RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 US Open 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 4 Sep 2011 - 20:25

J'ai lu ça sur WLT mon dieu j'ai cru que ça y est s'en était fini de l'USO. pale

Rah j'espère qu'il va bien. disturbed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 4 Sep 2011 - 20:25

Il fait la conf debout pour éviter les crampes.

Sacré Rafa.
_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 4 Sep 2011 - 20:39

Ça va mieux alors ?

Ralala mais il nous en fait voir celui-là. :laugh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 4 Sep 2011 - 20:39


Malaise pour Nadal

Tennis - US Open (H)

Rafael Nadal a été victime d'un malaise lors de sa conférence de presse d'après-match dimanche à l'US Open. Le n°2 mondial, au beau milieu des questions en espagnol, s'est pris la tête dans les mains pendant un long moment avant de se laisser glisser sur le sol à la stupeur générale. Le docteur a fini par arriver à ses côtés pour le faire s'étirer. La salle de presse a alors été évacuée avant qu'il soit annoncé un peu plus tard que le joueur avait été victime de crampes. Nadal a ainsi fini par reprendre le cours de la conférence de presse, debout, confirmant qu'il avait ressenti une crampe à la jambe droite.

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

*Caro*


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Canada
Féminin Localisation : Montréal (Québec)

Membre n° : 244
Nombre de messages : 8115
Inscription : 09/06/2008


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 4 Sep 2011 - 20:50

affraid affraid J'espère que c'est vrai que c'était juste une crampe!
_________________

Frank Dancevic ♥ Steph Dubois ♥ Peter Polansky

"Nos bras meurtris vous tendent le flambeau,à vous toujours de le porter bien haut"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

kurdt21


Junior
Junior


• Profil •


Féminin Localisation : France

Nombre de messages : 54
Inscription : 07/06/2011


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 4 Sep 2011 - 20:57

Ouf j'avais pas vu que vous en aviez parler ici. Je me suis un peu inquiétée. Espérons que ce ne soit rien de grave, j'ai posté une vidéo dans la section de "l'us open en direct" où on le voit quand il a ses crampes, et faut avouer que c'est pas joli à avoir, mais bon s'il va mieux, on est rassuré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carla04


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Dans un cabanon perdu en Espagne

Membre n° : 3
Nombre de messages : 14210
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Lun 5 Sep 2011 - 14:30


Nadal deberá comer fruta para evitar calambres



Esa fue la recomendación que recibió el ex Nº1 del mundo para evitar situaciones como la de ayer en la conferencia de prensa posterior a su triunfo sobre Nalbandian. Desde su entorno aseguran que "estará perfecto" para el partido de mañana

El español Rafael Nadal comienza su semana decisiva en el Abierto de tenis de los Estados Unidos con la instrucción de comer "mucha fruta" y a la espera de leer por fin el libro que lleva su firma.

La insólita escena del doble calambre en la rueda de prensa posterior a su triunfo sobre el argentino David Nalbandian el domingo ya es pasado.

La perspectiva, según su entorno, es que "estará perfecto" mañana para enfrentar al luxemburgués Gilles Muller por los octavos de final. Ya el mismo domingo Nadal comenzó a seguir la instrucción de "comer mucha fruta". Al fin y al cabo, los calambres pueden tener muchas explicaciones, pero son también síntoma de deshidratación.

La cuenta pendiente
Y mientras llega el partido de mañana y otros tres más hasta el domingo 11 de septiembre -si todo sale como el español sueña-, Nadal se enfrenta cada dos días a un pequeño problema que ocasionó, en cierto modo, él mismo: las revelaciones de su libro Rafa, la autobiografía presentada a fines del mes pasado, antes del inicio del US Open.

"Rafa, en tu libro...". Así empiezan en Flushing Meadows en estos días varias de las preguntas dirigidas al español. En cada rueda de prensa, Nadal recibe una, o varias, de periodistas anglosajones sobre el tema. Es lógico, porque el libro fue publicado hasta ahora sólo en inglés, y recién el mes próximo estará disponible en español.

Hay preguntas que le son fáciles de responder, pero otras no tanto, en especial las referidas a la relación con su tío-entrenador Toni, de la que el jugador ofrece jugosos detalles en Rafa.

Nadal ya insistió en que esa relación es hoy muy buena, en que a los 25 años ya no sufre por la dureza de Toni como lo hacía de niño. Y en el prólogo del libro define expresamente a Toni como "amigo", además de tío y entrenador.

Pero, así y todo, las menciones al libro, la búsqueda de detalles por parte de insistentes periodistas parecen a veces descolocar a Nadal. Y el domingo se entendió en parte por qué: el tenista aún no leyó el libro que lleva su firma y la del reconocido periodista
británico John Carlin.

"En serio, no lo hice. Voy a hacerlo. Necesito una gran concentración para leer el libro en inglés, y (de todos modos) conozco mi vida. Lo voy a leer cuando aparezca en español, muy pronto. Voy a hacerlo porque me interesa cómo funciona, ¿no?, cómo está escrito, ¿no?", dijo con total sinceridad el ex número uno del mundo.

En la portada del libro, la firma de Nadal figura en caracteres más destacados que la de Carlin, pero, como él mismo admite, eso no quiere decir que haya tenido un papel preeminente en la escritura.

No. El escritor, como es lógico, fue el experimentado Carlin, que de eso vive. Y las anécdotas, recuerdos y vivencias son de Nadal, que se hizo famoso raqueta en mano y compartió esos detalles en largas charlas con el periodista en sitios como Doha o Australia.

Fue Sebastián, el padre de Nadal, quien leyó la obra antes de ser publicada, y el agente del jugador, Carlos Costa, el que dio la luz verde. Entretanto, el libro se perfila como un éxito editorial, a la espera de que uno de sus autores finalmente lo lea.

www.infobae.com


_________________



"Sé muy positiva siempre. Eso siempre ayuda a que salgan bien las cosas"
F.V. 16/09/2010

"Nadal es para mí un espejo donde mirarme para mejorar"
J.M. 12/05/2010

Toute l'actu de Javier Marti
Le blog Tennis Trotteur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Mar 6 Sep 2011 - 15:38


Nadal threw mother of a fit after cramping

By MARC BERMAN

Posted: 1:13 AM, September 6, 2011

Rafael Nadal was so embarrassed by the televised cramping incident during his Spanish press conference Monday, he yelled at his mother to leave the interview room when she came running in, looking panicked.

According to an eyewitness, Nadal's berating occurred after reporters and photographers were hastily ejected from the room. In footage seen around the globe, Nadal grimaced in agony and covered his face for a full minute at his seat on the podium before he slid out of view, onto the carpet behind the desk.

There were roughly 15 Spanish journalists in the room before other reporters flooded the premises after the incident unfolded on their TV monitors in the press room next door.

USTA officials quickly ejected journalists, and only ATP trainers and USTA officials remained as Nadal laid on the carpet getting treatment for his leg cramps. Suddenly, in barged Nadal's frantic mother, Ana-Maria Parera, rushing to her son's aid.

When Nadal saw his mother, he started screaming in Spanish for her to leave -- not wanting to create a bigger spectacle than it already was. According to a source, Nadal later had a physical examination with USTA doctors.

Toni Nadal, his uncle and coach, told The Post that Rafa laughed when he first saw the replay of his press conference cramping meltdown. Nadal, the defending U.S. Open champion, practiced yesterday without incident as he prepared for today's fourth-round match against Gilles Muller.

Toni said he was in the players' lounge eating when he saw the live feed of Nadal in agony. Toni didn't interrupt his meal.

"I thought it was no problem -- I was not worried because I know what it was," Toni Nadal said. "It was wet and very hot, and he sweated so much. I don't like when too much people go there. There were enough people."

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Mar 6 Sep 2011 - 15:39

En apprenant ce qui est arrivé à Rafa en conférence de presse, Ana Maria s'est précipité à son secours. Quand il l'a vu Rafa lui a demandé de partir tout de suite pour ne pas créér plus de scandale que l'incident n'a déjà fait. :laugh:
_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: US Open 2011   Mer 7 Sep 2011 - 10:49

Tu m'étonnes. :laugh:

Les pauvres... disturbed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Mer 7 Sep 2011 - 19:47


Nadal pide unidad para no jugar en condiciones peligrosas para los tenistas

Publicada: 7 septiembre 2011 01:48 hrs.

NUEVA YORK (EFE).— El jugador español Rafa Nadal comentó, mientras espera que se pueda reanudar su partido de octavos de final del Abierto Estados Unidos, suspendido por la lluvia, que los tenistas deben estar unidos y no aceptar jugar en condiciones que puedan poner en peligro su integridad física.

Nadal paró su partido ante el luxemburgués Gilles Muller, cuando perdía por 3-0, al dirigirse al árbitro para decirle que en esas condiciones no era seguro seguir jugando. Éste decidió suspender el partido y una parte de los aficionados abucheó al tenista español cuando se retiraba hacia los vestuarios.

“No podemos aceptar estas cosas. Tenemos que estar todos unidos y no que sea Rafa Nadal el que diga que no se puede jugar”, explicó el defensor del título.

Sin embargo, el jugador español matizó que es un profesional y que si tiene jugar bajo la lluvia, lo hará. “Yo amo este torneo y me hace mucha ilusión siempre jugar en esta pista”, aseguró.

Cuestionado por su mal arranque de partido, el número dos mundial reconoció- “Probablemente empecé un poco distraído, con las dos dobles faltas, pero no es una situación nueva para mí porque él es un jugador muy bueno. He de esperar mi momento porque éste es un partido a cinco sets".

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Mer 7 Sep 2011 - 19:54


Perilous conditions stir controversy

Updated: September 7, 2011, 3:36 PM ET

Garber By Greg Garber
ESPN.com

NEW YORK -- Rafael Nadal was eight minutes late for his fourth-round match against Gilles Muller on Wednesday. Word was he was getting taped in the locker room. The more likely scenario was that he was staging a minor protest.

"It's always about the money," Rafa grumbled as he headed out toward the damp court at Arthur Ashe Stadium.

The collision of commerce and athletics can be an awkward thing. History says that athletes are almost always trumped by dollars.

After a complete washout on Tuesday, the USTA worked feverishly to get its fourth-round men's matches in on Wednesday -- to stay on track for an event-concluding men's final on Sunday. At about 12:20, three fourth-round men's matches began on the USTA's three largest courts.

"If it's up for discussion whether the court is playable, that means it's not playable," Andy Roddick said. "It was misting when we walked out."

The players said they felt they weren't completely safe. After play was suspended some 20 minutes later with only 10 total games completed, Nadal, Roddick and Andy Murray confronted tournament referee Brian Earley in a closed-door meeting in his office.

The players complained that the back of the courts on Louis Armstrong and the Grandstand were still a bit wet. Interestingly, in the early going, the two Spanish players who make a living with their legs (Nadal and David Ferrer), were trailing; the two big-servers (Roddick and Gilles Muller) were winning.

"It was raining when we went on -- it's dangerous," Murray told ESPN2's Pam Shriver. "The players want to play more than anyone, but not when it's dangerous. Everyone's in kind of in the same boat."

Later Nadal, who is the vice president of the ATP's Player Council, reiterated Murray's concern talking with Shriver.

"The health of the players is important," Rafa said, "and we don't feel protected. We are here working hard and we want to feel good when we are playing the tournament.

"If I have to play [when it's] raining, I cannot accept that. We have to fight to change that, to have the power to change it.

At 3:30, the USTA released this statement: "All parties, including the players and tournament, want to get the U.S. Open back on schedule. As of 12 noon today, the best information available to us indicated the chance of a two-hour window without rain. Unfortunately, not all light rain and mist shows up on radar. We have experienced referees, and they decide if courts are fit for play.

" Conditions may be not ideal, but still can be safe.

However, if a player or players feel that conditions are unsafe, we listen to them, as we have always done, and the referee uses that information as part of his/her assessment on whether to continue or halt play."

Roddick said he was approached by Murray about talking to Earley.

"We just wanted to make it known we didn't want to be put in that position again," Roddick explained. "It probably hits home when there are three of us standing there instead of one. I certainly understand they need to put tennis on TV, but first and foremost, the players need to feel comfortable and safe."

Would the players refuse to take the courts if they were ordered to return by the tournament?

"We said if conditions are the same it might be uncomfortable," said Roddick, suggesting they would play if forced under duress. "To Brian Earley's credit, he listened to us. We certainly understand his position, but he was great."

Rain at the U.S. Open usually spawns a slew of stories about the need for a roof to protect against these kinds of situations. Wednesday, the USTA released this statement: "Constructing a roof over Arthur Ashe Stadium remains technically complex and financially challenging. Though the USTA will continue to explore potential roof options, no plans exist for the construction of a roof at this time."

The most recent estimate for the cost of putting a roof on Arthur Ashe Stadium was between $150-200 million. There are plans in the works to knock down the second- and third-largest courts here and replace them with separate stadiums -- one of which would be fitted with a roof. That plan, reportedly, would cost $300 million.

Wednesday, the second day of rain had everyone on edge. As of 2:30 ET, it was still raining and the players were hunkered down with their teams in the locker room. Technically, the tournament has the power to dictate play as it sees fit, something Nadal acknowledged grudgingly.

"If I have to go on the court, I have to go on the court," Nadal said, "but it's not fair."

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Mer 7 Sep 2011 - 20:15


Le ras-le-bol des joueurs

Le 07/09/2011 à 21:54

Sur ESPN, Rafael Nadal, Andy Murray et Andy Roddick ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis des organisateurs et de la programmation.


Rafael Nadal, jour de colère.(REUT)

Rafael Nadal, Andy Murray et Andy Roddick se relaient au micro d'ESPN pour exprimer leur mécontentement. Entrés sur le court à 12h30 pour jouer un petit quart d'heure, ils estiment que les organisateurs ont failli. «Ce n'est pas juste», assène le Majorquin, mené 3-0 par Gilles Muller. «C'est dangereux», renchérit l'Ecossais. «Les lignes étaient encore humides», explique l'Américain tout en précisant que les joueurs en ont discuté entre eux dans les vestiaires.

Tributaires de la télévision et du business (remboursement des billets s'il y a moins de 90 minutes de jeu), les organisateurs décident de lancer les huitièmes alors que les prévisions météorologiques sonnt mauvaises. Dans un communiqué, la fédération américaine (USTA) se justifie : « A midi, nos informations nous indiquaient que nous avions une fenêtre de deux heures sans pluie. Malheureusement, la pluie très fine et des nuages n'ont pas été repérés par les radars. Les arbitres ont décidé que les courts étaient jouables. Les conditions n'étaient pas idéales, mais elles étaient encore sûres pour les joueurs. Si un ou plusieurs joueurs sentent que les conditions sont dangereuses, nous les écoutons comme nous l'avons toujours fait et l'arbitre décide d'interrompre ou de continuer le jeu. »

www.lequipe.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Jeu 8 Sep 2011 - 18:32


US Open La colère de Nadal

Le 07/09/2011 - 23:20

Rafael Nadal n'a pas goûté d'être invité à débuter son 8e de finale contre Gilles Muller alors que la pluie tombait encore sur Flushing Meadows mercredi, provoquant l'interruption de la rencontre après trois jeux. "Je glisse tout le temps, je ne sais pas ce que vous faites", a lancé l'Espagnol à l'arbitre avant de s'adresser au superviseur du tournoi américain, Brian Earley, en ces termes pour critiquer la tenue des matches pour satisfaire les chaînes de télévision: "C'est toujours la même chose, vous ne pensez qu'à l'argent". "La santé des joueurs est importante et on ne se sent pas protégés", a ensuite estimé le n°2 mondial sur ESPN.

www.sports.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Jeu 8 Sep 2011 - 18:33


La réponse de Nadal

Le 08/09/2011 à 19:14

Malgré un scénario rocambolesque lors de ce huitième de finale, Rafael Nadal domine (7-6, 6-1, 6-2) Gilles Muller et n'a toujours pas concédé un set du tournoi.


Rafael Nadal a mis de côté les critiques sur l'organisation pour poursuivre sa marche en avant à l'US Open.(REUT)

Il ne faut pas énerver Rafael Nadal. Excédé mercredi en raison des incohérences de l'organisation, l'Espagnol retrouve son calme jeudi avec l'arrivée du soleil pour achever (7-6 [1], 6-1, 6-2 en 2h08') son huitième de finale rocambolesque contre Gilles Muller. En quelques jours, les télévisions américaines ont pu se régaler du "drama". Après les crampes de Rafa en conférence de presse, c'est la colère de Rafa et la rébellion des joueurs. Faute de tennis en raison de la pluie, l'US Open vit un roman-feuilleton à rebondissements.

Quand le jeu revient au centre des priorités, Rafael Nadal retrouve son meilleur terrain d'expression. Mené 3-0 par le Luxembourgeois sur une énorme double faute avant l'interruption, il procède à une explication de texte en règle lors de la deuxième session. Plus mobile, plus calme et plus explosif, il lit parfaitement le grand service de Gilles Muller (80% de retours dans le court), contre les attaques par des passings au cordeau et redécouvre les joies d'un coup droit dévastateur (15 coups droits gagnants sur 33 coups gagnants).

Quand le physique va...

Le 68e mondial n'a plus le même adversaire et il doit forcer. Sur une faute de revers, il perd son avantage à 4-2. Malgré un deuxième break en début de troisième manche, il ne voit plus le jour. Concentré et efficace, Rafael Nadal l'assomme au tie-break avec une leçon de passings. Le message est clair : le coup parfait est exigé et les premières balles sont prioritaires (33% de points gagnés derrière sa seconde).

La pression change de camp et Gilles Muller ne trouve pas de solution. Comme souvent au fil du tournoi, le numéro 2 mondial réduit ses fautes directes (11 au total) et appuie sur l'accélérateur sur chaque balle courte. Avec la confiance, la tension commence à se diluer et les jambes de Rafael Nadal moulinent de plus en plus vite. Son déplacement donne un indice sur son état de confiance et inversement. Les interrogations ont beau pleuvoir sur sa forme, le tenant du titre se qualifie pour les quarts de finale sans avoir concédé un set. C'est une première réponse.

www.lequipe.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Jeu 8 Sep 2011 - 18:52


Les gros étaient fâchés

Par Guillaume Loisy, 08-09-2011


Rafael Nadal en action jeudi à Flushing Meadows - Reuters

Agacés par le traitement qui leur a été réservé par les organisateurs la veille, Rafael Nadal et Andy Murray n’ont pas traîné sur les courts de Flushing Meadows ce jeudi pour rallier les quarts de finale.

On joue ou pas ? Jeudi, la question était encore sur toutes les lèvres dans les coursives de Flushing Meadows. Au lendemain d’une première journée blanche pour cause de pluie, le rappel en catastrophe des joueurs aux vestiaires après quelques minutes de jeu seulement avait fait beaucoup parler mercredi. Sous pression, les organisateurs de l’US Open priaient donc pour que les gouttes épargnent enfin les courts. Leurs incantations ont été entendues puisqu’on a joué sur le dur new-yorkais. Andy Roddick et David Ferrer ont cependant vécu un nouveau «cauchemar» quand l’arbitre a arrêté le match après quelques minutes seulement. La pluie a infiltré le revêtement du court Louis-Armstrong, ce qui a créé des fissures. Du coup, les joueurs ont dû continuer sur le petit court n°13. Vous avez dits maudits ?

Nadal remis dans le bon sens
Particulièrement agacés mercredi, Rafael Nadal et Andy Murray n’étaient pas enclins à perdre davantage de temps. Le tenant du titre et l’Ecossais ont respectivement balayé Gilles Muller et Donald Young. Nadal était pourtant mal parti contre le Luxembourgeois, qui avait regagné les vestiaires devant mercredi (3-0). Mené jusqu’à 4-1, Nadal a recollé pour remporter le premier set au tie break (7-1). La suite a été plutôt tranquille pour l’Espagnol qui a tout de même connu un petit coup de mou dans le 3e set où il fut à nouveau breaké d’entrée. Solide au service (80% de premières balles gagnantes), le Majorquin s’est imposé en 2h08 (7/6 6/1 6/2) et attend Roddick ou Ferrer.

sport24.com
SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Jeu 8 Sep 2011 - 18:52


Rafael Nadal en quart de finale

Jeudi 8 septembre 2011 - 20:19

Rafael Nadal, N.2 mondial, s'est qualifié jeudi pour les quarts de finale de l'US Open en battant le Luxembourgeois Gilles Muller, 68e mondial, en trois sets 7-6 (7/1), 6-1, 6-2.

L'Espagnol rencontrera normalement vendredi son compatriote David Ferrer (N.5) ou l'Américain Andy Roddick (N.21) pour une place en demi-finale du dernier Grand Chelem de la saison.

La rencontre, initialement prévue mardi, avait été entamée mercredi dans des conditions humides mais n'avait duré qu'un quart d'heure en raison de la pluie, ce qui avait entraîné la colère de Nadal, estimant que les joueurs n'étaient pas "protégés". Les matches avaient ensuite été annulés pour la journée.

Quand le match a repris jeudi, l'Espagnol était mené 3-0 et comptait un break de retard sur le Luxembourgeois, qui n'a plus battu un joueur du Top 10 depuis son beau parcours jusqu'en quart de finale de l'US Open 2008.

La reprise a été délicate pour l'Espagnol, qui mettait un peu de temps à retrouver ses marques après quatre jours sans jouer et l'épisode de ses crampes en conférence de presse dimanche. Mais il parvenait à débreaker à 4-2 pour égaliser ensuite à 4-4 et exprimait d'un "Vamos" bruyant son soulagement.

Dans le tie break, Nadal se montrait totalement souverain, alignant notamment 5 coups gagnants, dont des passings magistraux, et un service gagnant pour l'empocher facilement et se relancer définitivement.

De nouveaux passings de coups droits lui permettaient de vite prendre les devants en deuxième manche (5-0 sur jeu blanc), avec, selon John McEnroe, "sans doute la meilleure demi-heure de tennis de Nadal depuis Wimbledon".

Après un deuxième set expédié en 28 minutes, Muller n'avait pas plus de réponse dans la troisième manche et Nadal a fini en 2 h 08 min sur une volée de revers.

"Hier (mardi) était une journée difficile pour les joueurs et les supporteurs, qui ont dû attendre des heures. La situation n'était facile pour personne, y compris pour l'organisation. Ils ont fait une erreur (en faisant commencer trois matches, ndlr) mais tout le monde peut faire des erreurs", a indiqué Nadal.

www.sport.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Jeu 8 Sep 2011 - 18:54


US Open - Nadal passe l'éponge



Tenant du titre, Rafael Nadal s'est hissé en quarts de finale de l'US Open en battant le Luxembourgeois Gilles Muller (7-6, 6-1, 6-2). L'Espagnol en a profité pour calmer son agacement de la veille contre les organisateurs. Andy Murray en a fait de même face à Donald Young (6-2, 6-3, 6-3).

Après deux jours d'attente et pas mal d'énervement mercredi à cause de la pluie, Rafael Nadal s'est remis dans le droit chemin. Le N.2 mondial et tenant du titre à New York s'est finalement qualifié pour les quarts de finale de l'US Open en battant le Luxembourgeois Gilles Muller, 68e mondial (7-6, 6-1, 6-2). L'Espagnol rencontrera normalement vendredi son compatriote David Ferrer (N.5) ou l'Américain Andy Roddick (N.21) pour une place en demi-finale du dernier Grand Chelem de la saison. "Hier était une journée difficile pour les joueurs et les supporteurs, qui ont dû attendre des heures. La situation n'était facile pour personne, y compris pour l'organisation. Ils ont fait une erreur (en faisant commencer trois matches, ndlr) mais tout le monde peut faire des erreurs", a indiqué Nadal.



La rencontre, initialement prévue mardi, avait été entamée mercredi dans des conditions humides mais n'avait duré qu'un quart d'heure en raison de la pluie, ce qui avait entraîné la colère de Nadal, estimant que les joueurs n'étaient pas "protégés". Les matches avaient ensuite été annulés pour la journée. Quand le match a repris jeudi, l'Espagnol était mené 3-0 et comptait un break de retard sur le Luxembourgeois, qui n'a plus battu un joueur du Top 10 depuis son beau parcours jusqu'en quart de finale de l'US Open 2008.

La reprise a été délicate pour l'Espagnol, qui mettait un peu de temps à retrouver ses marques après quatre jours sans jouer et l'épisode de ses crampes en conférence de presse dimanche. Mais il parvenait à débreaker à 4-2 pour égaliser ensuite à 4-4 et exprimait d'un "Vamos" bruyant son soulagement. Dans le tie break, Nadal se montrait totalement souverain, alignant notamment 5 coups gagnants, dont des passings magistraux, et un service gagnant pour l'empocher facilement et se relancer définitivement. De nouveaux passings de coups droits lui permettaient de vite prendre les devants en deuxième manche (5-0 sur jeu blanc), avec, selon John McEnroe, "sans doute la meilleure demi-heure de tennis de Nadal depuis Wimbledon". Après un deuxième set expédié en 28 minutes, Muller n'avait pas plus de réponse dans la troisième manche et Nadal a fini en 2 h 08 min sur une volée de revers.

Peu avant, Andy Murray a passé le 4e tour de l'US Open en battant l'Américain Donald Young (6-2, 6-3, 6-3). C'est la 2e fois de sa carrière que l'Ecossais, N.4 mondial, rallie les quarts de finale de l'US Open, trois ans après l'édition 2008 où il avait atteint la finale face à Roger Federer. Le Britannique affrontera le vainqueur du match entre Isner et Simon.

yahoo.fr
http://fr.sports.yahoo.com/08092011/70/us-open-nadal-passe-l-eponge.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Ven 9 Sep 2011 - 7:17


An Interview With: Rafael Nadal

Thursday, September 8, 2011

Q. Can you talk about the rain and what happened yesterday at all?

RAFAEL NADAL: You watch me on the TV or not?

Q. Yeah, I did.

RAFAEL NADAL: You want me to repeat everything?

Q. Well, wondering if anything has changed since then to your match today. Andy Roddick had to move courts. Just curious if you've changed...

RAFAEL NADAL: I don't know what's going on with the match between Andy and David. I don't know exactly how was the situation. I normally don't talk a lot about the things I don't know. So I prefer ask them what's happening, and that's it. Is from another match, so they gonna have better information than myself. I was playing.

Q. How hard was it for you to start the match today knowing you were down 3-Love, down a break, and you had to think about it overnight and come back out today and start another day?

RAFAEL NADAL: It's best of five. Playing against Muller, he has fantastic serve, so I know I can go on court and lose the first set. That's the normal thing, no? But I go on court, try my best every in moment and trying to produce any opportunity to have the break back. I did. I had the break. I was very happy, because I started the match with good feelings. It's not easy because he plays aggressive, he plays with mistakes, but at the same time with winners. So it's difficult to have the right rhythm against him.

Q. At the start of the seventh game, were you thinking that that was the time to break him? You were very active in the return of service.

RAFAEL NADAL: In the 4-2, seventh game?

Q. Right.

RAFAEL NADAL: I try my best in every return. (Smiling.) I don't feel more active in that game than other games. I felt that if I don't have the break there gonna be very difficult to have the break later, because with the 4-2, I have to go back to the other side against the wind with new balls, 5-2. So I thought that if I don't have that break with the 4-2 to 4-3 I gonna lose the first set.

Q. Specifically about today, what do you think about your game is working and what do you think really put him off balance?

RAFAEL NADAL: I think I did well. I did what I had to do. I served with high percentage. I don't have a lot of unforced errors. I had very few. When I had the chance to attack, I did. I played few fantastic passing shots today. That's important against one player like Muller. For the rest, I said before, is difficult to find the rhythm, to hit six, seven, eight balls with good feeling against a player like Muller. But what I can do, I did well.

Q. You're looking at playing four matches in four days, possibly.

RAFAEL NADAL: I am in quarterfinals.

Q. Right. But the person from your side of the draw to emerge will have to play four matches in four days.

RAFAEL NADAL: That's not fair, but that's what it is. Here in the Grand Slams, if I am in the position of the US Open or Wimbledon or Australia, Roland Garros, I will do the same. Why not? I had a lot of interesting meeting with the TV, with everybody, that for sure is better to have the final on Sunday for them. But not for the players, because our part of the draw will be in a very difficult situation for the player who will be in the final. The semifinals maybe, too, because two days in a row playing tough matches is difficult. The matches, quarterfinals, semifinals, four rounds of Grand Slam normally are tough matches. If you don't have rest, you have a big chance not be enough fit to play well the next match. But the problem is we need to have the right representation in these tournaments. You know, I don't know how, but things like this cannot happen. Having the semifinals on Saturday, you know, is something crazy for the players. Last year it was the final on Monday. So is something that in my opinion cannot happen, and the players are important part of the show. My opinion. No, the tournament -- I said is not only the players, the tournament is not important without the players. Is a big tournament, and that's the true. The US Open is -- probably more important is the US Open than the players, but the players are a big part of this show. The fans are a big part of this show. Yesterday you cannot like fans going on court for five, ten minutes, because never stops the rain. So the problem, in my opinion, is not the organization of the US Open. The problem is we don't have enough power in these kind of tournaments. That's what have to change very soon.

Q. Last night when you left here, can you speak about what you did, when you got to sleep. Was it difficult to sort of come down off the night?

RAFAEL NADAL: Calm down? I'm very calm. (Laughter.) Seriously. I was upset when I went on court raining. That's upset for me, but I am a really quiet guy. Seriously, you know, I went to sleep earlier than ever, and finally I did. I slept at 11:00.

Q. Don't you think that players have some responsibility if situation is like this? Don't you think that already in the past the players should have done something to fight against a Super Saturday? They should have done something to avoid the first round that ends on Wednesday and all those kind of things? Because you have more power than you think, but you should be more united than you are. That's my opinion.

RAFAEL NADAL: Thank you.

Q. I want to know you, what you think about it.

RAFAEL NADAL: About?

Q. About all this, what I said.

RAFAEL NADAL: I think the players have a good union. We don't want to fight with nobody. We don't like the problems from yesterday. We like to be here. We like to be in good relationships with everybody. The problem is to change situations seems like for the right way is impossible. So probably we have to find another way.

Q. To just follow up on that, there are people...

RAFAEL NADAL: If you want to keep talking about that, you know, I am not feeling very comfortable, especially because sometimes the words can be too hard, but is for my English. My arguments can be less than usual for my English. So if you want to talk about next match, if you want to talk about, I am happy. But keep talking about that, for me in English will be tough. I said what I have to say, and I don't feel any more comfortable talking about that, especially because my English is not enough good to talk about that.

Q. Can you just say what kind of reaction you've gotten from other players who maybe weren't even here yesterday but heard what you and the Andys did?

RAFAEL NADAL: Everybody's agree. I think everybody's agree that these things have to change. We don't wanted in the past to change the situation without doing the right things. Was impossible talking. I have to talk with the players. We have to talk together at meetings and everything. But we have to fight stronger to have more power or, you know, I said before... (Spanish.) BENITO PEREZ: Representatives, feel that they have more power, more things to say so that they can be better represented.

Q. Would you address the topic of your next match, as you suggested, facing Andy Roddick? How would you describe that challenge for you?

RAFAEL NADAL: The match is not over. It's two sets to love, but David is back up. Andy is a fantastic player. He's having one of the best careers, being in the top players for, I don't know, 11 years, 10 years, 9 years. That's a lot. That's amazing. So I have big respect for Andy, especially he's very tough to be there for a long time and he did. So will be a big test for me if I play against him. Even if I play against David Ferrer. Quarterfinals, the matches must be very tough, and that's what's gonna happen, gonna be a very difficult match against Andy, against David, because that's the normal thing.

site officiel
http://www.usopen.org/en_US/news/interviews/2011-09-08/201109081315507329583.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: US Open 2011   Sam 10 Sep 2011 - 12:11


US Open (H) - Nadal express

Le 10/09/2011 à 00:22 | Mis à jour le 10/09/2011 à 01:55

Rafael Nadal ne traîne pas (6-2, 6-1, 6-3 en 1h53') face à Andy Roddick, diminué par une cuisse douloureuse. Le tenant du titre affrontera Andy Murray en demie.


Rafael Nadal retrouvera Andy Murray pour une place en finale. Comme à Roland-Garros et Wimbledon. (REUT)

Affronter Rafael Nadal, c'est compliqué. Affronter Rafael Nadal en étant diminué, c'est mission impossible. Touché à la cuisse gauche, Andy Roddick traîne sa peine pendant 1h53' et quitte le court Arthur-Ashe sur une lourde défaite (6-2, 6-1, 6-3). Très explosif, le tenant du titre fait du tir au pigeon pour rejoindre Andy Murray en demi-finale. Son coup droit gicle, ses jambes moulinent et ses passings fusent. Après dix-huit minutes, l'Espagnol mène 4-0. Après une heure, il se détache 6-2, 4-1. L'Américain appelle alors le soigneur. Sa grimace lors du massage illustre la situation : désespérée. «J'avais zéro réserve, déplore le 21e mondial. Je n'ai pas pu beaucoup m'entraîner cet été et après mon match d'hier (victoire en quatre sets jeudi contre Ferrer), j'avais l'impression d'avoir disputé six sets. Ce matin (vendredi), c'était le néant. »

Contre un champion de la dimension du Majorquin, il ne peut pas espérer grand-chose. Toutes les solutions le guident vers une impasse. En fond de court, il ne peut pas tenir. Au filet, il sert de cible et ne possède pas une main assez magique pour compenser son physique défaillant (12 points sur 32 montées). Au service, il ne peut pas pousser sur sa jambe. Concentré, Rafael Nadal veut plier l'affaire rapidement. Les minutes sont comptées dans l'humidité de New York. Avec trois matches en trois sets gagnants en trois jours, l'énergie est une denrée rare. Alors le tenant du titre ne lésine pas. «J'ai très bien commencé le match avec quelques très bons passings. Même s'il m'a dit qu'il était bien, je pense qu'il était fatigué par son match d'hier, constate l'Espagnol. Il a joué contre David (Ferrer), qui est un adversaire très difficile. »

Agressif, il aligne les points gagnants (35 au total). Déterminé, il ne veut pas céder le moindre point et encore moins son service. Mené (0-40) lors du premier jeu du troisième set, il serre les boulons, sauve quatre balles de break pour conclure sur un ace (6 au total). Dix minutes plus tard, il mène 3-0 et Andy Roddick rappelle le kiné pour un nouveau massage. L'Américain préfère en sourire, il vit un calvaire sur son court, mais il tient son rôle jusqu'au bout dans un silence de cathédrale : «C'est une sensation très désagréable. Tu te sens impuissant. Tu préférerais presque te faire huer que d'avoir ce silence. Tu te sens vide, ce n'est vraiment pas amusant. »

Sur un 22e coup droit gagnant, le Majorquin abrège les débats. Il serre le poing avec sobriété, se tourne vers son clan et salue son adversaire. Au micro sur le court, il est très sorrry (avec trois r) pour Andy et lui souhaite le « meilleur pour le futur ». Son présent est un copier-coller d'un parcours nadalesque en Grand Chelem : poussif au début et explosif à la fin. En cinq matches, il n'a toujours pas perdu un set. Comme à Roland-Garros et à Wimbledon, il a rendez-vous avec un autre Andy, Murray, pour une 17e confrontation (12-4). Avec les quatre fantastiques dans le dernier carré, le Super Saturday porte bien son nom

www.lequipe.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Sam 10 Sep 2011 - 13:02


Nadal ne fait pas de détails

Par Florian Egly, 09-09-2011


Rafael Nadal retrouvera Andy Murray en demi-finales de l'US Open - Panoramic

Rafael Nadal n'a laissé que six jeux à Andy Roddick en quarts de finale de l'US Open. L'Espagnol, tenant du titre, affrontera en demi-finales Andy Murray, difficile tombeur de John Isner (7/5 6/4 3/6 7/6).

Il ne fallait pas l'énerver. Passablement courroucé par les épisodes pluvieux et les tergiversations y afférent, Rafael Nadal a fait passer sa colère sur Andy Roddick. Avec deux matches à jouer en deux jours, l'Espagnol n'avait pas l'intention de s'éterniser, que l'Américain soit blessé ou non. Touché à la cuisse, le natif du Nebraska n'a marqué que six jeux en moins de deux heures (6/2 6/1 6/3). Le tenant du titre a dominé dans tous les compartiments (35 coups gagnants à 15, 13 fautes directes à 25, 6 breaks à 0), prenant un malin plaisir à aligner son adversaire à la volée (seulement 12 montées gagnantes sur 38 pour Roddick). Du travail parfaitement et rapidement exécuté avant de retrouver un Andy Murray qui sera un peu moins fringant samedi.

Isner a tout tenté
Pour la 4e fois de l’année, Andy Murray est certes au rendez-vous des demi-finales dans un tournoi du Grand Chelem. L’Ecossais (n°4) a fait respecter la hiérarchie face à John Isner (n°28), invité pour la première fois en quarts de finale à l’US Open après sa victoire sur Gilles Simon. L’Américain s’est néanmoins battu comme un beau diable et n’a pas été loin d’arracher un 5e set après un début de match à l’avantage du numéro 4 mondial. Sachant que les moindres occasions se devaient d’être saisies, ce que n’avait pas su faire Simon par exemple, Murray a attendu sa première balle de break à 5-5 dans le premier set pour prendre son envol. Il enquillait quatre jeux d’affilée, ce qui lui permettait à terme de mener deux manches à zéro (7/5 6/4).

Les quatre meilleurs sont là
Mais alors qu’il était bien dans son match, l’Ecossais s’est fait surprendre par le va-tout tenté par l’Américain dans le 3e set. Dos au mur, Isner prenait la balle plus tôt, agressait son adversaire. Autant de risques qui s’avéraient payants (79 % de première balle, 16 coups gagnants dans le 3e set) pour revenir dans la partie (3-6). Celle-ci s’installait alors dans la monotonie de jeux de service facilement gagnés (17 aces pour Isner, 14 pour Murray) jusqu’à ce que l’Américain n’arrive à se procurer deux balles de break à 4-4. L’une était sauvée par un ace, la deuxième à l’issue d’une possible erreur de jugement (double faute de Murray ?). Isner ne le saura jamais. Dommage pour lui car Murray, malgré une alerte dans le bas du dos, prenait ensuite à sa main le jeu décisif (7/6, 7 points à 2). Une victoire en 3h25 qui lui permet de rejoindre Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer. Comme à Roland-Garros, les quatre meilleurs joueurs du monde sont présents en demi-finales.

sport24.com
SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Sam 10 Sep 2011 - 13:03


«Je joue mieux »

Par Antoine Bancharel, 10-09-2011


Rafael Nadal estime monter en puissance dans cet US Open - Reuters

Après avoir disposé de l’Américain Andy Roddick en quarts de finale (6/2 6/1 6/3), Rafael Nadal enchaine sur les demi-finales de l’US Open dès ce samedi, face à Andy Murray. Comme à son habitude, le tenant du titre reste très prudent dans ses propos, mais il confie se sentir en très bonne forme.

Vous avez été agressif pendant ce match, vous ne vouliez pas que ça dure longtemps...

Rafael Nadal : Non, j’ai juste fait de mon mieux. Je ne pense pas à écourter le match en quart de finale d’un Grand Chelem. Je pense juste à gagner le match. Je crois que j’ai commencé le match très bien avec de très bons points, de bons passings. Enfin, il était probablement fatigué. Je lui ai demandé, il m’a dit qu’il allait bien mais je pense qu’il était fatigué du match d’hier. C’est dur de jouer deux matches en cinq sets sur deux jours d’affilée. C’est toujours dur contre David (Ferrer, au tour précédent, ndlr), donc il était probablement fatigué.

Pensez-vous avoir progressé au fur et à mesure de cet US Open ?
Rafael Nadal : Je pense que je joue bien depuis le deuxième tour. Contre Mahut je pense que j’ai fait un bon match. Contre Nalbandian, aussi. Et certainement contre Muller. Aujourd’hui j’ai fait un autre bon match, je joue mieux. Je suis très heureux concernant cet US Open. Je n’étais pas dans une très bonne position en arrivant, après avoir eu un été pas facile. Je fais beaucoup de choses bien mieux qu’il y a quelques semaines. Les victoires sont importantes, mais le sentiment d’être très compétitif et de pouvoir gagner est probablement encore plus important. Car si vous avez cette impression, peut-être que vous ne gagnerez pas cette semaine-là, ni même la suivante, mais à un moment oui. L’impression que j’avais à Montréal et Cincinnati était différente.

Êtes-vous particulièrement heureux que la finale ait été repoussée à lundi, sachant que vous jouiez votre quart aujourd’hui (Ndlr : vendredi) ?
Rafael Nadal : C’est un changement important, mais je crois que c’est juste. C’est normal. Sinon, ils courraient un vrai risque de ne pas avoir une bonne finale, avec une partie du tableau qui aurait joué quatre matches d’affilée, et normalement ce sont des matches difficiles ici. Ils auraient pu mettre la finale dimanche, mais c’était un gros risque.

Sachant qu’Andy Murray est un joueur qui ne lâche jamais, appréciez-vous d’autant plus de le rencontrer au prochain match ?
Rafael Nadal : Je vais essayer de faire de mon mieux. Je ne sais pas. Il est fantastique physiquement et il est fort mentalement, donc ce sera un match difficile pour moi.

Il a dit qu’il pensait que ce serait plus serré entre vous deux sur surface dure que sur terre battue ou gazon. Voyez-vous aussi les choses comme cela ?
Rafael Nadal : Si c’est le cas, il me battra car c’était très serré sur terre battue et sur le gazon encore plus. Il avait pris un set d’avance, et je me rappelle d’une erreur importante sur son coup droit, un coup facile à réaliser, pour me mettre à 15-40 au début du second set, donc c’était limite. C’était vraiment, vraiment un match serré. C’est un joueur fantastique sur toutes les surfaces et ce sera un match très dur pour moi et j’espère pour lui aussi.

Vous défendez votre titre ici et c’est le dernier Grand Chelem de la saison. Est-ce que cela vous motive d’autant plus ?
Rafael Nadal : Je suis en demi-finales et je suis heureux de cela. Je vais faire de mon mieux pour gagner ce match-là. Je ne pense pas au titre, je pense au match de demain. Je vais essayer de récupérer rapidement aujourd’hui, essayer d’être dans les meilleures conditions pour demain afin de faire un super match et jouer mon meilleur tennis.

C’est la deuxième fois cette année en Grand Chelem que les quatre meilleurs joueurs vont jouer les demi-finales. Qu’est-ce que cela veut dire par rapport à ce groupe de quatre joueurs dont vous faites partie et à quel point est-ce dur de chambouler cette hiérarchie ?
Rafael Nadal : Il semble que les quatre joueurs du haut du classement sont en forme. C’est ça l’histoire. Les quatre premiers joueurs sont très solides. L’an dernier aussi je pense. Ce fut le cas sur les dernières années, pratiquement sur chaque tournoi. On ne gagne pas toutes les semaines, mais sur les Grand Chelems probablement parce que ça se joue en trois sets gagnants. Ça nous donne un peu plus de temps et on a cet extra avantage, on s’en sort bien. Ça ne s’est pas trop vu dans le passé car c’est très dur à réaliser. Le tennis est un sport où il y a beaucoup de compétition. C’est très dur. Mais je pense aussi que c’est une bonne nouvelle pour le tennis.

sport24.com
SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Sam 10 Sep 2011 - 16:58


US Open - Nadal retrouvera encore Murray



Pour son retour en quart de finale à l'US Open, Andy Roddick n'a pas pesé lourd face au tenant du titre Rafael Nadal. Vainqueur 6-2, 6-1, 6-3, l'Espagnol rejoint en demi-finales Andy Murray, tombeur d'Isner 7-5, 6-4, 3-6, 7-6 un peu plus tôt. Comme à Roland-Garros, le carré d'as est au complet.

Comme à Roland-Garros, les quatre premiers joueurs mondiaux se retrouveront en demi-finales de l'US Open. Sur les quatre tournois majeurs, seuls David Ferrer (à l'Open d'Australie) et Jo-Wilfried Tsonga (à Wimbledon) auront réussi à s'immiscer parmi eux. Une performance qui en dit long sur les prétentions du carré d'as actuel en Grand Chelem. Face au tenant du titre, Andy Roddick n'a pas tenu deux heures. Pour l'Américain qui remettait les pieds en quarts de finale de Flushing Meadows pour la première fois depuis 2008, la gifle a été à la hauteur de sa déception : forte. Sa qualification acquise face à David Ferrer laissait pourtant sous-entendre une joute un peu plus relevée face à l'Espagnol. Mais le lift de Nadal, mêlée au manque d'inspiration de l'Américain, ont tué tout espoir d'exploit dès les premières minutes de jeu.

Nadal n'a toujours pas perdu un set à Flushing Meadows et sera même le seul demi-finaliste dans ce cas. Ce n'est pas A-Rod, vainqueur à New York en 2003, qui a pu lui contester cela. Il faut dire que le N.2 mondial a été intraitable d'entrée de jeu. Classé au 21e rang mondial, son plus mauvais classement depuis dix ans, Roddick a coulé doucement mais sûrement, semblant même diminué par un problème à la cuisse gauche. Le Majorquin, sans aucun problème de crampes soudain, a réalisé 35 coups gagnants, dont nombre de passings de coups droits phénoménaux, alors que Roddick n'a pas pu s'appuyer sur sa mise en jeu (seulement 59% de premiers services et six jeu de service concédés), qui est ordinairement le point d'ancrage de son jeu.

Encore face à Murray en demi-finales

Roddick n'a pas pesé lourd face à Nadal tenant du titre à l'US Open. Vainqueur 6-2, 6-1, 6-3, l'Espagnol affrontera Murray en demi-finales. - 2 "Andy (Roddick) était probablement fatigué par son match d'hier, a humblement résumé un Nadal, certainement plus heureux d'affronter l'Américain que son compatriote David Ferrer. "C'était rapide..., a réagi de son côté Roddick. Rafa était en contrôle total. Moi je n'avais aucune réserve physique, je n'arrivais pas à pousser sur les jambes au service. Et battre Rafa sans passer de premières balles, c'est difficile. C'est une sensation désagréable, tu te sens désarmé, je préfèrerais encore être hué que ce silence...". Car mise à part une alerte en début de troisième set, où Roddick s'est procuré quatre balles de break de suite, l'Espagnol n'a jamais douté de sa qualification pour la quatrième année consécutive en demi-finales de Flushing Meadows. Une qualification qu'il fêtera, comme à Roland-Garros, face à Andy Murray qui sera encore au rendez-vous du dernier carré des tournois majeurs de la saison, grâce à une victoire autoritaire en plus de 3h de jeu (7-5, 6-4 3-6, 7-6) face à John Isner qui égalera son meilleur classement la semaine prochaine (18e mondial).

"Cela va être un match spécial contre Andy (Murray), c'est un des joueurs les plus talentueux du circuit. Il m'avait battu ici en demi-finales en 2008. Ce sera un gros défi pour moi, il faudra que je joue mon meilleur tennis, que je sois agressif." Et pour cause : Murray a réussi la performance d'atteindre le dernier carré des quatre tournois du Grand Chelem cette saison. Il est le 7e joueur de l'ère Open à réussir cette performance (après Rod Laver, Tony Roche, Ivan Lendl, Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic). A 24 ans, le finaliste de l'Open d'Australie et demi-finaliste à Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open, effectue sa meilleure saison en Grand Chelem, où un Britannique n'a plus soulevé un trophée depuis 1936.

L'Ecossais revient pourtant de loin dans ce tournoi après avoir été mené deux sets à rien au 2e tour par le Néerlandais Robin Haase, avant de brillamment assurer un parcours similaire à celui de 2008, où il avait atteint la finale. Il était d'ailleurs passé par la case Nadal, qu'il avait battu en quatre manches (6-2, 7-6, 4-6, 6-4). Samedi en fin d'après-midi, Murray sera dans la même configuration qu'il y a trois ans, avec de l'autre côté, une demi-finale Federer-Djokovic. L'Ecossais a beau être devenu le premier joueur à battre le N.1 mondial Novak Djokovic cette saison sur dur, le N.4 mondial n'en pas plus favori face au tenant du titre car l'Espagnol reste sur quatre succès de suite face à lui, dont deux en demi-finales des deux derniers tournois du Grand Chelem.

yahoo.fr
http://fr.sports.yahoo.com/09092011/70/us-open-nadal-retrouvera-encore-murray.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Sam 10 Sep 2011 - 16:59


Murray et Nadal au rendez-vous

Créé le 09/09/2011 à 22:12
Par Yannick SAGORIN
De Sports.fr

Comme à l'Open d'Australie, comme à Roland-Garros et comme à Wimbledon, Andy Murray a validé son billet pour le dernier carré de l'US Open, vendredi, vainqueur en quatre sets de John Isner (7-5, 6-4, 3-6, 7-6). Pour une première en quart de finale d'un Grand Chelem, l'Américain est loin d'avoir démérité. Andy Roddick n'a pas donné autant de fil à retordre à Rafael Nadal...

Fin de série pour John Isner. Lauréat du tournoi de Winston-Salem avant de se rendre à New York, le géant de Greensboro, bourreau de Gilles Simon la veille, avait rendez-vous ce vendredi avec Andy Murray pour la passe de 11 succès consécutifs sur le circuit. Un défi de taille pour son tout premier quart de finale en Grand Chelem. Un défi trop grand pour le longiligne Américain, perché à 2,06m. Sur le court Arthur-Ashe et sous un ciel azur du meilleur augure, le n°4 mondial a eu raison de son challenger, gagnant comme à Melbourne, à Paris ou à Londres sa place dans le dernier carré de l'ultime Majeur de la saison. Non sans batailler...

Accroché au deuxième tour par le Néerlandais Robin Haase, Andy Murray restait sur deux matches rondement menés, avec sept ou huit jeux concédés simplement. John Isner a donné plus de peine à celui qui en 2008 atteignit la finale ici même à Flushing Meadows. Breaké à 5-5 dans le premier set puis d'entrée de deuxième manche, l'Américain a cédé les deux actes initiaux 7-5, 6-4, en un peu plus d'une heure et demie, ne s'offrant du reste qu'une seule et infructueuse balle de break sur le service adverse. Une tendance subitement inversée dans le troisième set.

Alors que l'Ecossais semblait en voie de rejoindre sans trop d'efforts ses compagnons d'élite Roger Federer et Novak Djokovic en demi-finales, John Isner, près de quatre fois plus audacieux que son opposant à en croire le nombre de points convertis au filet (50 contre 14), voyait sa pugnacité récompensée. Trop souvent réduite au cliché de machine à servir, la tête de série n°28 du tournoi profitait d'une baisse de régime adverse pour dicter sa loi dans l'échange, et empocher la troisième manche 3-6 à la faveur d'un break réalisé à 0-1. Et l'Américain de se relancer sous les clameurs d'un public tout acquis à sa cause.

Ainsi ragaillardi, John Isner ne relâchait pas la pression, poussant Andy Murray à la perfection sur sa mise en jeu. A 4-4, l'intéressé s'offrait deux balles de break, et manquait de convertir la seconde tandis que le Britannique frôlait la double-faute. Avec la bénédiction des juges, le quatrième joueur ATP s'en tirait à bon compte, et résistait jusqu'au jeu décisif. Auteur d'un sans-faute dans cet exercice face à Gilles Simon (7-6, 3-6, 7-6, 7-6), l'Américain ne saisissait pourtant pas sa chance de revenir à hauteur, s'inclinant 7-2 dans un tie break à sens unique, pour un revers 7-5, 6-4, 3-6, 7-6 essuyé après 3h24 de combat.

Nadal-Roddick, il n'y a pas eu match

Rafael Nadal, opposé à Andy Roddick, en prenait bonne note, s'attelant dans la foulée à priver New York d'un local de l'étape en demie pour la cinquième année de rang. Convertissant chacune de ses cinq balles de break dans les deux premiers sets, le Majorquin faisait exploser le Texan, présent à ce stade des quarts pour la huitième fois de sa carrière en 12 apparitions à Flushing Meadows, mais absent à ce niveau en Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 2010. 6-2 puis 6-1, la gifle était telle que l'ancien lauréat du tournoi, en 2003, abdiquait dans la foulée (6-3), terrassé par un 35e coup gagnant ibère, en moins de deux heures.

Manifestement à bout physiquement, contraint d'en appeler au kiné à 3-0 dans la troisième manche, Andy Roddick laissait ainsi Rafael Nadal rejoindre son futur adversaire Andy Murray, mais aussi Roger Federer et Novak Djokovic dans le dernier carré. Un carré parfait composé des quatre meilleurs joueurs mondiaux. Comme à Roland-Garros cette année. Au vu de la qualité de son jeu depuis trois matches, le tenant de l'US Open, pourtant arrivé sur la pointe des pieds à New York après être passé à côté des Masters 1 000 de Montréal et de Cincinnati, sera sans doute difficile à détrôner.

sports.fr
http://www.sports.fr/cmc/tennis/201136/us-open-murray-et-nadal-parmi-les-as_393601.html?covertennis


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Sam 10 Sep 2011 - 17:00


US Open (H) : Nadal retrouve Murray

Publié le : 10/09/2011 à 00h30



Comme à Roland-Garros et Wimbledon, Rafael Nadal et Andy Murray s'affronteront en demi-finales de l'US Open. L'Espagnol a expédié Andy Roddick (6-2, 6-1, 6-3), pendant que l'Ecossais a dominé John Isner en quatre manches (7-5, 6-4, 3-6, 7-6), devenant ainsi le septième joueur de l'ère Open à atteindre la même année les quatre demies des tournois du Grand Chelem

Andy Murray ou l'éloge de la constance. Vendredi, comme lors des trois précédents tournois du Grand Chelem, l’enfant de Dunblane a validé son ticket pour les demi-finales du dernier Majeur de la saison. Il égale ainsi la performance de Djokovic, l’actuel incontestable n°1 mondial, et fait donc un peu mieux que Nadal (absent en demies à Melbourne) et Federer (absent du dernier carré à Wimbledon). Il devient en outre le septième joueur de l’ère Open à atteindre la même année les quatre demies des tournois du Grand Chelem, après Rod Laver, Tony Roche, Ivan Lendl, Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic.

Pour parvenir à se hisser pour la deuxième fois de sa carrière en demi-finales de l’US Open (lors de sa première, il était même allé jusqu’en finale, en 2008), l’Ecossais en a pourtant bavé devant John Isner, sous les yeux de Michelle Obama. Vingt-quatre heure après leur huitième de finale, les deux hommes se sont retrouvés pour en découdre et se sont livrés une magnifique bataille de près de 3h30. Et comme souvent face à Isner, c’est le service de l’Américain ainsi que son inconstance qui ont mené les débats. Auteur de 17 aces (contre 14, tout de même à Murray), le bourreau de Mahut à Wimbledon en 2010 a aussi offert 54 fautes directes à son adversaire (seulement 20 pour Murray). Pourtant, en nombre de coups gagnants, il n’est pas mal le géant de l’Oncle Sam (55-47 en sa faveur).

« C'est frustrant de jouer contre lui, a réagi après la rencontre un Andy Murray désormais à la tête de dix succès consécutifs suite à son titre pré-US Open décroché à Cincinnati. Tu sens que tu joues bien, mais il est tellement dur à breaker. Il met beaucoup de pression. » La pression, Murray va de nouveau la sentir en demi-finales, face à Nadal, lui qui court toujours derrière son premier titre en Majeur.

Comme à Roland-Garros, c’est le carré magique du tennis masculin qui se retrouvera en demi-finales, puisque Nadal n’a laissé aucune chance au dernier représentant américain, Andy Roddick. Malgré un été laborieux (ndlr : 1er tour à Montréal, quart à Cincinnati), malgré un niveau de jeu relativement éloigné de celui qui lui avait permis de l’emporter l’an passé, malgré ses fameuses crampes de dimanche dernier…, Rafa est toujours au rendez-vous : victoire 6-2, 6-1, 6-3 en 1h53. Mais il faut dire que l’Espagnol a été bien aidé par la condition physique chancelante de Roddick, visiblement touché à la cuisse gauche, et qui avait mal récupéré de son match en quatre sets face à Ferrer la veille. « Je n’avais aucune réserve. Je n’ai pas pu m’entraîner normalement cet été. J’ai joué quatre sets hier (jeudi), mais j’avais l’impression d’en avoir joué six », reconnaissait A-Rod après son match.

Nadal, lui, est déjà satisfait de son tournoi, quoiqu’il arrive par la suite : « Murray est un fantastique joueur sur toutes les surfaces, et ce sera un match très difficile pour moi. Et pour lui aussi j’espère... Je suis très content de cet US Open. Je ferai de mon mieux pour aller en finale. Mais même si je perds demain (samedi), je serai content de mon US Open. Ce n’était pas une situation facile pour moi de venir ici après un été. Il y a un plein de choses que je fais mieux qu’il y a quelques semaines. » L’Espagnol partira en tout cas avec les faveurs des pronostics. Il a remporté 12 de ses 16 confrontations avec l’Ecossais, dont les deux dernières, en demi-finales à Roland-Garros et Wimbledon. Jamais deux sans trois ?

www.sport365.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: US Open 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

US Open 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RAFAEL NADAL :: TOURNOIS & EXHIBITIONS :: Tournois :: [Archives] Saison 2011 -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit