RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 Roland Garros 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 12:18


Nadal, mental d'acier

mercredi 1 juin 2011 par Alexandre Juillard



Rafael Nadal avance grâce aux défis, depuis ses toutes premières séances d'entraînement jusqu'aux titres prestigieux conquis aux quatre coins du monde… Alors, qu'il navigue en plein doute, il doit en relever un nouveau : vaincre Robin Söderling, son bourreau de 2009.

La maison estivale et familiale des Nadal, à Porto Cristo, est un véritable havre de paix. La grande terrasse arborée a une vue imprenable sur la baie de Porto Cristo et surplombe les eaux cristallines de la méditerranée. Rafa n'est pas un nanti, mais il a grandi dans ce décor, dans une ambiance tranquille et confortable. S'il n'avait pas pris, à bras le corps, sa carrière de tennisman, il coulerait certainement aujourd'hui des jours paisibles dans sa Majorque natale.

Jouer au tennis n'a jamais été une question de survie pour lui, mais plutôt un défi. Car Rafa, compétiteur hors norme depuis sa plus tendre enfance, a toujours aimé les challenges. Plus ils sont gros, plus ils sont grands, plus ils apparaissent impossible à relever et plus il se régale et prend du plaisir. Le taureau de Manacor aime souffrir et c'est certainement l'un des secrets de sa réussite. Et c'est cette force mentale exceptionnelle qui l'a aidé à gravir les échelons et d'arriver au firmament. Là-haut, tout là-haut, sur le trône du tennis mondial.

''Toni a toujours été strict avec moi''

"Si je pouvais revenir en arrière, a récemment avoué son oncle Toni, je serais moins dur, moins exigeant avec lui. La pression que je lui mettais et la dureté des entraînements que je lui infligeais lorsqu'il avait 11 ans étaient un peu trop excessives." Et ce n'est pas Rafa qui le contredira, lui qui, pendant longtemps, se présentait aux entraînements avec une petite boule dans l'estomac : "J'arrivais toujours avec beaucoup d'appréhension, j'étais tendu. Toni a toujours été très strict avec moi. Il y avait beaucoup d'intensité dans nos entraînements. De temps en temps, je trouvais tout ça un peu exagéré, mais je me rends compte qu'aujourd'hui, grâce à lui, grâce à ça, j'ai un mental à toute épreuve."

Comme tout apprenti tennisman le numéro 1 mondial a pourtant connu des périodes de doutes, des passages à vides. Lui aussi s'est posé des questions existentielles. Mais à chaque fois, Sebastian, son père lui a indiqué le chemin à suivre. Il raconte : "Enfant, il gagnait beaucoup de matchs. Mais une saison, il ne s'était pas autant impliqué dans les entraînements que d'habitude. Et cela s'est ressenti dans ses résultats. Je lui ai donc dit : Rafa, si tu veux être tennisman, tu dois t'impliquer à 100%. Tu ne peux pas continuer comme ça. Mais tu as le choix, c'est à toi de décider." Le gamin a digéré les mots. Puis a pris sa décision, les actes ont suivi.

"Depuis tout petit, explique Joan Forcades, son préparateur physique, Rafa a besoin de défis pour avancer. Lors des entraînements techniques ou physiques, on le titille, on le met dans des situations inconfortables. Mais c'est lui qui doit s'en sortir tout seul. C'est lui qui doit trouver la parade. C'est pédagogique. En effet, lorsqu'il comprend tout seul comment résoudre une situation, ça le rend plus fort. Et surtout, ça reste en lui, c'est imprimé." Et en ce moment, Rafa a un sacré challenge à relever. Il vient, en effet, d'être défait, deux fois de suite sur cette terre où il était invincible. A Rome et à Madrid, Novak Djokovic lui a tenu tête et a même finit par le terrasser. Rafa n'a pas encore vraiment digéré. Depuis le début de Roland-Garros, il est moins souverain, moins serein. Mais comme il le répète : il cherche des solutions à ses problèmes pour inverser la tendance.

Le numéro 1 mondial a toujours eu un fort pouvoir de concentration. C'est ce qui lui permet de « résoudre une situation » où de se battre inlassablement sur chaque point. De ce côté-là, là haut, dans la tête, le Manacori est infatigable. Et c'est certainement cette tête bien faîte qui lui permet de mouvoir son corps d'athlète même lorsque les jambes deviennent lourdes et que son musculeux bras gauche fatigue. Son grand-père paternel, Don Rafael, a perçu cette qualité très tôt chez son petit fils : "Vers huit-neuf ans, "el tenista" (le tennisman, c'est comme ça qu'il appelle son Rafa) pouvait passer plusieurs heures d'affilée la canne à pêche à la main. Il descendait sur les rochers, en bas de notre maison familiale sur le littoral, et ne bougeait pas, trop concentré qu'il était à regarder son bouchon. Ce n'était pas si courant pour un enfant de son âge."

"Je prends du plaisir à souffrir sur un court en tournois ou à l'entraînement lorsque c'est pour la bonne cause"

Jofre Porta, qui l'a entraîné lorsqu'il était enfant, a lui aussi toujours été frappé par ce pouvoir de concentration du Manacori : "D'abord, Rafa, après un match il est capable de parler de presque tous les points qu'il a joué. Il a une très bonne mémoire visuelle, il se souvient également très bien de ses adversaires, de leurs qualités, de leurs faiblesses. Il est très intelligent. Il a un vrai pouvoir de concentration. Un jour, en plein milieu d'un échange, j'étais assis sur une chaise au bord du court, et j'ai fait tomber quelque chose. Il a jeté un bref regard en ma direction pour voir ce qui c'était passé avant de conclure le point. Je n'en croyais pas mes yeux. Rafa est capable de se reconcentrer en un quart de seconde. Il écoute très attentivement ce qu'on lui dit. Avec lui, pas besoin de répéter toujours la même chose pour que ça rentre."

Et tout le travail réalisé par Toni, Joan Forcades et Jofre Porta en son temps, porte depuis longtemps ses fruits. C'est comme s'ils avaient créé un monstre, affamé de victoires et de nouveaux défis. "Je prends du plaisir à souffrir sur un court en tournois ou à l'entraînement lorsque c'est pour la bonne cause. J'aime me dépasser et avoir l'impression de continuer de toujours progresser. Mon ambition a toujours été de donner mon maximum et d'être chaque jour meilleur. Quand je vais m'entraîner, j'ai toujours l'ambition d'améliorer quelque chose dans mon jeu. Et c'est ça qui me maintient en vie." Aujourd'hui, contre Robin Söderling, son meilleur ennemi à Paris, le seul joueur à l'avoir battu à Roland-Garros, il passe un véritable test... mental. Une victoire lui permettrait d'effacer les quelques doutes qui se sont installés dans sa tête et de se persuader qu'un sixième titre est possible.

SOURCE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 12:48


Roland-Garros : Nadal-Söderling, l'affiche du jour

Gros choc sur le court Central ce mercredi après-midi entre les deux finalistes de l'an dernier, Rafael Nadal et Robin Söderling. Le Suédois avait sorti l'Espagnol en 2009 mais s'était incliné en finale en 2010. La belle s'annonce passionnante.

Si Rafael Nadal voulait un test, il pouvait difficilement espérer mieux. Car l'homme qu'il affrontera sur le court Central tout à l'heure n'est autre que le seul joueur qui l'a mis à terre à Roland-Garros. C'était en 2009. Diminué par des genoux en compote, le Majorquin s’était fait cogner dans un immense tintamarre, par la force de frappe du colosse suédois : 6-2, 6-7(2), 6-4, 7-6(2).

Alors certes, Nadal s'était vengé l'an dernier. En pleine forme, à l'aube d'une saison époustouflante qui le verra empocher trois titres du Grand Chelem, l'Espagnol avait croqué sans relâche Söderling, broyé en trois sets secs 6-4, 6-2, 6-4. Mais c'était l'an dernier. Car Nadal a beaucoup de mal à convaincre depuis le démarrage de ces Internationaux de France. Le n°1 mondial a du mal, patauge, et doit se battre avec lui même pour cesser des fautes qu'il ne commettait pas jadis.

Après un premier tour passé au bord de la falaise (son premier match en cinq sets à Roland-Garros), un deuxième calamiteux de coups ratés, seule sa victoire en trois sets contre Ivan Ljubivic au troisième tour est rassurante pour Nadal depuis son arrivée Porte d'Auteuil. Lassé d'avoir à s'expliquer sur la faiblesse relative de son tennis, l'Espagnol préfère la méthode Coué : «Je n'arrête pas de parler du fait que je joue mal mais en attendant je suis en quart de finale.»
Söderling a la recette

Mais un quart de finale qui le verra en découdre avec un joueur qui sait comment plomber son rythme. Un goéland suédois d'1m93, qui déploie ses bras comme un essuie-glaces et met en apnée l'adversaire qui reçoit une tempête de frappes sèches. Derrière son lourd service, son revers qui gicle et son flegme si particulier, Robin Söderling est le prototype de joueur qui peut faire vaciller une sixième couronne parisienne tant voulu par le Majorquin.

Surtout que le natif de Tibro reste sur deux finales à Roland-Garros, qui semble devenu son tournoi favori. «J'ai très bien joué ici par le passé en gagnant de très beaux matches et chaque fois que je reviens, cela me donne des sentiments très agréables et cela me met en confiance» énonce le n°5 mondial qui renchérit sur le combat qui s'annonce : «D'abord, il faut que je joue bien, bien sûr, et que je sois prêt mentalement à disputer un match extrêmement difficile. Contre Rafa, il faut se battre sur chaque point. Il faut que je joue bien, que je sois agressif, que je serve bien. Contre n'importe quel joueur, vous avez toujours à un moment ou à un autre quelques opportunités, mais contre lui, il y en a très peu et quand elles arrivent, il faut vraiment les saisir».

Pas sûr qu’un Nadal en manque de repères puisse résister à la tornade...Mais l'Espagnol, qui monte en régime depuis une semaine, est-il vraiment en mauvaise forme ? Sa réponse est prévue aux alentours de 15h30. Et on a hâte de voir ça.

www.francesoir.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 12:52


«Nadal est toujours là»

Rafael Nadal semble moins impressionnant cette année. Mais l'Espagnol, sans doute victime de l'usure du pouvoir, n'a pas dit son dernier mot.



«Est-ce que Nadal joue moins bien ? Aujourd'hui, il n'a perdu qu'en finales (à Indian Wells, Key Biscayne, Madrid et Rome), et contre Djokovic, qui est actuellement le meilleur joueur du monde et qui a énormément progressé. N'est-ce pas plutôt Djokovic qui a mis la barre tellement haut que Nadal vacille un peu ? L'Espagnol est quand même en quarts de finale. Il ne se balade pas autant que les années précédentes, a des petits passages à vide. Mais on a toujours été habitué à ce qu'il soit seul. Et on attend tellement de voir sa finale contre Djokovic qu'il y a sans doute un peu plus de pression sur lui. En revanche, je ne pense pas qu'il soit tendu à l'idée de ne pas être bien lors d'une finale contre le Serbe. Au contraire, ces joueurs adorent se jouer entre eux, pour repousser leurs limites. Aujourd'hui, je pense qu'il est surtout agacé par la qualité de son jeu. Il a envie de remettre ses forces en place (un physique et une frappe de balle incroyables). Car il y a de petites failles dans sa cuirasse.

Un phénomène d'usure

Elles sont peut-être dues au niveau de concentration et d'exigence qu'il s'impose sur chaque balle, du premier au dernier tour, en match comme à l'entraînement. Il y a peut-être un peu moins de concentration, un peu d'usure année après année. Il y a trois ou quatre ans, les journalistes avaient commencé à parler du déclin de Federer. Mais il a quand même atteint les 16 titres en Grand Chelem. Tout le monde trouve normal que ces joueurs-là gagnent tout. Mais on ne se rend pas compte de la concentration que cela demande. Quand vous êtes en haut, tout le monde veut vous battre. C'est usant. A l'inverse, Djokovic est en phase ascendante. Ce qu'il fait est extraordinaire, mais cela ne dure que depuis six mois. Nadal joue pour son sixième titre à Roland-Garros, Djokovic pour son premier. Et pour être numéro 1 mondial pour la première fois, alors que Nadal y est depuis quelque temps. Physiquement, Nadal est très fort, mais tout ce qu'il fait chaque année contribue à l'user un peu. Il peut finir l'année numéro 1 mondial en jouant un peu moins bien que l'année d'avant. Aujourd'hui, il laisse des forces dans chaque tournoi, dans chaque match, dans chaque entraînement.

Un bon test contre Söderling

Mais attention, pour le moment il n'a perdu que face à Djokovic. Il est toujours là. Le grand champion, généralement, s'en sort toujours, même quand il n'est pas bien. On ne sent pas Nadal aussi indestructible que par le passé. Il n'est pas sur les rails comme il aimerait l'être et ça l'agace. Ses défaites à Madrid et à Rome l'ont sans doute un peu ébranlé mais ça le toucherait beaucoup plus d'être battu en finale d'un Grand Chelem, sur terre, en cinq sets. Là, il se dit quand même : je suis chez moi, c'est moi le patron, il va falloir que Djokovic soit très fort. Mais d'un autre côté, Nadal et Federer sentent que le Serbe est très fort. Forcément, ça les déstabilise un peu. Mais attention, Nadal n'a toujours pas perdu. Djokovic gagne tout, mais s'ils se rencontrent, sur un match, le Serbe n'est pas sûr de gagner. Söderling sera un très bon test pour Nadal. Il joue de mieux en mieux, cogne fort, Nadal va se faire agresser et on va pouvoir juger son répondant. Jusqu'à maintenant, il a toujours répondu présent.»

Loïc COURTEAU

www.lequipe.fr


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 17:46


Nadal domine ses démons

Le 01/06/2011 à 18:41 | Mis à jour le 01/06/2011 à 19:09


Le début de tournoi pénible de Rafael Nadal semble loin : le Majorquin a terrassé Robin Söderling pour se qualifier, encore, en demi-finale à Roland-Garros. (REUT)

Rafael Nadal se rassure en dominant (6-4, 6-1, 7-6[3]) Robin Söderling, très fébrile avec le vent. En demi-finale, l'Espagnol affrontera Andy Murray.

Où en est Rafael Nadal ? Le stress, l'usure du pouvoir et une qualité de jeu en baisse érodent sa statue depuis le début de Roland-Garros. Il le dit lui-même après son huitième de finale : «Aujourd'hui, je n'ai pas le jeu pour gagner le tournoi.» Il évoque son anxiété et la pression publiquement : «Ça fait des années que je dois maintenir un très haut niveau, chaque jour. Ça fait beaucoup de stress.» Avant d'ajouter : «Dès qu'on reconnaît un problème, on peut l'affronter et trouver des solutions.» Pour démêler le sac de noeuds mental et physique, Robin Söderling se présente sur sa route. Et c'est un vrai problème, bien identifié. Rafael Nadal trouve une solution avec une victoire (6-4, 6-1, 7-6[3] en 2h35') pour retrouver Andy Murray en demi-finale. En trois sets, il vainc ses démons actuels et son démon de 2009.
«Si Nadal gagne son prochain match, on pourra dire qu'il est de retour aux affaires», a prévenu Ivan Ljubicic, le grand sage du circuit, battu en huitièmes par le Majorquin. Contre le Suédois, il est bien de retour aux affaires. Ce n'est plus le même, il est moins dominateur qu'en 2010, commet plus de fautes directes qu'en 2008, mais il gagne comme en 2005, 2006, 2007, 2008 et 2010. Quand l'adversité survient, le champion renaît. En montrant ses failles, il donne des informations à son adversaire, mais il change aussi de position. Il n'est plus l'immense favori et le Suédois n'est plus un simple outsider. La pression est bien partagée... Et Robin Söderling ne tient pas ses nerfs avec le vent tourbillonnant sur le central.

Nadal se rassure, Söderling tempête

Avec son lancer de balle qui touche les étoiles et son déplacement sans ajustement très précis, le 5e mondial réalise un début de match catastrophique, et encaisse un double break en douze minutes. De son côté, le Majorquin joue plus profond, plus lourd, commet moins de fautes (13 au total pour 28 points gagnants), son bras se libère et ses jambes moulinent plus vite. Sur son île, Rafael Nadal a appris à jouer dans toutes les conditions. Joueur d'indoor, Robin Söderling tempête et multiplie les fautes directes (41 au total pour 37 points gagnants). Le n°1 mondial l'entraîne dans sa filière, le balade avec des courts croisés et utilise à merveille son service slicé de gaucher du côté de l'avantage.

Jusqu'à 6-4, 6-1, 2-0, le finaliste des deux éditions précédentes traîne sa peine, mais son adversaire ne "tue" pas le match. Dos au mur, Robin Söderling se libère, revient et s'offre même trois balles de break à 5-5 au troisième set. Mais Rafael Nadal hausse immédiatement son niveau de jeu avec deux bonnes premières balles slicées et un coup droit profond. Puis le tie-break résume le match. Le Suédois craque avec quatre fautes directes et une double faute. L'Espagnol assure avec un ace et un coup droit gagnant. Il peut bondir de joie. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Rafael Nadal avoue ses peurs et triomphe avec humilité.

http://www.lequipe.fr/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Janne


Numéro 2 mondial
Numéro 2 mondial
avatar

• Profil •


Suisse
Féminin Localisation : Genève, SUISSE

Membre n° : 226
Nombre de messages : 2970
Inscription : 04/06/2008


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 17:47


Roland-Garros: Nadal en demi-finale en s'imposant contre Soderling

TENNIS | L'Espagnol Rafael Nadal, confronté au Suédois Robin Soderling en quart de finale du tournoi de Roland-Garros, a battu relativement facilement son adversaire en trois sets (6-4, 6-1, 7-6).


© KEYSTONE | Nadal s'est imposé en trois sets.

SI | 01.06.2011 | 15:57
Dernière mise à jour: 01.06.2011 | 19:21

Rafael Nadal (no 1) s’est pleinement rassuré mercredi en quart de finale à Roland-Garros.
Le tenant du titre et quintuple vainqueur du tournoi a passé avec mention le test Robin Soderling (no 5),
s’imposant 6-4 6-1 7-6 (7/3). Il partira largement favori vendredi face à Andy Murray (no 4).

Les statistiques ne parlent pas en faveur d’Andy Murray avant sa première demi-finale à Roland-Garros.
Rafael Nadal - qui fêtera ses 25 ans vendredi - a remporté 10 de leurs 14 duels,
s’adjugeant notamment leurs trois matches disputés sur terre battue.
Le dernier en date s’était joué en demi-finale du Masters 1000 de Monte-Carlo:
le Majorquin s’était imposé 6-4 2-6 6-1 grâce avant tout à une bien meilleure condition physique.

Soderling trop irrégulier

Rafael Nadal estimait que le niveau de jeu qui était le sien jusqu’au 4e tour
ne lui permettrait pas de réaliser la passe de six à la Porte d’Auteuil.
La prestation livrée face à Robin Soderling, qu’il a dominé en 2h35’ dans un «remake» de la finale 2010,
ne peut que le remettre en confiance. Le revers - le seul subi à Roland-Garros -
concédé en 8e de finale de l’édition 2009 face au Suédois semble plus que jamais
n’avoir été que le fruit du hasard.
Ses douleurs aux genoux constituaient alors un trop lourd handicap.

Le taureau de Manacor a «simplement» dû serrer sa garde dans le troisième set.
Robin Soderling revenait alors de 0-2 à 2-2 avant de s’offrir trois balles de break à 5-5,
que son adversaire écartait avec panache.
«Rafa» ne connaissait en revanche pas la moindre difficulté dans un jeu décisif
où il s’envolait (4/1) grâce aux quatre fautes directes commises consécutivement par le Suédois.
Sa plus grande régularité à l’échange (13 fautes directes, contre 41 pour Soderling)
fut d’ailleurs l’une des clés du match.

Tribune de Genève


_________________

Rafa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 17:49


Nadal, la mise au poing

mercredi 1 juin 2011
Par Guillaume Baraise



On le disait lassé, stressé, dans le doute. En quarts de finale, Rafael Nadal a effectué une mise au ''poing'' en assommant Robin Soderling (6/4, 6/1, 7/6 en 2h35). Non, le roi n'est pas mort…

Le favori de ce quart de finale ? Entre Rafael Nadal, n°1 mondial, quintuple vainqueur du tournoi, et Robin Soderling, n°5, deux fois finaliste, les avis étaient partagés. "Nadal n'est plus le même, il va perdre, Soderling pète le feu", entendait-on ici ou là. Même "Rafa", lors de sa conférence de presse après son huitième de finale, avait semé le doute parmi ses supporters. "Je ne joue pas assez bien pour gagner le tournoi", avait-il lâché dans un élan de doute inhabituel chez lui.

Et pourtant… Il n'y a pas eu de suspense ou presque, ce mercredi après-midi, sur le court Philippe-Chatrier. L'Espagnol a surclassé le Suédois, peu à l'aise dans ces bourrasques qui tourbillonnent dans Roland-Garros depuis maintenant deux jours. Mais les caprices météorologiques n'expliquent sûrement pas l'impuissance du double finaliste du tournoi. Dès les premiers échanges, "Rafa" a pris à la gorge le seul homme qui a osé le battre sur ses terres. 3-0, double break.

En l'espace de trois jeux, on a retrouvé le Nadal bondissant, le Nadal conquérant, le Nadal infranchissable, bref, le grand Nadal. Il a balayé ses propres doutes. Soderling a tenté de réagir, mais trop tard. Premier set perdu 6/4 en 49 minutes. L'élève de Fredrik Rosengren a ensuite accusé le coup pour se retrouver mené 6/4, 6/1, 2-0.

Et puis Nadal a un peu desserré son emprise. Et Soderling a tout tenté. Ses lourdes frappes ont commencé à trouver la cible. Un débreak, d'abord, lui a redonné du tonus (2-2). Puis l'aide du public, désireux de voir le spectacle se prolonger, l'a définitivement libéré. Le niveau de jeu est alors monté en flèche. Avec un Suédois pétaradant en coup droit et un Espagnol fabuleux en défense.

A 5-4, "Rafa" s'est approché à deux points de la demi-finale. Puis à 5-5, il a sauvé avec un aplomb de champion trois balles de break contre lui. A 6-5, 0-30 sur le service de Soderling, le n°1 mondial a encore entrevu la victoire. En vain. Tie-break.

Dans ce jeu décisif, Nadal a définitivement montré à son rival qui était le patron. Pas une faute directe. Des remises extraordinaires en bout de course. Des coups droits lasso qui giclent. Un ace pour mener 5-3. Un contre-pied magistral pour s'offrir trois balles de match, 6-3. Et deux solides revers en défense avant l'explosion en coup droit de Soderling. Vainqueur 6/4, 6/1, 7/6 (3), "Rafa" a bien sûr bénéficié des 41 fautes directes adverses. Mais lui n'en a commis que 13. C'est si peu quand le tennis est joué à la vitesse de la lumière…

"Merci beaucoup for the support, je suis content, c'est très difficile de jouer contre Robin", a-t-il déclaré au micro de Pioline, en français dans le texte. Il y a deux ans, lors de son incroyable défaite face à Soderling, "Rafa" n'avait pas eu le public pour lui. Mais sa popularité a augmenté. A l'échauffement de ce quart de finale, il avait gagné à l'applaudimètre. 2h35 plus tard, il a gagné le match et récolté les vivas de la foule et une sacrée dose de confiance pour la suite. Oui, il a désormais le niveau de jeu pour gagner le tournoi. Et rejoindre Borg dans l'histoire.

SOURCE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 17:52


La réponse de Nadal

Créé le 01/06/2011 à 18:40
Par Régis AUMONT
De Sports.fr, à Roland-Garros



Besogneux depuis le début de la quinzaine, Rafael Nadal n'est pas passé à côté de son premier vrai test à Roland-Garros. L'Espagnol, qui affrontait mercredi sa première tête de série du tournoi, le Suédois Robin Söderling qui est le seul à l'avoir déjà battu sur la terre battue parisienne, a retrouvé toutes ses sensations pour s'offrir une nette victoire (6-4, 6-1, 7-6). La cote du maître des lieux remonte en flèche.

Les journalistes, les observateurs, les fans aussi, n'étaient pas les seuls à le dire, Rafael Nadal lui-même estimait jusque-là son niveau de jeu insuffisant pour prétendre à décrocher cette année une sixième couronne à Roland-Garros. "Je ne joue pas assez bien pour l'instant pour remporter le tournoi, avait-il lâché très honnêtement à l'issue de sa victoire sur Ivan Ljubicic. Il faut être réaliste. Je pense qu'aujourd'hui mon niveau de jeu n'est pas suffisamment bon pour remporter la victoire." Mais en tennis, et pas seulement, la vérité d'un jour n'est pas toujours celle du lendemain. L'Espagnol en a apporté la preuve mercredi sur le court Philippe-Chatrier en donnant une petite correction à Robin Söderling (6-4, 6-1, 7-6), le même qui, deux ans en arrière, avait déclenché un tremblement de terre en infligeant l'unique défaite à ce jour du Majorquin sur l'ocre de la Porte d'Auteuil.

Ce match, également remake de la finale de l'édition 2010 remportée par Nadal, revêtait une valeur de test pour le tenant du titre. Le numéro1 mondial, qui ne le sera plus dans deux jours si Novak Djokovic se défait de Roger Federer dans la demi-finale du bas de tableau, a profité de l'occasion pour démontrer qu'il était bien encore en mesure de jouer le titre cette année. A deux manches à rien, son oncle et entraîneur Toni Nadal, confiait devant les caméras de France Télévisions que sa performance était "beaucoup mieux que les autres jours. Il joue avec beaucoup plus de contrôle", relevait-il. En effet, à l'image de son unique faute directe commise dans la deuxième manche, le gaucher de Manacor a été très avare en cadeaux face au Suédois.

On ne peut pas en dire autant de Söderling, usé par le travail de sape de son adversaire. Très en jambes, presque jamais débordé malgré les grandes frappes à plat du cogneur de Tibro, l'Espagnol a provoqué un nombre incalculable de fautes de son adversaire quand il ne tirait pas des coups gagnants parfois improbables. Le vrai «Rafa» était bien présent sur le court dans ce quart de finale de grand standing. Les deux premières manches rondement menées, le Majorquin a davantage dû puiser dans ses réserves pour conclure en trois sets. Malgré un break d'entrée (2-0), l'Ibère a été chahuté jusqu'au jeu décisif de la troisième manche qu'il a empoché sur le score de 7 points à 3, profitant aux passages de quelques grosses erreurs du Suédois.

"Toujours une émotion très spéciale"

On ne peut pas en dire autant de Söderling, usé par le travail de sape de son adversaire. Très en jambes, presque jamais débordé malgré les grandes frappes à plat du cogneur de Tibro, l'Espagnol a provoqué un nombre incalculable de fautes de son adversaire quand il ne tirait pas des coups gagnants parfois improbables. Le vrai «Rafa» était bien présent sur le court dans ce quart de finale de grand standing. Les deux premières manches rondement menées, le Majorquin a davantage dû puiser dans ses réserves pour conclure en trois sets. Malgré un break d'entrée (2-0), l'Ibère a été chahuté jusqu'au jeu décisif de la troisième manche qu'il a empoché sur le score de 7 points à 3, profitant aux passages de quelques grosses erreurs du Suédois.

Nadal, qui avait perdu 53 jeux lors de ses quatre premiers matches - son «pire» score pour atteindre les quarts de finale à Roland-Garros -, a clairement tapé du poing sur la table avant de s'installer à la table des quatre derniers prétendants, en compagnie de ses trois poursuivants au classement mondial, Djokovic, Federer et Murray. L'Ecossais qu'il retrouvera vendredi un mois et demi après l'avoir battu en plus de trois heures à Monte-Carlo. S'il ne confirmait pas après son match avoir livré son meilleur match de la saison sur terre battue, estimant que c'est difficile à juger, l'Espagnol se félicitait de son déroulement. "C'était un très bon match, il a été très serré, et je suis vraiment content de m'en être sorti. C'est toujours une émotion très spéciale de me qualifier pour les demi-finales à Roland-Garros." Et avec la manière c'est encore mieux.

http://www.sports.fr/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 17:58


Nadal découpe Söderling

01/06/2011 | Mise à jour : 19:14



Rafael Nadal a surclassé un Robin Söderling trop imprécis en quarts de finale à Roland-Garros (6/4 6/1 7/6). L'Espagnol affrontera l'Ecossais Andy Murray, vainqueur de l'Argentin Juan Ignacio Chela (7/6 7/5 6/2).

Les doutes sur le niveau de jeu de Rafael Nadal sont désormais effacés. Il aura quand même fallu attendre les quarts de finale pour assister enfin au premier match plein de Rafael Nadal à Roland-Garros sur le Central. Comme l'an passé où il fut laminé en finale (6/4 6/2 6/4), Robin Söderling a subi la foudre de l'Espagnol sur le chemin de la grande forme, en trois sets encore (6/4 6/2 7/6). La rencontre a rapidement tourné en faveur du Majorquin qui réalisait le break d'entrée pour mener 3-0 en profitant des nombreuses fautes de revers du Suédois. Incapable de déployer son jeu, Söderling ne se remettait pas de ce break précoce et laissait filer le premier set 6/4.

Nadal retrouve sa précision
Preuve que Nadal est sur la bonne voie dans son jeu, le tenant du titre ne commettait que deux fautes directes dans une troisième manche qu'il survolait (6/1) en se montrant intraitable sur sa première balle. Rarement pris de vitesse alors qu'il avait laissé plus de place à ses adversaires au cours des tours précédents, Nadal assistait au sursaut du Scandinave dans la dernière manche. Son adversaire se mettait enfin à trouver les lignes sur ses frappes lourdes en coup droit décroisé et poussait le suspense jusqu'au jeu décisif après avoir débreaké en tout début de set. Malheureusement pour lui, le finaliste de l'an passé déraillait au plus mauvais moment en gâchant sa fin de match par trop d'approximations (7/6, 7 points à 3). Nadal affrontera Andy Murray.

Avantage à la jeunesse
Favori de son quart de finale, Andy Murray a fait respecter son statut en éliminant l'Argentin Juan Ignacio Chela (7/6 7/5 6/2). Mais c'est bien ce dernier qui prenait le meilleur départ en breakant son adversaire dès le 3e jeu avant de servir pour le gain du set à 5-4. Le Britannique ne laissait cependant pas s'échapper cette première manche et récupérait son jeu de service de retard avant de faire la différence lors du jeu décisif. Scénario quasiment inverse dans le set suivant puisque Murray réalisait le break d'entrée pour mener 4-1. L'Ecossais s'offrait même une occasion de conclure la manche en prenant une deuxième fois le service adverse (5-2) mais Chela n'abdiquait pas et comblait son retard face à la nervosité du n°4 mondial, incapable de concrétiser ses deux balles de set. Mais à partir de là (5-5), la fatigue se faisait de plus en plus ressentir chez l'Argentin de 31 ans qui perdait à nouveau son service avant de concéder cette 2e manche (7/5). Murray enfonçait même le clou dès l'entame du 3e set pour mener rapidement 3-1 puis 5-2, s'emparant par deux fois du service adverse, pour finalement remporter la rencontre sur une amortie gagnante au bout de 2h51 de jeu.

SOURCE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Xavier


Top 5
Top 5
avatar

• Profil •


Russie
Masculin Localisation : Belgique

Nombre de messages : 1802
Inscription : 04/03/2011


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 18:36


Nadal: "C'était beaucoup mieux"

1 juin 2011 à 20h11



Après plusieurs jours de doute, Rafael Nadal était ravi d'avoir retrouvé la forme lors de son quart de finale remporté 6-4, 6-1, 7-6 face au Suédois Robin Soderling.

Il y a deux jours vous aviez dit que vous ne jouiez pas assez bien pour gagner le tournoi. Et maintenant?

"Je ne sais toujours pas. Ce que je sais c'est que je joue assez bien pour être en demi-finale. J'y suis. Ca fait six fois ici à Roland-Garros et croyez-moi que c'est quelque chose de facile à dire mais de très difficile à faire. C'est un résultat fantastique pour moi, surtout lorsqu'on se rappelle dans quelles conditions j'ai abordé le tournoi, en ne jouant pas bien. Aujourd'hui c'était bien, beaucoup mieux que lors de mes précédents matches. Je ne sais pas si je vais gagner le tournoi. Battre le N.5 mondial et le double finaliste sortant suffit pour l'instant à mon bonheur. Pour le reste, on verra."

Le seul bémol est-il d'avoir eu du mal à conclure la partie?

"Vous ne pouvez pas attendre que je gagne un quart de finale de Roland-Garros 6-1, 6-1, 6-1. J'ai évolué à un très haut niveau jusqu'à 2-0 au troisième set. Sans une décision de l'arbitre avec laquelle je ne suis pas d'accord, j'aurais même pu mener 3-0. J'ai fait quelques erreurs. Mais je
retiens surtout le bon tie-break que j'ai gagné après avoir perdu le premier point. C'est positif d'avoir vécu une fin de set serrée, d'avoir pu ressentir un peu de pression. Ca va m'aider pour mon prochain match."

Ce sera face à Andy Murray...

"Affronter Andy représente un grand défi à chaque fois. Il a un talent énorme, il a tout. Il défend, il attaque, il court... pour le battre, il faut que je sois à mon meilleur niveau. Il sort d'une superbe saison sur terre battue. C'est lui qui a été le plus proche de battre Djokovic cette saison, en
demi-finale à Rome. Il arrive avec beaucoup de confiance. Il dit que sa cheville est douloureuse mais ça n'a pas l'air de le freiner. J'ai connu ça, ça fait mal oui mais ça n'a aucune influence sur le niveau de jeu. Je ne pense pas que ça va l'affecter vendredi. Ca n'aura pas d'impact sur notre demi-finale."

SOURCE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Xavier


Top 5
Top 5
avatar

• Profil •


Russie
Masculin Localisation : Belgique

Nombre de messages : 1802
Inscription : 04/03/2011


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 18:39


Söderling freine à peine Nadal

1 juin 2011 à 18h40



Rafael Nadal s'est retrouvé face à son meilleur ennemi. L'Espagnol a écarté le finaliste des deux dernières éditions de Roland Garros en trois sets : 6-4, 6-1, 7-6.

Très en dedans depuis le début du tournoi, le N.1 mondial, en quête d'un sixième titre à Roland-Garros, semblait à la merci du Suédois, celui-là même qui l'avait fait trébucher en 2009 en 8e de finale, pour sa seule défaite à Paris, contre désormais 43 victoires.

Mais Söderling, tête de série N.5 et double finaliste sortant, n'a pas renouvelé l'exploit. Comme en finale l'an passé, le Suédois est constamment venu buter sur la défense à nouveau infranchissable de l'Espagnol, dont le coup droit, en panne ces derniers temps, avait retrouvé toute son efficacité.

"Je suis très heureux d'être de retour en demi-finale, j'ai joué bien mieux aujourd'hui que dans mes précédents matches", a souri Nadal. "Par moments, j'ai évolué à un très haut niveau."

"Robin a peut-être fait un peu plus d'erreurs que d'habitude, mais moi j'ai été beaucoup plus solide, avec moins d'erreurs. Je commence à trouver mon jeu et mon rythme ici", a-t-il ajouté.

Le Nadal de ce mercredi n'avait rien à avoir avec celui qui avait reconnu à mots à peine voilés une certaine lassitude et avoué deux jours auparavant, au sortir d'un match pénible face au Croate Ivan Ljubicic: "Pour l'instant, je ne joue pas assez bien pour gagner le tournoi".

Avec l'enjeu, l'Espagnol a retrouvé tous ses réflexes: une détermination intacte, une combativité innée, la précision de son jeu de jambes et son arme majeure, le coup droit.

Peut-être surpris du renouveau de Nadal, Söderling a mis deux manches pour entrer dans le match. Durant ce laps de temps, il a été cruellement trahi par son service (48% de première balle sur les deux premiers sets) et a multiplié les fautes directes (24 sur ces deux sets, 41 au total).

Nadal a, lui, appliqué à la perfection sa tactique, excentrant le Suédois loin sur son revers de son coup droit lifté, pour planter ses banderilles au bon moment. L'Espagnol qui depuis dix jours manquait parfois très largement les coups droits les plus simples, n'a commis que 13 fautes directes, dont deux dans le deuxième set.

Le troisième set a été plus équilibré, Söderling sortant de sa torpeur sur un revers le long de la ligne pour débreaker à 2-1. Plus solide au service (68% de première balle) et plus consistant dans le jeu, il a poussé l'Espagnol dans un tie-break, manquant cependant au passage trois balles de break à 5-5, qui auraient pu inverser la tendance.

Mais le jeu décisif a tourné à l'avantage de Nadal, plus précis et surtout plus sûr de sa force. Il attend maintenant en demi-finale le Britannique Andy Murray (N.4), qui peut être assuré que "Rafa" est de retour.


SOURCE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 20:05

Merci pour tous ces beaux articles vous êtes supers. :smiling:

Contente du niveau de jeu de Rafa. :smiling:
_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Mer 1 Juin 2011 - 20:28


Nadal : «Mon meilleur match»

Tennis - RG

Après sa victoire contre Robin Söderling, Rafael Nadal estime avoir disputé son meilleur match du tournoi. Il reste concentré et mise sur le travail. Encore et toujours.


Rafael Nadal retrouve doucement son niveau à Roland-Garros. Il estime avoir réussi son meilleur match contre Robin Söderling.(REUT)

«Rafael Nadal, il y a deux jours, vous disiez ne pas avoir le niveau pour gagner le tournoi. Pensez-vous désormais pouvoir gagner le tournoi ?
Je ne sais pas. Je suis en demi-finale. C'est déjà un très bon résultat. Cela fait six demi-finales ici à Roland-Garros. C'est facile à dire et difficile à faire. C'est une excellente nouvelle et un résultat fantastique, notamment sans jouer mon meilleur tennis tout le tournoi. Aujourd'hui (mercredi), j'ai bien joué. Je pense avoir réalisé un très bon match contre un adversaire difficile. Maintenant je ne sais pas si je peux gagner le tournoi. J'ai aujourd'hui battu le 5e mondial et double finaliste. Nous verrons bien au prochain tour.

Au-delà du score et de la victoire, la manière vous satisfait-elle ?
Ma plus grande satisfaction demeure sans aucun doute l'amélioration de mon jeu. Bien sûr, je suis heureux d'être encore en demi-finale à Roland-Garros. J'ai pu surmonter une période difficile et je suis en demi-finale sans jouer mon meilleur tournoi. Aujourd'hui, j'ai réalisé mon meilleur match. Je bougeais mieux que lors de mes matches précédents. Je sentais que je couvrais mieux le terrain. Je m'améliore chaque jour et j'ai pu trouver des solutions. Je suis également satisfait d'être resté concentré tout le match. Je n'ai pas connu de baisse de régime face à un adversaire très difficile et qui est capable de réaliser de grands coups. Il ne m'a rien donné. J'ai dû me battre tout le match.

«Il n'y a pas de secret, rien de magique. Comme je le dis souvent, j'essaie juste de donner le maximum à chaque entraînement, à chaque match et de rester positif tout le temps pour trouver des solutions.»

Comment avez-vous vécu le troisième set et son retour dans le match ?

Lors d'un quart de finale à Roland-Garros, on ne peut pas s'attendre à gagner 6-1, 6-1, 6-1. A 6-4, 6-1, 2-0, je jouais bien, mais j'ai commis plus de fautes, peut-être par nervosité. De son côté, il jouait bien. Je perds mon service parce que l'arbitre fait une faute sur mon service à 40-40, à mon avis. Quand tu sers sur la ligne, ton adversaire ne peut pas relancer. Le juge de ligne a dit faute après la frappe de Söderling. A ce moment-là, j'ai une grande chance de mener 3-0 et de terminer le match plus tôt. Mais c'est finalement positif de jouer et de gagner un tie-break. C'est bien de vivre une fin de match serrée où tu sens la pression. Cela peut m'aider pour le prochain match.

Quels ajustements avez-vous fait pour élever votre niveau de jeu ?
Il n'y a pas de secret, rien de magique. Comme je le dis souvent, j'essaie juste de donner le maximum à chaque entraînement, à chaque match et de rester positif tout le temps pour trouver des solutions. Aujourd'hui, j'ai trouvé des solutions. Je suis heureux d'être en demi-finale après une grosse victoire face à un adversaire difficile. Mais dans le sport, il n'y a pas de secret.» - Recueilli par S.D., à Roland-Garros

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:03


Hargne et talent



Mercredi 1 juin 2011 - 18:47

Robin Soderling n'a jamais vu le jour en quart de finale de Roland Garros devant Rafael Nadal. Le quintuple vainqueur du tournoi retrouve sa morgue au meilleur moment pour s'imposer en trois sets 6-4, 6-1, 7-6 (3).

Rafael Nadal va faire taire les critiques. Sa démonstration face à Robin Soderling est une réponse claire et nette à ceux qui émettaient des doutes sur ses performances depuis le début du tournoi et sa motivation. Il est très en dedans depuis le début des Internationaux de France, le N.1 mondial, en quête d'un sixième titre à Roland-Garros, semblait à la merci du Suédois, celui-là même qui l'avait fait trébucher en 2009 en 8e de finale, pour sa seule défaite à Paris. Mais Soderling, double finaliste sortant, n'a pas soutenu la comparaison avec 48 % de première balle sur les deux premiers sets et a multiplié les fautes directes (24 sur ces deux sets, 41 au total). Comme en finale l'an passé, le Suédois est constamment venu buter sur la défense à nouveau infranchissable de l'Espagnol, dont le coup droit avait retrouvé toute son efficacité. Ce Nadal n'avait rien à avoir avec celui qui avait reconnu à mots à peine voilés une certaine lassitude. Avec l'enjeu, il a retrouvé tous ses réflexes.

www.sport.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:05


Le patron, c'est Nadal



Clément LEMAITRE

mercredi 01 juin 2011 - 18h39

Rafael Nadal s'est qualifié pour les demi-finales de Roland-Garros en battant très nettement Robin Söderling (6-4, 6-1, 7-6). L'Espagnol affrontera Murray qui a pris le meilleur sur Chela ce mercredi.

Rafael Nadal tient la route. Malgré un début de parcours laborieux contre Isner et un match difficile contre Andujar, au deuxième tour, le Majorquin n'a pas tremblé face à Robin Söderling en quarts de finale. Le Suédois, vainqueur de l'Espagnol en 2009, semblait plutôt confiant après avoir vu les premiers matchs de Nadal à Paris. Mais mercredi, le Majorquin a dominé les débats. Et largement. D'entrée, Nadal a pris le service de son adversaire. Même s'il n'a pas évolué au top niveau, le Majorquin a toujours réussi à mettre en danger le Suédois. Le double finaliste de Roland-Garros, qui a trop manqué d'efficacité sur première balle ce mercredi, a concédé le premier set.

Pour la deuxième manche, Nadal n'a pas desserré le frein à main. Au contraire, l'Espagnol a pris le contrôle du match. Asphyxié en fond de court, Söderling a concédé trop de fautes. Quarante et une sur l'ensemble de la partie pour le Scandinave contre treize pour l'Espagnol. Nadal menait donc logiquement deux sets à rien. Après avoir été très largement battu dans le deuxième set, Söderling a retrouvé de la puissance dans ses frappes et a joué davantage vers l'avant. Rafael Nadal n'a pas craqué. Il était pourtant sur un fil à la fin du troisième set. A 5-5, Robin Söderling a eu l'occasion de faire le break mais Nadal a tenu bon. Les deux joueurs ont terminé la manche au tie break. Un jeu décisif logiquement remporté par Nadal.

« Pour moi ce tournoi à Paris est très important et ce match contre Söderling a été très difficile, a-t-il déclaré sur France-Télévisions. Je n'avais pas très bien joué les derniers matchs et je suis vraiment heureux d'être arrivé en demi-finales. Le match était difficile. J'ai manqué une balle de break et à 5-5 je me suis dit qu'il fallait que je joue plus solide. Je suis resté bien concentré, je savais ce qu'il me restait à faire et j'ai beaucoup utilisé mon coup droit. C'est vrai, le public me soutient beaucoup et je suis vraiment reconnaissant pour toutes les émotions qu'ils me font vivre sur le court. » Avant de jouer une éventuelle sixième finale à Roland-Garros, Nadal devra passer l'obstacle Murray.

Première pour Murray
Andy Murray s'est également qualifié pour les demi-finales. Mené 5-2 après un début de match très poussif et loin de son niveau habituel, Andy Murray fait le forcing et égalise finalement à 5-5 dans la première manche. Le tie-break vient départager les deux hommes et là c'est le Britannique qui se montre le plus costaud en l'emportant 7-2. Remis de ses émotions fortes Murray repart très vite de l'avant dans le second set et mène 5-2. C'est à ce moment là que Chela retrouve de la voix et enchaîne les jeux pour revenir à 5-5. Mais grâce à son abnégation, l'Ecossais remporte la deuxième manche. Le troisième set est plus rapide. En effet, Murray remporte rapidement la mise (6-2). Pour avoir une chance de faire chuter Nadal, Murray devra hausser son niveau de jeu.

sport365.fr
SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:05


Roland Garros - Nadal ne vacille plus



Rafael Nadal a écarté sans difficulté Robin Söderling et retrouvé des couleurs avant les demi-finales : 6-4, 6-1, 7-6. L'Espagnol, qui monte en puissance, n'a rien abandonné au Suédois et profité des approximations parfois incroyables du double finaliste de Roland. Ce sera Murray vendredi en demie.

On lui prédisait le pire. Lui-même se disait en perte de confiance. Prétendait ne pas avoir le niveau pour briguer une sixième couronne Porte d'Auteuil. Mais mercredi, sous le soleil radieux du Central, Rafael Nadal a retrouvé le sourire. Et son jeu. Face à Robin Söderling, l'Espagnol a dissipé les doutes qui le hantaient depuis le début de la quinzaine parisienne. Le n°1 mondial s'est rassuré en balayant le finaliste des deux derniers Roland-Garros (6-4, 6-1, 7-6). L'an dernier, en finale, Söderling avait déjà plié en trois sets. En quarts de l'édition 2011, le quintuple vainqueur du tournoi parisien n'a eu besoin que de 2h35 pour imposer sa loi.

Par séquences, on a retrouvé le grand Nadal : infranchissable, accrocheur et puissant. Son succès face à Ivan Ljubicic n'avait pas gommé l'impression que le Majorquin ne faisait pas encore corps avec sa raquette. Là, il a lâché ses coups. A su convertir six de ses onze balles de break. Mais surtout, il a commis très peu de fautes. Seulement treize au final. Tout le contraire de Söderling, qui a n'a jamais semblé dans le coup. Le cinquième joueur mondial s'est montré d'une accablante fragilité dès que les échanges s'éternisaient. Résultat : pas moins de trente-quatre fautes directes !

Conjuguées à un taux de réussite dépassant péniblement les 50% sur ses premières balles, ces erreurs en pagaille ont eu le don de tuer le suspense dans les deux premières manches. La première n'a duré que quarante-neuf minutes. La deuxième a carrément été expédiée en une grosse demi-heure. Il a fallu attendre la troisième pour assister à un semblant de match. Moins frileux, plus offensif, Söderling a alors poussé Nadal dans ses retranchements. A 5-5, le Suédois a même eu deux balles de break. Elles lui ont donné l'illusion qu'il pouvait revenir dans la partie. Ce n'était qu'un trompe-l'oeil: Nadal a traversé le tie-break sans trembler. Vendredi, l'Espagnol croisera la route d'Andy Murray, tombeur de Juan Igniacio Chela. Sur ce qu'on a vu aujourd'hui, le Britannique a du souci à se faire. Oui, Nadal est de retour !

yahoo.fr
http://fr.sports.yahoo.com/01062011/70/roland-garros-nadal-ne-vacille-plus.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:07


Nadal: "J'ai trouvé des solutions"

Créé le 01/06/2011 à 22:10, modifié le 01/06/2011 à 23:59
Propos recueillis par Régis AUMONT
De Sports.fr, à Roland-Garros

Enfin à son meilleur niveau, mercredi lors de sa victoire sur Robin Söderling (6-4, 6-1, 7-6), Rafael Nadal se réjouit de s'être qualifié pour sa 6e demi-finale à Roland-Garros. Le tenant du titre, qui n'estime pas avoir livré son meilleur match de la saison sur terre, se félicite d'avoir trouvé la parade pour contrer le grand Suédois. Il s'attend désormais à un match difficile contre Murray.


Rafael Nadal a rassuré ses fans mercredi face à Söderling. (Reuters)

Rafael, vous avez dit il y a deux jours que peut-être vous ne jouiez pas assez bien pour gagner le titre cette année. Après ce match, avez-vous un peu changé d'avis ?
J'ai dit ça, c'est vrai. Et je peux dire qu'aujourd'hui j'ai bien mieux joué selon moi. Maintenant je suis en demi-finales, c'est déjà un très bon résultat. Ce sera ma 6e demi-finale ici à Roland-Garros, c'est facile à dire mais très difficile à faire. C'est un résultat incroyable. Je n'ai pas toujours très bien joué, mais là, ça a été. Je ne sais pas si je peux gagner le tournoi. Mais là j'étais prêt à me battre et j'ai battu le finaliste des deux dernières éditions, qui est aussi le numéro 5 mondial.

Avez-vous changé quelque chose dans votre approche de ce match pour retrouver votre meilleur niveau ?
Non. En fait, il n'y a pas de secret, il n'y a rien de magique là-dedans. J'essaie de faire le mieux possible à chaque moment, à chaque entraînement, lors de chaque match. J'essaie toujours d'avoir un comportement positif, de trouver des solutions à chaque fois, et aujourd'hui j'en ai trouvé de nombreuses selon moi. Voilà, j'en suis content. Je suis content de cette grosse victoire contre un adversaire de taille.

Comment vous êtes-vous senti sur le court ?
J'avais la sensation d'occuper très bien le terrain, beaucoup mieux cette fois-ci que dans les autres matches. Parfois, il me faisait complètement sortir du court et j'arrivais à bien revenir. Mais de manière générale, j'ai pu faire en sorte que le jeu aille dans le sens qui me convienne. C'est-à-dire ralentir un peu le jeu, avec des balles un peu plus hautes. Je voulais tenir l'échange le plus longtemps possible pour lui faire faire des fautes. J'ai réussi à le faire. J'ai trouvé des solutions que je ne pensais pas pouvoir trouver. J'étais content de rester concentré pendant tout le match. J'ai fait en sorte de ne pas perdre ma concentration pendant toute la partie. C'est ce qui me manquait le plus ces derniers jours. Là, j'ai pu maintenir mon niveau de jeu durant toute la rencontre.

"Ce n'est pas le meilleur match"

Est-ce votre match le plus complet de l'année sur terre battue ?

Non, pas de toute la saison. J'ai joué deux finales d'affilée, il ne faut pas l'oublier. Je ne peux pas être mécontent de mon jeu à ces moments-là. Celui-ci n'est pas le meilleur. J'ai très bien joué à Barcelone contre Ferrer, à Madrid au premier tour, puis contre Llodra en quarts de finale. Il y a eu plusieurs matches assez bons à mon avis, notamment la finale à Rome que j'ai trouvée positive.

Que vous inspire votre prochain adversaire, Andy Murray, et pensez-vous qu'il sera diminué par sa blessure à la cheville ?
Murray a été capable de jouer un match en cinq sets, donc je ne crois pas que sa douleur à la cheville limite sa performance. Moi aussi, j'ai déjà joué avec des douleurs, toute la question est de savoir comment on résiste. Je pense donc que d'ici vendredi il sera là à 100%, qu'il se battra sur chaque balle. Il a énormément de talent, il fait pratiquement tout très bien. La seule façon de le battre, c'est que je joue à mon meilleur niveau et que je sois très agressif. Il a tous les coups dans sa palette. Il peut être sur la défensive, il peut attaquer, il se déplace bien...

Que pensez-vous de l'autre demi-finale, entre Djokovic et Federer ?
Le meilleur joueur du monde actuel d'un côté, contre le meilleur joueur de l'histoire de l'autre. Alors, il est difficile de faire un pronostic. Selon moi, ce sera un match extraordinaire. Les deux ont des chances d'arriver jusqu'à la finale. Djokovic joue très bien depuis le début de l'année. Roger a assez de potentiel pour battre n'importe quel joueur. Je ne sais vraiment pas qui va l'emporter.

sports.fr
http://www.sports.fr/cmc/tennis/201122/roland-garros-nadal-s-est-rassure_358977.html?featurestennis


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:09


«J’ai bien mieux joué»


Rafael Nadal Rafael Nadal était contant de lui ce mercredi (Panoramic)

Implacable contre Robin Söderling (6/4 6/1 7/6), Rafael Nadal a su élever son niveau de jeu pour rejoindre Andy Murray en demi-finales de Roland Garros.

par Nicolas Cerbelle, le 01-06-2011

A Roland-Garros

Rafael, vous avez dit après votre dernier match que vous ne jouiez peut-être pas assez bien pour gagner Roland-Garros. Avez-vous changé d’avis aujourd’hui ?
Rafael Nadal : J’ai dit il y a deux jours que je ne jouais pas assez bien pour gagner mais qu’il fallait attendre le prochain match. Voilà ce que j’ai dit. Et aujourd’hui, j’ai mieux joué, beaucoup mieux même. Aujourd’hui, j’ai été capable de battre le n°5 mondial, double-finaliste de Roland-Garros. Nous verrons ce qui va se passer au prochain tour.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous avez eu tant de mal à conclure le match dans le troisième set ?
Rafael Nadal : Vous ne pouvez pas espérer atteindre les demi-finales de Roland-Garros en gagnant vos matches 6/1 6/1 6/1… Je menais tranquillement jusqu’à 6/4 6/1 2/0. Je pense avoir fait plus de fautes ensuite. Peut-être étais-je un peu plus nerveux (…) De toute façon, jouer et gagner un tie-break est positif pour moi. C’est bien de finir sur des points serrés. Cela vous permet de vous préparer pour le match suivant.

Au prochain tour, vous allez affronter Andy Murray. Pouvez-vous nous parler de lui et de son début de saison ?
Rafael Nadal : Il a très bien démarré avec une finale à l’Open d’Australie. Il a ensuite connu un passage à vide d’un mois mais il est bien revenu. Il a très bien joué à Monte-Carlo, Madrid, où il a été battu par Bellucci qui jouait alors un tennis incroyable, et à Rome, où il a joué une demi-finale fantastique contre Djokovic. Il est le joueur qui a été le plus proche de battre Novak cette année. Il est en forme. Il a eu des moments difficiles contre Troicki en quarts de finale ici mais il a acquis beaucoup de confiance. Ce sera un match très difficile.

Vous n’êtes pas sans savoir que Murray souffre de la cheville droite. Est-ci difficile d’affronter un joueur quand vous savez qu’il est blessé ?
Rafael Nadal : Jouer cinq sets au tour précédent puis un match accroché (Ndlr : contre Chela) aujourd’hui et gagner est sans doute la preuve que la douleur n’est pas insupportable. J’ai connu ça par le passé. Ce n’est pas comme si vous aviez la sensation que votre pied manquait de force et vous empêchait de courir. Selon moi, cela ne va pas l’affecter.

Les matches entre vous et Murray sont toujours spéciaux. Andy dit toujours qu’il apprécie de jouer contre vous. Est-ce la même chose pour vous ?
Rafael Nadal : En fait, je préfère affronter un adversaire moins fort. Mais affronter Andy est toujours un grand challenge, car c’est un joueur à part, que l’on ne peut pas vraiment comparer à un autre. Il possède tous les coups, il peut defender, attaquer, il court très bien. Pour le battre il faut jouer à son meilleur niveau.

Que pensez-vous de l’autre demi-finale qui opposera Novak Djokovic à Roger Federer ?
Rafael Nadal : Le meilleur joueur du monde actuel affrontant le meilleur joueur de l’Histoire… Difficile d’en dire plus. Je pense que ce sera un match fantastique, serré. Les deux ont leur chance. Djokovic joue fantastiquement bien ; Roger a fait un très bon tournoi jusqu’ici, et vous savez comme il peut-être bon dans les derniers tours d’un Grand Chelem…

sport24.com
SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:10


Roland Garros - Nadal: "Une grande victoire"



Pour la première fois de la quinzaine, Rafael Nadal n'a pas tari d'éloges à son égard. L'Espagnol, impressionnant face à Robin Söderling mercredi, est fier de sa victoire face au N.5 mondial, double finaliste à Paris, et savoure sa sixième demi-finale à Roland-Garros en sept participations.

Nous l’avions quitté presque résigné il y a deux jours après sa victoire face à Ivan Ljubicic. Rafael Nadal est revenu la tête un peu plus haute mercredi après avoir privé Robin Söderling d’une troisième finale de suite à Roland-Garros. Il faut dire que son match face au Suédois a été un modèle du genre : un succès en trois sets en étant agressif en fond de court et en donnant peu de points : le N.1 mondial a repris incontestablement des couleurs sur le central face au N.5 mondial, le seul joueur qui l'ait battu à Paris jusqu'ici. Et le premier à l'affirmer, c'est bien Nadal en personne.

"J’ai dit il y a deux jours que je ne jouais pas assez bien pour remporter le tournoi. Je me suis donc laissé deux jours pour voir. Et aujourd’hui, je trouve que je joue beaucoup mieux. Mais ce n’est que mon opinion." La sienne et également celle de ses adversaires. Robin Söderling a confirmé que l’Espagnol a livré un excellent combat. "Jouer le N.1 mondial n'est jamais évident. Il a très bien joué et a surtout très servi. Je suis sûr qu'il est content de son match malgré les conditions difficiles parce que très venteuses." De son côté, Andy Murray, le prochain joueur sur la liste du N.1 mondial, a réitéré qu’il ne croyait pas une seule seconde au jeu défaillant de Rafael Nadal au moment de le croiser en demi-finales. "Je trouve que Nadal joue encore pas mal, même s'il dit le contraire. Contre moi, il a toujours bien joué, même à l'entraînement. Je ne m'attends pas à autre chose."

Nadal: "J'ai gagné de façon confortable"

Pour la 1re fois de la quinzaine, Rafael Nadal n'a pas tari d'éloges à son égard. L'Espagnol est fier de sa victoire sur Robin Söderling. - 2 Oubliés ces deux premiers tours laborieux face à l'Américain John Isner, où il a joué cinq sets pour la première fois à Paris, et face à l'Espagnol Pablo Andujar ? Pas si vite. L’Espagnol, qui restait sur deux matches de meilleure facture face à Antonio Veic et Ivan Ljubicic, a remporté une victoire bien plus importante pour le moral en ne concédant pas de nouveaux sets face à Söderling, conservant ainsi jalousement cette moyenne impressionnante de trois manches concédées par édition. "Vous ne pouvez pas espérer être en demi-finales de Roland-Garros en gagnant 6-1 trois fois de suite à chaque match. Mais aujourd’hui, j’ai gagné de façon assez confortable et à un assez haut niveau jusqu’à 2-0 dans la 3e manche."

Dans la bouche du N.1 mondial, très dur avec lui-même depuis le début de la quinzaine, c’est un signe ostensible que son niveau de jeu l’a rassuré. "J’ai fait plein de choses très bien aujourd’hui. J’ai fait peu de fautes. J’étais un peu plus nerveux, mais cela ne m’a pas empêché de bien jouer. Je l’ai surtout fait dans le jeu décisif, ce qui était important pour moi. Je n’ai pas changé grand-chose, il n’y a pas de secret. J’essaye de faire le mieux en match comme à l’entraînement. Je suis resté concentré du début à la fin."

Sixième demi-finale en sept ans

Le moral un peu plus à bloc, Nadal ne se laisse pas envahir non plus par une certaine euphorie. Ce serait bien mal le connaître. Lui-même estime que ce n'est pas son match le plus accompli de sa saison sur terre battue. "J’ai fait bien mieux avant en gagnant deux titres et en allant deux fois en finale. Je pense que mon opposition face à David Ferrer en finale de Barcelone et mon quart de finale à Madrid face à Michael Llodra étaient bien meilleurs. Je veux garder une attitude positive et trouver la solution à mes problèmes. Je pense que je m’améliore chaque jour. Aujourd’hui, cela a été le cas car j’ai eu une grande victoire face à un adversaire très difficile à battre." En somme, le Nadal implacable de 2008 et 2010 n'est plus très loin.

Par cette brillante victoire, le quintuple vainqueur de l'épreuve s'est qualifié pour sa sixième demi-finale à Paris en sept participations. Jusque-là, à chaque fois qu’il atteint ce stade de la compétition, il a soulevé le trophée des Mousquetaires. "Je ne sais toujours pas si je peux gagner le tournoi. Je suis en demi-finales et cela reste un très bon résultat pour moi. C’est la sixième pour moi à Roland-Garros. Et c’est plus facile à dire qu’à faire. Pour moi, c’est un résultat fantastique, d’autant plus si mon niveau n’a pas été très bon tout au long de la quinzaine. J’étais prêt à battre le N.5 mondial et double finaliste et ce match est le meilleur que j’ai joué dans ce tournoi jusqu’à maintenant. Nous verrons ce qu’il se passera au prochain tour."

yahoo.fr
http://fr.sports.yahoo.com/01062011/70/roland-garros-nadal-une-grande-victoire.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:10


RG (H) : Nadal heureux

Rédaction Sport365

mercredi 01 juin 2011 - 19h58

Rafael Nadal est revenu sur sa victoire face à Robin Söderling ce mercredi.

« Pour moi ce tournoi à Paris est très important et ce match contre Söderling a été très difficile, a-t-il déclaré sur France-Télévisions. Je n’avais pas très bien joué les derniers matchs et je suis vraiment heureux d’être arrivé tout de même en demi-finales. Le match était difficile. J’ai manqué une balle de break et à 5-5 je me suis dit qu’il fallait que je joue plus solide. Je suis resté bien concentré, je savais ce qu’il me restait à faire et j’ai beaucoup utilisé mon coup droit. C'est vrai, le public me soutient beaucoup et je suis vraiment reconnaissant pour toutes les émotions qu’ils me font vivre sur le court. »

www.sport365.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:31


Roland-Garros. Nadal : « Murray ? Un grand défi à chaque fois »

mercredi 01 juin 2011


Photo : Reuters

Après plusieurs jours de doute, Rafael Nadal était ravi d’avoir retrouvé la forme lors de son quart de finale remporté 6-4, 6-1, 7-6 face au Suédois Robin Soderling, ce mercredi à Roland-Garros. Entretien.

Il y a deux jours vous aviez dit que vous ne jouiez pas assez bien pour gagner le tournoi. Et maintenant ?


Je ne sais toujours pas. Ce que je sais c’est que je joue assez bien pour être en demi-finale. J’y suis. Ca fait six fois ici à Roland-Garros et croyez-moi que c’est quelque chose de facile à dire mais de très difficile à faire. C’est un résultat fantastique pour moi, surtout lorsqu’on se rappelle dans quelles conditions j’ai abordé le tournoi, en ne jouant pas bien. Aujourd’hui c’était bien, beaucoup mieux que lors de mes précédents matches. Je ne sais pas si je vais gagner le tournoi. Battre le N.5 mondial et le double finaliste sortant suffit pour l’instant à mon bonheur. Pour le reste, on verra.

Le seul bémol est-il d’avoir eu du mal à conclure la partie ?

Vous ne pouvez pas attendre que je gagne un quart de finale de Roland-Garros 6-1, 6-1, 6-1. J'ai évolué à un très haut niveau jusqu’à 2-0 au troisième set. Sans une décision de l’arbitre avec laquelle je ne suis pas d’accord, j’aurais même pu mener 3-0. J'ai fait quelques erreurs. Mais je retiens surtout le bon tie-break que j’ai gagné après avoir perdu le premier point. C’est positif d’avoir vécu une fin de set serrée, d’avoir pu ressentir un peu de pression. Ca va m’aider pour mon prochain match.

Ce sera face à Andy Murray…

Affronter Andy représente un grand défi à chaque fois. Il a un talent énorme, il a tout. Il défend, il attaque, il court… pour le battre, il faut que je sois à mon meilleur niveau. Il sort d’une superbe saison sur terre battue. C’est lui qui a été le plus proche de battre Djokovic cette saison, en demi-finale à Rome. Il arrive avec beaucoup de confiance. Il dit que sa cheville est douloureuse mais ça n’a pas l’air de le freiner. J’ai connu ça, ça fait mal, oui, mais ça n’a aucune influence sur le niveau de jeu. Je ne pense pas que ça va l’affecter vendredi. Ca n’aura pas d’impact sur notre demi-finale.

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 9:34


Roland-Garros: Vis ma vie de chauffeur de Rafael Nadal

Créé le 01/06/2011 à 12h06


Le tennisman espagnol Rafael Nadal, lors d'un passage dans les allées de Roland-Garros, le 31 mai 2011 A.Reau/Sipa

TENNIS - Aurélien Pajot est le voiturier attitré de l'Espagnol depuis trois ans...

Le téléphone portable est toujours dans sa poche, au cas où. Un coup de fil de Toni Nadal ou l’un des deux agents de Rafa peut survenir à tout moment. Pendant la quinzaine, Aurélien Pajot est disponible à 100% pour l'Espagnol et son clan. Engagé par la Fédération, il est le chauffeur attitré du Majorquin depuis trois ans. «On commence à bien se connaître, il y a une relation privilégiée qui s’installe, confie ce passionné de tennis que Nadal appelle «Aurel». «En fait, Aurélien, c’est trop compliqué à prononcer pour lui. Entre nous, on parle castillan et anglais. Ses agents parlent français. Et entre eux, ils parlent en catalan et là, je ne comprends rien…»

Pendant deux semaines, les déplacements de Rafa sont calés un jour à l’avance. Les trajets ne varient pas beaucoup, entre son hôtel, près des Champs, et la porte d’Auteuil où il se rend quotidiennement (soit pour les matchs, soit pour des entraînements). En cas de changement de programme, Aurélien s’adapte. «Parfois, je le dépose chez un sponsor, ou ailleurs s'il le demande. Actuellement, ils sont une petite dizaine à l’accompagner. Donc si tout le monde se déplace en même temps, il me faut plusieurs voitures. Je m’appuie sur d’autres véhicules que la Fédé met à disposition, ou je fais des allers-retours.»

Très sage le soir

Malgré cela, le chauffeur reconnaît que Nadal n’est pas le plus compliqué de ses clients. L’Espagnol n’est pas du genre à le réveiller en pleine nuit pour une virée improvisée. «Il n’a jamais de demandes le soir, pour faire du tourisme ou autre. Quand je le ramène à son hôtel près des Champs, il reste dans cette zone-là. Avec son entourage, ils vont toujours dîner à pieds.» Toujours dans la même pizzeria.

Pour Aurélien, le tennisman n’a rien d’une star. Au fil des ans, Rafa est resté le même homme, «simple et courtois, comme tout son entourage. Pour moi sur ce qu’il dégage, il n’y a pas de changement par rapport aux années précédentes. C’est toujours la même personne. En fait, dans la voiture, il ne parle pas trop de tennis. Davantage de football», résume le voiturier privilégié, un peu pressé. Normal, Rafa a bientôt besoin d’un véhicule.

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

helena-rafa


Junior
Junior
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Walnut Creek, Californie

Membre n° : 524
Nombre de messages : 77
Inscription : 13/09/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Jeu 2 Juin 2011 - 14:48

Merci à ce super forum qui ne perd pas de sa qualite et qui permet à ceux qui n'ont pas le temps de pouvoir toujours être informés des dernieres news cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Ven 3 Juin 2011 - 8:26

Merci. :smiling:

Ana Maria, la mère de Rafa arrive aujourd'hui pour soutenir son fils. :smiling:

Nadal, ante el primer partido del resto de su vida

Por Sebastián Fest / DPA

El viernes son las semifinales de Roland Garros. Rafael Nadal enfrenta a Andy Murray y Roger Federer va contra Novak Djokovic. Si el serbio gana será el número uno del mundo sin que el español pueda hacer nada para evitarlo.

Rafael Nadal dice que no, que todo es igual, que nada cambió en los últimos años, pero el partido de mañana ante Andy Murray es doblemente importante: lo puede poner en su sexta final de Roland Garros, y sería además la primera victoria del resto de su vida.

Para alguien que lleva casi una década en el primer plano del deporte, cumplir mañana 25 años es como llegar a los 40 para una persona normal: una bisagra, un antes y un después. Y Nadal, educado, correcto, notable deportista, no es, evidentemente, una persona normal, aun cuando en los últimos días en París se sintiera por momentos como un vulgar empleado condenado a la rutina.

“Estábamos entrenando bien y luego en la pista todo salía al revés. Los nervios le atenazaban y no le dejaban hacer nada bien. Se precipitaba en las jugadas, no tenía orden de juego, no corría bien”, explicó hoy Toni Nadal, tío y entrenador del (aún) número uno del mundo.

Nadal ya no depende de sí mismo para mantener el número uno. Si el serbio Novak Djokovic vence mañana al suizo Roger Federer en la otra semifinal, el lunes será oficializado como nuevo rey del tenis. No sería nada extraño, porque desde hace seis meses y 43 partidos Djokovic no conoce otra sensación que la de la victoria.

El español jura y perjura que, si le dan a elegir, prefiere mucho más un título de Grand Slam que ser número uno, pero está denotando cierto aburrimiento de las rutinas del tenis, cierto hartazgo de escuchar una y mil veces las mismas preguntas, recorrer los mismos aeropuertos o parar en los mismos hoteles. La rutina también es un peligro para las estrellas del deporte.

No hay por qué elegir entre ganar un Grand Slam o ser número uno, porque una cosa no excluye necesariamente a la otra. Pero sí es cierto que el británico Murray podría hacer que esta semana Nadal se quede sin las dos.

“La mayoría de las veces que nos enfrentamos, incluso en prácticas, sacamos lo mejor de nuestro juego. No sé por qué sucede, pero lo conozco desde joven y somos muy buenos amigos”, dijo días atrás Murray, que también tiene sus sobresaltos en Roland Garros.

A principios de la semana, una baguette se convirtió en un pequeño gran problema para Murray, que mordió con ganas el tradicional pan francés y dejó un diente maltrecho en el camino. Aquello fue el día de la victoria sobre el serbio Viktor Troicki en los octavos de final, pero recién el miércoles, tras eliminar al argentino Juan Chela, pudo ir al dentista.

Murray está en forma. Ni el dolor de garganta con que se despertó el miércoles ni el tobillo que se torció la semana pasada disminuyen sus posibilidades. Es, en todo caso, la estadística la que da favorita a Nadal, que venció al británico diez de las 14 veces que lo enfrentó, también las tres veces que se midieron en arcilla.

“Andy tiene todos los golpes”, suele decir Nadal, que destaca siempre el “talento” del escocés. Por eso el choque que desde las 14:00 (12:00 GMT) librarán ambos en el estadio Philipe Chatrier promete gran tenis, intensidad y emoción.

Ana María, la madre de Nadal, llegará mañana a París para ver a su hijo en un fin de semana clave para su temporada: ganar Roland Garros le cambiaría el humor, le quitaría presión, lo liberaría de cara a la cita que en poco más de dos semanas llegará en Wimbledon.

Y ganarle a Murray le permitiría además desentrañar un pequeño misterio: ¿qué es el regalo sorpresa que le preparó la televisión francesa para entregarle durante su entrevista posterior al partido?

En su entorno lo conocen: “Sabemos que le va a gustar”. Pero para recibirlo, debe ganar. Sin victoria no hay regalo, y Nadal necesita una para pisar firme en el primer día del resto de su vida.

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Ven 3 Juin 2011 - 9:15


Nadal's praise for Murray

Last Updated: June 3, 2011 6:14am

Spaniard expecting 'big challenge' against Scot. Rafael Nadal knows he will have to live up to his 'King of Clay' moniker if he is to topple Andy Murray in the French Open semi-finals.

Nadal will go into the last-four encounter as the big favourite as he looks to keep alive his hopes of a record-equalling sixth title at Roland Garros.

However despite having only lost once in 44 French Open matches, Nadal, who celebrates his 25th birthday today, believes he will have to be at his very best to overcome his Scottish rival.

He said: "Playing against Andy is always a big challenge because you know how good he is. He has all the shots. He can defend very well, he can attack very well, he runs fantastic.

"The only way that you can beat him is playing at a very, very high level. Without that it would be impossible. That's what I'm going to try to do."

Confidence
Both have had eventful paths through to the last four, with Murray hurting his right ankle in the third round before he almost crashing out to Viktor Troicki, while Nadal fought back from two sets to one down in his first-round match against John Isner.

The fourth-seeded Murray, who also needed an emergency trip to the dentist on Wednesday after breaking a tooth biting into a baguette, appeared much less troubled by his injury in his quarter-final win over Juan Ignacio Chela and Nadal does not believe it will be a factor.

He added: "I did the same thing in the past and you feel pain but, in my opinion, it does not limit you when you are playing, so I don't think that's going to affect him and his confidence.

"I think he will not have pain anymore. He'll be 100%."

Murray is hoping all his travails can be the precursor to a glorious victory, saying: "I'm happy that I'm in the semis. But it's not worth going through what I've gone through the last four or five days to just be happy getting to the semis."

www.skysport.com

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   Ven 3 Juin 2011 - 9:47


Nadal-Murray, duel de styles

Le 02/06/2011 à 20:30

Rafael Nadal, quintuple vainqueur Porte d'Auteuil, retrouve vendredi Andy Murray, qui y dispute sa première demi-finale. Le duel semble déséquilibré, mais l'opposition des deux styles pourrait brouiller les cartes.


Rafael Nadal va devoir se méfier d'Andy Murray, même sur terre battue, vendredi en demi-finale.(EQ)

LES ENJEUX

Rafael Nadal :
Comme depuis le début, c'est la victoire ou rien sous peine de perdre son dossard n°1. C'est aussi la victoire ou rien sous peine de ne pas avoir une chance d'égaler le record de six victoires de Björn Borg. Il le dit, il ne se sent pas obligé d'aller chercher ce record. Mais, il le dit aussi, rester n°1 mondial lui tient à coeur. De plus en plus même au fur et à mesure que Novak Djokovic se rapproche. Perdre son trône le jour de son 25e anniversaire, il y aurait mieux comme cadeau. Mais il s'agit aussi de garder la meute à distance et l'aura intacte.

Andy Murray : Si proche si loin. L'Ecossais rôde autour de ce premier titre en Grand Chelem, mais à chaque fois que ce trophée se dérobe, il subit une déception à la hauteur de ses attentes et de celles de son pays. Cette fois, le voilà de nouveau à la porte d'une finale. Perdre sur terre battue contre Nadal ne serait pas une surprise, ce qui le met dans une situation où il n'a rien à perdre. Attendu à Melbourne, l'US Open et évidemment Wimbledon, il n'y a en effet pas grand monde pour s'attendre à le voir terrasser Nadal à Roland-Garros.

LEURS PARCOURS



Rafael Nadal : S'il n'a jamais forcément joué son meilleur tennis dès le début les saisons passées, jamais il n'a donné autant de signes de fébrilité. Il a souffert mais a su se faire violence. Pessimiste avant Söderling, il a ensuite retrouvé sa sérénité autant que son coup droit. Il n'avait pas le choix et ne l'aura pas beaucoup plus vendredi. Arrivé encore sous le choc des claques prises face à Djokovic à Madrid et à Rome, ''Rafa'' semble en voie de guérison. D'autant plus qu'il a dans sa besace un titre à Monte-Carlo, un autre à Barcelone et deux finales. On connaît pire pour la confiance.

Andy Murray : Galère après galère, comme il l'a confié lui-même récemment. Demi-finaliste à Monte-Carlo puis à Rome, avec un set pris à Nadal et à Djokovic, l'Ecossais arrivait en forme. Mais il a enchaîné les incidents : blessure lors du premier entraînement, cheville foulée au troisième tour, une dent cassée et un niveau de jeu entre inspiration et désolation. Loin du compte en quarts face à Chela, il devra retrouver sa créativité et son agressivité. S'il reconnaît avoir laissé de l'énergie en cours de route, il nie ne pas être capable de se retrouver sur ce match. Une transformation dont l'imprévisible Ecossais est capable.

QUE DOIVENT-ILS FAIRE POUR GAGNER ?

Rafael Nadal :
Il doit cesser de cogiter. Son jeu sur terre battue est aussi naturel que son lift en coup droit. Mais son adversaire reste énigmatique, et ''Rafa'' n'aime pas ne pas savoir à quoi s'attendre. Le revers adverse a un potentiel de nuisance, mais s'il lâche son coup droit et impose sa cadence, il éteindra la révolte. Imposer le défi physique, tenir Murray loin de sa ligne et lui faire comprendre que les issues sont verrouillées. Dans un match en cinq sets, il part toujours favori. Le tout sera de ne pas se faire embrouiller les plans de jeu et de trouver de la longueur.

Andy Murray : Il n'y aura qu'une issue, celle de l'agression. Dans la lutte d'attente, il sera puni. Dans l'acceptation du défi physique, il sera laminé. L'Ecossais doit renoncer à l'attentisme et aller au combat. A Monte-Carlo, il a prouvé qu'il pouvait le faire. Certes, seulement un set. Il avait servi le plomb, était resté rivé sur sa ligne, avait enchaîné les offensives de revers pour s'ouvrir le court. La solution, il l'a. La caisse et les nerfs pour tenir des heures, on n'en jurerait pas. Nadal a une marge naturelle face à Murray sur ocre et son rival devra jouer le match parfait. S'ils jouent leur meilleur tennis en même temps, ou pourrait assister à un vrai combat des chefs.

www.lequipe.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: Roland Garros 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

Roland Garros 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RAFAEL NADAL :: TOURNOIS & EXHIBITIONS :: Tournois :: [Archives] Saison 2011 -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit