RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 Roland Garros 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Sam 4 Juin 2011 - 11:27

Adeline a écrit:
Rafa va encore venir sur la terrasse de France Télévisions aujourd'hui. :smiling:

Ouais c'est chouette ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Sam 4 Juin 2011 - 12:41

Surveillez vos télés ca devrait se faire avant 15h. :smiling:
_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Sam 4 Juin 2011 - 12:54

Rafa est arrivé sur le plateau. :smiling:
_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Sam 4 Juin 2011 - 12:56

Ouiii je l'ai vu aussi Very Happy

Et le petit "Bonjour" Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Sam 4 Juin 2011 - 18:02


Les vrais Mousquetaires



Rafael Nadal contre Roger Federer, c'est le classique du tennis actuel. Les Mousquetaires, ce sont eux et ils attendent toujours le grand rendez-vous pour se surpasser.

«Cette finale sera forcément magnifique. Peut-elle être aussi belle que la demi-finale entre Roger Federer et Novak Djokovic ? J'espère car ce serait fabuleux, mais je ne pense pas car le jeu de Rafael Nadal pose plus de problèmes à Roger Federer. Avec son service et son coup droit lifté de gaucher, l'Espagnol gêne beaucoup le Suisse et son revers à une main. D'autre part, je ne sais pas si Roger Federer n'a pas laissé trop d'émotions lors de sa demi-finale. C'était un match extraordinaire, le plus beau match que je l'ai vu disputer sur terre face à un tel adversaire.

Federer pratique le meilleur tennis de sa vie sur terre. Il a énormément progressé dans l'agressivité, sur ses plans de frappe et la qualité de sa seconde balle de service.

Il a mis un point d'honneur à battre le Serbe. Ce n'est pas dans son caractère de la ramener dans les journaux, il préfère la ramener sur le court. Mais je suis sûr qu'il s'est dit : Novak a gagné deux Grands Chelems, moi j'en ai seize et je vais montrer qui est le patron. Il pratique le meilleur tennis de sa vie sur terre. Il a énormément progressé dans l'agressivité, sur ses plans de frappe et la qualité de sa seconde balle de service. Contre Novak Djokovic, c'était du ping-pong. Maintenant il ne faut pas oublier que la terre battue reste sa moins bonne surface et en finale, il retrouve un autre monstre sacré.

Cette finale est un classique comme l'était un Borg/McEnroe ou un Agassi/Sampras. Les Mousquetaires, ce sont eux. Et encore Mousquetaires, ce n'est que le prénom ! Les grands champions comme Rafael Nadal et Roger Federer n'attendent que ces matches-là. Ils savent gérer un Grand Chelem et montent en puissance au fil des tours. Au début du tournoi, ils ne sont pas à 100%, ils n'ont pas besoin de jouer leur meilleur tennis, ils peuvent travailler quelques petits trucs.

Ils attendent le grand rendez-vous pour se surpasser et se sublimer. Rafael Nadal le prouve. Le Majorquin joue de mieux en mieux, il avait besoin de quelques réglages. Et sans très bien jouer, il est en finale ! Je pense qu'il peut encore mieux jouer car il a connu quelques petits hauts et bas. Roger Federer ne laissera pas passer ces petits passages à vide, mais Rafael Nadal possède un avantage psychologique et demeure la référence sur terre battue. » - Loïc COURTEAU

www.lequipe.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Sam 4 Juin 2011 - 18:51


Rafael Nadal s'estime désavantagé en cas de pluie

(04/06/2011)


© BELGA

"Je préfère le soleil, c'est mieux pour mon jeu si la balle est rapide et que le rebond est haut. Des conditions plus lourdes avantageraient Roger", a déclaré le N.1 mondial

PARIS
L'Espagnol Rafael Nadal a estimé samedi qu'il serait désavantagé par rapport à Roger Federer si la pluie venait à perturber la finale de Roland-Garros dimanche comme le laissaient craindre les prévisions.

"Je préfère le soleil, c'est mieux pour mon jeu si la balle est rapide et que le rebond est haut. Des conditions plus lourdes avantageraient Roger", a déclaré le N.1 mondial, alors que le bulletin météo du tournoi fait état d'une journée qui "risque d'être perturbée" avec "des averses, par moment orageuses".

Pour la première fois depuis l'édition 2003, aucun match n'a encore pour l'instant dû être interrompu à cause de la pluie lors de cette quinzaine.
"Je vais me brancher sur internet et regarder les prévisions, mais je n'ai pas le pouvoir de contrôler le climat", a indiqué Nadal qui ne préfère le soleil pas seulement parce qu'il vient de Majorque mais aussi parce que ses lifts en coup droit prennent plus d'effet sur une terre battue sèche.

Federer, que des conditions plus ralenties peuvent gêner au service et dans son jeu vers l'avant, ne déteste pas les atmosphères humides et les conditions plus lourdes, comme il l'a notamment prouvé dans le tournoi de Hambourg qu'il a remporté quatre fois dont une fois face à Nadal en finale.

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Sam 4 Juin 2011 - 19:09


Comme on se retrouve

Créé le 04/06/2011 à 19:00
Par Régis AUMONT
De Sports.fr, à Roland-Garros

Vingt-huit mois qu'ils ne s'étaient pas défiés en finale d'un tournoi du Grand Chelem, trois ans à Roland-Garros. Dimanche, Rafael Nadal et Roger Federer vont écrire une nouvelle page de leur extraordinaire rivalité qui nourrit la légende du tennis depuis de longues saisons. L'Espagnol aura l'occasion d'entrer dans l'histoire des Internationaux de France en égalant le record de titres de Bjorn Borg. Federer, lui, rêve de battre enfin son meilleur ennemi sur la terre battue parisienne.


Federer et Nadal vont se jouer pour la 8e fois en finale d'un Majeur. (Reuters)

Ça commençait à faire long. Depuis l'Open d'Australie 2009, Rafael Nadal et Roger Federer ne s'étaient plus croisés en finale d'un tournoi du Grand Chelem. Novak Djokovic, Andy Murray, Robin Söderling et même Tomas Berdych, en s'invitant une ou plusieurs fois sur la dernière marche d'un Majeur dans l'intervalle, avaient joué à merveille leur rôle d'empêcheur de tourner en rond. Mais qu'on le veuille ou non, les grandes finales Federer-Nadal demeurent aujourd'hui encore les plus savoureuses à leur énoncé. Attention, Djokovic, le meilleur joueur actuel, n'aurait pas fait tâche sur l'affiche, loin de là, mais la victoire de Federer sur le Serbe vendredi, à l'issue d'un match d'anthologie, a rappelé que le Suisse, bien que numéro3 mondial aujourd'hui, a encore sa place à ce niveau.

Du coup, pour la quatrième fois de l'histoire, les Internationaux de France proposent une finale Nadal-Federer. Les trois premières, de 2006 à 2008, étaient tombées dans l'escarcelle de l'Espagnol. Le Majorquin qui, déjà tombeur de son aîné en 2005 au stade des demies, n'a jamais perdu face au Suisse à Roland-Garros, et pour cause, seul Söderling a réussi cet exploit voilà maintenant deux ans. Va-t-on, dimanche, vers une nouvelle démonstration du numéro 1 mondial, qui le restera à l'issue du tournoi ? Ou l'Helvète, vainqueur à Paris l'année du seul faux-pas de son grand rival, saura-t-il cette fois trouver la solution pour éviter une 17e défaite en carrière face à Nadal ?

Federer doit attaquer

Ce Nadal-Federer 25e du nom, le huitième en finale d'un Majeur, abrite en tout cas plus d'incertitudes cette fois. Pour deux raisons. La première, parce que l'Espagnol, s'il a prouvé contre Söderling puis Murray qu'il était toujours le patron de Roland, joue moins bien sur cette quinzaine que lors de ses triomphes précédents. La seconde, parce que le Suisse n'a peut-être jamais aussi bien joué sur terre battue. Arrivé dans le dernier carré sans perdre un seul set, le Bâlois a réussi une prestation énorme face à Djokovic. Un succès dont l'une des vertus sera de renforcer sa confiance. Il l'a dit à l'issue de sa demi-finale, l'Helvète croit vraiment en ses chances de vaincre enfin Nadal ici (était-ce toujours le cas lors de ses précédents finales face à lui ici ?).

Les clés de cette finale, qui risque d'être perturbée par les orages annoncés, résideront essentiellement dans la capacité de Federer à raccourcir les échanges. Son service, excellent contre le «Djoker», mais aussi la qualité de ses retours pèseront lourds dans la balance. Plus offensif sur terre que ces dernières saisons, avec notamment moins de revers slicés de neutralisation, le détenteur de titres du Grand Chelem devra garder cette agressivité pour faire dérailler le quintuple vainqueur, en quête lui du record de Bjorn Borg (6 titres à Paris). L'Espagnol sait très bien comment jouer Federer sur cette surface, et même ailleurs (il mène tout de même 16 à 8 dans leurs confrontations). En réussissant notamment à jouer long et haut côté revers grâce à son exceptionnel lift pour empêcher l'Helvète d'entrer dans le court. S'il parvient à pousser son adversaire dans des filières longues, alors le gaucher de Manacor aura toutes les chances d'inscrire une sixième fois son nom au palmarès de l'épreuve.

Cette finale aura, sans doute, du mal à rivaliser avec le niveau de jeu proposé lors de la fantastique demie Federer-Djokovic. Quoique sait-on jamais... Mais, sur le plan émotionnel, cette nouvelle opposition entre les deux génies du jeu - la 3e déjà en 2011 après les victoires de l'Espagnol à Miami et à Madrid - promet, là-aussi, d'atteindre des sommets. Trois ans après leur dernier duel sur le court Philippe-Chatrier, Nadal et Federer ont encore rendez-vous avec l'histoire.

sports.fr
http://www.sports.fr/cmc/tennis/201122/nadal-et-federer-se-retrouvent-a-roland-garros_359833.html?featurestennis


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Sam 4 Juin 2011 - 19:10


Nadal, «toujours spécial»

Le 04/06/2011 à 20:30

Rafael Nadal retrouve de nouveau Roger Federer en finale d'un tournoi du Grand Chelem. Une confrontation spéciale, pour le numéro 1 mondial qui vise un 6e titre.


Sixième finale pour Nadal : sixième titre ? (REUT)

«Rafael Nadal, comment abordez-vous ce nouveau duel face à Roger Federer face à qui vous avez souvent vécu des moments très forts ?
Oui c'est vrai, on a joué beaucoup de matchs fantastiques, comme la finale de Rome en 2006 et celle de Miami en 2005. Et puis, aussi en 2007 et 2008, bien sûr, la finale de Wimbledon, en Australie aussi en 2009. Il y a eu tellement de matches importants pour lui et pour moi, pour notre carrière et donc beaucoup d'émotions à la clé forcément. Voilà pourquoi c'est toujours spécial de l'affronter.

Etes-vous surpris de vous retrouver face à lui et pas face à Novak Djokovic ? Et cela change-t-il vos plans pour la finale ?
Non, je n'ai pas été surpris. Nous savons tous que Roger joue bien. Selon moi, sa saison est bonne. Il est impossible, toutes les semaines, de jouer son meilleur tennis. C'est un joueur fantastique, ce n'est pas une surprise pour moi de le voir à nouveau en finale d'un Grand Chelem. C'est un match un peu différent, c'est vrai. Mais je sais que je dois trouver mon meilleur jeu contre lui, parce qu'il joue très bien, notamment hier, c'était fantastique. Cela lui a sans doute donné un peu plus de confiance. Je connais très bien Roger, il n'y a rien de nouveau sous le soleil, il va être à nouveau agressif. Je vais essayer de jouer des balles longues, je vais essayer d'être constant, et d'être agressif lorsque j'en aurai l'occasion.

Il se pourrait que la pluie s'invite dimanche pour la finale. Est-ce un problème pour vous ?
Je préfère toujours lorsque le soleil brille, et lorsque la balle rebondit très haut avec mon lift. Pour mon jeu, c'est mieux si la balle est rapide, et si les rebonds sont très hauts. Si par contre il pleut, s'il y a des nuages, dans ce cas-là, en effet, les balles rebondissent moins et ça peut être un avantage pour lui. Mais je ne peux pas contrôler le temps ! (rires) Si c'est de la pluie, je me dirai que c'est bon pour moi, et si c'est du soleil, je me dirai que c'est bon pour moi aussi. Ce qui compte pour moi, c'est penser positivement.»

www.lequipe.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 17:22


Nadal rejoint Borg

Le 05/06/2011 à 19:06 | Mis à jour le 05/06/2011 à 19:09

En dominant Roger Federer (7-5, 7-6, 5-7, 6-1), Rafael Nadal a égalé le record de Björn Borg, sextuple vainqueur à Roland-Garros. L'Espagnol, n°1 mondial, a remporté son 10e titre en Grand Chelem, le 6e Porte d'Auteuil (après 2005, 2006, 2007, 2008 et 2010), dimanche. En trois finales et une demie, le Suisse n'aura donc jamais réussi à battre le Majorquin.

www.lequipe.fr


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 17:22


Rafael Nadal remporte son 6e Roland-Garros

05/06/2011 - 18:57 - Mis à jour le 05/06/2011 - 19:06

Rafael Nadal a remporté son sixième Roland-Garros, dimanche, en usant Roger Federer comme lors de leurs précédents duels sur la terre parisienne. Le Suisse, qui a manqué une balle de premier set, s'est incliné 7-5, 7-6, 5-7, 6-1. Nadal rejoint Borg au palmarès et conserve sa place de N.1 mondial.

www.eurosport.fr


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 17:24


CONSIGUE SU SEXTO ROLAND GARROS, IGUALANDO EL RÉCORD DE BORG

Nadal firma el libro de historia

DAVID MENAYO 05/06/11 - 19:06.

Rafael Nadal logró su sexto Roland Garros después de doblegar en la final a Roger Federer. Una victoria que permite al balear igualar el récord de Björn Borg en París, así como retener el reinado del circuito ATP. El 'rey de la tierra batida' acumula diez Grand Slam y 46 títulos en un palmarés exquisito.

Dicen que de pequeño soñaba con ganar Roland Garros algún día... y a sus 24 años y dos días en su carné de identidad, acaba de conseguir su sexta Copa de los Mosqueteros. Hace justamente seis años, tal día como hoy, Rafa Nadal conquistaba su primer Roland Garros, con sólo 19 años, al doblegar en al final al argentino Mariano Puerta. Sólo seis años después el balear ha repetido hito sobre la arcilla parisina al doblegar en la final a Roger Federer por un marcador global de 7-5, 7-6(3), 5-7 y 6-1 tras tres horas y cuarenta minutos en un choque disputado en una Philippe Chatrier que acabó rendida al poderío del español. La victoria del balear, registros y marcas históricas aparte, tiene el premio adicional de conservar al menos una semana más el reinado de la ATP, alcanzando así las 100 semanas al frente de la clasificación mundial.

El partido comenzó con un Federer rompiendo todos los pronósticos, exhibiendo un gran servicio, una derecha contundente y una agresividad más propia de otras superficies. El tímido saque de Nadal, que parecía una sombra de sí mismo, ayudó a que el suizo tomara ventaja en el marcador. Tanto, que llegó a tener bola de set (2-5 al resto). Ahí llegó la reacción del balear, que una vez más leyó a la perfección el partido y puso el 'Plan B' en acción. Comenzó por servir más profundo, a buscar con insistencia el revés en altura de su rival y a sacar a relucir un drive con el que firmó 'passings' marca de la casa para abrochar el primer set.

El partido dejó de jugarse en tierra para pasar a jugarse en la cabeza de Federer, que se fue del partido por momentos y comenzó el segundo acto cediendo su saque, aumentanando a siete juegos los conseguidos por Nadal de forma consecutiva. El suizo acumuló errores no forzados -sobre todo con el mencionado revés- a medida que Rafa maquillaba sus números al servicio, sacando más potente y variado. Tuvo el balear opciones de poner tierra de por medio, pero perdonó a un 'Expreso suizo' que poco a poco volvió a carburar. Consiguió igualar la contienda (4-4) para alegría de un público entregado al helvético, jaleado a ritmo de 'Roger, Roger'. El suizo logró igualar la contienda e incluso levantó dos bolas de set adversas después de un parón de diez minutos por culpa de la tan mencionada y debatida lluvia, que quiso tener su dosis de protagonismo en la gran final. El set tuvo que decidirse finalmente en el tie-break, donde las defensas de Rafa fueron mejores que los ataques del suizo, tomando como resultado la conquista del segundo set.

En los 24 duelos previos entre ambos maestros de la raqueta, Federer sólo había levantado dos sets en contra. Fue en la final de Miami de 2005, mucho ha llovido desde entonces. A pesar de ello, entrerrar al suizo es pecado y a nadie le sorprendió que el de Basilea luchara por seguir 'enchufado' al partido. Lo hizo con un excepcional servicio, siendo más agresivo que en compases anteriores y haciéndose dueño y señor de las tan debatidas pelotas Babolat. El pupilo de Paul Annacone contestó con un contrabreak en blanco la ruptura de Rafa en el séptimo juego que parecía ser la puntilla al partido y sumó una nueva ruptura para hacerse con el set y dilatar el duelo.

Saltaron las alarmas en el box de Nadal cuando vieron que el cuarto set comenzaba con un 0-40 en contra. El balear reaccionó entonces, salvó los muebles recurriendo a su servicio y a una derecha que le dio mucha vida cuando se atrevió a tomar la iniciativa en los intercambios. Así firmó su mejor nivel: confianza, voleas, derechas y reveses que acababan donde apuntaba su mirilla. Incluso el sol salió en los últimos minutos para alumbrar el triunfo de un Nadal, que recibió de la mano de Jim Courier una nueva Copa de los Mosqueteros. Con esta victoria, Nadal iguala los seis Roland Garros que consiguiera el sueco Björn Borg entre 1974 y 1981. Se trata además su décimo Grand Slam, siendo el segundo tenista más joven de la historia en alcanzar esta cifra de 'majors'. Aunque su humildad no lo permita decirlo, Rafa ya es uno de los mejores tenistas de la historia...

www.marca.com


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 17:40


Nadal, le sixième sens

dimanche 5 juin 2011 par Guillaume Baraise



L'instinct du champion a ressurgi. Stressé en début de tournoi, Rafael Nadal a pourtant conquis son 6e titre et égalé le record de Borg. Au terme d'une finale immense, il a encore battu Roger Federer (7/5, 7/6, 5/7, 6/1 en 3h40).

Il est 15h01 quand, sous un soleil de plomb, Roger Federer, tenant la main d'une jeune ramasseuse de balles, prend possession du court Philippe-Chatrier, bientôt suivi par Rafael Nadal. A l'applaudimètre, l'homme aux 16 titres du Grand Chelem devance d'un souffle le n°1 mondial. Les tribunes sont déjà pleines à craquer. Tout est réuni pour vivre un grand moment de sport, pour conclure en beauté une formidable quinzaine de tennis.

Pendant l'échauffement, des anciens vainqueurs du tournoi, installés dans la tribune présidentielle, sont salués. Il y a là l'Espagnol Manolo Santana, le Tchèque Jan Kodes, l'Américain Jim Courier et bien sûr Gustavo Kuerten. "Guga" fait un tabac. Mais bientôt, place à la grande finale. "Rafa" a choisi de relancer. Avec évidemment l'espoir de breaker d'entrée…

Mais c'est "Rodgeur" qui prend le meilleur départ. Pendant les 20 premières minutes, on retrouve le Federer de la demi-finale face à Djokovic. Il vole sur le court. Sa première balle claque avec un son enjôleur. Il fait même service-volée, avec succès. Face à Nadal sur terre, voilà qui est intéressant. A sa quatrième occasion, le Suisse ravit d'entrée le service adverse. Peut-être surprise par l'agressivité de son grand rival, l'Espagnol rate un peu en coup droit.

Le millimètre qui change tout
3-0 pour Federer. Mais le match se rééquilibre. Nadal, l'œil noir, réagit. "Fed" sert comme un dieu et tient le choc jusqu'à 5-2. Au changement de côté, "Rafa" fait rapidement appel au kiné. Il porte un bandage impressionnant au pied gauche. Ampoule ? Douleur à la voûte plantaire ? L'intervention est trop rapide pour qu'on s'inquiète vraiment. Mais bientôt, à 5-2, 40-A, voilà "Rodgeur" en possession d'une balle de set. Il domine, il avance, il crée. C'est si beau.

Sur ce point crucial, le n°3 mondial caresse une amortie de revers gagnante… sauf qu'elle est un ou deux millimètre dans le couloir. Pascal Maria, descendu de sa chaise, le confirme. Dès lors, le match va changer d'âme. A 5-3, 30-15, la première balle de "Rodge" s'enraye au plus mauvais moment. Il commet deux fautes en revers et sur sa première occasion de break, "Rafa" décoche un passing de coup droit exceptionnel en bout de course. L'Espagnol bondit comme un cabri ! 5-4.

Nadal n'est plus le même désormais. Il ahane, il enroule son coup droit lasso, il cogne en revers, il s'arrache en défense, il sert son point rageur. Le grand Nadal, celui de l'an passé et celui de 2008 (aucun set perdu), est de retour à Roland-Garros. Federer a peut-être le tort de ne plus faire service-volée, mais que faire contre un adversaire qui a banni de son jeu la faute directe ou même la balle courte ? Les jeux défilent. Il y en aura sept de suite. 7/5, 2-0 pour le Majorquin. Dans son clan, le basketteur Paul Gasol lève régulièrement ses 2,13m pour applaudir son compatriote. Quelques rangs plus bas, Marat Safin doit apprécier, en toute neutralité.

La pluie pour rafraîchir
Heureusement pour le suspense, Federer retrouve son service. A 3-1, il claque deux aces de suite pour écarter deux balles de 4-1, double break. Son revers à une main, qu'il doit frapper si haut avec ce lift maudit, retrouve aussi de la précision. Le niveau de jeu devient époustouflant. Nadal ne baisse pas rythme, mais il se fait rejoindre à 4-4 après un jeu d'anthologie du maestro, marqué notamment par un revers long de ligne qui conclue un échange joué à la vitesse de la lumière. Le public, à l'unisson des deux légendes, est aux anges.

Le bruit de chacune des frappes des deux champions est un régal. Tandis que le ciel de Roland-Garros s'assombrit, l'horizon de Federer s'obscurcit quand il cède à nouveau son service. 5-4. Le coup droit de Nadal sur le revers de Federer. C'est du déjà vu, à Roland-Garros. Un combat que l'on sait inégal.

5-4, 40-30. Balle de deux manches à zéro pour "Rafa". C'est à cet instant que se produit un événement inédit à Roland-Garros cette année. Il pleut ! Les parapluies s'ouvrent dans la précipitation. Le temps pour le n°1 mondial de "décentrer" un coup droit, une rareté. 40-40. Et le jeu doit être interrompu.

Elle fait presque du bien, cette averse. La touffeur baisse d'un ton. Et l'interruption n'est pas longue. 13 minutes. Le jeu reprend, sans même un échauffement. Nadal obtient une deuxième balle de set, sauvée par Federer qui se rue au filet. Le public est désormais à fond derrière l'outsider. Ce bon "Rodgeur" prend la balle de plus en plus tôt et recolle 5-5. Ambiance !

Le retour de l'amortie
Un jeu parfait lui permet de virer en tête, 6-5. Mais Nadal serre le jeu et balaie quelques lignes en coup droit. 6-6. Malheureusement pour le spectacle, Federer va manquer ce tie-break. Quatre fautes directes en coup droit, c'est trop, c'est beaucoup trop face à l'excellence demandée. Quand "Rafa" aligne un passing de revers gagnant sur un smash timide, Oncle Toni bondit de son siège. 6-2, puis 7 points à 3. Après 2h15 de jeu, le quintuple roi de Roland-Garros se rapproche d'un sixième sacre. Plus qu'un set.

"Rafa" a déjà battu "Rodgeur" quatre fois sur ce court. La cinquième semble inexorable. Deux sets à zéro et maintenant 4-2 au troisième. Le Nadal hésitant, chancelant des premiers tours (Isner, Andujar) a disparu depuis longtemps. "Je n'ai pas le niveau de jeu pour gagner ce tournoi", disait-il il y a quelques jours. Depuis Soderling, laminé en quarts, plus personne ne doute qu'il l'a. Mais contre Federer, il fait plus fort encore. Car le Suisse joue bien, très bien. Mais il perd.

En tout cas, "Rodgeur" se bat avec courage et conviction. Rien à voir avec la finale 2008 et ses cinq malheureux petits jeux gagnés. Il ne renonce pas. Génial, inspiré, il débreake sur un jeu blanc et recolle à 4-4, aux prix d'amorties époustouflantes. "Rodgeur, Rodgeur" scande le public. A 5-4 contre lui, il se retrouve à un jeu de la défaite.

Trois jeux d'anthologie
Mais il est touché par la grâce à cet instant. Les trois jeux qui suivent sont peut-être les meilleurs jamais joués par Roger Federer sur terre battue. C'est dire. Des amorties inspirées, des coups droits fusées, des revers croisés, il prend tous les risques et ça paie. Ses supporters sont aux anges. Rafael Nadal encaisse mais ne peut rien faire. Il perd ce set, 7/5. Tout est relancé.

Et l'euphorie se poursuit pendant trois points, les trois premiers du quatrième set. Une formidable volée de revers amortie, notamment, contribue à lui offrir trois balles de break. 0-40. Va-t-on assister à un impensable renversement de situation ? Non. Car Nadal est lui aussi un magicien. Un revers gagnant, le long de la ligne, une gifle monstrueuse de coup droit, une de plus, un ace. Les trois balles de break sont annulées, oubliées.

La fin du quatrième set sera en cavalier seul. "Rafa" est énorme, il ne rate plus rien. Un break à 1-1 scelle la finale. A l'image de ses cheveux, le roi de la terre battue est ébouriffant. Federer, cette fois, plie et rompt pour de bon. Une dernière faute en coup droit du Suisse libère la joie de l'Espagnol, qui s'effondre à genoux, près de son clan. Borg est égalé. Six titres déjà. A seulement 25 ans. Borg sera sûrement dépassé. "C'est un tournoi on ne peut plus spécial pour moi. Je remercie la vie pour toute la chance qu'elle m'a donnée. J'ai une chance incroyable", dira le champion. Et les amoureux de tennis ont une chance incroyable de le voir jouer. Lui et un certain RF…

Source


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:02


Nadal, l'extra-terrestre



Vincent Duchesne(Sport24.com)

Rafael Nadal a terrassé son rival préféré, Roger Federer, en finale de Roland-Garros ce dimanche (7/5 7/6 5/7 6/1). Le Majorquin remporte ainsi son 6e titre à Paris comme un certain Björn Borg et conserve sa place de numéro 1 mondial.

A Roland-Garros, le tennis est un sport qui se joue en un contre un et à la fin, c'est toujours Rafael Nadal qui gagne. Bousculé, inquiété et loin d'être rassurant durant une bonne partie de la quinzaine, le Majorquin reste bel et bien le maître des lieux Porte d'Auteuil. A seulement 25 ans, Nadal est entré un peu plus dans l'histoire de Roland-Garros ce dimanche en s'octroyant un 6e sacre sur la surface ocre parisienne. Pour ainsi égaler le record de titres de Björn Borg ! A l'issue d'un sacré combat livré avec son plus grand rival, Roger Federer.

7 jeux consécutifs pour Nadal !
Impeccable sur sa mise en jeu (90% de premières balles, 2 aces lors des trois premiers jeux), créatif, serein et meilleur sur le plan tactique, c'est d'ailleurs le Suisse qui entrait le mieux dans cette rencontre avec un break d'entrée (0/3). Federer se procurait même une balle de set à 5/2. Le premier tournant du match. Jusque là crispé et fébrile, Nadal se réveillait subitement au moment où son adversaire, lui, s'éteignait. Résultat, le numéro 1 mondial, transfiguré, sauvait cette balle de break (3/5), débreakait dans la foulée grâce à un passing incroyable (4/5) avant d'assommer Federer, d'un coup plus approximatif (16 fautes directes contre 10 pour Nadal), avec le gain du premier set (7/5). Pire, Nadal, toujours aussi impressionnant en défense, infligeait 7 jeux consécutifs au Suisse, trop gentil et puni à la moindre occasion par le «monstre» de Manacor (2/0). Mais au lieu de baisser la tête et de sombrer corps et âme comme en 2008, Federer avait le mérite de rester en vie, d'éviter un double-break décisif (3/2) et même de relancer cette deuxième manche (4/4).

La révolte de Federer
De nouveau agressif et plus solide du fond du court, l'Helvète, malgré de nombreux cadeaux (23 fautes directes contre 7 pour Nadal dans cette manche !), sauvait même deux balles de set, entrecoupées d'une ondée passagère et d'une interruption de 12 minutes, avant de pousser Nadal à disputer un tie-break indécis (6/6). Pas de quoi déstabiliser le Majorquin. Au contraire. Nadal, sûr de lui, en remettait une couche, durcissait un peu plus le jeu et matait ainsi la belle révolte suisse (7/6, 7-3). Dès lors, plus rien ne paraissait pouvoir menacer le numéro 1 mondial, sur la voie royale pour conserver sa couronne. Sauf que Federer ne craquait pas. Même mené 4/2 sur un break blanc, le Suisse ne s'affolait pas. Plus libéré, plus spontané, plus précis surtout, le numéro 3 mondial osait à nouveau, lâchait son coup droit, ressortait de sa panoplie quelques amorties bien senties, montait au filet pour raccourcir les échanges. Et cela faisait mouche avec deux breaks et la troisième manche dans la musette (5/7).

Une double faute qui fait mal…
Pour le plus grand plaisir du public parisien, le duel s'éternisait. Les débats, eux, s'équilibraient… Jusqu'à une terrible double-faute de Federer à 0/30 sur sa mise en jeu, sa première du match (!), pour offrir trois belles opportunités à Nadal de prendre définitivement son envol. Si le Suisse avait raté la même occasion en tout début de manche, le Majorquin, lui, ne laissait pas passer sa chance (3/1). Le petit coup de moins bien de trop pour Federer dans cette finale. Car Nadal, lui, ne baissait pas en intensité. En mode rouleau compresseur, le Majorquin s'offrait à nouveau le service de son adversaire (5/1), pour conclure sereinement sur sa mise en jeu (6/1) après 3h40 de jeu. Nadal est entré ce dimanche dans la légende !

www.lefigaro.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:04


Nadal remporte son sixième tournoi de Roland Garros



L’Espagnol s’est imposé ce soir en finale du tournoi de Roland-Garros face au Suisse Roger Federer (7-5/7-6/5-7/6-1) après 3 heures 40 minutes de jeu. Cette sixième victoire sur la terre battue parisienne lui permet d’égaler le record du légendaire Björn Borg.

"Je suis désolé". Rafael Nadal a rendu un hommage émouvant à son éternel adversaire, Roger Federer avant de recevoir la Coupe des Mousquetaires des mains de l’ancien vainqueur Jim Courier. "Gagner cette finale contre un des meilleurs joueurs du monde, c’est fantastique" s’est enthousiasmé l’Espagnol "C’est un tournoi spécial et exceptionnel pour moi. C’est l’un de mes plus grands rêves qui devient réalité. Je suis fier et ému, je dois remercier la vie, j’ai beaucoup de chance. A l’année prochaine".

Jamais le Suisse n’a réussi à vaincre le numéro 1 mondial sur la terre battue de Roland-Garros. Et bien qu’accrocheur, Federer n’a pas triomphé de sa bête noire cet après-midi.

C’est pourtant le Bâlois qui avait entamé le match en fanfare. Il menait 5 jeux à 2 dans le premier set. Mais bien vite, le Majorquin a repris le dessus et de l’emporter 7 jeux à 5. Federer s’accroche et parvient même à remporter de justesse dans le troisième set (7-5). Souvent au filet, il développe un tennis digne de ses meilleurs jours. Le Suisse parvient même à se procurer trois balles de break consécutives en début de quatrième manche.

Mais la puissance de Rafael Nadal douche ses espoirs. Le Majorquin, infranchissable, se crée bien vite un matelas confortable. Il l’emporte en quatre sets et 3 heures 40 : 7-5/7-6/5-7/6-1.

Grâce à ce succès, Rafael Nadal conserve son fauteuil de numéro 1 mondial, menacée par Novak Djokovic. Le Serbe a été sorti du tournoi en demi-finales par Roger Federer.

L’Espagnol, âgé de 25 ans, remporte son dixième tournoi du grand chelem. Sur 46 matches disputés à Roland Garros dans sa carrière, il n’en a perdu qu’un seul. C’était lors des huitièmes de finale, il y a deux ans, face au Suédois Robin Soderling.

www.france-info.com


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:05


Nadal, le ''cyborg''

Le 05/06/2011 à 19:06

En dominant Roger Federer (7-5, 7-6, 5-7, 6-1), Rafael Nadal a égalé le record de Björn Borg, sextuple vainqueur à Roland-Garros. L'Espagnol reste n°1 mondial et empoche son 10e Grand Chelem.


Rafael Nadal remporte Roland-Garros pour la 6e fois. (REUT)

« Si je joue comme ça, je ne peux pas gagner. » Quand Rafael Nadal avoue ses faiblesses, ses adversaires doivent se méfier. L'humilité est sa marque de fabrique, l'adversité est son moteur à l'image de cette édition 2011. Il commence avec des doutes, il finit avec des certitudes pour battre (7-5, 7-6 [3], 5-7, 6-1 en 3h40') Roger Federer, enregistrer son dixième Grand Chelem et égaler le record de six titres de Björn Borg à Roland-Garros. Pour ce moment d'histoire, il faut deux grands acteurs. Sur le Central, vous avez les Beatles et les Rolling Stones sur la même scène.

Et sur terre battue face à son grand rival, le Suisse se met au diapason de l'événement. Après son chef d'oeuvre des demi-finales, le 3e mondial propose un récital de jeu d'attaque (30 points sur 41 montées). Il ne s'est jamais montré aussi inspiré et agressif (64 coups gagnants pour 58 fautes directes) contre le Majorquin. D'entrée, il prend à la gorge son adversaire, varie à merveille, tient le bras de fer en revers et n'hésite plus à enchaîner service-volée, même sur ses secondes balles. Mais il faut durer. Paradoxalement, c'est toute la problématique à résoudre pour le plus grand joueur de tous les temps. Faire durer la flamboyance...

Nadal, digne héritier
Il suffit de deux mauvais choix pour perdre le premier set : une amortie de revers qui atterrit de quelques millimètres dans le couloir sur une balle de set à 5-2 et un coup droit décroisé dans la course de son adversaire lors du débreak. Et la clepsydre s'inverse. Rafael Nadal s'engouffre dans la brèche (43 coups gagnants pour 27 fautes directes). Ses frappes trouvent de la longueur, la lourdeur de son coup droit commence son travail de sape et ses passings en bout de course renaissent pour inscrire sept jeux d'affilée. Quelques gouttes de pluie à 7-5, 5-4 (40-30) retardent l'échéance du gain du deuxième set.

A 7-5, 7-6, 4-2, il se dirige vers son illustre aîné, Björn Borg. Roger Federer connaît la difficulté. Il en possède seize et détient une pléiade de records. Son orgueil et son talent compliquent la tâche du Majorquin. Plus décontracté que jamais à Roland-Garros, le Suisse monte le son avec des attaques permanentes et un jeu de jambes de jeune homme. Sur les trois derniers jeux du troisième set, il ne perd que trois points et réalise un break blanc. Sur le premier jeu de la quatrième manche, il enchaîne et mène 0-40. En immense champion, l'Espagnol libère son bras pour se dérouler le tapis rouge. Dans l'adversité, il n'est jamais aussi fort. La force mentale traverse les générations, ''Ice Borg'' a trouvé un héritier de feu.

www.lequipe.fr


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:08


Nadal a six pieds sur terre

05/06/2011 - 14:43 - Mis à jour le 05/06/2011 - 20:02



Rafael Nadal a remporté son sixième Roland-Garros, dimanche, en usant Roger Federer comme lors de leurs précédents duels sur la terre parisienne. Le Suisse, qui a manqué une balle de premier set, s'est incliné (7-5, 7-6, 5-7, 6-1). Nadal rejoint Borg au palmarès et conserve sa place de N.1 mondial.

C'est comme un film dont on connaît déjà la fin. Après une cinquième joute parisienne, c'est désormais une évidence : dans un match à Roland-Garros entre Rafael Nadal et Roger Federer, c'est toujours le Majorquin qui gagne. Pour cette quatrième finale face à son meilleur adversaire, le N.1 mondial a triomphé du Suisse pour soulever son dixième titre du Grand Chelem. A 25 ans, c'est phénoménal. D'autant plus que l'Espagnol n'avait pas des gages de sérénité tout au long de la quinzaine, comme en 2008 et 2010 où il n'avait pas perdu une seule manche. Avec ce sixième sacre en seulement sept participations, l'irréductible Majorquin marche donc dans les traces de Björn Borg, le seul joueur de l'histoire qui lui arrive à la cheville sur terre battue mais qui avait eu besoin de huit tentatives dans les années 70 et 80 pour atteindre ce total (de 1974 à 1981). Pour un jour de moins, le Suédois reste le plus jeune champion à réaliser pareil exploit.

Premier joueur à défendre un titre majeur depuis Roger Federer à l'US Open 2008, Nadal a réussi la passe de six au bout d'un parcours d'abord chaotique, puis de plus en plus brillant pour atteindre un niveau bien meilleur en finale. Mais inexorablement, le N.3 mondial n'a encore pas réussi à trouver les solutions face au phénomène qu'est Nadal. Le Suisse se consolera d'avoir disputé sa première finale du Grand Chelem depuis sa victoire à l'Open d'Australie en janvier 2010 et d'avoir mis fin à la série de 43 victoires consécutives de Novak Djokovic au terme d'une demi-finale d'anthologie, certainement le plus beau match de la quinzaine. Mais cachera sans doute ce record terrible pour lui : il est le seul à avoir perdu une 4e finale à Roland-Garros.

10e titre du Grand Chelem pour Nadal
Comme en 2006, lors de leur première finale à Paris, le Suisse a démarré pied au plancher en réalisant 7 premiers jeux parfaits. Et comme il y a cinq ans, Federer a baissé pavillon après coup, à ceci près qu'il avait remporté la première manche (6-1), chose qu'il n'est pas parvenu à faire cette année. Le Suisse a mené 5-2, a eu une balle de set, manquée d'un rien, puis s'est écroulé. Mentalement et tactiquement. Le fameux grain de sable qui l'avait fait dérailler auparavant est revenu casser la machine helvète. Nadal en a profité pour enchaîner sept jeux et s'offrir la première manche et un avantage psychologique décisif. L'Espagnol, qui menait 4-2 après un jeu blanc pris sur le service du Suisse, aurait pu même remporter la deuxième manche tranquillement sans un retour orgueilleux de Federer jusqu'à un jeu décisif, finalement gagné par l'Espagnol.

A 5-5 dans la troisième manche, le Suisse reprenait pourtant espoir en prenant la mise en jeu du Majorquin et le set dans la foulée (7-5). Exploit que seul John Isner était parvenu à faire lors du premier tour à deux reprises. Cela n'a pas suffi à faire plier l'Espagnol qui n'avait, de toute façon, jamais perdu un match en cinq sets en tournois Grand Chelem après avoir remporté les deux premières manches. Pour l'anecdote, l'Espagnol remporte son 3e titre de la saison, après Monte-Carlo et Barcelone, le 46e de sa carrière. Et surtout conserve sa place de N.1 mondial des griffes de Novak Djokovic, qui aura une nouvelle occasion de briguer son rang à Wimbledon, où l'Espagnol a encore un titre à défendre.

www.eurosport.fr


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:18


Nadal Denies Federer To Win Sixth Roland Garros Crown

by ATP Staff | 05.06.2011



World No. 1 Rafael Nadal won a record-equalling sixth Roland Garros crown on Sunday as he defeated rival Roger Federer 7-5, 7-6(3), 5-7, 6-1 in Sunday’s final in Paris.

The 25-year-old Nadal joined Bjorn Borg as the second player in history to win six titles at the clay-court Grand Slam championship. The Spaniard won four successive titles from 2005-2008 (defeating Federer in the ’06-’08 finals) and regained his trophy last year with victory over Robin Soderling.

Victory for Nadal guarantees him the No. 1 spot in the South African Airways 2011 ATP Rankings on Monday. Had Federer won, Australian Open champion Novak Djokovic would have climbed to the top of the rankings.

Just three days after his 25th birthday, Nadal won his 10th major singles title in his 12th final. In addition to his six victories in Paris, the Mallorcan has won Wimbledon twice, in 2008 and 2010, he lifted the Australian Open trophy in 2009, and last year completed the career Grand Slam with victory at the US Open. His only defeats in Grand Slam finals have come against Federer, at Wimbledon in 2006-2007.

He is the second youngest player, behind Borg to win 10 Grand Slam championships; Borg was 24 years and 30 days old when he won his 10th title at 1980 Wimbledon. The Swede was also just one day younger than Nadal when he won his sixth Roland Garros title in 1981.

Nadal came into Roland Garros having fallen slightly short of his perfect standards from the year before. In 2010 the left-hander had completed a clean sweep of the ATP World Tour Masters 1000 clay-court tournaments in Monte-Carlo, Madrid and Rome, but this year was beaten by Djokovic in the finals at Madrid and Rome.

The Manacor native was then taken to five sets at Roland Garros for the first time when American John Isner forced him to fight back from two-sets-to-one down in the first round. He fought through his early difficulties, though, and it was vintage Nadal who dismantled Andy Murray in the semi-finals before defeating Federer in three hours and 40 minutes on Court Philippe Chatrier on Sunday.

World No. 3 Federer was bidding to win his 17th major title and triumph at Roland Garros for the second time, having beaten Soderling in the 2009 final to complete the career Grand Slam. It was his fourth runner-up finish at Roland Garros, and his seventh defeat in a major final – all have come at the hands of Nadal.

The Swiss, who had been somewhat eclipsed by the achievements of Nadal and Djokovic in the lead-up to Roland Garros, hit his stride in Paris as he advanced to the final having spent just 12 hours and 52 minutes on court, compared to 17 hours and 17 minutes for Nadal. In the semi-finals, Federer had ended Djokovic’s 41-match winning streak in 2011 with victory in four sets to reach his first Grand Slam final since beating Murray at the 2010 Australian Open.

www.atpworldtour.com


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:20


Nadal rejoint Björn Borg dans l'histoire de Roland Garros

05/06/11 19h05



Rafael Nadal a remporté Roland Garros pour la sixième fois de sa carrière en sept ans, égalant le record Bjorn Borg. L'Espagnol a dominé, une fois de plus, son éternel rival Roger Federer en quatre sets: 7-5, 7-6, 5-7, 6-1. Au terme d'une finale assez décevante, le Majorquin a une nouvelle fois prouvé qu'il était le maître absolu sur la surface ocre, malgré une entame de tournoi très délicate. Le Suisse a encore raté son match.

L'Espagnol Rafael Nadal a remporté son sixième Roland-Garros et égale ainsi le record de Björn Borg (dans l'ère moderne) après sa victoire 7-5, 7-6, (7/3), 5-7, 6-1 sur le Suisse Roger Federer en finale, dimanche, à Paris.

Grâce à cette victoire obtenue en 3h40, le Majorquin conserve sa place de N.1 mondial qu'il aurait perdue au profit de Novak Djokovic en cas de défaite face à Federer.

C'est, à 25 ans, son dixième titre en Grand Chelem, à six unités du record de Federer qui a également perdu sa quatrième finale face à Nadal à Paris. Mais jamais le Suisse ne lui avait offert une telle résistance sur ce court où, avec un peu plus de réussite, il aurait peut-être même pu espérer mieux.

Malgré la perte des deux premiers sets et un break de retard dans le troisième, il ne s'est jamais découragé pour revenir dans la partie et bousculer Nadal grâce à une succession de coups de génie.

L'histoire semblait pourtant d'abord bégayer lorsque Federer a baissé la tête après avoir gâché, après un début de match irrésistible, une balle de premier set à 5-2 sur laquelle il a sorti d'un millimètre une amortie de revers.

Anéanti par ce raté, le Suisse s'est complètement liquéfié pour perdre sept jeux d'affilée et se retrouver mené deux manches à rien. Nadal s'est encore détaché 4-2 dans le troisième set pour approcher de près sa 17e victoire en 25 rencontres avec son rival, la sixième en huit finales du Grand Chelem.

Mais, perdu pour perdu, Federer s'est alors lâché pour jouer un tennis de rêve, à l'image de celui qui lui avait permis de stopper Novak Djokovic en demi-finale, pour souffler le troisième set et relancer la finale.

Federer s'est ensuite encore procuré d'entrée trois balles de break consécutives dans la quatrième manche. Mais, jamais aussi bon que dos au mur, Nadal a réussi à toutes les sauver pour ravir, trois jeux plus tard, le service de son adversaire et mener, cette fois, son avance à bon port.

Avec ce sixième sacre en seulement sept participations, l'irréductible Majorquin marche donc dans les traces de Borg, le seul joueur de l'histoire qui lui arrive à la cheville sur terre battue mais qui avait eu besoin de huit tentatives dans les années 70 et 80 pour atteindre ce total (de 1974 à 1980). (belga)

www.7sur7.be


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:23


Nadal storms to sixth title

Last Updated: June 5, 2011 6:54pm



World number one sees off Federer to triumph again at French Open. Rafael Nadal equalled Bjorn Borg's record of six French Open titles after defeating Roger Federer 7-5 7-6 5-7 6-1 in a hard-hitting final at Roland Garros.

The world number one brushed off an early injury concern to move into a commanding two-set lead and seemed to be heading for an easy win.

Some inspired play from Federer caused Nadal to wobble at the end of the third set but the Swiss player could not keep mistakes out of his game and any hopes of an unlikely comeback were soon killed off by the clay court master.

Nadal raced away from his great rival in the fourth set to move level with Borg as the man with the most French Open titles since the tournament became an international event in 1925.

But it had been Federer who took control of the match early on as Nadal was forced to save three break points in his opening service game before finally giving in on the fourth.

Federer consolidated the break and charged into a 5-2 lead, with Nadal's troubles compounded when he called the trainer to attend a heavily-strapped left foot at the change of ends.

Recovery
The 2009 champion had a set point in the next game but sliced a drop shot just wide, with Nadal recovering to hold serve before saving the set by breaking Federer with a brilliant forehand in the next game.

The momentum had now swung firmly in the defending champion's favour and he broke again when Federer looped a forehand out before winning his fifth game in a row to round off the set.

Nadal's run continued as he secured another break in the opening game of the second set as Federer, despite showing flashes of brilliance, committed far too many errors to live with his great rival.

Federer did manage to break back but dropped serve again straight afterwards, with Nadal left serving for the set when the first rain delay of the whole tournament intervened to stop play.

The brief halt in the action breathed new life into Federer, who broke after saving a set point to put the set on course for a tie-break.

But in the breaker, Federer netted a forehand on the first point and the Spaniard did not look back as further errors from the third seed allowed him to run away into a two-set lead.

Deficit
Nadal pounced again in the sixth game of the third set as Federer lashed a forehand into the tramlines at 0-40 down to fall to what everyone thought was an irreversible deficit, but he would go on to dominate the rest of the set.

Nadal was soon faced with three break points on his own serve and a delicate forehand drop shot grabbed the break back for Federer before a service hold restored parity in the set.

The 16-time grand slam champion earned three more break points in the 11th game and converted the second to go a break up, with a dominant hold then taking the match into a fourth set.

Nadal again went 0-40 down in the opening game but fought back for an important hold and subsequently started to dominate on serve once more.

Meanwhile, the errors started to creep back into Federer's game as he dumped a forehand into the net to hand Nadal a break and this time the world number three would not come back.

There was no let up in Nadal's intensity as he broke again in the sixth game before serving out the match to love, securing victory after a three hour and 40 minute long battle.

www.skysport.com


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:24


Nadal avec Borg dans la légende

Créé le 05/06/2011 à 19:07
Par Régis AUMONT
De Sports.fr, à Roland-Garros

Björn Borg n'est plus seul. Rafael Nadal, vainqueur dimanche de Roger Federer en finale (7-5, 7-6, 5-7, 6-1), a rejoint le Suédois dans la légende de Roland-Garros avec six titres à son compteur. Un peu long à se mettre en route, l'Espagnol a ensuite repris l'ascendant psychologique sur le Suisse qui, pour la quatrième fois, échoue sur la dernière marche à Paris face à son grand rival. Nadal reste numéro 1 mondial et, à 25 ans et deux jours, compte déjà 10 tournois du Grand Chelem à son compteur.


Rafael Nadal a conservé son titre, le sixième à Roland-Garros. (Reuters)

On a cru, pendant huit jeux, que Roger Federer avait trouvé le sérum anti-Nadal à Roland-Garros. Mais au final, pas plus qu'en 2006, 2007 et 2008, le Suisse n'a réussi à battre son grand rival en finale des Internationaux de France. L'Espagnol, passé tout près - à quelques millimètres sur une amortie de Federer de peu dans le couloir - de perdre la première manche 6-2, a ensuite repris le dessus pour s'offrir une victoire en quatre sets (7-5, 7-6, 5-7, 6-1) synonyme pour lui de sixième couronne à Paris.

Björn Borg, six fois lauréat à Paris entre 1974 et 1981, partage désormais son record avec le Majorquin. Il aura juste fallu à l'Espagnol vingt-quatre heures de plus dans sa vie que dans celle de son illustre aîné pour réussir cette performance, Nadal l'accomplissant à 25 ans et deux jours alors que le Scandinave s'était adjugé son sixième titre il y a trois décennies contre Ivan Lendl au lendemain de son 25e anniversaire.

Dimanche, lors du quatrième affrontement entre les deux joueurs à ce stade de la compétition sur la terre battue parisienne, l'Espagnol a comme toujours fini par vaincre son rival. Les signes perçus durant la quinzaine, avec un Nadal moins impressionnant que par le passé et un Federer plus libéré, avaient laissé croire à une possible passation de pouvoir. Il n'en a rien été.

A quelques millimètres...

Pourtant l'entame de cette finale était totalement à l'avantage du Suisse, alors sur la lancée de son exceptionnelle demi-finale contre Djokovic. Après 25 minutes, et un break en poche, le vainqueur de l'édition 2009 avait déjà marqué autant de jeux, quatre (4-1), que lors de sa cuisante défaite face au même adversaire lors de la finale 2008 (6-1, 6-3, 6-0, ndlr). A l'intérieur du court, précis dans ses frappes de balle, le 3e joueur mondial dictait sa loi face à un Nadal pas encore dans le rythme du match. A 5-2, avantage sur le service adverse, le Bâlois était à un point de matérialiser sa domination par le gain de la première manche. Mais son amortie, bien touchée, retombait à quelques millimètres de la ligne de couloir... Le tournant du match peut-être, du set certainement. A partir de là, les coups du Suisse sortaient moins bien de sa raquette et, surtout, Nadal ne donnait plus rien. Au point d'aligner sept jeux consécutifs (7-5, 2-0), au grand dam du public parisien, pas neutre dans cette affaire.

Comme rattrapé au moment de conclure par son blocage psychologique avéré face à l'Espagnol à Roland-Garros, et sur terre battue de manière plus générale, Federer mis le temps avant de relever la tête. Mais même quand il parvenait à debreaker deux fois Nadal dans le deuxième set, dont une quand l'Ibère servait pour la manche à 5-4, moment choisi par la pluie pour faire une courte apparition et renvoyer les joueurs aux vestiaires dix petites minutes, le Suisse finissait par céder à l'issue d'un jeu décisif survolé par le numéro 1 mondial (7-6 [3]). Fin du suspense ? On pouvait le croire quand Nadal, évidemment en confiance, se rapprochait à deux jeux du titre dans la troisième manche (4-2). Mais Federer, contrairement à ce qu'il pouvait faire par le passé, ne baissait pas les bras et retrouvait de sa superbe pour, contre toute attente, empocher le troisième set (7-5) et relancer le suspense.

Nadal: "Un rêve qui devient réalité"

Un suspense de courte durée néanmoins puisque Nadal, après avoir été mené 0-40 dans le premier jeu de la quatrième manche, affirmait sa supériorité dans une quatrième manche à sens unique. Au contact jusqu'à un jeu partout, Federer, pris de vitesse par les accélérations liftées toujours tranchantes de l'Espagnol, lâchait prise et perdait les cinq derniers jeux. Une dernière faute en coup droit offrait à Nadal son sixième Roland-Garros, son dixième titre en Grand Chelem. A genoux, ému comme rarement, le joueur de Manacor confiait devant les caméras de France Télévisions "vivre un rêve". "C'est un tournoi vraiment spécial pour moi. L'un de mes plus beaux rêves est devenu réalité. En plus je bats en finale l'un des plus grands joueurs de tous les temps. C'est quelque chose de formidable."

Cette sixième victoire aux Internationaux de France, la plus difficile à obtenir, fait entrer un peu plus Nadal dans la légende de son sport. En plus d'égaler le record de Borg à Paris, il rejoint Bill Tilden au sixième rang des joueurs les plus titrés en Grand Chelem. Avec ses dix victoires, il n'est plus, à 25 ans, qu'à six titres de sa victime du jour. Et demeure, malgré ses quelques déboires connus sur sa surface de prédilection cette saison - défaites face à Djokovic à Madrid et à Rome -, le meilleur joueur du monde sur terre battue.

sports.fr
http://www.sports.fr/cmc/tennis/201122/nadal-remporte-face-a-federer-son-sixieme-roland-garros_360299.html?covertennis


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:25


Borg, prends garde à toi !



Dimanche 5 juin 2011 - 19:15

Rafael Nadal bat Roger Federer en finale de Roland Garros en quatre manches 7-5, 7-6 (3), 5-7, 6-1. L'Espagnol rejoint Bjorn Borg dans la légende en remportant les Internationaux de France pour la sixième fois.

Malgré la perte des deux premiers sets et un break de retard dans le troisième, le Suisse ne s'est jamais découragé pour revenir dans la partie et bousculer Nadal. Jamais Federer ne lui avait offert une telle résistance à Paris où, avec un peu plus de réussite, il aurait peut-être même pu espérer mieux. Mais une nouvelle fois, Nadal a pris le dessus sur Federer qu'il bat pour la sixième fois en finale d'un tournoi du Grand Chelem (la quatrième à Roland Garros).

L'histoire semblait bégayer lorsque Federer a baissé la tête après avoir gâché, après un début de match irrésistible, une balle de premier set à 5-2. Le Suisse s'est complètement liquéfié pour perdre sept jeux d'affilée et se retrouver mené deux manches à rien. Nadal s'est encore détaché 4-2 dans le troisième set pour approcher de près sa 17e victoire en 25 rencontres avec son rival. Mais Federer s'est retrouvé pour souffler le troisième set et relancer la finale. LE Suisse s'est ensuite encore procuré d'entrée trois balles de break consécutives dans la quatrième manche. Dos au mur, Nadal a réussi à toutes les sauver pour ravir, trois jeux plus tard, le service de son adversaire et mener, cette fois, son avance à bon port.

Grâce à cette victoire, Rafael Nadal conserve sa place de N.1 mondial qu'il aurait perdue au profit de Novak Djokovic en cas de défaite. C'est, à 25 ans, son dixième titre en Grand Chelem. Avec ce sixième sacre en seulement sept participations (!), l'Espagnol imite Bjorn Borg, le seul joueur de l'histoire qui lui arrive à la cheville sur terre battue mais qui avait eu besoin de huit tentatives dans les années 70 et 80 pour atteindre ce total (de 1974 à 1980).

www.sports.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:26


Nadal sur la planète Borg



Clément LEMAITRE

dimanche 05 juin 2011 - 19h02

Comme en 2006, 2007 et 2008, Rafael Nadal a pris le meilleur sur Roger Federer en finale de Roland-Garros. Avec six titres obtenus à Paris, l'Espagnol rejoint Bjorn Borg, qui détenait le record de titres à Roland-Garros.

Et à la fin c'est toujours Rafael Nadal qui gagne. Pour la quatrième fois, Rafael Nadal a battu Roger Federer en finale de Roland-Garros. « Contre Nadal en finale, ça sera difficile », avait annoncé Federer vendredi à l'issue de sa victoire sensationnelle contre Djokovic. Le Suisse ne s'était pas trompé. Dès qu'il joue contre Nadal, le Suisse fait plus de complexes que face à d'autres joueurs. Surtout sur terre battue. En quatorze oppositions, le Majorquin s'est imposé à douze reprises. Avec ce dixième titre en grand chelem, Rafael Nadal, 25 ans, marque encore un peu plus l'histoire du tennis. Il égale le record de Bjorn Borg, qui s'était lui aussi imposé six fois à Paris, et revient à six longueurs des seize tournois du grand chelem glanés par Roger Federer, et à quatre de Pete Sampras.

En finale, Rafael Nadal n'avait rien à voir avec celui qui a douté au premier tour face à John Isner. Mais en pleine confiance après son match de vendredi, Federer l'a bousculé en début de rencontre. Dès le deuxième jeu, le vainqueur de Roland-Garros 2009 a fait le break sous les hourras d'une partie du public du court Philippe-Chatrier. En jouant en toute décontraction, Roger Federer a largement mené les débats jusqu'à 5-2. Le Suisse a même eu une balle de set sur le service de Nadal mais celui-ci a tenu le coup. En recollant au score, Rafael Nadal a repris confiance au contraire de Roger Federer qui a commencé à accumuler les fautes (ndlr : seize dans le premier set). En soixante-deux minutes de jeu, Rafael Nadal a finalement remporté le premier set, en s'adjugeant cinq jeux de suite. Et ce n'était pas fini car l'Espagnol prenait le service de Federer dès le début du deuxième set. Mais le Suisse ne flanchait pas complètement en sauvant une balle de set sur son service à 3-1. C'était une bonne idée car à 4-3 sur le service de Nadal, Federer a réussi à renverser la vapeur. Mais le Majorquin a rebreaké dans la foulée avant l'interruption de la pluie.

De retour dix minutes plus tard, Rafael Nadal a eu une balle de set à 5-4 mais Federer a sauvé sa peau avant de reprendre le service de l'Espagnol. Dans le tie-break, Rafael Nadal a profité des mauvais choix et des nombreuses fautes directes de Roger Federer pour s'emparer du deuxième set. Par la suite, aucun joueur n'a lâché le morceau sur son service. Mais à 3-2, pour Nadal, Roger Federer a une nouvelle fois craqué en concédant un jeu blanc sur son service. Alors qu'il pensait avoir fait le plus dur, Nadal, certainement plus relâché, concédait sa mise en jeu dans la foulée. Déchaîné, le Suisse enchaînait les coups spectaculaires pour remporter la troisième manche (7-5). Dans le quatrième set, Federer a eu trois occasions de prendre le service de Nadal d'entrée, mais celui-ci n'a pas craqué. Une occasion non manquée par Nadal à 2-1. L'Espagnol a mis un sacré coup derrière la tête du Suisse qui ne s'en est jamais remis. Rafael Nadal reste le maître des lieux à Roland-Garros.

sport365.fr
SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!




Dernière édition par Adeline le Dim 5 Juin 2011 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:28


Nadal: «C’est formidable»

5/06 19h14 - Tennis, R. Garros

Vainqueur de Roger Federer en finale de Roland-Garros, Rafael Nadal ne cachait pas sa joie après ce nouvel exploit.

«Gagner contre l’un des meilleurs joueurs du monde, c’est formidable. C’est l’un de mes plus beaux rêves. Ce tournoi est spécial pour moi. Mon rêve devient réalité. J’ai beaucoup de chances», a déclaré Rafael Nadal au micro de France 2 après son sixième sacre à Roland-Garros.

www.sport24.com


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:29


La finale messieurs en chiffres

dimanche 5 juin 2011 par Benjamin Waldbaum



En battant Roger Federer, Rafael Nadal a remporté ses 6e Internationaux de France. Il égale ainsi Björn Borg au palmarès. Retour en chiffres sur cette finale.

1.
En s'imposant, Rafael Nadal a conservé son rang de n°1 mondial. S'il avait perdu, Novak Djokovic se serait emparé du sceptre.

6. Rafael Nadal a remporté son 6e titre à Roland-Garros (2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011). Il devient donc le joueur le plus titré de l'histoire du tournoi à égalité avec le Suédois Björn Borg (1974, 1975, 1978, 1979, 1980, 1981).

10. Rafael Nadal a remporté son 10e titre du Grand Chelem (un Open d'Australie, six Roland-Garros, deux Wimbledon, un US Open). Il devient le 6e joueur le plus titré de l'histoire en Grand Chelem. A égalité avec Bill Tilden. Il est devancé par Roger Federer (16), Pete Sampras (14), Roy Emerson (12), Björn Borg et Rod Laver (11).

12. C'est le 12e titre remporté par un Espagnol à Roland-Garros. L'Espagne reste la nation la plus titrée dans le simple messieurs dans l'ère Open, devant la Suède (9 titres). Six Espagnols l'ont emporté : Andres Gimeno (1), Sergi Bruguera (2), Carlos Moya (1), Albert Costa (1), Juan Carlos Ferrero (1), Rafael Nadal (6).

15. Rafael Nadal et Roger Federer ont obtenu tous les deux 15 balles de break en finale. Mais l'Espagnol en a converti 7 et le Suisse 5.

17. Rafael Nadal a battu Roger Federer pour la 17e fois en 25 confrontations. En Grand Chelem, les deux hommes se sont affrontés huit fois en finale (un record dans les tête-à-tête en finale de Majeur), et Rafa l'a emporté six fois.

23. Roger Federer a disputé la 23e finale de sa carrière en Grand Chelem, le record de l'histoire du jeu devant Ivan Lendl (19), Pete Sampras (18) et Rod Laver (17).

45. Rafael Nadal compte désormais 45 simples gagnés à Roland-Garros, pour une seule défaite (en huitièmes de finale contre Robin Söderling en 2009).

46. Rafael Nadal a remporté le 46e titre de sa carrière sur le grand circuit, dont 32 sur terre battue.

53. Roger Federer a frappé 53 coups gagnants en finale. Mais il a commis 56 fautes directes. Rafael Nadal a, lui réalisé 39 coups gagnants pour 27 fautes directes.

1 200 000. C'est en euros le montant du chèque que Rafael Nadal a reçu pour sa victoire. Roger Federer empoche, lui, 600 000 euros.

Source


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Dim 5 Juin 2011 - 18:29


RG (H) : Nadal réalise son rêve

Rédaction Sport365
dimanche 05 juin 2011 - 19h37

Rafael Nadal est revenu sur son sixième succès à Roland-Garros dimanche.

« Toutes les victoires sont particulières pour moi, a-t-il déclaré au micro de France-Télévisions. Gagner ce match contre, peut-être, le meilleur joueur de l’histoire c’est vraiment formidable. C’est un rêve qui se réalise encore une fois. Roland-Garros est un tournoi spécial et exceptionnel pour moi. Je suis très ému. Je remercie ceux qui m’ont permis d’arriver jusque là. Je remercie la vie car j’ai beaucoup de chance. »

www.sport365.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

Roland Garros 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RAFAEL NADAL :: TOURNOIS & EXHIBITIONS :: Tournois :: [Archives] Saison 2011 -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit