Majorquin a réussi le break en début de deuxième manche (2-1). Mais la réaction immédiate de David Ferrer, plus puissant, a cloué au sol le "Taureau de Manacor". Cinq jeux plus tard, la tête de série n°7 avait deux sets d'avance. Et il ne semblait pas prêt à relâcher la pression. La preuve, le Valencian, toujours invaincu cette année, a démarré le troisième acte sur le même rythme (4-0), conscient que le moindre relâchement pouvait permettre à Rafael Nadal de se relancer. Dans le dernier carré, un autre combat l'attend contre Andy Murray, tombeur d'Alexandr Dolgopolov (7-5, 6-3, 6-7 [3], 6-3). Cette fois à armes égales, espérons-le.

www.sports.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: Australian Open 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

Australian Open 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RAFAEL NADAL :: TOURNOIS & EXHIBITIONS :: Tournois :: [Archives] Saison 2011 -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit