RAFAEL NADAL FORUM

Un forum complet dédié au numéro 2 mondial Rafael Nadal ainsi qu'à tous les autres joueurs du circuit ATP.
Pour tous les amoureux et passionnés de tennis.

 

 

 Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Dim 27 Nov 2011 - 9:12

Nadal est à Séville

Publié le : 26/11/2011 à 19h01 - Mis à jour le : 26/11/2011 à 19h33

Eliminé jeudi du Masters, Rafael Nadal s'est envolé samedi pour Séville où il a rejoint la délégation espagnole afin de préparer la finale de la Coupe Davis.

C’est épuisé aussi bien moralement que physiquement que Rafael Nadal vient de mettre un terme à sa saison sur le circuit ATP. Eliminé du Masters dès les poules après sa défaite jeudi face à Jo-Wilfried Tsonga, l’Espagnol s’est offert une journée de repos à Londres vendredi. Et dès samedi matin, le Majorquin s’est envolé vers Séville. L’ancien n°1 mondial a en effet rejoint l’équipe d’Espagne qui prépare la finale de la Coupe Davis face à l'Argentine. Il devrait prochainement être rejoint par David Ferrer, battu samedi en demi-finale du Masters par Roger Federer.

www.sport365.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Lun 28 Nov 2011 - 17:51


Rafael Nadal tired but motivated to lead Spain in Davis Cup final against Argentina

Rafael Nadal tired but motivated to lead Spain in Davis Cup final against Argentina in Spain's attempt to win a fifth Davis Cup title.

The world's second-ranked player had provoked alarm in Spain last week when he said he felt "less passionate for the game" after being eliminated from the ATP World Tour Finals.

Nadal clarified on Monday that "more than a lack of passion, it is a weariness from many years of playing at this level, week after week."

Nadal says the "important thing now is to work each day at 100 percent with the excitement needed to win the Davis Cup."

The Davis Cup final is set for Dec. 2-4 on the hosts' favored clay surface at Olympic Stadium in Seville.

http://www.newser.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Mar 29 Nov 2011 - 15:44


Nadal : «Nous devons gagner»

Tennis - Davis

«Nous avons la même pression qu'eux, nous devons gagner la Coupe Davis» annonce Rafael Nadal, reconnaissant toutefois qu'elle sera moindre pour l'Espagne - lauréate quatre fois -, qui aura l'avantage d'accueillir l'Argentine - toujours en quête d'un premier trophée - en finale à Séville dès vendredi. «La finale de 2008 (perdue par les Argentins sur leur sol face aux Espagnols, ndlr) a été douloureuse pour eux, il est donc normal qu'ils aient cette fois une motivation particulière» prévient de son côté Fernando Verdasco.
(Avec AFP)

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Jeu 1 Déc 2011 - 14:18


Nadal To Face Monaco In Davis Cup Final

01.12.2011

World No. 2 Rafael Nadal will open Spain's bid for a third Davis Cup by BNP Paribas title in four years on Friday against Argentina's Juan Monaco at the Olympic Stadium in Seville. World No. 5 David Ferrer takes on play Juan Martin del Potro in the second singles rubber.

On Saturday, Spain's Feliciano Lopez and Fernando Verdasco meet David Nalbandian and Eduardo Schwank in the doubles rubber. Nadal is scheduled to face del Potro on Sunday in the first reverse singles rubber, followed by Ferrer versus Monaco.

The draw ceremony took place at the Teatro Lope de Vega in the centre of Seville on Thursday.

Nadal has won 18 straight Davis Cup singles rubbers for Spain since losing to Jiri Novak of the Czech Republic on his debut in February 2004. His compatriot Ferrer has an 11-0 record in clay rubbers.

Spain is playing its sixth final since a first Davis Cup win in 2000. The host nation also won in 2004 - when the title match was played in Seville - 2008 and 2009. Spain defeated Argentina in the 2008 final.

SCHEDULE

Friday, 2 December 2011 - start 2:00 PM (1:00 PM GMT)
R Nadal (ESP) v J Monaco (ARG)
D Ferrer (ESP) v J del Potro (ARG)

Saturday, 3 December 2011 - start 4:00 PM (3:00 PM GMT)
F Lopez / F Verdasco (ESP) v D Nalbandian / E Schwank (ARG)

Sunday, 4 December 2011 - start 1:00 PM (12:00 NOON GMT)
R Nadal (ESP) v J del Potro (ARG)
D Ferrer (ESP) v J Monaco (ARG)

www.atpworldtour.com

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Ven 2 Déc 2011 - 11:02


Nadal n'est pas tout seul

01/12/2011 - 16:22 - Mis à jour le 02/12/2011 - 08:25

Alors que le numéro un espagnol, Rafael Nadal, connaît une fin de saison compliquée, ses équipiers semblent être en mesure de guider la sélection en finale de la Coupe Davis. David Ferrer est actuellement l'Ibère en forme, alors que Fernando Verdasco et Feliciano Lopez ont déjà tenu ce rôle en 2008.

Une cinquième victoire depuis le début des années 2000. Et un troisième titre en quatre ans. Voilà ce que les Espagnols ont l'occasion d'aller chercher lors de cette finale de Coupe Davis contre l'Argentine. Dans leur quête, les Ibères pourront toujours compter sur leur meneur, Rafael Nadal. D'autant plus qu'à Séville, il évoluera devant son public, comme lorsqu'il avait écrasé les Français en demi-finale au mois de septembre dernier. Pourtant, même s'il est toujours numéro deux mondial, le Majorquin aura une mission plus ardue contre Juan Monaco (26e à l'ATP) dans le match d'ouverture vendredi (14h). Il faut dire que depuis la rencontre face aux Bleus à Cordoue, il a connu un long arrêt, et un Masters des plus difficiles. Eliminé dès la phase de poule à Londres, il a été battu par Roger Federer (6-3, 6-0) puis Jo-Wilfried Tsonga (7-6, 4-6, 6-3).

Alors, le guide de la sélection espagnole pourrait bien être David Ferrer. Demi-finaliste de la Masters Cup contre l'inarrêtable Federer (3-6, 5-7), il avait auparavant battu deux joueurs devant lui au classement mondial : Murray puis Djokovic. De quoi valoir aux yeux du capitaine argentin, le même statut que Nadal. "Comme Rafa, Ferrer est une forteresse sur terre battue, a indiqué Tito Vazquez. L'Espagne est favorite en raison de la présence de ces deux-là." Cette année, David Ferrer compte 58 victoires, deux titres, et quatre finales. Après un excellent début de saison, avec notamment deux victoires à Auckland (contre David Nalbandian) puis Acapulco, il a terminé la saison à la cinquième place mondiale. Même s'il préfère mettre en avant le statut de "leader" de Nadal, le joueur de 29 ans pourrait bien tenir exceptionnellement ce rôle. A la manière de Feliciano Lopez et Fernando Verdasco il y a trois ans... en Argentine.

"Une relation particulière entre nous"

En l'absence de Rafael Nadal, ce sont eux qui avaient offert la Coupe à l'Espagne (3-1). Ce week-end, ils viennent compléter la sélection ibère -la même qu'en demie contre la France- pour la revanche des "Gauchos." Respectivement 20e et 24e joueurs mondiaux, ils affronteront en double David Nalbandian (64e) et Edward Schwank (143e). Un classement ATP qui leur donne, sur le papier, le statut de favoris malgré leur déroute contre Michaël Llodra et Jo-Wilfried Tsonga il y a deux mois et demi (1-6, 2-6, 0-6). Pourtant, pas question pour David Ferrer de voir sa formation comme une somme d'individualités. "Chaque joueur sait que la Coupe Davis se remporte en équipe, jamais individuellement, a-t-il déclaré à El Pais. Il faut supporter ses équipiers. Feliciano, Fernando et moi nous connaissons depuis notre enfance. Il y a une relation particulière entre nous."

Emmenés par Ferrer et Nadal invaincus sur terre battue en Coupe Davis, les Espagnols restent sur une série de 20 victoires consécutives dans leur pays. N'ayant pas perdu sur leurs terres depuis 2000, ils assument leur statut de favori. Mais devront surmonter la fatigue pour remporter une nouvelle Coupe Davis après celles de 2000, 2004, 2008 et 2009. Lorsque les Argentins, faisant notamment l'impasse à Paris-Bercy, n'ont disputé aucun match depuis trois semaines, Ferrer et Nadal viennent de jouer le Masters. "Nous serons plus fatigués, concède Ferrer. Nous avons disputé plus de rencontres, c'est un désavantage." Verdasco ajoute : "Et ils veulent leur revanche !" Mais tout cela n'empêche pas les Espagnols de se focaliser sur le court. "Nous nous préparons comme si nous n'avions jamais gagné", poursuit Verdasco. Dans ce but, tous tiendront à mettre leur pierre à l'édifice dès vendredi.

www.eurosport.fr

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Ven 2 Déc 2011 - 17:56


Nadal lance l'Espagne

Tennis - Coupe Davis

Rafael Nadal ne fait qu'une bouchée de Juan Monaco, vendredi à Séville, dans le premier simple de la finale (6-1, 6-1, 6-2 en 2h26').


Premier point pour l'Espagne gr,ce à Rafael Nadal. (REUT)

Rafael Nadal se rassure. Et rassure son monde. «Je sens un peu moins de passion pour le jeu», avait-il déclaré à Londres, en marge du Masters. Une phrase qui avait surpris. «Ça m'a un peu glacé de l'entendre parler comme ça», a même réagi son ami Carlos Moya sur le site elconfidencial.com. Le numéro 2 mondial, absent à Bercy pour se préserver, venait de subir deux défaites, dont une très sévère face à Roger Federer. Oui, mais...

Sur la terre battue couverte du Stade olympique de Séville, devant son public et pour son pays, Rafael redevient Nadal. Auteur d'une belle fin de saison marquée par une finale à Valence et un quart au Masters 1000 de Paris, Juan Monaco joue sa carte chance à fond. Mais rien n'y fait. «En ce moment, il me manque des choses sur lesquelles je peux compter d'habitude, comme l'explosivité et l'énergie, qui finissent par étouffer mes adversaires», expliquait le Majorquin dans L'Equipe du jour.

«Mais sur une finale de Coupe Davis, tout devrait se remettre en place.» Bien vu. Un signe ? Une gifle de coup droit bien en place. Un exemple ? Sa défense de fer pour obtenir une balle de break sur une volée de revers, à 2-2 dans la troisième manche. L'acte I défile (six jeux remportés consécutivement pour virer en tête). L'acte II aussi (5 jeux de rang à compter de 1 partout). L'acte III... également (5 jeux d'affilée). Bonne nouvelle pour l'Espagne, son numéro 1 a retrouvé du mordant. Nadal 1 - Argentine 0.

Julien GIOVANELLA

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrielle


Moderateur
Moderateur
avatar

• Profil •


France
Féminin Localisation : Metz

Membre n° : 13
Nombre de messages : 7736
Inscription : 10/08/2007


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Ven 2 Déc 2011 - 17:58


Nadal : «Plus détendu»

Tennis - Davis

En retrait au Masters, Rafael Nadal s'est réjoui de retrouver la terre battue vendredi lors de sa victoire contre Juan Monaco.


Rafael Nadal souligne l'ambiance pour cette finale de Coupe Davis.(REUT)

Rafael Nadal (ESP, vainqueur de l'Argentin Juan Monaco): «J'ai fait un match très solide, je suis très heureux de ma performance. J'étais positif avant le match même s'il y avait beaucoup de tension. C'est une victoire très importante. Gagner sur un tel score face à un joueur aussi fort sur terre battue c'est fabuleux. J'étais désolé pour lui, c'est un de mes meilleurs amis, je l'ai vu dans les vestiaires après. Sur terre battue, j'ai plus de temps pour réfléchir et pour préparer le point. On peut se permettre d'enchaîner deux mauvaises frappes et d'être toujours dans le coup. En indoor, le point serait fini. Ca fait une grande différence et c'est un avantage pour moi. La terre battue me permet de jouer en étant plus détendu et avec plus de confiance. L'ambiance a été fantastique avec les supporteurs argentins et le public espagnol qui nous soutient énormément depuis notre arrivée à Séville. J'aime jouer devant un public aussi chaud, c'est un peu une atmosphère comme on peut l'avoir lors d'un match de foot.»

www.lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Sam 3 Déc 2011 - 10:39

NADAL ADELANTA A ESPAÑA ANTE ARGENTINA (1-0)

Nadal se exhibe en La Cartuja

DAVID MENAYO. Sevilla 02/12/11 16:44

El balear se dio un festín de tenis y sensaciones para brindar a la 'Armada' el primer punto de la final.

Rafael Nadal fue el encargado de dar a España el primer punto de la final de la Copa Davis 2011 que mide a España y a Argentina en el Estadio Olímpico de La Cartuja de Sevilla al doblegar en tres mangas a Juan Mónaco. La 'Armada' da así un paso al frente en el objetivo de conquistar su quinta Ensaladera.

Rafa Nadal no pudo acudir a la final de Mar del Plata en 2008 por culpa de unas dolencias en su rodilla tras una temporada plagada de partidos. A pesar de la diferencia horaria y estar en tiempo de asueto y recuperación, no se despegó del televisor y del móvil alentando a sus compañeros desde el otro lado del charco. Tres años después, España y Argentina volvían a cruzarse en el camino de esta competición, que vive en esta edición su 99ª final, y tuvo al balear como protagonista del primer duelo al doblegar a Juan Mónaco por un marcador global de 6-1, 6-1 y 6-2 tras dos horas y veintiseis minutos de juego en un partido disputado en el Estadio Olímpico de La Cartuja.

Desde que perdiera en su debut en Copa Davis ante Jiri Novak el 6 de febrero de 2004, Nadal lleva acumuladas 19 victorias consecutivas, las últimas diez sin ceder un solo set. A pesar de la lluvia con la que amaneció Sevilla y que dibujó goteras a lo ancho y largo del Estadio Olímpico de La Cartuja, el partido comenzó en horario previsto y con sol intermitente. Quien no titubeó ni un instante fue Rafa, que a pesar de desaprovechar tres bolas de break en el juego inicial se mostró seguro y enchufado, poniendo un nivel de intensidad al duelo que el argentino sólo aguantó tres juegos. Una vez lograda la primera ruptura Nadal, dibujó la mejor versión de su tenis. Con chispa, con confianza, con una derecha que no tiene parangón sobre arcilla. Firmando siete juegos de forma consecutiva y jaleado por un público entregado a la causa, Rafa abrochó la primera manga por la vía rápida.

Silencia al animoso público argentino

El balear se motiva sobremanera cuando juega en y por su país, sólo así se puede justificar el cambio de actitud y sensaciones en su duelo contra Mónaco. Grandes transciones defensa-ataque, golpes profundos para evitar que su rival se metiera en pista, puntos de mira telescópica ajustados a las líneas tanto de derecha como de revés e incluso subidas poco habituales en él a la red. Nuevo break en el cuarto juego del parcial y riendas en la montura de un Nadal que cabalgó con autoridad hacia la victoria. La superioridad era tal que incluso congeló los ánimos de los 3.000 'cancheros' con camiseta albiceleste en la grada.

Mientras Tito Vázquez celebraba cada punto/juego de su pupilo como si fuera un triunfo, Albert Costa mantenía la calma en la silla, aplaudiendo el buen hacer de Rafa. Mónaco subió el nivel de su oposición en el tercer acto, pero acabó hincando la rodilla (literalmente) en el quinto juego, tras encajar dos puntos de bellísima factura de un Nadal que demostró ser el 'rey de la tierra batida'. Fue la puntilla a un partido que acabó siendo un espectáculo.

Los brazos al aire de Nadal tras firmar el último punto y llevarse la ovación del respetable no sólo se traducen en el primer punto de la final para la 'Armada' sino una gran dosis de moral para el balear. Llevaba tiempo sufriendo y hoy le tocaba disfrutar... Después de este triunfo, le tocará a David Ferrer poner el broche a la primera jornada. El de Jávea, número 5 del mundo, se mide a Juan Martín del Potro. La Cartuja espera... hay ganas de fiesta

www.marca.com

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Sam 3 Déc 2011 - 11:23


Coupe Davis > Nadal : "Une victoire importante"

Rafael Nadal, vainqueur de Juan Monaco hier (6-1 6-1 6-2) :

"Je suis heureux d'apporter le premier point. C'était une victoire importante pour moi et pour l'équipe. Cela fait un mois que je m'entraîne 4 heures par jour et aujourd'hui, je me suis bien senti et le match s'est bien passé. Le score est un peu sévère parce ce match a été compliqué, il y avait beaucoup de nervosité sur le court. Je suis d'ailleurs désolé pour Juan Monaco parce qu'il fait partie de mes meilleurs amis."

http://www.welovetennis.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chupeta


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Nantes

Membre n° : 575
Nombre de messages : 4859
Inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Sam 3 Déc 2011 - 11:24


Coupe Davis > Nadal sans frémir



Rafael Nadal apporte le premier point à l'Espagne grâce à une victoire 6-1 6-1 6-2 en 2h27 sur Juan Monaco. Supérieur dans tous les compartiments du jeu, l'Espagnol n'a laissé aucune chance à l'Argentin. L'Espagne est lancée.

Il avait un maximum de pression sur les épaules. Il était censé être fatigué, usé par une saison éprouvante. Il n'avait que quelques jours pour se ré-acclimater à la terre battue. Et pourtant, Rafael Nadal s'est montré impeccable sur le court cet après-midi à Séville. Parfait dans l'attitude, impressionnant dans le jeu et performant physiquement, le Majorquin réalise un excellent premier match dans cette finale de Coupe Davis.

Bien que solide du fond du court et déchaîné à l'idée de jouer pour son pays en finale de la Coupe Davis, Juan Monaco n'avait tout simplement pas les armes pour résister. En début de match, l'Argentin essaie de tenir du fond, en axant si possible sur le revers adverse. Évidemment, cela ne suffit pas. En 48 minutes d'échanges éprouvant, quasi systématiquement perdus, Monaco perd la première manche 6-1.

Dans le second acte, l'Argentin tente de venir conclure au filet un peu plus souvent. Il se bat, il donne tout. Mais la sentence est la même : 6-1 en 43 minutes.

Perdu pour perdu, Juan Monaco sort son joker : l'amorti. L'Argentin enchaîne les tentatives, avec une certaine réussite, notamment en début de set. L'intensité est retombée d'un cran, les longs échanges des deux premières manches commencent à peser. Mais à ce jeu-là, l'Espagnol est encore une fois le plus fort. Au final, cela fait trois sets secs, 6-1 6-1 6-2, malgré une bataille de près de 2h30.

L'Argentine est sonnée, l'Espagne parfaitement lancée. Pour maintenir le suspense dans cette finale, Juan Martin Del Potro doit maintenant absolument s'imposer face à David Ferrer. Loin d'être simple...

http://www.welovetennis.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Sam 3 Déc 2011 - 13:46


Nadal: "Désolé pour lui"

02/12/2011 - 18:16 - Mis à jour le 02/12/2011 - 18:36

Opposé à un de ses "meilleurs amis", Rafael Nadal n'a pas fait de sentiment en battant sèchement Juan Monaco en finale de Coupe Davis (6-1, 6-1, 6-2). "J'étais désolé pour lui, c'est un de mes meilleurs amis, je l'ai vu dans les vestiaires après."


"J'ai fait un match très solide, je suis très heureux de ma performance. J'étais positif avant le match même s'il y avait beaucoup de tension. C'est une victoire très importante. Gagner sur un tel score face à un joueur aussi fort sur terre battue c'est fabuleux."

"Sur terre battue, j'ai plus de temps pour réfléchir et pour préparer le point. On peut se permettre d'enchaîner deux mauvaises frappes et d'être toujours dans le coup. En indoor, le point serait fini. Ca fait une grande différence et c'est un avantage pour moi."

www.eurosport.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Sam 3 Déc 2011 - 17:48


Nadal blessé ?

03/12/2011 - 10:36 - Mis à jour le 03/12/2011 - 10:37

La délégation espagnole a décidé de rester discrète sur l'état de santé de Rafael Nadal, qui pourrait avoir joué blessé son premier match de Coupe Davis contre Juan Monaco, vendredi. La veille, des rumeurs de blessure musculaire avaient déjà fait craindre un forfait du N.2 mondial.

"Rien à déclarer là-dessus, pas avant la fin de cette finale...", dit-on côté espagnol dans des propos rapportés par L'Equipe.

www.eurosport.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Dim 4 Déc 2011 - 17:16


Nadal libère l'Espagne

Le 04/12/2011 à 17:21 | Mis à jour le 04/12/2011 à 18:00

Pour la première fois de sa carrière, Rafael Nadal offre le point décisif à son pays, dimanche, contre Juan Martin Del Potro (1-6, 6-4, 6-1, 7-6 [0] en 4h08'). L'Espagne remporte sa 5e Coupe Davis (après 2000, 2004, 2008 et 2009).

Il aurait fallu un exploit de Juan Martin Del Potro pour remettre les deux pays à égalité, dimanche. Et l'Argentin n'en est pas passé si loin. L'affaire débute pourtant bien pour le 11e joueur mondial, qui profite d'un Nadal étriqué et nerveux. Pour la première fois de sa carrière, l'Espagnol peut apporter le point décisif à sa patrie en finale de la Coupe Davis. La pression peut se lire sur son visage mais aussi - et surtout - dans son jeu. Les 22 000 supporters (dont 3000 Argentins) du Stade Olympique de Séville rendent l'atmosphère encore plus électrique. Et s'il remporte le premier jeu, Nadal laisse ensuite filer le premier set (6-1). Alors que Del Potro, à son aise, impose son rythme, coups droits dévastateurs à l'appui, le n°2 mondial accumule les fautes. Il semble à côté.

Juan Martin Del Potro a retrouvé un peu de fraîcheur après son marathon perdu face à David Ferrer, vendredi (quasiment cinq heures de jeu). Le deuxième set ne commence pas beaucoup mieux pour Rafael Nadal, qui subit - encore - coups droits et revers gagnants sans trop broncher. En face, Del Potro est toujours bien en jambes. Jusqu'à 1-6, 2-3 en tout cas. Les choses se compliquent ensuite, avec deux jeux blancs d'affilée remportés par son vis-à-vis (1-6, 4-3), qui commence à retrouver son bras et ses repères. Ainsi relancé, il prend la mesure de l'Argentin, qui commence à tirer la langue (1-6, 6-4, 6-1). Définitivement ?

En tête 2-0 puis 3-2 dans la quatrième manche, Rafael Nadal laisse à chaque fois filer son break d'avance. Bien campé sur sa ligne de fond, Del Potro distribue. En face, le Majorquin recule, ses balles devenant de plus en plus courtes. Un revers long de ligne suivi d'une volée de revers croisée offrent le break à Del Potro (5-3) dans une ambiance de corrida. Mais Rafael ne seait pas Nadal s'il n'était pas capable de revenir de l'impossible. A 30A, une double faute lui offre une balle de débreak. Une balle de débreak qu'il convertit sur un passing de coup droit long de ligne (5-4). Et lève les bras au ciel. Comme si le plus dur était fait.

Rafael Nadal prend l'échange à son compte et c'est l'Argentin qui court. Un jeu blanc pour recoller à cinq partout, un adversaire qui commet plus de fautes. Principe des vases communicants... En tête 6-5, le chouchou du public laisse pourtant filer son jeu de service. Enfin, c'est plutôt Juan Martin Del Potro, héroïque, qui vient le chercher. Le tie-break qui s'en suit est espagnol. La Coupe Davis aussi (3-1). Pour la cinquième fois (après 2000, 2004, 2008 et 2009). Rafael Nadal retrouve ses habits de héros national et peut s'écrouler sur une terre battue qui, une nouvelle fois, le fait roi.

www.lequipe.fr

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Dim 4 Déc 2011 - 17:18


L'étoffe des géants

04/12/2011 - 12:55 - Mis à jour le 04/12/2011 - 17:58

Pour la troisième fois en quatre ans, l'Espagne remporte la Coupe Davis. Au terme d'un combat dantesque, Rafael Nadal a apporté à son équipe le point décisif dimanche face à l'Argentine, en battant Juan Martin del Potro (1-6, 6-4, 6-1, 7-6). L'année 2011 s'est achevée en apothéose à Séville.

Rafael Nadal se souviendra longtemps de cette édition de Coupe Davis. Pour la première fois de sa carrière, le N.2 mondial a apporté le point de la victoire à l'Espagne en finale de cette compétition. Un troisième point synonyme de cinquième sacre pour son pays (après ceux de 2000, 2004, 2008 et 2009), qu'il est allé chercher lui-même au terme d'une rencontre splendide face à Juan Martin Del Potro. Après cinq heures de combat vendredi face à David Ferrer, l'Argentin a tout donné pour bousculer et faire douter Nadal qui a eu raison de son adversaire au bout de quatre heures de jeu et pas mal de sueurs froides. Sacrée pour la troisième fois en quatre ans, l'Espagne succède au palmarès à la Serbie, tombée face à ces mêmes Argentins au mois de septembre en demi-finales, et seul pays à s'être immiscé au milieu du règne ibérique.

Dès le début de la rencontre, Del Potro annonce qu'il ne laissera pas l'Espagnol faire son show. L'Argentin sait que son adversaire n'a perdu qu'une seule rencontre sur terre battue au meilleur des cinq sets (face à Robin Söderling à Roland-Garros en 2009) et c'est avec un état d'esprit conquérant qu'il secoue littéralement le Majorquin. Dans un style similaire au Suédois, les grands coups droits à plat du Gaucho, puissants à souhait, font mouche pendant plus d'une heure. Dans les cordes, l'Espagnol encaisse un terrible 6-1 qui refroidit tout le public espagnol, persuadé à juste titre de la victoire de son protégé. Et ce d'autant plus que celui-ci n'a plus perdu une rencontre de Coupe Davis depuis sa première apparition en 2004 face à Jiri Novak. Les visages sont encore sombres lorsque Del Potro prend, d'entrée de deuxième manche, le service de Nadal qui n'a toujours pas remporté une seule de ses mises en jeu.

Le match bascule au jeu suivant : l'Argentin mène 40/0 pour mener 2-0... avant que l'Espagnol ne fasse son retard. Et ne marque son premier jeu de service dans le match. Après 1h20 de frustration, le Majorquin reprend vie et entre enfin dans cette partie... Encore menacé sur une balle de break à 1-1 dans ce deuxième set, le N.2 mondial frappe fort en alignant 26 points sur son service. Del Potro, rattrapé par ses cinq heures de match face à Ferrer, accuse le coup. Les jeux défilent et tout le stade de Séville pense que Nadal a fait le plus dur face à un Del Potro qui finit la partie avec un énorme bandage à chaque cuisse. Du moins, c'est ce que tout le monde pense. Tout le monde sauf l'Argentin, qui réussit à faire la course en tête dans la quatrième manche... avant de flancher à 5-3 alors qu'il sert pour le gain du set.

L'Argentin va alors puiser dans ses dernières ressources pour empêcher le N.2 mondial de conclure le match à 6-5... mais trop pour rivaliser dans le jeu décisif qu'il perd finalement 7 points à 0. Et c'est finalement en pleurs qu'il serre la main de Nadal après un nouveau superbe combat à rallonge perdu et neuf heures de match en deux jours. Non sans avoir démérité, l'Argentine est l'équipe maudite de Coupe Davis en devenant la première nation à perdre ses quatre premières finales. Mais que faire face à l'Espagne qui reste invaincue sur ses terres depuis la victoire du Brésil à Lérida en 1999...

www.eurosport.fr

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Dim 4 Déc 2011 - 17:21


Un exceptionnel Nadal sacre l’Espagne

Par Nicolas Cerbelle, 04-12-2011

Fantomatique en début de match face à Juan Martin Del Potro, Rafael Nadal a apporté le point décisif pour la première fois de sa carrière en finale de Coupe Davis, au terme d’un match incroyable.

Excepté le Masters, Rafael Nadal a remporté tous les titres majeurs du tennis. S’il avait déjà gagné la Coupe Davis (2004 et 2009 ; il était blessé lors de la finale 2008 à Mar del Plata), il n’avait encore jamais apporté le point décisif à son équipe. C’est désormais chose faite. Les supporters sévillans ont pourtant craint le pire en début match, mais le Majorquin a su hausser son niveau de jeu pour terrasser Juan Martin Del Potro (1/6 6/4 6/1 7/6).

Albert Costa supplanté par Toni
Dépassé par la puissance de l’Argentin, Nadal, après avoir breaké d’entrée suite à deux double-fautes de son adversaire, encaissait pourtant sept jeux de suite en début de match. Le score était particulièrement sévère (1/6 0/1). Del Potro jouait alors à la perfection, n’hésitant pas à frapper sur le coup droit de l’Espagnol. Ses coups à plat faisaient merveilles et la panique se lisait sur le visage de Nadal. Ce dernier se tournait vers son oncle Toni, son capitaine Albert Costa ne trouvant pas les mots pour le rassurer…

Nadal intouchable sur son service
Comme par magie, le vrai Nadal refaisait surface alors qu’il était mené 40-0 sur le service de Del Potro, en passe de confirmer son break réussi en début de deuxième set. Là, Nadal alignait cinq points de suite (1/1) avant de passer devant (2/1). Dès lors, Del Potro donnait l’impression de ne plus savoir quoi faire pour déborder son rival. Manquant de peu de perdre son service (4/4), il finissait par craquer au pire moment (6/4). Inversement, l’Espagnol surfait sur la vague de la confiance et ne perdait quasiment plus un point sur son service (un seul entre le milieu de la deuxième manche et le début de la quatrième !).

L’ultime sursaut de Del Potro
En passe de broyer l’Argentin, usé mentalement, physiquement (strapping aux deux cuisses) et quasiment résigné à la défaite (1/6 6/4 6/1 2/0), Nadal voyait son élan brisé par les supporters argentins, qui manifestaient bruyamment leur soutien à Del Potro. La «Tour de Tandil» se redressait (2/2). Après avoir comblé un nouveau break de retard (3/3), il se trouvait même en position de servir pour le set (5/3). Malheureusement pour lui, il ne parvenait pas à conclure. Tout comme Nadal à 6/5. Poussé au tie-break, le n°2 mondial réalisait alors un sans-faute (7 points à 0), après 4h08 d’un combat qui restera dans les mémoires. Vainqueur 3-1 de l’Argentine, l’Espagne remporte son 5e Saladier d’Argent en 11 ans (2000, 2004, 2008, 2009 et 2011).

www.sport24.fr

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Dim 4 Déc 2011 - 17:29


L'Espagne règne sur terre

Créé le 04/12/2011 à 17:21

Pour la cinquième fois depuis 2000, l'Espagne a inscrit son nom au palmarès de la Coupe Davis. A Séville, sur la terre battue qu'ils chérissent, les Espagnols ont dominé l'Argentine 3-1 grâce au dernier point glané dans la douleur ce dimanche par Rafael Nadal. Après avoir subi pendant un set la loi de Juan Martin Del Potro, le Majorquin s'est refait la cerise pour s'imposer (1-6, 6-4, 6-1, 7-6) et offrir un nouveau saladier d'argent à son pays.

Si l'Espagne n'avait jamais gagné la Coupe Davis avant le début du 21e siècle, force est de constater qu'elle a depuis trouvé la formule magique. Dimanche, à Séville, les Espagnols ont soulevé le saladier d'argent pour la cinquième fois depuis 2000. Encore très loin des 32 titres des Etats-Unis, les Ibères confirment qu'ils possèdent la meilleure équipe depuis maintenant plus d'une décennie. Une armada qui se révèle surtout impitoyable sur terre battue, la seule surface sur laquelle l'Espagne a réussi à s'imposer en finale. C'était évidemment encore le cas dans la cité andalouse où les joueurs d'Albert Costa ont fini par mettre fin à la résistance de l'Argentine qui attendra encore avant d'inscrire son nom au palmarès.

Comme pour rendre ce succès encore plus beau, c'est Rafael Nadal qui, pour la première fois de sa carrière, a apporté le point décisif lors d'une finale. Le n°2 mondial, impressionnant vendredi contre Juan Monaco et qui selon les dires de son oncle Toni aurait aimé jouer le double le lendemain, a bouclé sur une bonne note une saison parfois difficile malgré sa sixième victoire à Roland-Garros. Mais que l'affaire fut rude pour le meilleur joueur du monde sur terre battue. Contre un Juan Martin Del Potro conquérant et bien remis de son marathon perdu vendredi face à David Ferrer, "Rafa" n'a pas été à la noce pendant plus d'un set. Malgré un break réussi d'entrée grâce à deux doubles fautes adverses, Nadal s'est montré incapable de remporter ses jeux de service. Pris de vitesse par le surpuissant coup droit de son adversaire, le Majorquin, le visage des mauvais jours, concédait la première manche sur le score sans appel de 6-1 malgré une heure et une minute de combat. Le quatrième break réalisé dans le foulée par Del Potro laissait alors imaginer l'impensable...

Nadal, 1h24 sans gagner un jeu de service......

Sauf que l'Argentin manquait le coche sur le jeu suivant quand, menant 40/0, il finissait par céder sa mise en jeu. Derrière Nadal remportait, enfin, son engagement, une heure et vingt-quatre minutes après les premiers échanges de balle ! Deux jeux charnière tant la physionomie de la partie s'inversait par la suite. De moins en moins précis, l'Argentin ne parvenait plus à multiplier les coups gagnants. Une aubaine pour Nadal, ainsi remis en selle. L'Espagnol redevenait ainsi le rouleau-compresseur qu'il sait être sur l'ocre, et, à partir de 4-4 dans la deuxième manche, se muait en patron du court. La hargne mise dans son smash pour conclure le deuxième set (6-4) indiquait que le taureau de Manacor était de retour aux affaires. Rien n'arrêtait sa marche en avant dans la troisième manche, pliée en à peine plus de quarante minutes (6-1).

Mais "Delpo", jamais aussi fort que lorsqu'il n'a rien à perdre, reprenait du poil de la bête. Mené 0-2 et dos au mur, le Sud-Américain retrouvait de l'efficacité sur son arme fatale, le coup droit, et redistribuait des parpaings aux quatre coins du court. A nouveau dans le dur, Nadal revivait le film des premiers jeux et les voyait défiler en sa défaveur. A 5-3, l'Argentin servait pour pousser le héros local dans une cinquième manche de tous les dangers. Mais, fébrile, il dégoupillait pendant trois jeux avant de refaire surface pour debreaker l'Espagnol quand celui-ci servait pour le titre ! Ce match complètement fou offrait ainsi le premier tie-break de la finale, et à ce jeu-là Nadal était irrésistible au point de ne laisser aucun point à Del Potro. Effondré après avoir offert une immense résistance sans en récolter les fruits (7-6 [0)], l'Argentin, battu cette fois-ci après 4h08 d'efforts, était inconsolable malgré les tentatives de son vainqueur pour le réconforter.

Après 2004, 2008 et 2009, Nadal garnit ainsi son palmarès d'une quatrième Coupe Davis, une de plus que ses trois partenaires du week-end, Ferrer, Fernando Verdasco et Feliciano Lopez qui n'étaient pas de l'aventure il y a sept ans face aux Américains. Prochain palier à franchir pour cette merveilleuse équipe, portée par les deux meilleurs joueurs de l'année sur terre battue, remporter le trophée sur une autre surface, donc loin de leurs bases.

www.sports.fr

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Snowdon


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Italie
Féminin Localisation : Ivry-sur-Seine

Nombre de messages : 9416
Inscription : 10/11/2009


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Dim 4 Déc 2011 - 17:33

NADAL GANA A DEL POTRO Y OTORGA A ESPAÑA SU QUINTA ENSALADERA

Olé, olé y cinco veces olé

DAVID MENAYO. Sevilla 04/12/11 - 17:25

Rafa Nadal, David Ferrer, Feliciano López y Fernando Verdasco, dirigidos por Albert Costa, artífices del hito español

La historia ha querido que Rafael Nadal Parera fuera el jugador que pusiera el broche a la final de la Copa Davis 2011 y diera a España la quinta Ensaladera de su historia. El balear, el rey de la tierra batida, el ídolo de la afición española, el espejo en el que se miran los pequeños y que valoran los mayores, la macedonia de trabajo, humildad y compromiso de una 'Armada' que lidera y que sigue aupando el deporte español a lo más alto del panorama internacional.

Rafa Nadal fue el abanderado de la final de la Copa Davis del año 2000 que España debutó en el Palau Sant Jordi. Aquel chaval de 14 años veía con admiración como los Albert Costa, Juan Carlos Ferrero, Alex Corretja y Joan Balcells entraban en la historia al ganar por primera vez esta competición. Lo que el benjamín del grupo no sabía, es que el destino le tenía reservado un lugar para la gloria en esta competición. Con el Estadio Olímpico de La Cartuja como testigo, el mismo escenario en el que hace siete años mantearan a su ídolo y buen amigo Carlos Moyà, Rafa ha dado a España la quinta Copa Davis de su historia al doblegar a Juan Martín del Potro por un marcador global de 1-6, 6-4, 6-1 y 7-6(0) tras cuatro horas y ocho minutos de juego en el cuarto y definitivo punto. Las siete veces que ha tenido en su mano cerrar una eliminatoria, lo ha conseguido. Madera de campeón.

A pesar de los nervios iniciales de Del Potro, que regaló el break en el juego inicial tras sumar dos dobles faltas consecutivas, el argentino despertó a golpe de derechazos desde el fondo de pista. No sólo recuperó la desventaja adquirida, sino que firmó seis juegos consecutivos para alzarse con el primer set. "Y pegue y pegue y pegue Delpo pegue", cantaba una hinchada argentina que incluso llegó a parar el partido por incomodar en el servicio a Rafa. El balear, que jugó de nuevo infiltrado en su rodilla izquierda, se vio incapacitado de poder dar la vuelta la situación. Restaba demasiado corto, se movía a dos pasos por detrás de la línea de fondo y apenas llevaba la iniciativa en el intercambio. Después de una hora de juego, era el albiceleste quien tomaba ventaja en la batalla.

Saltaron las alarmas en La Cartuja cuando Nadal encajó una ruptura más en el juego inicial del segundo acto. El argentino le estaba castigando y dominando, recordando por momentos al perfil de jugador que apuntaba a número 1. Sin embargo, Rafa volvió a resolver un ejercicio de casta, tesón y garra. Ya no sorprende una reacción de Nadal, pero no por ello hay que dejar de destacarlo. Recuperó la desventaja tras la levantar un 40-0 y firmó tras 83 minutos su primer juego al servicio. "A por ellos, a por ellos", respondía para entonces el respetable español, que hoy sí ejerció de afición de Copa Davis. Rafa supo ser paciente, buscar en el baúl de los golpes imposibles y sacar provecho a su 'passing' de revés, golpe con el que certificó el break en el décimo juego que suponía equilibrar la contienda.

Montaña rusa física y moral del tandilense

Del Potro evidenció limitaciones físicas. La batalla de casi cinco horas del viernes ante David Ferrer le estaba pasando factura. Se fue al vestuario para quitarse un vendaje que lucía en el bíceps femoral de su pierna izquierda, pero al regresar al tapete se encontró con un Nadal 'enchufadísimo'. El balear había resucitado cual Ave Fénix y llevaba con confianza las riendas de los intercambios. Hizo la herida (3-0) y metió el dedo en la llaga (6-1). Hizo pensar, dudar, correr y sufrir a su rival y se apuntó el tercer acto. "Rafa, Rafa, Rafa", jaleaba el público entregado a la causa. El martillo de Manacor estaba taladrando la poca moral que le quedaba a la Torre de Tandil.

"Pasan los años, pasan los jugadores...", reza el himno de guerra de la 'Armada'. Pero hay símbolos como Nadal que siempre estarán presentes en la memoria. Es de esos deportistas que, aunque no estén a su mejor nivel, compite, lucha... y gana. Aunque comenzó el cuarto set con un break, Rafa sabía que no iba a ser fácil poner el broche al partido. Del Potro tomó oxígeno con los parones propiciados por los cánticos de las aficiones y dio la vuelta a la tortilla, llegando a sacar con 5-3 para cerrar el set. Pero épica y Copa Davis son dos términos que van cogidos de la mano y en esta ocasión se puso una vez más de manifiesto. La estela de Nadal nunca se apaga, pero sobre todo brilla cuando más lo necesita. Sus golpes volvieron a ser tan profundos como el bajón anímico de su rival, que veía cómo, tras verse con esperanzas, se vio con 6-5 en contra. El destino nos tenía guardado aún una dosis de emoción. Rafa falló a la hora de poner el broche y el set se fue al tie-break. Como ocurriera hace siete años en este mismo escenario con Carlos Moyà -hoy en la grada- como protagonista, la final se cerraría a favor de España tras un tie-break. Y lo hizo con una derecha paralela golpeada con el corazón. Brazos al viento y caída en el ruedo.

España ha firmado un registro histórico en esta competición. Tardó más de 100 años en inaugurar su palmarés, pero en apenas doce ha ganado cinco entorchados. Esta generación, de rendimiento loable y difícilmente repetible, sigue aportando su granito de arena al éxito del deporte español.

www.marca.com

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Lun 5 Déc 2011 - 9:17


Coupe Davis : Nadal n'avait jamais connu une telle ambiance

Publié le : 05/12/2011 à 08h05

Au sortir de son match contre Juan Martin Del Potro qui a offert le point victorieux à l'Espagne en finale de la Coupe Davis, Rafael Nadal a confié ses premières impressions.

Rafael Nadal est un homme heureux. Chez lui, en Espagne, il a offert à l'Espagne le point de la victoire en Coupe Davis. Le cinquième trophée du genre pour son pays. « C'est un des jours les plus spéciaux de ma carrière. Je dois être très reconnaissant pour l'ambiance que j'ai vécu, je n'avais jamais connu une situation comme celle-ci » a-t-il déclaré à la télévision espagnole avant de poursuivre : « C'est la victoire de tout le monde. Moi, par exemple, je n'ai pas été à Austin et mes coéquipiers ont évité l'élimination. C'est une grande saison qui se finit d'une façon parfaite » conclut-il.

www.sport365.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Flavie


Numéro 1 mondial
Numéro 1 mondial
avatar

• Profil •


Argentine
Féminin Localisation : Troyes - Aube - France

Nombre de messages : 4008
Inscription : 25/02/2008


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Lun 5 Déc 2011 - 10:36


Vers une passion retrouvée

05/12/2011 - 09:36 - Mis à jour le 05/12/2011 - 10:57



Malgré bien des doutes, Rafael Nadal a tenu son rang en apportant deux points très précieux à l'Espagne en finale de Coupe Davis. Comme prévu finalement, même si le combat a été suffisamment dur pour qu'il ne replonge pas l'année prochaine. C'est recentré sur lui-même qu'il abordera 2012.

C'était son moment. Celui qu'il attendait, malgré quelques appréhensions. Rien de telle qu'une finale de Coupe Davis pour repartir du bon pied après une saison compliquée. Car depuis son sixième titre à Roland-Garros, le Majorquin inquiétait son entourage. Personne ne l'avait vu si "découragé" avec l'esprit embué de pensées négatives et de paroles qui ne lui ressemblent pas. Eliminé par Jo-Wilfried Tsonga au Masters de Londres, lui-même disait qu'il n'avait plus autant de passion qu'avant. Cette passion, il semble que l'Espagnol l'ait retrouvée, entouré de ses amis à Séville et adulé par un tout un peuple qui, eux, n'ont pas manqué de rappeler leur admiration sans borne pour le N.2 mondial qui s'est battu comme un beau diable pour empocher cette cinquième Coupe Davis, sa troisième personnelle à la force du poignet.

A Séville, Rafael Nadal a encore fait l'étalage de son énorme force mentale. Annoncé amoindri, voire blessé, le Majorquin n'a déçu ni les Espagnols, ni lui-même malgré une saison qui n'a pas été à la hauteur de ses espérances. Si Juan Martin Del Potro l'a secoué comme rarement sur terre battue, l'Espagnol n'a jamais senti qu'il allait perdre. "J'ai connu des hauts et des bas. J'ai traversé quelques moments très durs. Mais j'ai toujours cru en moi, c'était mon jour, a affirmé un Nadal plein de fierté, il fallait que j'y croie plus que jamais. J'avais déjà gagné des matches importants en Coupe Davis, mais celui-là est vraiment spécial." Il ne manquera pas de tirer son chapeau à David Ferrer, l'autre grand bonhomme du week-end, qui a épuisé son adversaire du jour au terme d'une partie épique vendredi. "C'est une journée avec beaucoup d'émotions. Il n'y a pas de meilleur moyen de finir la saison. Gagner la Coupe Davis pour la cinquième fois, dans cette atmosphère, c'est vraiment incroyable. Je suis très heureux, très heureux de cette victoire et de faire partie de cette équipe."

"Il fallait que j'y croie plus que jamais"

Rien de tel que la terre battue, surface sur laquelle il est invaincu en Coupe Davis, pour lui redonner confiance. Son entraîneur Toni Nadal, très présent au présent ce week-end, l'avait prévu pour lui. Son protégé est la référence sur surface ocre au meilleur des cinq sets. En Coupe Davis, il n'avait plus perdu un set depuis plus de trois ans (face à l'Américain Sam Querrey en septembre 2008). Et sur les trois dernières saisons, il concédait en moyenne moins de six jeux par match, avant que Juan Martin Del Potro ne le pousse dans ses derniers retranchements. Il lui fallait sans doute cela pour mieux se retrouver, comme il l'avait fait en 2009, cette fameuse année noire où il a perdu ses titres à Roland-Garros et Wimbledon en partie à cause d'une tendinite aux deux genoux. En fin d'année, il avait répondu en finale de Coupe Davis face à la République tchèque en battant notamment Tomas Berdych, avant de revenir en force en 2010 pour réaliser le Petit Chelem.

Faut-il s'attendre à pareille conséquence en 2012 ? Il est bien sûr trop tôt pour le dire. Si 2011 n'a pas été tout rose pour Nadal, qui a subi la montée en flèche de Novak Djokovic jusqu'à l'évincer du trône de N.1 mondial, le dénouement de cette saison laisse présager un retour en grâce du Majorquin. La victoire en Coupe Davis 2010 a eu un effet libératoire et spectaculaire pour Novak Djokovic, il serait légitime de penser la même chose pour son actuel dauphin. Pourtant l'année 2012 s'annonce tout aussi compliquée. Suffisamment pour que l'Espagnol ne prenne aucun risque, au point d'annoncer, en marge de sa brillante victoire, qu'il ne défendrait pas le titre de Coupe Davis lors de la prochaine campagne qui débutera en février face au Kazakhstan dix jours après l'Open d'Australie. Sans parler des tournois du Grand Chelem, avec une médaille d'or olympique à défendre et une première place mondiale à récupérer, le programme de Nadal sera même très chargé, mais il semble de nouveau déterminé à revenir au premier plan. "Depuis des années, je suis le joueur qui dispute le plus grand nombre de matches. Il faut que je fasse attention à ne pas trop en faire. On verra pour les années suivantes mais en l'année prochaine, je ne jouerai pas. Avec les jeux Olympiques en plus, ça devient mission impossible." Dira-il toujours cela s'il y a une nouvelle finale à jouer ?

www.eurosport.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adeline


Administrateur
Administrateur
avatar

• Profil •


Espagne
Féminin Localisation : Paris

Membre n° : 1
Nombre de messages : 40583
Inscription : 02/08/2007


MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   Dim 11 Déc 2011 - 13:20

Vous avez fait un super travail merci.

C'était beau de le voir ponctuer la saison sur cette belle victoire.

première foi qu'il donnait le point de la victoire à l'Espagne en finale de Coupe Davis. :smiling:
_________________

Guess What Nadal Likes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





• Profil •



MessageSujet: Re: Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Finale Coupe Davis 2011 :: Espagne-Argentine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAFAEL NADAL FORUM :: RAFAEL NADAL :: TOURNOIS & EXHIBITIONS :: Tournois :: [Archives] Saison 2011 -

Weborama mesure d'audience et statistiques

Ce site est listé dans la catégorie Tennis : Joueurs de tennis de l'annuaire Referencement et Dictionnaire Tennis

Annuaire gratuit

Free counter and web stats
eXTReMe Tracker
annuaire tennisannuaire tennis est la référence des sites sur le tennis et des blogs sur le tennis
Tennis
Gralon
liens en durannuaire babulle est un annuaire gratuit généraliste de sites web avec les catégories suivantes : blog gratuit, sites sexy, internet gratuit, immobilier, jeux sympa, des sites pour les féminin, rencontresen ligne, casinos et autressites.
1001forums - Annuaire des forums
referencement gratuit
referencement gratuit
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sports et Passions | Tennis