RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 US Open 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Sam 10 Sep 2011 - 17:02


US Open (H) : Nadal content de son tournoi

Publié le : 10/09/2011 à 08h29



Qualifié pour les demi-finales de l'US Open après sa victoire sur Andy Roddick, le tenant du titre Rafael Nadal est très satisfait de son tournoi, quoiqu'il arrive par la suite.

« Je pense que j’ai très bien démarré le match, avec quelques bons points et quelques bons passings. Il devait être fatigué de son match de la veille contre Ferrer, a déclaré Rafael Nadal après sa victoire sur Andy Roddick. Murray est un fantastique joueur sur toutes les surfaces, et ce sera un match très difficile pour moi, et pour lui aussi j’espère. Je suis très content de cet US Open. Je ferai de mon mieux pour aller en finale. Mais même si je perds demain (samedi), je serai content de mon US Open. Ce n’était pas une situation facile pour moi de venir ici après un été compliqué (ndlr : 1er tour à Montréal, quart à Cincinnati). Il y a un plein de choses que je fais mieux qu’il y a quelques semaines. »

www.sport365.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Sam 10 Sep 2011 - 17:04


An interview with Rafael Nadal

Friday, September 9, 2011

Q. For the second slam this year, the top four players in the world will play in the semifinals and into the finals. What does it say about that group of four, and how tough it is to break into that between the four of you guys?

RAFAEL NADAL: Seems like top four players are doing well. That's the thing. Top four are very solid today. The previous years, too, my opinion. For last few years top four players are very solid in almost every tournament. That's difficult to see that in the past because that's very difficult. Tennis is a very competitive sport. It's very difficult. In almost every tournament, the top four players be in the semifinals. So is I think is very good news for tennis.

Q. You're obviously very high up, but if you're in the 10s or the 20s and you're looking, you're thinking, I don't only have to topple Nadal, Djokovic, Federer, Murray, I mean, that is a gauntlet to have to get through to win a tournament. How daunting do you think that is for the players that are lower ranked looking at that solid a group up there?

RAFAEL NADAL: You can ask them, but the rest of the players win tournaments, too. We are not winning every week. But it's true in Grand Slams because is probably best of five. That's a little bit more time for us. We have a little bit this extra advantage, and we're doing well. I think the rest of the players feel that they can win, too, but that didn't happen this year. We'll soon see.

Q. You were aggressive today. Were you trying to think of keeping the match short?

RAFAEL NADAL: No. I try my best. I don't think about having a short match in quarterfinals of a Grand Slam. I think about try to win the match. I think I started the match really well with some very good points, few very good passing shots. Yeah, probably he was -- I ask him how was him, but he told me, I am fine. But I think he was tired because the match of yesterday. You know how tough is play best of five two days in a row, and he played against very difficult opponent like David yesterday. So is always a very hard match against him, and probably he was tired. You know, that happens when the rain comes. I think I did well. I did a very good match, I think.

Q. Do you think you have been getting better and better as the tournament has progressed?

RAFAEL NADAL: I think I am playing well since the second round. Against Mahut I think I played a good match. Against Nalbandian, too. And for sure against Muller. Today I think I had another one. I am playing better. I'm very happy about this US Open. Doesn't matter -- well, doesn't matter. I will try my best to be in the final. But even if I lose tomorrow, I am happy about my US Open. Wasn't an easy situation for me coming to this tournament after having a not easy summer for me. I am doing a lot of things much better than few weeks ago. For me win is important, but feel myself very competitive and have the feeling that I can win is probably even more important. Because if you had that feeling that you can win, you don't win this week, maybe not next one, but at the end you will win. But with the feeling of Montreal and Cincinnati is different.

Q. How happy are you that the final has been pushed to Monday?

RAFAEL NADAL: Is important change, but I think is fair. Is a normal change. That's something really normal. If not, they have big risk to don't have the right final. Having one part of the draw playing four matches in a row, and normally there is tough matches there. They can put the final on Sunday, but is a big risk.

Q. Were you involved in discussions with the organizers about the schedule at all, about the change to Monday?

RAFAEL NADAL: About? No, no, no. I know that because they announced it two days ago or yesterday. Yesterday afternoon? No, I know that when I was at the hotel. I have nothing to say. I wasn't involved in nothing of that.

Q. They said that it was a collaboration between the players and the TV and the organizers. So do you know which players were involved, if any players were involved?

RAFAEL NADAL: Not mine. I wasn't there. After what happened at few days ago is normal they want to say a collaboration with the players, but I think was a meeting with the ATP what changed the situation. They feel that if they put the final on Sunday we are gonna keep talking. So that's probably why. And for one or for other reason, I think they did a good job.

Q. When you know Andy is hurting but he won't retire, he won't quit, do you appreciate that? How does that affect your approach?

RAFAEL NADAL: I will try my best. I don't know. He has a fantastic performance physically and he's strong mentally, so will be very difficult match for me tomorrow.

Q. How hungry are you to defend your title and win this last slam of the season with the passion that you describe?

RAFAEL NADAL: I am in semifinals and I'm happy with that. I will try my best to win that. I don't think about the title. I think about the match of tomorrow. Try to recover fast today, try to be in perfect condition for tomorrow at 2:45 to have a fantastic match of tennis and play my best tennis.

Q. How are you going to prepare for this tonight? What do you see yourself doing or not doing?

RAFAEL NADAL: Having dinner. (Smiling). Watching a film maybe. Nothing. Nothing special, no? I don't believe. What do you suggest? (Laughter.) I don't know. For me, just to sleep well, I don't know, have good rest. That's all. Nothing special.

Q. The players were very angry. Do you feel coming out of this slam you're confident that perhaps players can get together and make some real changes, or do you fear it's just going to be a bit a controversy here and then go away and nothing will change?

RAFAEL NADAL: I really hope not. I really hope the players will be together. We will fight to change that. We start to talk with each other, and is the right moment, I think.

Q. Andy Murray said he thinks it's a closer matchup between you two on hard courts than on clay or grass. Is that how you see it, too?

RAFAEL NADAL: If he's closer, he will beat me because clay was very close, and on hard especially -- on grass was very close match. He was beating me one set, and I remember important mistake with his forehand, was an easy forehand to do, to put 15-40 in the beginning of the second, so was close. Was really, really close match. He's fantastic player on all the surfaces and it will be a very tough match for me and hopefully for him, too.

site officiel
http://www.usopen.org/en_US/news/interviews/2011-09-09/201109091315611084152.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 8:48


Nadal en puissance

Le 11/09/2011 à 03:09

Rafael Nadal se défait (6-4, 6-2, 3-6, 6-2) d'Andy Murray. Comme l'an dernier, le Majorquin retrouvera Novak Djokovic en finale.


Comme en 2010, Rafael Nadal retrouvera Novak Djokovic en finale. (REUT)

Tonton Toni peut faire des miracles. Rafael Nadal y croit depuis toujours. Petit, il pense que son oncle peut amener la pluie quand il est en difficulté sur le court. A 25 ans, il a perdu sa naïveté, mais il a gardé une croyance absolue aux valeurs de tonton Toni. La première : le travail. Quand son oncle-entraîneur débarque après le tournoi de Cincinnati, le Majorquin n'est pas très bien. Alors il enchaîne les séances d'entraînement à haute dose avant l'US Open. Quand le physique de l'Espagnol se situe en haut de la courbe, ses adversaires courbent l'échine. Harassé et le dos douloureux, Andy Murray peut en témoigner après 3h24' de combat et une défaite (6-4, 6-2, 3-6, 6-2) en demi-finale. «J'ai vraiment très bien joué, se réjouit le tenant du titre. Je m'améliore de jour en jour et aujourd'hui, j'ai disputé mon meilleur match contre l'adversaire le plus difficile. »

En puissance, l'Ecossais ne peut pas concurrencer. En fond de court, il ne peut soutenir le rythme cadencé par le coup droit adverse. Il reste le jeu vers l'avant. Sans être un adepte du service-volée, il possède une bonne main et s'en sert pour bousculer les schémas (33 points gagnés sur 44 montées). Mais c'est un pis-aller face à ce Nadal-là (31 points gagnants et 23 fautes directes). « Les deux premiers sets ont été cruciaux. J'avais des occasions que je n'ai pas concrétisées, déplore le Britannique. Dans les troisième et quatrième sets, j'ai mieux joué. J'ai commencé à être plus patient pour attendre le bon moment pour attaquer. Je me suis accroché jusqu'à la fin. Mais c'était un match difficile.»

Nadal monte en puissance

Quand il a du temps, le Majorquin travaille au corps et au coeur son adversaire. Impitoyable en défense avec sa couverture de terrain, il multiplie les passings en bout de course et use le 4e mondial avec ses variations permanentes. Dans le jeu, Andy Murray ne trouve pas de solution. Dans la tête, Rafael Nadal l'assomme avec un break à 3-3 au premier set et à 2-2 dans la deuxième manche. Efficace au service (67% de premières balles), il peut mettre la pression sur l'engagement adverse (6 breaks sur 18 tentatives).

Pour percer le mur espagnol, Andy Murray doit réaliser des miracles. Il en fait un à 1-0 au troisième set. Après un énorme échange de 28 frappes, il claque une volée de revers pour s'offrir son premier break. Il le perd le jeu suivant. Mais il n'abdique pas et finit par remporter la manche. A quel prix ? Une double faute à 2-1 et un coup droit dans les bâches pour perdre son engagement. Quatre fautes directes pour finir... L'Ecossais n'en veut plus, le Majorquin en redemande. Après cinq finales perdues, il prendrait bien sa revanche contre Novak Djokovic. Mais il ne se voile pas la face : «J'ai perdu nos cinq dernières finales. C'est un avantage pour lui. Il est clairement favori pour cette finale. Je ne suis pas content de ma performance mentale contre lui cette année. Par moment, je n'ai pas cru à 100% dans mes chances de victoire. C'est le gros problème et c'est ce que je vais essayer de changer lundi. » A Toni de donner la clé psychologique à son neveu.

www.lequipe.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 8:49


Nadal défendra son titre

Créé le 11/09/2011 à 07:53
Par Olivier CHAUVET
De Sports.fr

Pour la première fois depuis 15 ans, la finale de l'US Open opposera le numéro un mondial et son dauphin. Dans la foulée d'un Novak Djokovic renversant face à Roger Federer, Rafael Nadal a su faire parler sa puissance pour s'imposer en quatre sets face à Andy Murray (6-4, 6-2, 3-6, 6-2) et garder ses chances de conserver son titre à New York.


Rafael Nadal va disputer sa deuxième finale consécutive à Flushing Meadows. (Reuters)

Pour retrouver une trace d'une finale de l'US Open opposant les deux premières têtes de série, il faut remonter à 1996, année où Pete Sampras avait dominé son compatriote Michael Chang (6-1, 6-4, 7-6). Depuis, les deux meilleurs mondiaux n'avaient plus jamais joué la gagne l'un contre l'autre à Flushing Meadows. Ce sera le cas lors de cette édition 2011, puisque Rafael Nadal a rejoint Novak Djokovic en finale dans la nuit de samedi à dimanche. Si le Serbe, tête de série numéro un, a dû batailler et même sauver deux balles de match pour venir à bout de Roger Federer, le numéro deux mondial espagnol a été beaucoup plus autoritaire face à Andy Murray.

Pour sa quatrième demi-finale de Grand Chelem cette saison après l'Open d'Australie, Roland-Garros et Wimbledon, l'Ecossais est apparu une nouvelle fois trop limité pour bousculer le podium mondial. Après avoir subi dans les deux premières manches (6-4, 6-2), le natif de Dunblane a bien réussi à enlever un set à Nadal (6-3), le seul que le Majorquin ait concédé depuis le début de la quinzaine, mais ce dernier a su profiter des nombreuses fautes directes de son adversaire (55 contre 23 pour l'Espagnol sur l'ensemble du match) pour rapidement rétablir la situation dans la quatrième et dernière manche et finalement s'imposer en trois heures et vingt minutes de jeu (6-4, 6-2, 3-6, 6-2).

"Il sera le favori lundi"

Beau joueur, Nadal ne manquait pas de rendre hommage à son adversaire à l'issue de la rencontre: "Quand un joueur remporte des Masters 1000, on attend de lui qu'il gagne des Grands Chelems. Mais Andy est un peu malheureux. S'il y a un joueur qui mérite de gagner un majeur, c'est bien lui. Je souhaite sincèrement qu'il en gagne un. Quand vous décrochez le premier, le deuxième est plus facile", a commenté ce dernier, qui devra défendre son titre lundi face à Novak Djokovic, miraculé face à Roger Federer. Un remake de la finale de l'an dernier remportée par l'Espagnol (6-4, 5-7, 6-4, 6-2).

Si Nadal compte plus de victoires lors des confrontations entre les deux hommes (16 à 12), le Majorquin se garde bien de tout excès de confiance face au numéro un mondial, qui l'a battu cinq fois cette année lors des différentes finales qui les ont opposés: "Il y a des similitudes avec l'an dernier mais la grosse différence c'est qu'il m'a battu lors des cinq finales auxquelles nous avons été confrontés. C'est un avantage pour lui. Il sera le favori lundi. J'ai vu la première demi-finale. Roger méritait de gagner mais Novak a frappé son retour de coup droit les yeux fermés. Cette année, il est mentalement fantastique. Il a remporté quelques matches que, dans des conditions normales, il est supposé perdre", a confié Nadal, qui sait la difficulté de la tâche qui l'attend.

sports.fr
http://www.sports.fr/cmc/tennis/201136/nadal-en-finale-de-l-us-open_394107.html?featurestennis


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 8:51


Nadal dompte encore Murray

Par Nicolas Cerbelle, 11-09-2011


Rafael Nadal défendra son titre à Flushing Meadows - Reuters

Comme d’habitude en Grand Chelem, Rafael Nadal a donné la leçon à Andy Murray, passé totalement au travers du début de sa demi-finale. L’Espagnol défendra son titre face à Novak Djokovic lundi.

Nadal-Murray est en train de devenir un classique du tennis. Du moins en demi-finales de Grand Chelem. Les deux hommes s’étaient déjà retrouvés au même stade de la compétition cette saison à Roland-Garros et Wimbledon. A chaque fois, c’est l’Espagnol qui avait pris le dessus. Et le remake américain n’a pas livré de scénario original, la tête de série n°2 renvoyant à ses chères études la n°4 (6/4 6/2 3/6 6/2).

Une attitude négative
Car s’il n’y a que deux places qui séparent Nadal de Murray au classement Mondial, il y a un gouffre entre celui qui possède dix titres majeurs et celui qui court toujours après son premier grand sacre. Comme souvent, Murray a eu des occasions (10 balles de break, 2 converties) ; il a même remporté un set (le 3e). Mais comme toujours, il s’est montré bien trop inconstant pour espérer terrasser le Taureau de Manacor. Ainsi, la plupart des points importants et des jeux serrés étaient remportés par Nadal. C’est surtout dans l’attitude que Murray a encore beaucoup à apprendre. Quand Nadal reste impassible quel que soit la situation, l’Ecossais s’énerve sur tous les points perdus.

Quelle solution contre Djokovic ?
Comprenant trop tard qu’il ne servait à rien de rester dans la filière favorite de l’Espagnol (échanges longs du fond du court), surtout quand on possède une main comme la sienne, Murray changeait de tactique, venant davantage au filet. Mais il était déjà trop tard. Récompensé dans le troisième set (6/3), il payait finalement ses efforts (douleurs lombaires) et son retard à l’allumage dans le quatrième (2/6). Nadal pourra donc défendre son titre face à Novak Djokovic (bourreau de Roger Federer), qui l’a battu cinq fois de suite en finale en 2011. «Je n’ai pas beaucoup de réussite face à lui cette année. Je n’ai pas encore trouvé la solution tactique», reconnaissait le Majorquin après sa qualification. Reste à savoir s’il l’aura trouvé d’ici lundi.

sport24.com
SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 8:52


US Open - Nadal en redemande



Rafael Nadal a battu Andy Murray en demi-finales de l'US Open (6-4, 6-2, 3-6, 6-2) pour se hisser en finale pour la 2e année de suite. Comme l'an dernier, l'Espagnol, N.2 mondial et tenant du titre, tentera de battre à nouveau Novak Djokovic qui reste sur cinq succès consécutifs face à lui en 2011.

Jouer Rafael Nadal, c'est éprouvant. Le retrouver trois fois de suite en demi-finales de trois tournois du Grand Chelem différents, on imagine ce que cela doit avoir d'éreintant. C'est sans doute ce qui explique l'état d'agacement d'un Andy Murray extrêmement fébrile dès les premières minutes de sa demi-finale new-yorkaise contre le Majorquin, la première depuis sa finale perdue contre Roger Federer en 2008. Pas réputé pour son sang-froid sur un court, l'Ecossais s'est très vite mis à pester après son environnement, son short trop ample, le déclencheur d'un appareil photo... et a bien vite lâché prise au score, incapable de tenir la cadence instaurée par un Nadal entré dans son match tambour battant, à la longueur de balle remarquable, et auteur comme d'habitude de passings venus d'ailleurs. Six jeux durant, Murray, toujours aussi excellent en revers, a tenu le rythme. Et puis, à la moindre baisse de régime au service, à la moindre faille adverse à l'échange, Nadal s'est échappé, sans que Murray réagisse autrement qu'en grommelant contre le sort et ce si redoutable adversaire ibérique.

Nadal et Murray, le maître et l'élève

Rafael Nadal a battu Andy Murray en demi-finales de l'US Open (6-4, 6-2, 3-6, 6-2) pour se hisser en finale face à Novak Djokovic. - 2 Rafael Nadal, lui, a tracé sa route sans fléchir, serein, vif sur les jambes, tranchant dans ses coups et la plupart du temps excellent au service dans les moments chauds. Comme Andy Murray s'est bien vite résigné, oubliant tout plan de jeu, le deuxième set n'a été qu'une formalité : au bout d'1h45 de jeu, Rafael Nadal menait déjà deux sets à rien (6-4, 6-2). L'Ecossais a pourtant trouvé la force de se révolter. Trop tard - Nadal n'a jamais perdu un match après avoir mené deux sets à rien - mais avec beaucoup de panache, Murray s'est rappelé que c'est en se montrant offensif et entreprenant qu'il a déjà battu Nadal en Grand Chelem (US Open 2008, Open d'Australie 2010) et qu'il avait failli y parvenir dès leur tout premier affrontement (Open d'Australie 2007). Le récent vainqueur de Cincinnati a alors multiplié les montées au filet, les services-volées même (14 montées, 12 points gagnés sur le seul troisième set) et, bien aidé par une première balle enfin efficace (5 aces), se donnait le droit de rêver en empochant le troisième set (6-3).

Mais Rafael Nadal ne se laisse jamais déstabiliser bien longtemps et, sitôt effacée une balle de break d'entrée de troisième set, a continué son travail de sape. Murray a vite montré d'évidents signes de fatigue et, dès qu'il a baissé un peu d'intensité, l'Espagnol a été là, à l'affût, pour le cueillir. Vainqueur sans fléchir (6-4, 6-2, 3-6, 6-2), Nadal décroche ainsi le droit de défier, une fois de plus, Novak Djokovic en finale de Grand chelem, comme à Wimbledon, et comme lors de l'US Open de l'an dernier. Quant à Andy Murray, il faudra encore attendre pour avoir la preuve qu'il peut être autre chose qu'un champion des Masters 1000. Alors oui, jouer Nadal, c'est éprouvant, surtout quand comme Murray on n'a toujours pas trouvé l'antidote. Mais Novak Djokovic, lui, l'a trouvé depuis le début d'année. L'aura t-il encore lundi soir ?

yahoo.fr
http://fr.sports.yahoo.com/11092011/70/us-open-nadal-en-redemande.html


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 8:54


US Open (H) : Nadal défendra son titre

Publié le : 11/09/2011 à 08h00



Vainqueur l'an passé face à Novak Djokovic, Rafael Nadal aura le droit de défendre son titre face au Serbe après sa victoire sur Andy Murray 6-4, 6-2, 3-6, 6-2. Oubliées les crampes de dimanche dernier, l'Espagnol semble revenu à son meilleur niveau.

Djokovic-Nadal, acte VI. Pour la sixième fois cette année, Novak Djokovic et Rafael Nadal en découdront en finale. Car l’Espagnol a obtenu le droit de défendre son titre (obtenu face à...Djokovic) à Flushing Meadows en réalisant sa prestation la plus aboutie du tournoi en demi-finale contre Andy Murray. Rafa s’impose 6-4, 6-2, 3-6, 6-2 en 3h24. « Pour moi, c’est un jour émouvant, admettait-il en conférence de presse. Gagner contre l’un des meilleurs joueurs du monde et atteindre une nouvelle finale de l’US Open, c’est très très spécial. D’abord car c’est une finale de Grand Chelem, et ensuite car j’ai vécu quelques moments difficiles cet été (ndlr : défaite au 2eme tour à Montréal, en quarts à Cincinnati) et chaque jour, je me réveille avec une grande motivation pour m’entraîner et faire de mon mieux à chaque moment. Finalement, c’est un résultat très positif. Je joue mieux chaque jour et aujourd’hui (samedi), j’ai joué mon meilleur match. »

Les statistiques sont là pour le prouver : 23 fautes directes pour Nadal, contre 55 pour Murray, 67% de premières balles contre 54%, et 6 balles de break converties contre 2. L’Espagnol a tranquillement attendu le milieu des deux premiers sets (à 3-3, et 2-2) pour prendre le service de son adversaire qui, diminué par des douleurs au dos, tentait d’abréger les échanges en montant au filet (44 montées pour l’Ecossais, contre 25). Malgré tout, Murray profitait d’une petite baisse de régime de Rafa pour remporter le troisième set, mais se faisait breaker d’entrée dans le quatrième. Rédhibitoire face à un Nadal en bien meilleure forme qu’en début de tournoi... L’Espagnol monte en puissance, Djokovic est prévenu. Pourtant, c’est bien le Serbe qui partira favori lundi, au vu de ses cinq trophées remportés en 2011 aux dépends du Majorquin (à Indian Wells, Miami, Madrid, Rome et Wimbledon). Nadal le reconnait volontiers : « Cette année, j’ai perdu cinq finales contre lui. C’est un avantage pour lui. Il sera forcément le favori. Je sais que je dois faire mieux que lors des précédents matchs. Je dois jouer mon jeu. Je l’ai déjà battu par le passé. Il faut que je sois fort mentalement, que je me batte sur chaque balle, et que je croie en la victoire à chaque moment, ce que je n’ai pas toujours fait cette année. » Il faudra au moins ça pour battre un Djokovic en état de grâce cette année et rêver d’un onzième titre du Grand Chelem…

www.sport365.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 8:55


US Open (H) : Djokovic favori selon Nadal

Publié le : 11/09/2011 à 08h34



Emu après sa victoire sur Andy Murray en demi-finale de l'US Open, Rafael Nadal a reconnu que Novak Djokovic, qui l'a battu cinq fois en finale cette année, sera à nouveau favori.

« Pour moi, c’est un jour émouvant. Gagner contre l’un des meilleurs joueurs du monde et atteindre une nouvelle finale de l’US Open, c’est très très spécial. D’abord car c’est une finale de Grand Chelem, et ensuite car j’ai vécu quelques moments difficiles cet été et chaque jour, je me réveille avec une grande motivation pour m’entraîner et faire de mon mieux à chaque moment. Finalement, c’est un résultat très positif. Je joue mieux chaque jour et aujourd’hui (samedi), j’ai joué mon meilleur match », a expliqué Rafael Nadal en conférence de presse après sa victoire sur Andy Murray. L’Espagnol a ensuite évoqué son adversaire en finale, Novak Djokovic : « Cette année, j’ai perdu cinq finales contre lui. C’est un avantage pour lui. Il sera forcément le favori. Je sais que je dois faire mieux que lors des précédents matchs. Je dois jouer mon jeu. Je l’ai déjà battu par le passé. Il faut que je sois fort mentalement, que je me batte sur chaque balle, et que je croie en la victoire à chaque moment, ce que je n’ai pas toujours fait cette année. »

www.sport365.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 9:00


An interview with Rafael Nadal

(10-09-2011)
RAFAEL NADAL b. Andy Murray 6-4 6-2 3-6 6-2


Q. How does it feel to be going back to the final?
RAFAEL NADAL: Well, for sure is emotional day for me, you know, winning against one of the best players of the world and being in another final of the US Open.
So is very, very special, especially because it's a final Grand Slam. That's the first thing. Second thing, I had a few tough moments this summer, and I think every day I wake up with big motivation, big illusion to practice and try my best at every moment, and finally I had a very positive result.
I am playing very good level, I think every day better, and today I played my best match against a most difficult opponent.

Q. It's a repeat of last year's final. What similarities and differences do you think might be out there on Monday versus last year?
RAFAEL NADAL: Similarities is we are the same players. Differences, last year I don't know if I had matches against him, but this year I lost last five matches against him, five finals. This will be the sixth.
That's an advantage for him. He's obviously the favorite for the final, and I know I have to do something better than the other matches to try to change the situation.
That's what I gonna try.

Q. Did you watch his match against Roger, or were you already focused?
RAFAEL NADAL: No, I was watching the football and I was watching the match in the same time, yeah.

Q. What do you think of his game?
RAFAEL NADAL: I think he play fantastic later. The beginning Roger I think was playing very well. His serve was working really well and he was playing aggressive with his forehand. Was a little bit of mistake for Roger in beginning of the third, in my opinion. But after, he was very unlucky in the fifth, no?
Matches like this, you lose one every lot of, lot of matches, and he lost one two in a row in this tournament, last year and this year. Probably was worse this year, because last year he had the match points but on the return.
This year he had the match points with the serve. The return from Novak with the 40 15 was I don't have words to describe, because, you know, you hit a shot probably without thinking because you see the match total lost with 40 15 and serving for Roger.
Is not a normal serve. Is one of the best serves of the world. He returned the ball with eyes closed. The ball went to the line. After, one mistake from Roger and the match changed completely.
Hats off to Roger. I think he deserves to be in the final because it's hard lose two years in a row with a similar situation. But Novak this year is playing fantastic level mentally obviously, and he won few matches that in normal conditions he's supposed to lose.
That's, yeah, big confidence.

Q. Will you have a new strategy Monday? How much are you looking forward to having tomorrow's day off that you really wanted?
RAFAEL NADAL: I think I gonna do serve and volley. (Laughter.)
You know, I have my game, and I beat him in the past playing my game. The thing is play my game very well and be enough strong mentally all the time, fight every ball, believe in the victory in every moment. That's something that for moments this year I didn't.
But just play aggressive, try to play a similar match than last year here. I saw that match a lot of times and I know what I have to do, but I don't know if I gonna be able to do it. (Laughter.)
So that's always the same.

Q. What about the Sunday off that you really, really seemed to want?
RAFAEL NADAL: Is beautiful have one day off after few days. It's fantastic. Only negative thing I going to arrive later to the Davis Cup semifinals. But for me be in a final of Grand Slam and have one day off in the middle I think is a very positive news for me, because I played three matches in a row.

Q. He'll take one. Can you just talk about how Novak's two handed backhand comes back differently against your forehand as opposed to Roger or someone with a one handed backhand?
RAFAEL NADAL: Murray didn't have a bad backhand. Andy, the player that I played against today. He has fantastic cross backhand, too, very similar to Novak's. So that's nothing new for me. Didn't change a lot.
If I play my good shot against his backhand, the forehand with topspin long, normally I will take advantage on the point. But I have to do it not one time. I have to do it 1000 times during the match. That's what I really have to do, and that's what I gonna try.

Q. At the start of your book, you say the hardest thing you have to do on court is to keep your mind quiet, and that Wimbledon is really hard because it's so silent there, so quiet at Wimbledon. Could you talk about performing on Ashe Stadium where it's so huge, so noisy. What is that like as a professional athlete?
RAFAEL NADAL: Every court is special. Every court is different. You have to understand the different situation and enjoy the different situations. I enjoy the tradition of Wimbledon. I enjoy the calm of the crowd.
But for sure I enjoy a lot of passion from here, and the support from the fans was really important always. In Wimbledon I think I have huge support, but here, too. A lot of people here supporting me from two weeks and from few years ago.
So I just can say thanks to them. Going out in a bigger tennis court of the world always is special, and that means playing in the center court of one of four Grand Slams. But I think the crowd is doing fantastic. Every feeling is different.
Roland Garros is not the same than Wimbledon. Australia probably is a little bit more similar to here. But, you know, here we are here.

Q. Do you ever take a moment before or during the match at all to look up at the arena? It's such a huge, huge arena.
RAFAEL NADAL: When I go out and they say my name, I go out, I normally look around. That's the only moment really. The rest I am there. I don't look too high.

Q. At the end of your match on court you said a few things about 9/11 to the crowd and to New York. What prompted you to say that, and was that planned?
RAFAEL NADAL: Well, for sure I felt real bad. Is the really I don't know exactly how to say in English, but the image, what I remember from that moment is probably... (Through translation.) Unforgettable.
So that was really fresh for me at that moment, because I have been there, in the top of the twin towers, four months before. I went here for holidays with my family. So I really didn't believe what's happened.
So, yeah, that's a hard day for all the people here in New York tomorrow, all the people in America. But I think for all the people around the world, too, no? Because this kind of tragedy for everybody is hard to accept, hard to understand.
I am not an exception. I felt much pain and I suffered, too.

Q. You lost a lot of big matches to Novak this year. Before that, I think you were very good against him in big matches. What about him tennis wise has changed? What are you feeling from him on the court that wasn't there before?
RAFAEL NADAL: Probably his movements are better than before. He's having less mistakes than before. His level is similar, you know. You cannot have big change in one moment. He's playing with high confidence. Victories like today is big confidence for everybody. He's great to keep his mind fresh in important moments, fight every point. He's doing everything fantastic.
I had to win one of the first two matches against him this year, the final of Indian Wells or the final of Miami. After that I felt favorite, a little bit more favorite than in the other places in the final of Wimbledon, because I think I played very well during all the tournament.
Probably played my worst match against him. But when you are playing the worst match against him, and I was playing very well before. It's because he is doing something really well. I cannot just look at me, on my side. I have to look around a little bit more and understand why I didn't play that well. He's doing a few things very well.
I am not very happy about my mental performance against him this year. That's true, no? Because for moments I didn't believe really 100% with the victory. That's big problem. Because when that's happening, you have your chances less, much less than if you believe. Because if you believe, you are running more, you are putting one more ball inside.
So that was problem, and that's what I gonna try to change for Monday. If I'm not ready to change for Monday, I have a goal to do it for next year. So I am ready to work hard. I am ready to work my tennis, to work my mental part, and hopefully I will ready for Monday.
That's what I would like. But if not, yeah, I really believe that I can come back next year and do it better.

Q. In your book you described leading up to last year's US Open final. You were very complimentary of Djokovic. You basically said he had no real weaknesses. How does that affect your approach when you admit that Djokovic is solid throughout his game?
RAFAEL NADAL: I think he's very complete player. You have Novak in front and you say, How I can beat him? You know, the backhand is fantastic; the forehand is fantastic; the serve he's doing really well; the movements are probably the best of the world today.
The only way to beat him is believe in the victory, play aggressive, and play every moment perfect. So that's what I have to try. My approach to the match is always the same: try my best in every moment and try to play my game very well.

Q. Andy said to me just a short time ago he felt the mood was a bit different because of the approach of this very sensitive anniversary tomorrow. A lot of New Yorkers will be silent at 8:46 and 9:03, the times when the planes impacted the Twin Towers. Just wondering, is that going to be part of your day tomorrow and whether it gives you a different perspective on tennis being here tomorrow at such a sensitive time?
RAFAEL NADAL: (Through translation.) I already say before, no? But tomorrow at this time I gonna be at the hotel. So, you know, I cannot do much. The only thing that I can say is all the support from the families of the victims for all the people here, from New York.
You can have silence in memory of them, but the pain is done. It's difficult to accept, and the only way to you cannot do much. Just remember the moment and have the support for the families.

www.ubitennis.com


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 11:11


Nadal: « C'est très spécial »

RMC Sport | rmcsport.fr | 11/09/2011

Rafael Nadal va défendre son trophée de l’US Open lundi face à Novak Djokovic. L’Espagnol a dominé Andy Murray (6-4, 6-2, 3-6, 6-2). Il était très satisfait d’atteindre la finale après des moments difficiles cet été: « C’était une journée pleine d’émotions que de gagner contre l’un des meilleurs joueurs du monde et d’atteindre une autre finale de l’US Open. C’est très spécial. D’abord parce que c’est une finale de Grand Chelem. Ensuite parce que j’ai eu des moments difficiles cet été. Chaque jour je me levais avec une grosse motivation pour aller m’entraîner et essayer de donner le meilleur de moi à chaque moment. J’ai obtenu un résultat positif. J’ai mieux joué à chaque tour et ce samedi j’ai disputé mon meilleur match » a avoué le Majorquin.

SOURCE


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Dim 11 Sep 2011 - 12:59


Nadal: "Faire mieux"

Créé le 11/09/2011 à 14:18
Propos recueillis par Antoine Bancharel
Pour Sports.fr, à New York

S'il est satisfait de son niveau de jeu sur l'US Open et de sa victoire face à Andy Murray au tour précédent (6-4, 6-2, 3-6, 6-2), Rafael Nadal est avant tout concentré sur sa finale à venir contre Novak Djokovic. Il s'étend d'ailleurs longuement sur ses affrontements précédents contre le Serbe et leur prochaine rencontre.


Nadal est prêt à en découdre avec Djokovic. (Reuters)

Rafael, qu'est-ce que cela vous fait de revenir en finale de l'US Open pour défendre votre titre ?
C'est très émouvant pour moi, vous savez, de gagner contre l'un des meilleurs joueurs du monde et être en finale de l'US Open. Donc c'est vraiment très, très spécial pour moi, d'autant plus que c'est la finale d'un Grand Chelem. C'est la première chose. Deuxièmement, j'ai eu quelques moments difficiles cet été, et je pense que tous les jours je me lève avec une grosse motivation, l'idée de m'entrainer et essayer de faire de mon mieux à tout moment. Et finalement j'ai eu un résultat très positif. Je joue à un très bon niveau, de mieux en mieux chaque jour je pense, et aujourd'hui j'ai joué mon meilleur match face à un adversaire très difficile.

Vous contre Novak Djokovic, ce sera un remake de la finale de l'an passé. Quelles similarités et quelles différence pensez-vous qu'il y aura ?
Les similarités c'est avant tout que nous sommes les deux même joueurs. Les différences, c'est que l'an dernier je ne sais pas si je l'avais joué avant, mais cette année j'ai perdu cinq matchs contre lui, cinq finales. Celle-là sera la sixième. C'est un avantage pour lui. Il est de manière évidente le favori pour cette finale, et je sais que je dois faire quelque chose de mieux pour essayer de changer cette situation.

"J'arriverai en retard pour la demi-finale de la Coupe davis"

Avez-vous regardé son match contre Roger Federer, ou vous étiez déjà en train de vous concentrer ?

Non, je regardais du football et je regardais aussi le match en même temps.

Vous vouliez vraiment avoir un jour de repos avant la finale...
C'est parfait d'avoir un jour de repos après quelques jours. C'est fantastique. La seule chose négative c'est que j'arriverai en retard pour la demi-finale de la Coupe Davis. Mais pour moi être en finale d'un Grand Chelem et avoir un jour de repos avant, je pense que c'est une nouvelle très positive, car j'ai joué trois matchs d'affilée.

Au début de votre autobiographie, vous dites que la chose la plus dure à faire sur le court est de calmer votre esprit, et que c'est particulièrement dur à Wimbledon car c'est très silencieux là-bas. Pouvez-vous parler du fait de jouer ici à New York au Arthur-Ashe Stadium, qui est si grand et bruyant ?
Chaque court est spécial. Chaque court est différent. Vous devez comprendre ces différentes situations et les apprécier. J'aime la tradition de Wimbledon. J'aime le calme de la foule. Mais c'est certain que j'aime beaucoup la passion qu'il y a ici, et le soutien des fans a toujours été très important, vraiment. Beaucoup de gens ici m'ont supporté pendant les deux semaines et depuis plusieurs années. Je ne peux donc que les en remercier. Aller sur le plus grand court de tennis du monde est spécial et ça veut dire aussi jouer sur le court central d'un des quatre tournois du Grand Chelem. Chaque sensation est différente. Roland-Garros est différent de Wimbledon. L'Open d'Australie est peut-être plus similaire qu'ici.

"A certains moments, je n'ai pas vraiment cru à 100 % à la victoire"

Pour revenir sur votre prochain match, vous avez perdu beaucoup de rencontres contre Novak Djokovic cette année alors qu'avant vous l'avez bien joué sur les matches les plus importants. Qu'est-ce qui a changé chez lui selon vous ?

Ces mouvements sur le court sont probablement meilleurs qu'avant. Il fait aussi moins de fautes. Son niveau est assez similaire, vous savez. Vous ne pouvez pas avoir un grand changement d'un coup. Il joue avec une grande confiance. Les victoires comme celle d'aujourd'hui lui apportent une grande confiance, à tout le monde d'ailleurs. Il est grandiose dans sa capacité à garder son esprit attentif sur les moments importants, il se bat sur tous les points. Je devais gagner l'un des deux premiers matchs plus tôt contre lui cette année, la finale d'Indian Wells ou celle de Miami. Après ça je me suis senti favori, peut-être encore plus pour la finale de Wimbledon, parce que je pense que j'avais joué très bien pendant tout le tournoi. J'ai alors probablement joué mon pire match contre lui. C'est parce qu'il fait quelque chose de très bien aussi.

Que devez-vous changer pour essayer de le battre ?
Je ne peux pas regarder juste de mon côté. Je dois aussi regarder autour et comprendre pourquoi je n'ai pas si bien joué. Il fait beaucoup de choses vraiment très bien. Je ne suis pas content de ma performance mentale contre lui cette année. C'est la vérité, non ? Parce qu'à certains moments, je n'ai pas vraiment cru à 100 % à la victoire. C'est un gros problème. Car quand cela arrive, vos chances sont vraiment réduites, de beaucoup. Car si vous y croyez, vous courez plus, vous remettez une balle de plus dans le court. Donc c'était cela le problème et c'est ce que je vais essayer de changer lundi. Si je n'y arrive pas, je devrais changer cela l'an prochain. Je suis donc prêt à travailler dur. Je suis prêt à travailler mon tennis, la partie mentale et j'espère que je serai prêt pour lundi. C'est ce que j'aimerai. Mais sinon, oui, je pense vraiment que je peux revenir l'an prochain et faire mieux.

sports.fr
http://www.sports.fr/cmc/tennis/201136/nadal-espere-bien-battre-djokovic-en-finale-de-l-us-open_394191.html?coverhome-page


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Mar 13 Sep 2011 - 12:35


L'ouragan Djokovic

Le 13/09/2011 à 02:26

Après un combat dantesque de 4h10', Novak Djokovic terrasse (6-2, 6-4, 6-7 [3], 6-1) Rafael Nadal pour remporter le quatrième Grand Chelem de sa carrière, le troisième cette saison.


passation de pouvoir à New York entre Rafael Nadal et Novak Djokovic.(REUT)

Les météorologues se trompent à New York. L'ouragan, prévu le 28 août, est passé ce lundi 12 septembre sur Flushing Meadows. Son nom de code : Nole. Il sévit depuis le début de l'année. Il est passé par Melbourne, Dubaï, Indian Wells, Miami, Belgrade, Madrid, Rome, Londres et Montréal. Et il vient de provoquer une tempête sous le crâne de Rafael Nadal à New York pour remporter son quatrième titre du Grand Chelem, le troisième de la saison, après une lutte (6-2, 6-4, 6-7 [3], 6-1) de 4h10'. La durée illustre l'âpreté du combat. C'est Robocop contre Rahan !

Lors des deux premiers sets, l'Espagnol entre dans l'oeil du cyclone et se retrouve embarqué sur le programme essorage 1800 tours minute ! Sur sa ligne, le numéro 1 mondial donne l'impression de jouer en permanence avec le vent et distribue les gifles à une cadence infernale. Pris de vitesse, le Majorquin fait l'essuie-glace et ne trouve aucune faille. Le Serbe se joue du lift adverse avec son revers, le punit sur chaque balle courte et sur ses secondes balles (42% de points gagnés par Nadal derrière sa deuxième balle), retourne à merveille et gagne les rallyes du fond de court.

Robocop contre Rahan !

Novak Djokovic cavale comme un abri et offre des défenses d'anthologie à l'image du jeu de 2-0 au deuxième set. Pendant dix-huit minutes, vingt-deux points, huit égalités et six balles de break, Rafael Nadal se bat pour conserver son avantage. Sur le dernier point, il tente tout : smash, volée, attaques en revers, en coup droit. Puis il finit par craquer sur un smash dans le filet. Le tenant du titre est groggy. Face à Robocop, que reste-il à Rafael Nadal ? Le courage. Et il n'en manque pas. Au bord du précipice à chaque jeu dans la troisième manche (breaké à 1-1, débreak à 2-1, breaké à 2-2, débreak à 3-2), il s'accroche (15 balles de break sauvées sur 26) et attend la baisse de régime adverse. Elle arrive à la vue du trophée à 6-5 (30-30) au troisième set. Sur son service, le Serbe commet deux fautes directes.

Le couteau entre les dents, Rafael Nadal se bat, se montre plus agressif et fait craquer son adversaire au tie-break. Le numéro 1 mondial appelle le kiné pour se faire manipuler le bas du dos et reprend du service en réalisant le break d'entrée à 1-0 sur un coup droit gagnant. C'est Robocop, version Phénix. A bout de forces et victime de crampes, le Majorquin doit rendre les armes. Sur un 55e coup gagnant, le numéro 1 mondial s'écroule sur le stadium Arthur-Ashe. Après avoir salué son valeureux adversaire, il s'agenouille, hurle sa joie, embrasse le court, puis reçoit son premier trophée à l'US Open avec une casquette des pompiers de New York sur la tête. Avec 63 victoires pour 2 défaites cette saison, l'ouragan poursuit son chemin dès ce week-end en Serbie.

www.lequipe.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: US Open 2011   Mar 13 Sep 2011 - 12:36


Nadal : «Sur la bonne voie»

Le 13/09/2011 à 04:45

Malgré sa sixième défaite d'affilée douloureuse contre Novak Djokovic, Rafael Nadal estime qu'il connaît la route pour faire changer le résultat.


Malgré son courage, Rafael Nadal a dû laisser son titre à Novak Djokovic à l'US Open.(AFP)

En entrant en salle de presse, Rafael Nadal met toute de suite les choses au point. Quand une question fuse sur l'interruption médicale de Novak Djokovic à 1-0 au quatrième set, la réponse claque : «Vous n'allez pas commencer sur cette mauvaise voie. Parlons du match. Ce n'est pas l'endroit pour chercher des excuses et savoir pourquoi il a arrêté le match ou si j'étais fatigué.» Alors parlons du match.

Si l'Espagnol se montre «plus heureux (Ndlr : ou plutôt moins malheureux) après cette finale que celle de Wimbledon car il est sur le bon chemin pour essayer de le battre», il déplore la qualité de son service. «J'ai eu ma chance. Mais mon service ne m'a pas aidé. Je n'avais pas de points gratuits et je ne commençais pas souvent le point avec l'avantage sur mon engagement, déplore le Majorquin. Quand tu es fatigué, tu as besoin de point gratuit. L'an dernier, j'en avais. Cette année, je n'en avais pas. Cela change beaucoup le match.» Et il coche également dans la case des regrets, les deux premiers jeux du quatrième set : «Au premier jeu à 40-40 sur son service, j'essaie de l'agresser en coup droit mais je rate. C'était un moment important car je sentais que c'était le moment.»

«Six défaites consécutives, c'est bien sûr douloureux. Mais je rentre à la maison en sachant ce que je dois faire.»

Tout en louant la performance de Novak Djokovic qui a été «grand» et qui réalise une «saison fantastique probablement impossible à reproduire», il voit un coin de ciel bleu malgré la défaite : «Six défaites consécutives, c'est bien sûr douloureux. Mais je rentre à la maison en sachant ce que je dois faire, je suis sur la bonne voie. Je vais travailler tous les jours jusqu'à ce que la situation change. J'ai particulièrement aimé l'aspect mental. Je me suis battu sur chaque balle, je n'ai jamais lâché et j'ai toujours essayé de trouver des solutions. J'ai commencé à être plus agressif, un peu plus dans le court et à changer les directions avec mon coup droit.» Et sur sa saison ponctuée par un seul titre en Grand Chelem à Roland-Garros et des finales à Wimbledon et l'US Open, il estime que c'est «un résultat fantastique». Pour la suite, il part rejoindre en avion privé ses coéquipiers de Coupe Davis à Cordoue.

www.lequipe.fr


_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: US Open 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

US Open 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RAFAEL NADAL :: TOURNOIS & EXHIBITIONS :: Tournois :: [Archives] Saison 2011 -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit